Lire la suite...
Activité récente
  • 01-09 ajouté par EmmaC03 (J'ai vu aussi)
  • 08-07 ajouté par Annabelle-1 (Ma PAV(pile à voir))
Films ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel
Globale 7.3
Scénario 7.7
Images 7.7
Emotions 7.3
Suspense 7.3
Musique 8.8
Acteurs 7.5
Originalité 8.2

Dans les listes de visionnage des Cinenautes
Liste Spectateurs Age moyen
Liste de diamant 5
Liste d'Or 9 19 ans
Liste d'argent 7 20 ans
Liste de bronze 15 22 ans
J'ai vu aussi 34 20 ans
Mes envies 6 19 ans
Je n'ai pas apprécié 4
Ma PAV(pile à voir) 6 22 ans
Vos favoris l'ont en cinéthèque

Yamakasi : les fils du vent

Date de sortie

France : 23 Juin 2004

Apprécié pour

Studio

2004
Nationalité : français

Budget : 17 690 000 €
Voir plus
Présent dans votre cinéthèque :

Synopsis

Ajouté par anne57 le 02-01-2014
De jeunes athlètes français nommés les Yamakasi pratiquant l'art du déplacement se rendent à Bangkok. Sur place, ils vont rencontrer les Hyènes, des sportifs chinois qui ont mis leurs compétences au service d'un groupe de yakuza sans scrupules, et Tsu, une jeune Chinoise aussi belle que talentueuse, qui n'est autre que la sœur du chef des Hyènes...
Après l'enlèvement de celle-ci et de l'un des leurs, les Français devront s'aventurer au péril de leur vie au cœur du territoire ennemi...

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Les derniers commentaires ajoutés

Par Wolfenshun le 2016-01-11 16:49:19 Editer
Bof, pas terrible. Le scénario est complétement à la ramasse (l'excuse bidon pour aller à Bangkok, le côté spirituel qui n'a pas sa place dans ce film), le jeu des acteurs n'est vraiment pas terrible (seul les acteurs asiatiques relèvent un peu la sauce) et certaines scènes font plus remplissage qu'autre chose (pourquoi l'un des Yamakasi apprend la boxe Thaï si ce n'est pas pour l'utiliser durant le combat final).
Seuls les scènes de cascades et de combats sauvent un peu l'ensemble, mais le réglage caméra ne rend pas justice à ces athlètes de hautes voltiges.