Lire la suite...
Activité récente
  • 25-10 ajouté par Love_Reading (Liste d'Or)
  • 18-10 ajouté par Quentin (J'ai vu aussi)
  • 04-10 ajouté par Nat94 (Mes envies)
  • 02-10 ajouté par PaulineLiparis (Liste de bronze)
  • 09-09 ajouté par Atila87 (J'ai vu aussi)
  • 02-09 ajouté par booksfreedom (Mes envies)
  • 31-08 ajouté par Inuki (Liste de bronze)
  • 30-08 ajouté par Iliade (J'ai vu aussi)
Films ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel
Globale 7
Scénario 7.1
Images 7.4
Emotions 6.6
Suspense 7.3
Musique 6.6
Acteurs 8.2
Originalité 7.1

Dans les listes de visionnage des Cinenautes
Liste Spectateurs Age moyen
Liste de diamant 5
Liste d'Or 26 18 ans
Liste d'argent 32 19 ans
Liste de bronze 24 20 ans
J'ai vu aussi 39 20 ans
Mes envies 65 18 ans
Je n'ai pas apprécié 0
Ma PAV(pile à voir) 20 18 ans
Vos favoris l'ont en cinéthèque

Regression

Date de sortie

France : 28 Octobre 2015

Apprécié pour

Studio

2015
Nationalité : Espagnol, Américain
Voir plus
Présent dans votre cinéthèque :

Synopsis

Ajouté par Glaedr le 12-02-2015
Minnesota, 1990. L'inspecteur Bruce Kenner enquête sur un crime révoltant dont la jeune Angela accuse son père, John Gray. Lorsque John avoue sa culpabilité de façon tout à fait inattendue et sans garder le moindre souvenir des faits, le docteur Raines, un célèbre psychologue, est appelé à la rescousse. Il va devoir aider John à retrouver la mémoire, mais ce qu'ils vont découvrir cache un terrifiant mystère qui concerne le pays tout entier...

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Les derniers commentaires ajoutés

Par valola le 2017-08-08 09:08:20 Editer
Bon film policier avec du suspense.
L'histoire de départ est originale et inspirée de faits réels. La suite est assez convenue malheureusement. Heureusement, les acteurs principaux jouent très bien.
Par SimplePau le 2017-05-12 13:58:07 Editer
Globalement satisfaisant, mais ça reste mou dans l'ensemble avec des longueurs. On tourne un peu en rond...
Par titine59400 le 2016-12-28 18:03:48 Editer
La bande annonce paraissaient prometteuse. Je me suis prise au jeu en essayant de trouver l'intrigue du film.
Dans l'ensemble c'est un très bon film mais je suis assez déçue de la fin.
Par sylvains7 le 2016-10-19 23:23:02 Editer
Une lumière bleutée. Une ambiance poisseuse. Un scénario inspiré d'une histoire vraie...Mais d'où vient ce sentiment que le film ne démarre jamais vraiment ? Le spectateur attend la scène qui le fera entrer véritablement dans l'intrigue. Malheureusement, celle-ci ne viendra jamais et l'on ne peut que ressentir de la frustration et de la déception au générique de fin, augmentée par la révélation finale, plate comme tout le reste.
Par aliciadeco le 2016-03-13 15:57:58 Editer
Le film partait bien, je trouvais l'atmosphère vraiment angoissante et pesante avec ces histoires de satanistes, mais bon la fin était aussi évidente que le nez au milieu de la figure que ça m'a déçue. Heureusement le jeu d'acteur est exceptionnel et Emma Watson est parfaite dans ce rôle !
Par Leija le 2016-03-05 22:41:07 Editer
En voyant la bande-annonce et en lisant le prologue, je m'attendais à une histoire de sorcellerie style "Salem", avec une fille qui se fait passer pour une victime tout en étant l'instigatrice de tout ça. Rien à voir, cependant, à cause de mes connaissances en psychologie, je me suis faite grave spoilée. Donc, c'est un bon film bien mené avec une véritable intrigue (pour ceux qui n'ont rien lu sur le domaine). Emma Watson et Ethan Hawke sont époustouflants. En plus, l'ambiance glauque est très oppressante et on a envie d'y croire avec la même force que les protagonistes.
Par PandaShamballa le 2016-02-29 16:31:14 Editer
Un film qui laisse songeur quand on pense que c'est inspiré de faits réels.
Plus je regarde des films avec Emma Watson plus je trouve qu'elle joue très bien.
Par Eparm12 le 2016-02-22 12:04:59 Editer
Je connaissais déjà Alejandro Amenabar avant de regarder ce film, pour avoir déjà vu et totalement adoré Ouvre Les Yeux. Je pense que Regression est un bon film de ce réalisateur, qui n'a décidemment plus rien à prouver, car il demeure un habitué du thriller depuis ses débuts, son genre de prédilection. Etant une bonne cliente en la matière, je me devais de visionner Regression, principalement parce que m'intéresser davantage à la filmographie d'Amenabar n'est pas en option, et également parce que je voulais admirer une fois de plus Emma Watson dans un autre rôle que celui de Hermione Granger, bien qu'elle se soit entièrement détachée de la saga Harry Potter depuis le temps, celle-là même qui lui a permis d'être révélée au grand jour et de gagner sa notoriété actuelle dans le monde du cinéma.
Emma Watson est une actrice que j'aime beaucoup parce que je trouve qu'elle joue très bien, sans parler du fait qu'elle est une personnalité en or, du moins d'après ce qu'elle laisse paraître au travers des médias. Si je n'ai pas été convaincue par My Week With Marilyn où elle détient seulement un petit rôle, ai détesté The Bling Ring et été très déçue par l'adaptation du Monde de Charlie pourtant réalisée par l'auteur du livre éponyme, je reconnais néanmoins avoir été bluffée jusqu’à présent par ses choix de carrière audacieux et le jeu qu'elle propose dans chacun de ces films. Elle passe d'un personnage à un autre sans que l'on ne cesse d'y croire, tout en conservant une certaine sobriété voire retenue dans sa manière de les interpréter, avec beaucoup de justesse. Elle a un réel talent et cela ne m'étonne pas du tout qu'Amenabar l'ait choisie pour incarner le personnage névrosé d'Angela Gray. Là où Penélope Cruz envoûte le spectateur dans Ouvre Les Yeux, Emma Watson s'attire à merveille sa compassion dans Regression.

