Lire la suite...
Activité récente
Films ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel
Globale 7.8
Scénario 8
Images 7.4
Emotions 7.5
Suspense 7.3
Musique 7.7
Acteurs 8.1
Originalité 7

Dans les listes de visionnage des Cinenautes
Liste Spectateurs Age moyen
Liste de diamant 29 20 ans
Liste d'Or 56 19 ans
Liste d'argent 41 18 ans
Liste de bronze 25 21 ans
J'ai vu aussi 47 20 ans
Mes envies 48 18 ans
Je n'ai pas apprécié 5
Ma PAV(pile à voir) 31 19 ans
Vos favoris l'ont en cinéthèque

Casablanca

Date de sortie

France : 13 Mai 1947

Apprécié pour

Studio

1942
Nationalité : Etats-Unis

Budget : 950 000 $
Voir plus
Présent dans votre cinéthèque :

Synopsis

Ajouté par Biquet le 18-12-2013
Rick Blaine est un Américain amer et cynique, expatrié à Casablanca où il est propriétaire du Rick's Café Américain. Ce night-club huppé attire une clientèle variée telle que des fonctionnaires français et nazis, des réfugiés ou même des voleurs.
Ugarte, un délinquant de petite envergure, arrive au club de Rick avec des « lettres de transit » qu'il a obtenues après l'assassinat de deux soldats allemands. Ces précieux documents permettent à la personne qui les possède de voyager librement vers le Portugal, où il est ensuite possible de partir vers l'Amérique et la liberté. Le but d'Ugarte est de vendre ces billets à très bon prix à des personnes à qui il a donné rendez-vous au club plus tard dans la soirée. Toutefois, avant que la transaction ne puisse avoir lieu, Ugarte est arrêté par la police locale qui est sous le commandement du capitaine Louis Renault, un fonctionnaire français corrompu. Avant son arrestation, à l'insu de Renault et des nazis, Ugarte réussit malgré tout à confier les lettres à Rick. Il trouve finalement la mort lors d'une tentative de fuite.
Au même moment, l'ancien amour de Rick (raison de son amertume permanente), Ilsa Lund, arrive avec son mari, Victor Laszlo, un chef de la résistance tchèque activement recherché par les nazis et leur chef, le major Strasser. Les époux se trouvent être les personnes qui devaient acheter les sauf-conduits à Ugarte pour ainsi pouvoir quitter Casablanca pour l'Amérique afin de continuer leur lutte.
Victor Laszlo fait la connaissance du señor Ferrari, une figure importante du milieu criminel à Casablanca et accessoirement propriétaire du night-club concurrent de celui de Rick. Ferrari fait part à Laszlo de ses soupçons envers Rick, qu'il pense être en possession des documents. Laszlo discute alors en privé avec Rick, mais celui-ci refuse de se séparer des documents. Laszlo, au courant de l'action militante de Rick dans le passé en faveur des opprimés, s'étonne de ce refus. Ils sont alors interrompus par un groupe d'officiers nazis qui se mettent à chanter Die Wacht am Rhein, un hymne patriotique allemand. Ne supportant pas cet affront, Victor Laszlo somme l'orchestre de jouer La Marseillaise avec la permission de Rick. Il se met à chanter, d'abord seul, puis rejoint par toute l'assemblée gagnée par sa ferveur patriotique, couvrant ainsi le chant des Allemands. Vexé, le major Strasser ordonne à Renault de fermer le club.
Cette même nuit, Ilsa a une conversation avec Rick dans le café déserté. Quand il refuse de lui donner les lettres, elle le menace avec un revolver, mais incapable de tirer, elle finit par lui avouer qu'elle l'aime toujours. Ilsa explique à Rick que lorsqu'ils se sont rencontrés et aimés à Paris, elle croyait que son mari avait été tué en tentant de s'échapper d'un camp de concentration nazi. Elle n'a appris qu'il était toujours vivant que peu de temps après que la capitale française eut été déclarée ville ouverte face aux Allemands. C'est pourquoi, alors qu'elle devait fuir Paris avec Rick, elle avait alors choisi de rejoindre son mari sans le prévenir.
À la lumière de ces révélations, Rick devient plus conciliant et accepte d'apporter son aide à Victor Laszlo. Ilsa lui déclare qu'elle restera avec lui à Casablanca. Laszlo arrive au club après avoir échappé de justesse à une descente de police lors d'une réunion de résistants. Rick fait raccompagner secrètement Ilsa à son hôtel par un de ses hommes puis engage la conversation avec Laszlo. Ce dernier lui révèle qu'il est parfaitement conscient de l'amour de Rick pour Ilsa et tente de convaincre Rick d'utiliser les lettres pour la mettre en sécurité. La police fait irruption et arrête Laszlo sur de fausses accusations. Rick s'entretient alors avec le capitaine Renault afin d'obtenir la libération de Victor Lazslo. En échange, il lui propose de venir le lendemain soir chez lui alors que Laszlo viendra lui acheter les lettres de transit afin de l'arrêter. Pour dissiper les soupçons que Renault peut avoir sur lui, Rick explique qu'il va partir pour l'Amérique avec Ilsa. Et d'ailleurs, dans la journée, Rick vend son club à Ferrari.
Lorsque Renault tente d'arrêter Laszlo, Rick double le policier en l'obligeant, sous la menace d'une arme, à laisser partir le couple. Il convainc également Ilsa de prendre l'avion pour Lisbonne avec son mari, malgré sa promesse. À l'aéroport, le major Strasser tente d'intervenir en empêchant l'avion de décoller, mais Rick lui tire dessus. Lorsque les renforts arrivent, Renault couvre Rick en prétendant ignorer qui est le meurtrier et en leur demandant d'« arrêter les suspects habituels ». Renault propose à Rick de quitter, l'un et l'autre, Casablanca pour rejoindre les Forces françaises libres à Brazzaville.

Citations et Répliques du Film

Ajouté par Mai91 le 29-12-2013
« De tous les bars, de toutes les villes dans le monde, il fallait qu’elle entrât dans le mien ! »

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Les derniers commentaires ajoutés

Par Pruneiite le 2017-01-15 14:57:13 Editer
On m'a fait découvrir ce film en colonie de vacances et je dois dire que j'en garde un super bon souvenir ! Je l'ai trouvé très touchant et prenant, et qui m'apaisait. Très bonne expérience.
Par plumanna le 2016-10-20 11:37:20 Editer
plumanna Or
Très beau film. Les acteurs sont excellents. Il y a beaucoup de suspense : jusqu'à la toute fin, on ne sait pas ce qu'il va se passer.

Un film mythique à voir
Par celinechelon le 2016-10-07 15:14:22 Editer
Un très bon film que j'ai adoré, avec des acteurs aussi bons que beaux. C'est très touchant et ça sort de l'ordinaire.
Par AliceLaMiss le 2016-05-03 00:30:57 Editer
Un classique qu'on m'a conseillé de voir, et si j'ai passé un bon moment, je ne suis pas pour autant complètement conquise. Je ne sais pas, il m'a manqué quelque chose dans ce film, selon moi, il manque une certaine alchimie entre les acteurs...Par contre, Paul Henreid, même s'il joue un rôle secondaire, m'a vraiment plu. Et la BO est vraiment bonne
Par Brodette le 2016-04-14 09:45:21 Editer
Incroyable ce qu'on faisait dans les années 40, le film est un chef d'oeuvre, un grand classique! C'est un beau film qui touche! Les acteurs sont parfait!
Par LoliV le 2015-09-02 15:58:51 Editer
Un honnête film des années 40 mais qui ne m'a pas plus marqué que ça ; et je dois bien avouer que les raisons, qui font de ce film un des meilleurs de tous les temps, m'échappent...
Par cass9713 le 2015-08-31 18:33:07 Editer
c'est vraiment un excellent morceau de cinéma, avec des acteurs exceptionnel, une réalisation quasi parfaite et un suspense haletant. non, vraiment un très bon film.
Par Illythyia le 2014-10-14 21:03:52 Editer
Illythyia Or
Je ne me lasserai jamais de ce film !
C'est trop de beauté dans un seul film : un peu trop d'amour, de passion, des acteurs parfaits et une histoire comme l'on n'en fait plus.
J'ai toujours le coeur qui bat plus fort lors de cette fameuse phrase plus que culte.
Par i_reine le 2014-08-29 15:23:01 Editer
Un beau film, et surtout des acteurs époustouflants. La justesse du jeu de Bogart m'étonne à chaque fois. On oublie presque qu'il est acteur ! Mais étant fan des vieux films, je n'ai pas trouvé celui-ci incroyable contrairement aux éloges que l'on en fait. Je me suis ennuyée quelques fois devant.
Par Rayathea le 2014-02-28 20:11:56 Editer
Il est impossible de trouver exactement ce qui fait de ce film un chef-d’œuvre absolu et inaltérable malgré les décennies qui passent. Cela ne tient pas seulement à la technique, à la photographie, au jeu des acteurs, à l'histoire magnifiquement contée ou bien à la BO inoubliable. C'est un ensemble de toutes ces réussites qui touche profondément le cœur des authentiques amoureux du cinéma visionnant cette histoire dans de bonnes conditions.