Lire la suite...
Les gens aiment aussi
Activité récente
Films ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel

Dans les listes de visionnage des Cinenautes
Vos favoris l'ont en cinéthèque

Robowar

Titres alternatifs

Portugais : Robowar - A Máquina da Morte
Japonais : Saiba robo

Date de sortie

Apprécié pour

Studio

1988
Nationalité : Italie
Voir plus
Présent dans votre cinéthèque :

Synopsis

Ajouté par diumson le 13-06-2015
Au coeur de la jungle, un ennemi implacable... L'arme ultime c'est Robowar : le nec plus ultra des machines de combat envoyée contre la guérilla du Sud-Est Asiatique. mais la mission scientifique qui la commande a perdu tout contact. Elle envoie alors sur place sept hommes qui devront anéantir la machine meurtrière. Ils ne savent pas encore que Robowar, programmée pour détruire tout ce qu'elle rencontre sur son passage, a commencé sa propre guerre...

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Les derniers commentaires ajoutés

Par Wolfenshun le 2015-09-10 11:11:59 Editer
Prenez le film culte Predator, remplacer le chasseur ultime par un Robocop du pauvre, prenez un commando très expressif, et vous obtenez un bon nanar.

Certaines scènes du film sont du copié/collé du film de Mc Tiernan:

_ les corps sans leurs peaux
_ la prise du village
_ Le commando débroussaillant une partie de la jungle à coup d'armes automatiques
_ le commando se faisant éliminer un par un
_ les pièges autour du campement
_ l'avant-dernier survivant qui décide d'affronter le chasseur avec sa bite et son couteau, pour se faire éliminer en deux secondes chronos.
_ etc... (et je ne parle pas de certaines répliques qui sont similaires)

Cela aurait pût être un bon remake si il n'y avait pas certains passages totalement nawak:

_ Reb Brown qui beugle comme un taré (la "Stallone touch" de Rambo), avec ce petit clin d’œil à l'adresse des spectateurs (ou comment briser le quatrième mur après un Punchline)
_ le robot tueur qui n'arrête pas de jacter avec cette voix tellement aigüe, presque inaudible par moment, que celle devient drôle au début mais crispant à la fin.
_ Le même robot qui possède une vision thermique illisible, sauf quand il est en mouvement.
_ Ce robot qui a plusieurs occasions pour tuer le commando, mais qui ne le fait pas (et rate même sa cible au couteau de lancer, on ne va pas le rajouter à son C.V. de robot-tueur-ultime).
_ Cette abruti de concepteur qui a plusieurs occasions de désactiver le robot, mais ne le fait pas.
_ Et je ne parle même pas de ce système d'autodestruction tellement débile que l'on se demande si ce concepteur n'a pas eut sa licence de scientifique dans une pochette-surprise
Spoiler(cliquez pour révéler)
(en gros, il faut se placer à trois centimètres de la tête du robot tueur pour activer sa destruction)

_ Et cette fameuse révélation finale qui est tellement énorme pour être honnête.

Et je ne fais qu'effleurer la partie visible de l'iceberg, mais il y en a bien d'autres.

En conclusion, cela reste un bon nanar de compétition qui m'a fait rire du début à la fin.