Regression est un bon film, constatation plutôt objective due au fait que les acteurs sont très bons, à commencer par Ethan Hawke (j'adore cet acteur qui lui aussi est un habitué du genre), que la réalisation caractéristique d'Amenabar reste toujours aussi efficace, que la bande-son est inspirée, sans oublier le scénario, qui à ma grande surprise tient la route et s'avère très intéressant. Le fil rouge conducteur des souvenirs refoulés sur lequel se base l’intrigue du film est original et m’a beaucoup plu : je suis une adepte de l’étude de la conscience, des souvenirs et des rêves, de tout ce qui touche de près ou de loin à la psychanalyse pour employer un terme plus général, et j’ai beaucoup aimé apprendre de ce en quoi consistait cette pratique de la régression, qui depuis a été interdite parce qu’elle engendrait de faux souvenirs dans la mémoire des gens. Je ne me rappelle pas avoir déjà vu un film du genre traiter cet aspect de la sorte en partant d’une démarche policière prenant comme point de départ surprenant les aveux d’un père innocent, qui ne nie à aucun instant d’avoir fauté.
Le scénario est par conséquent bien écrit mais j’ai été déçue de la fin, parce que j’ai vu venir le retournement de situation final vers la moitié du film, ce qui m’a gâché l’effet de surprise. Evidemment qu’on ne juge pas un film en se basant seulement sur son twist ending, mais j’attendais avec grande impatience de découvrir le fin mot de toute cette histoire assez glauque, certes, mais prenante, jusqu’à ce qu’une illumination me frappe après que j’eus assemblé toutes les pièces-indices du puzzle, et ce bien avant qu’Ethan Hawke n’y parvienne de lui-même. Chronologiquement parlant, l’enquête est bien menée sans aucune incohérence et suit logiquement son cours jusqu’au bout en évitant les longueurs car instaure un rythme soutenu de recherches, mais je maintiens que la fin est bien trop prévisible, du moins pour moi, ce qui est décevant, surtout lorsqu’on la compare avec celle d’Ouvre Les Yeux, qui m’avait littéralement clouée sur place sans que je ne m’y attende un seul instant.

