Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier
Par Eparm12 le 2016-10-23 22:55:06 Editer
Miss Peregrine et les Enfants Particuliers est un film sympathique, que j’attendais avec impatience, une grande hâte, et voulais absolument voir au cinéma, mais qui m’a finalement déçue.
Avant toute chose, il faut savoir que j’adore Tim Burton, un de mes réalisateurs préférés, et ai regardé presque tous ses films à ce jour. J’adore réellement ce bonhomme, bizarre et excentrique, au style extravagant caractéristique, atypique et gothique, étrange et décalé, absurde et fou, que j’adule depuis que je suis toute petite suite à mon incongrue découverte de Charlie et la Chocolaterie, et j’étais extrêmement enthousiaste à l’idée d’assister à une séance de son nouveau film, tout comme je l’avais été lors de la sortie de Big Eyes avant celui-ci, que j’avais apprécié.
Par ailleurs, je tiens à préciser que je n’ai pas lu le livre éponyme, alors je n’établirai aucune comparaison entre l’œuvre littéraire et l’adaptation cinématographique, et me baserai uniquement sur ce que j’ai vu dans la suite de mon commentaire.

Tout d’abord, j’ai été enchantée de me plonger à nouveau dans son univers bariolé et déjanté, le véritable univers de Burton, qui comme le décrivent parfaitement tous les commentaires précédant le mien, s’apparente à celui de ses débuts, où se côtoient féérie lumineuse et fantastique sombre et glauque, légèrement angoissant et très drôle (humour noir !), qui me plaît énormément. En effet, j’ai été ravie d’observer que Burton use de manière arbitraire des codes de l’horreur dans ce film, et regrette qu’il n’ait pas davantage insisté sur cet aspect frémissant, pourtant l’essence-même de son cinéma burtonesque, du moins c’est ainsi que je le perçois, et l’ai toujours perçu.
Cependant, j’ai adoré les scènes où Tim laisse carte blanche à Burton, notamment lors des séquences de Jake et de son grand-père où il s’exprime, des enfants particuliers dont les pouvoirs se dévoilent et se déploient, et plus encore lorsque Barron est présent à l’écran, et généralement les Sépulcreux. J’ai également adoré leur design, et l’extrapole au film entier, ses effets spéciaux étant maîtrisés et beaux, mais saturant le visuel, naturellement conséquent et magnifique : il n’était pas essentiel d’y en rajouter à foison.

Le scénario est assez original dans ce qu’il narre, tel un conte, mais pas au niveau des thématiques qu’il aborde ni dans sa construction, que l’on ne peut pas critiquer, puisqu’il est issu d’un roman et aurait été analysé et réprouvé en amont.
Spoiler(cliquez pour révéler)
L’histoire d’yeux d’enfants particuliers que mangent les Sépulcreux dans le but de conserver leur enveloppe corporelle humaine et leur immortalité m’a fait froid dans le dos, donné des frissons, et me rappelle, si ce n’est qu’elle entretienne même une filiation directe avec les premiers films de Burton (Sleepy Hollow !).


Les personnages qu’il met en scène sont agréables et amusants dans leur genre, mais la majorité d’entre eux n’est pas développée : en somme, il n’y a que Jake, son grand-père, Miss Peregrine, Emma (je suis décidemment partout), Enoch et Barron que l’on retient, et je trouve déplorable le fait que les autres n’aient pas été creusés et approfondis, et seulement survolés. Ils sont fades et dépourvus de personnalité, interchangeable. Or, parmi ceux qui sont travaillés, le mot désignant certainement une réalité démesurée, des inégalités subsistent et je maintiens une réserve sur le personnage de Jake, qui n’est pas intéressant alors qu’il s’agit du principal ! Un comble.
Néanmoins, il faut tout de même prendre en compte la durée du film : en deux heures pleines, il se doit d’introduire, d’iconiser et de traiter une intrigue vaste et un nombre important de personnages. On peut le dire sans l’exagérer, que Burton s’en tire avec les honneurs. Son film est très bien réalisé, s’avère crédible même si prévisible sur toute la longueur, et se déroule en un rythme soutenu, effréné. De plus, et je le répète, il adapte un best-seller. En soi, il aurait alors fallu que le film dure plus longtemps afin que son tout soit complet et achevé, mais tenant en deux heures, le contrat est rempli et le pari réussi, d’autant plus que le film n’est pas destiné à un public âgé ni jeunot.

