Lire la suite...
Activité récente
  • 06-08 ajouté par AlexDev (Liste d'argent)
Films ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel
Globale 7
Scénario 6.7
Images 6.7
Emotions 8
Suspense 5.5
Musique 6
Acteurs 8
Originalité 7.7

Dans les listes de visionnage des Cinenautes
Vos favoris l'ont en cinéthèque

mar adentro

Date de sortie

France : 2 Février 2005

Apprécié pour

Studio

2004
Nationalité : Espagnol

Budget : 10 000 000 $
Voir plus
Présent dans votre cinéthèque :

Synopsis

Ajouté par Biquet le 18-12-2013
À la suite d'un accident dont il a été victime dans sa jeunesse, Ramón ne peut plus bouger que la tête. « Enfermé dans son corps », il vit depuis presque trente ans prostré dans un lit. Sa seule ouverture sur le monde est la fenêtre de sa chambre à travers laquelle il voyage jusqu'à la mer toute proche, cette mer qui lui a tant donné et tout pris.

Ramón a le fort désir de mourir. Il déteste sa vie depuis l'accident et voudrait seulement être libre encore.

La belle avocate Julia veut l'aider. Elle aussi souffre d'une maladie grave - CADASIL.

Mais le combat contre les services administratifs espagnols et l'église n'est pas facile. En plus, sa propre famille - particulièrement son frère José - voudrait empêcher que Ramón se donne la mort.

Rosa - une ouvrière d'usine et une jeune femme plein de joie de vivre - veut redonner du courage à Ramón. Elle ne peut pas s'imaginer qu'une personne veuille se suicider seulement à cause d'un handicap. Mais avec le temps, elle apprend à comprendre Ramón…

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Les derniers commentaires ajoutés

Par LoliV le 2015-09-02 17:02:08 Editer
Certes l'histoire est belle et les acteurs sont excellents, mais Amenabar n'a-t-il pas un peu perdu de son âme en allant se frotter de trop près aux sirènes Hollywoodiennes ? Le héros est tétraplégique. D'accord ce n'est pas une vie.. Il veut mourir, d'accord on veut bien le croire... mais jamais on n'arrive à comprendre le cheminement qui l'a conduit à cette conclusion. A vouloir faire un film visible par le plus grand nombre Amenabar ne montre pas la déchéance du handicapé. Comment fait-il pour tous les gestes de la vie courantes ? On l'aide, certes, mais c'est à peine esquissé, jamais on ne ressent l'angoisse de Ramon devant cette injustice de la vie, jamais il ne se rebelle, jamais il n'en veux à la terre entière comme il serait en droit de la faire. Tout ça est polissé, bien propre, bien net, au carré, rien qui dépasse. Par contre l'histoire est triste alors on veut nous faire sortir les mouchoirs : on nous balance une musique bien sucrée et des couchers de soleil sur la plage... il ne manque plus que les vases qui se cassent au ralentit et on est dans un clip de Mondino ! Quel dommage. Oui le combat de Ramon était (est) tout à fait respectable et méritait un autre traitement. Malheureusement le réalisateur passe à côté de son sujet et se prend les pieds dans le tapis. Pourvu qu'il ne finisse pas tétraplégique !
Par marion94sbh le 2014-01-10 20:10:32 Editer
marion94sbh Or
Époustouflantes performances des acteurs. Un film extrêmement touchant, qui livre un plaidoyer sur le droit de mourir quand tous se batte pour le droit de vivre. J'ai adoré.
Par Biquet le 2013-12-28 18:04:57 Editer
Biquet Or
"Mar Adentro" peut se traduire par "En Haute mer". Ce titre se prête à beaucoup d'interprétation; fait-on allusion au fait que le héro était marin jadis ou fait-on allusion à ce qu'il vise la libération d'avec son enveloppe charnelle? Une performance d'un acteur que je suis maintenant attentivement. Il était déjà impressionnant de menaces dans " No Country for Old Men" des frères Coen. Ici il aborde un tout autre registre. Il a une de ces gueules!
C'est un magnifique plaidoyer pour l'euthanasie.