Hormis ce détail, j’ai trouvé l’ambiance du film travaillée, tant et si bien qu’elle fait son petit effet notamment grâce à la réalisation fluide, en revanche, les images ne sont pas spécialement belles, et à la musique oppressante. La tension planant dès le début s’accroît au moment où le culte du satanisme, fil rouge secondaire du film, entre en scène et déstabilise le spectateur jusqu’à ébranler ses croyances les plus profondes, jusqu’au point où l’on n’est plus sûr de rien puis complètement perdu, en proie à ces visions de l’enfer. L’emploi de jumps-scares n’est pas abusif, ce qui change enfin de la masse de films où ils sont compulsifs, et dont l’ultime but à atteindre serait de provoquer une crise cardiaque chez le spectateur. Hum, pas sûre que ce soit productif. Il faudrait vraiment que les réalisateurs du genre imitent Amenabar et cessent de caser des jumps-scares un peu partout en pensant que ce sont des éléments qui feront de leur film un bon film d’épouvante, ce qui n’est pas et ne sera jamais le cas.

Si Regression est un thriller psychologique sur fond d'enquête policière, alors il tient globalement toutes ses promesses, d’autant plus que les personnages du film sont plus ou moins bien développés, ce qui est une bonne chose. L’inspecteur Kenner, Bruce, est peut-être stéréotypé, comme tous les autres personnages (le psychologue est cynique, la fille une victime, son frère gay, son père soi-disant tortionnaire, sa grand-mère dérangée, etc…), mais qui dit stéréotype dit que le personnage peut tout de même évoluer et c’est ce qui lui arrive dans la seconde partie du film, où les doutes prennent possession de lui. Personnage non croyant, hautain et ayant la fâcheuse tendance de foncer sans réfléchir en critiquant les autres avec virulence, il s’adoucira, commencera à prier dans un moment de faiblesse avant de se reprendre car n’ayant pas la foi, et je dois dire que je suis parvenue à m’attacher à ce type, ce qui relève de l’exploit, alors qu’il est pourtant détestable au premier abord, notamment à cause de son sale caractère. J’ai bien aimé le frère aussi : dommage qu’on ne le voit que peu à l’écran car son lien avec sa grand-mère est touchant tandis qu’il ne parle plus à sa sœur, aspect qui aurait pu être plus approfondi, mais l’intérêt du film ne repose pas sur le traitement de la relation frère et sœur donc ce n’est pas un défaut en soi, simplement une lubie chère à mon cœur que j’aurais apprécié voir prendre forme dans Regression, et plus particulièrement dans son univers sombre aux lourds secrets enfouis.
L’évolution des autres personnages est bancale mais tout de même effectuée dans un souci de bien faire, effort considérable que j’approuve même si à la vue du réalisateur, on était en droit d’en attendre bien plus.

En conclusion, j’ai bien aimé Regression (mais pas assez pour le classer en liste de bronze), que je considère comme un bon film malgré ses quelques maladresses au niveau de l’écriture des personnages, car tout le reste, aussi bien sur le plan technique que dans le fond est de qualité indéniable, hormis la fin. Si vous êtes friands de thrillers psychologiques mêlés à de la psychanalyse interdite, ce film est fait pour vous.
Néanmoins, je suis déçue parce qu'il me paraît bien moins maîtrisé qu'Ouvre Les Yeux, voire fade à côté. Cependant, il me tarde de regarder d’autres films d’Amenabar, car même si je pense que Regression est bon, je souhaite renouer avec la première impression que j’eus de ce réalisateur, c’est-à-dire exceptionnelle.
Par AliceLaMiss le 2016-02-20 22:07:34 Editer
Très bon film, vraiment. On est plongés dedans dès les premières minutes, pour n'en sortir qu'au générique de fin. Emma Watson est encore une fois époustouflante (c'est en partie pour ça que je n'ai absolument pas vu la fin venir)...Mais rien que le film en lui-même est incroyable, dans le sens où plus on avance, plus le doute s'insinue dans nos esprits, et on ne sait plus qui croire, tout comme Bruce Kenner.
Par ginfiz le 2015-11-27 10:15:06 Editer
Excellent film, très bien interprété, je ne connaissais que les grandes lignes de l'histoire et je me suis bien fait avoir à la fin ! A voir.