Mais, et c’est le drame, voilà le plus gros problème de Miss Peregrine, selon moi, et qui n’est pas en accord avec le ton qu’il adopte, ni avec Burton : le film se révèle cliché et niais à maintes reprises, Burton ne m’ayant jamais habituée à cela, dont l’amer constat m’a surprise, dans le mauvais sens du terme. J’accepte que le film s’adresse aux adolescents et reprenne les péripéties d’un livre, avec ce que cela implique et comporte, mais en toute franchise, je crois que Burton aurait dû mieux adapter ces passages, qui cassent purement et simplement son style, et ne lui correspondent pas, de mon point de vue. La romance est ridicule et de trop.
Spoiler(cliquez pour révéler)
Il n’y a que moi que cela choque, qu’Emma ait été amoureuse du grand-père puis de son petit-fils ?
J’ai une sainte horreur de la niaiserie sous toutes ses formes, mais venant de Burton, elle fut indigeste me concernant.

Enfin, Eva Green est impeccable, que ce soit sa coiffure, son maquillage ou son tailleur coupé et serré, et campe à merveille le rôle de Miss Peregrine. Elle l’incarne à n’en point douter, et quelle classe lorsqu’elle fume sa pipe. Je vénère Samuel L. Jackson, qui s’en donne à cœur joie en Barron aux cheveux et yeux blancs, et déblatère de longues tirades empreintes de gravité et de bouffonnerie à la fois, quant aux enfants, ils ne sont pas bons, ce qui tend à me faire réfléchir et en déduire que Burton n’en attendait pas d’eux ce qu’il pouvait se permettre d’attendre des autres acteurs, comme les deux premiers. Le grand-père, le père, Emma et Enoch sont plus ou moins quelconques, mais Asa Butterfield est affligeant : s’il est très bon dans Hugo Cabret sous la direction de Martin Scorsese, il est mauvais dans Miss Peregrine, son incompétence étant flagrante. J’ai vu le film en VF, ce qui ne joue pas non plus en sa faveur, étant donné qu’elle est aussi défectueuse que lui, et dessert son jeu, mais pas que le sien.
Je ne me souviens d'aucun autre figurant.

En conclusion, Miss Peregrine et les Enfants Particuliers est un condensé d’excellents comme de médiocres éléments, que j’ai adorés ou détestés, et je conserve un avis partagé de ce film, perdurant après visionnage.

PS : la bande-son est tour à tour inspirée (j’aime beaucoup le groupe Florence + The Machine), et anodine, banale et insipide, car alternant entre des chansons modernes et des musiques à la sonorité orchestrale.
Re-PS : Tim s’essaie à la caméo, et nous en réalise une furtive lors de la bataille finale typiquement burtonesque, absolument géniale.
Par Lolotte-64 le 2016-10-09 15:32:53 Editer
Lolotte-64 Or
Avant de rentrer dans le vif du sujet je tiens à préciser que n'ayant pas (encore) lu les livres je n'avais pas d'attentes ou d'exigences particulières, ni d'éléments de comparaisons...Je vais aussi essayer de ne pas trop m'étaler pour ne pas spoiler...Alors pour commencer les personnages : j'ai trouvé que les enfants particuliers étaient vraiment attachants, certains sont plus présents que d'autres à l'écran mais ils sont tous vraiment attachants et forment une super équipe à veiller les uns sur les autres :) Et Eva Green est juste incroyable en Miss Peregrine elle a tellement de classe, j'adore son style, et on sent vraiment son attachement aux enfants...Ensuite, les décors sont magnifiques et les effets spéciaux sont géniaux, rien à dire. Et la musique...J'adore ! Parfaite !
En conclusion je vous recommande donc vraiment ce film qui nous fais voyager, et c'est le cas de le dire, dans un univers vraiment "particulier" (sans blague !) et fantastique et Tim Burton a vraiment réussi à nous y plonger dès le début (encore une fois aucune comparaison avec le livre) et on retrouve vraiment le style d'histoire qu'il aime ;)
Par bouhbouh le 2016-10-01 20:51:03 Editer
Le titre de ce film est en anglais. Le traitre français est "Miss Peregrine et les Enfants particuliers". Merci de corriger.
Par ginfiz le 2016-10-11 08:57:43 Editer
ginfiz Or
Très joli film, un bon Tim Burton, n'ayant pas lu les livres, je me suis laissée porter sans aucun soucis. C'est bien fait, bien joué. A voir en 3D, c'est vraiment très beau esthétiquement parlant. On retrouve les formes des personnages chers à Tim Burton.
Par LucieP le 2017-02-09 12:51:57 Editer
LucieP Or
C'est un très chouette film ! J'aurais bien voulu lire le livre avant, parce que je l'ai en ma possession mais je ne l'ai pas encore lu, mais ma soeur a acheter le dvd et voulait absolument voir le film le jour même ! Donc voilà, juste génial comme film !
Par chloejustine le 2017-03-17 18:58:36 Editer
Des personnages hauts en couleurs, des décors magistraux, un scénario original, et la patte à la Burton savamment dosée .. J'ai beaucoup apprécié ce film. Tour à tour féérique et gothique, rêveur et glauque, la palette de tons et de personnages s'est révélée très intéressante.
Par giuliagasperoni le 2017-04-21 04:20:15 Editer
giuliagasperoni Or
J'ai vraiment beaucoup aimé le concept même si c'était un peu compliqué à comprendre parfois. Je le conseille ^^!
Par gag4 le 2016-12-12 18:44:54 Editer
rien d'exceptionnel pour ce film de Tim Burton : pourtant original, l'histoire est plutôt vide.... traîne en longueur et le personnage masculin principal est plutôt ... idiot qui a du mal à comprendre ce qui se passe
Les couleurs ne sont pas si vives comme habituellement dans les films de Tim... Bref un film plutôt banal
Par Elodu17 le 2016-12-19 19:17:54 Editer
Elodu17 Or
Super film ! J'ai un peu moins retrouvé la patte de Tim Burton, même si ça reste un film "particulier" pour le coup. De superbes effets spéciaux, de très bonnes interprétations, même chez les acteurs les plus jeunes (personnellement je trouve Eva Greene impressionnante) et un scénario travaillé mais sans chercher dans le trop compliqué. Très bien pour moi. Seul petit hic, la fin qui manque d'être complète d'après moi.
Par Echo-Engoulevent le 2016-10-16 11:05:42 Editer
Commençons par dire que j'ai lu les livres. Et que j'ai malgré tout adoré. Et que je suis une inconditionnelle de Tim Burton. Donc mon objectivité est mitigée...

