Lire la suite...
Les gens aiment aussi
Activité récente
Films ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel

Dans les listes de visionnage des Cinenautes
Vos favoris l'ont en cinéthèque

L'ombre du doute

Date de sortie

France : 20 Octobre 1993

Apprécié pour

Studio

1993
Nationalité : français
Voir plus
Présent dans votre cinéthèque :

Synopsis

Ajouté par sylvains7 le 18-01-2014
La famille Leblanc est une famille comme les autres. Jean et Marie ont deux enfants : Alexandrine, douze ans et Pierre, le petit dernier. Un dimanche, à la campagne, Alexandrine fait sa mauvaise tête, peut-être par crainte de son père. À l'école, les résultats sont décevants. Aujourd'hui pourtant, Gabrielle, l'institutrice, est satisfaite de la dissertation d'Alexandrine, élève habituellement timide et rêveuse. Gabrielle s'inquiète cependant des difficultés scolaires qu'elle rencontre et qui pourraient cacher des problèmes familiaux. Elle s'en entretient avec sa jeune élève et avec son père. Mais celui-ci ne veut rien savoir.

Alexandrine finit par se confier : son père s'est livré à des attouchements sexuels sur elle. Gabrielle conduit l'adolescente à la gendarmerie, où on enregistre sa déposition. Ses déclarations bouleversent, non seulement son institutrice, mais aussi ses copines de classe, ses parents et ses grands-parents. Jean et Marie sont entendus par les gendarmes. Pour eux, les accusations de leur fille sont de pures divagations. Confrontée à sa mère, Alexandrine se rétracte.

Le doute subsiste cependant. Sophia, une éducatrice, est chargée du dossier. Alexandrine réitère ses propos. Marie ne sait plus qui croire. Une nuit, Jean sort de la chambre de Pierre. Alexandrine s'enfuit avec son petit frère. Alexandrine trouve en Sophia une véritable confidente. Le juge d'instruction interdit à Jean de voir sa fille pendant quelque temps. Mais il ne respecte pas l'interdiction. Comme tétanisée par la présence de son père, Alexandrine souffre d'anorexie.

C'est le grand déballage... Pour l'avocat de Jean, sa fille divague. Toute la famille, réunie par les thérapeutes, en profite pour “laver son linge sale” et vider les vieilles rancœurs accumulées depuis des années. Sophia est persuadée que l'enfant dit la vérité, ce qui agace Marie, qui aimerait tant que tout redevienne comme avant.

Au procès, un avocat défend Alexandrine. Jean finit par avouer. Il est condamné à la prison. Son épouse se voit infliger une peine avec sursis, sanctionnant sa passivité. Jean est prêt à payer, mais il supplie qu'on l'aide pour effacer les sévices que lui avait fait subir son père autrefois.

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Les derniers commentaires ajoutés