Comme vous pouvez le voir, ce film va directement dans ma liste de diamant, parce que c'est une perle. J'ai eu l'impression que Tim Burton nous fait ici un Grand Retour. Après son biopic "Big Eyes" qui avait moyennement plu à ses fans (bien qu'il ait été génial, il faut en convenir), on retrouve ici un Burton authentique tout en étant différent.
En effet, je m'attendais à quelque chose de beaucoup plus sombre et gothique mais, malgré quelques scènes bien creepy comme il faut, l'ambiance du film était plutôt étonnamment ensoleillée.
Parlons de la différence avec le livre. Je comprends les lecteurs qui se sentent grugés, mais je leur répondrai ceci : Tim Burton ne fait pas des séries de film. De fait, il a dû adapter trois livres en une seule version à l'écran, ce qui n'aurait pas été possible s'il avait scrupuleusement suivi le scénario de base, celui-ci terminant sur un bon cliffhanger. Bref, tout ça pour dire que Burton n'avait d'autre choix que d'adapter le récit, et qu'il a fait ça avec brio.
Je trouve tout de même qu'il y a quelques choix discutables
Spoiler(cliquez pour révéler)
(la resurrection du grand-père, l'inversion des particularités d'Emma et d'Olive, le fait que Fiona - ma chouchoute dans le livre - soit passée d'une fille mutique avec les cheveux en pétard à une gamine joviale et bien coiffée, par exemple)
, mais ce ne sont finalement que des détails.
Spoiler(cliquez pour révéler)
J'ai adoré la scène de combat épique avec les squelettes à la fête foraine, typiquement burtonesque (d'ailleurs, avez-vous remarqué la très brève apparition du réalisateur en question ?) et totalement décallée.


Ce qui m'a le plus surpris, au final, c'est la modernité du récit. Je crois que depuis "Mars Attacks", Burton n'avait plus placé son récit de façon contemporaine. Même au niveau de la bande-son, on se retrouve avec une playlist électro-pop sur les bords typiquement actuelle et à mille kilomètres de ce à quoi nous sommes habitués.
Les fans obtus ne parviendront peut-être pas à apprécier ce film à sa juste valeur, mais ceux qui critiquent le caractère répétitif de ses scénarios ne pourront que s'incliner.

Je serais curieuse de connaître l'avis de Ransom Riggs sur cette adaptation.

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés