Lire la suite...
Activité récente
  • 01:57 ajouté par WinterFlo (Mes envies)
  • 06-06 ajouté par Mathyllde (Mes envies)
  • 29-05 ajouté par Sisou (J'ai vu aussi)
  • 17-05 ajouté par Aywen (Liste d'Or)
  • 15-05 ajouté par Sophie (Liste d'argent)
  • 16-04 ajouté par LunedeNeige (Mes envies)
  • 09-04 ajouté par Llu90 (Liste d'argent)
  • 01-04 ajouté par Biquet (Liste de bronze)
  • 19-03 ajouté par Myoceane (Mes envies)
Films ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel
Globale 7.5
Scénario 7.6
Images 8.7
Emotions 7.9
Suspense 7.1
Musique 7.4
Acteurs 8.5
Originalité 7.7

Dans les listes de visionnage des Cinenautes
Liste Spectateurs Age moyen
Liste de diamant 7 19 ans
Liste d'Or 15 20 ans
Liste d'argent 22 19 ans
Liste de bronze 9 20 ans
J'ai vu aussi 8 18 ans
Mes envies 39 20 ans
Je n'ai pas apprécié 2
Ma PAV(pile à voir) 14 19 ans
Vos favoris l'ont en cinéthèque

Silence

Date de sortie

France : 8 Février 2017

Apprécié pour

Studio

2016
Nationalité : Américain

Budget : 51 000 000 $
Voir plus
Présent dans votre cinéthèque :

Synopsis

Ajouté par louness le 22-01-2017
XVIIème siècle, deux prêtres jésuites se rendent au Japon pour retrouver leur mentor, le père Ferreira, disparu alors qu’il tentait de répandre les enseignements du catholicisme. Au terme d’un dangereux voyage, ils découvrent un pays où le christianisme est décrété illégal et ses fidèles persécutés. Ils devront mener dans la clandestinité cette quête périlleuse qui confrontera leur foi aux pires épreuves.

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Par DrunkenSailor le 2017-02-09 00:17:04 Editer
DrunkenSailor Or
J'incite quiconque a ne pas écouter les critiques un peu moite sur le film, et a ne pas être rebuté par sa longueur : Silence est un excellent film qui vaut vraiment le coup d'être vu.

Déjà, ça va paraitre une évidence mais la réalisation est incroyable, Martin Scorsese fait un travail plus qu'exemplaire bien qu'il n'ai plus rien a prouver a personne. La photographie également est géniale.

Autre gros point fort du film : le casting. Totalement improbable mais diablement efficace, chaque acteur offre une performance que je trouve géniale, que ce soit le cast japonais ou ricain.

Mais ce qui fait la plus grande force du film c'est selon moi son scénario. Tout en finesse Scosese questionne avec beaucoup de force la foi chrétienne, la légitimité de la tentative d'implantation au japon, etc.
Le film ne sombre jamais dans un clivage bon/mauvais comme j'en avais peur au début, les dialogues sont très finement écrits et peu a peu les rôles, faute de s'inverser, s'équilibre. Il n'y a pas de bons ou de mauvais, juste un homme qui veut planter les graines de sa propre vérité dans un pays qui n'en veut pas. Et je trouve que dans ce film se trouvent des pistes de réflexions sociologique sur la religion hyper interessante.

Mais oui, certes, c'est très long. Mais j'estime pas ça comme étant un défaut du tout, il faut bien tout ce temps pour raconter tout ce que le film a a dire, et pour peu qu'on soit attentif il se passe toujours quelque chose, y a pas une seconde de vide. Donc allez voir Silence, en sachant a quoi vous attendre, c'est long, parfois éprouvant, mais très enrichissant.

Les derniers commentaires ajoutés

Par DarkTales le 2017-08-02 10:25:32 Editer
Un film puissant, des images sublimes, Silence n'est pas un film qui m'a laissée indifférente. Je ne connaissais pas du tout les acteurs (surtout Andrew Garfield) qui ont réalisé une performance incroyable. J'ai beaucoup aimé le sujet qui traite des jésuites parti au Japon pour christianiser la population au risque de leur vie, que l'homme se questionne sur sa propre foi et peut paraitre démuni face à son silence. Comme d'autres spectateurs, j'ai aussi apprécier que Scorsese ne juge pas l'un des deux partis (surtout qu'en Europe, il y avait aussi l'Inquisition). Un très bon film !
Par Inuki le 2017-07-04 20:52:14 Editer
Adapté d’un roman, le dernier film de Martin Scorsese présente un sujet assez inconnu pour les Occidentaux: l’Inquisition japonaise. L’action se situe dans le XVIIème siècle et témoigne de la répulsion qu’éprouvait le Japon pour le christianisme. Le réalisateur a gardé pendant des années l’idée d’adapter ce livre au cinéma, voilà chose faite en 2016.

Deux jeunes prêtres jésuites sont envoyés au Japon après la disparition de l’un d’entre eux, ils commencent alors à le remplacer et côtoient des chrétiens japonais qui vivent dans le secret de leur foi et qui se cachent pour prier sous peine des pires sévices.

Bien qu’un hommage soit rendu aux martyrs et chrétiens japonais ainsi qu’à leurs prêtres, Scorsese arrive à filmer sans prendre partie pour quelconque croyance.
On peut applaudir le formidable travail d’acteur d’Andrew Garfield en tant que jeune prêtre émotif confronté à la remise en question de sa foi et des supplices infligés à quiconque osera prononcer le nom ou croire au dieu occidental. La réalisation de Scorsese est formidable, nombreux sont les paysages sublimes sur lesquels de terribles tortures sont organisées. D’autant plus que le film porte assez bien son nom, le rythme est lent et bien souvent sous-couvert d’un silence quasi-religieux. Scorsese ne laisse passer aucune émotion dans sa manière de filmer, le spectateur constate comme Sebastião Rodrigues, le dur quotidien de ceux qui ont découvert une foi étrangère à la différence que Sebastião Rodrigues est profondément touché par les événements dont il est témoin. Ce sera donc au spectateur de choisir si le film l’émeut ou non.

Mis à part le scénario qui semble choisir lui-même son public, le deuxième obstacle que ce film peut déposer est sa durée. Si on arrive à passer outre celle-ci, on découvre une grande épopée concentrée autour du jeune Sebastião Rodrigues. Et une fois le visionnage achevé, on se pose une question autour du titre du film, ce « Silence » éclatant, à qui se rapporte-t-il ? Ne serait-ce pas celui de la foi qu’on tait et qu’on garde au plus profond de soi-même malgré les interdits socio-géographiques ?
Par lea130298 le 2017-06-12 12:22:13 Editer
lea130298 Or
J'ai adoré ce film, que j'ai trouvé très intéressant, bien qu'un peu pesant
Par clairecasaliniastier le 2017-04-25 12:31:12 Editer
Silence
8/10
Martin Scorsese à son meilleur. Il n’as plus rien à prouver avec Silence. Il nous fait découvrir une Ferreira, L’histoire de ses 3 prêtres est emmené par Liam Nelson le mentor, Andrew Garfield et Adam River.
Les ( + ) -Un Andrew Garfield au top niveau, dans la continuité de ‘’Tu ne tueras point’’. Il est en passe de devenir un grand acteur pour son talent et sa sincérité.
-Sa souffrance face à la vérité qu’il va devoir affronter
-L’histoire, qui est originale et peu connu du grand public.
-Une immersion jamais vu dans les pensées d’un prêtre. Une intimité avec notre religion.
-Des surprises irrationnels mais plausible : Dieu parlant au prêtre que joue Garfield.
-La réalité, bien que cruelle est bien exposée par la découverte d’une nouvelle facette de l’inquisition (Bouddhisme-christianisme) exprimer en 2h15.
-L’espoir et le désespoir d’Andrew Garfield face à sa foi. On n’y croit jusqu’au bout à ses côtés.
-L’éloge de la Bible, dans ce film les mots de ce livre Saint prennent tout leur sens. ( Comme dans « Tu ne tueras point »
-La torture mentale aussi violente que physique.
-La puissance de ce Silence.
-Une fin aussi cruelle que réaliste. Mais qui nous tient jusqu’au bout. Comme quoi ceux qui y croient, y croient jusqu’au bout.
NB : Pourquoi Silence comme titre de film ? Vous allez me dire , le silence de la prière. Et bien nom, Silence à était choisis comme titre de roman ( c’est une adaptation) afin d’illustrer le silence de Dieu face aux souffrance de ses fidèles vécu en son nom. Ce qui permet de jauger la foi de chacun.
Les ( -) oui il y en as !
-Des longueurs...Prie, confession, il aurait fallut en retirer 10 bonnes minutes.
-Les tortures plus que réalistes, c’est ...bref sa ma choquer.
-Peu de bande originale.
-Liam Nelson peu présent.
-Intrigue qui démarre vite puis s’essouffle pendant 40min avant de reprendre.
-Adam Driver ( C’est décidément pas fait pour toi le cinéma )
-Les noms japonais ! On ne s’y retrouve plus au bout d’un certains temps.
-L’injustice de ce film
-L’accélération dans le temps qui est passer presque trop vite, donc négliger.
Par alienor57 le 2017-03-11 13:07:59 Editer
Ce film est un peu long mais pas ennuyeux du tout. l'évangélisation d'un pays n'est pas simple. Mais une communauté avait quand même la foi en dieu. Mais cette minorité n'était pas bien vu car elle n'avait pas la bonne confession.
Ce pays avait les moyens de faire plier cette minorité.
J'ai adoré ce film et son sujet.
Par Abssynthe le 2017-02-13 21:18:12 Editer
Que-dire de Silence, hormis que c'est un film très particulier, au rendu contrasté, à mi-chemin entre ce qui peut être de l'ordre du sublime et du très moyen, voire du médiocre. S'il porte indubitablement la patte du maître Scorsese, il n'est pas à mettre en toutes les mains, et certaines sensibilités seront rebutées par deux heures et quelques de films très mitigées.

Commençons par ce qui fait honneur au long-métrage ; on ne peut pas passer outre d'un jeu d'acteur très poussé, juste, impressionnant. Andrew Garfield (que je connaissais jusqu'alors pas) nous livre ici l'excellente interprétation d'un prêtre jésuite parti au Japon pour retrouver ne serait-ce qu'une trace de son mentor. A ses côtés, un Adam Driver, qui, bien qu'il met un peu de temps à me convaincre dans la première partie du film, est très bon lui aussi (j'ai du me détacher de l'image de Kylo Ren, évidemment, m'enfin...). Bref, les personnages, les épreuves qu'ils subissent tandis qu'ils tentent de rester maîtres de leur destin face à un Japon majoritairement hostile à tout ce qui a trait à la Chrétienté, constituent indubitablement le mur porteur fait de béton armé du film. Chapeau, les gars !
De plus, deux autres points remarquables sont à trouver dans le visuel et dans l'aspect historique du film. Le premier, car la photographie est simplement sublime, la tentative d'originalité pour certaines prises de vue est louable (gros plans, vitesse de caméra, panorama). Le second, car bien que basé sur un livre, le film a pour cœur la persécution violente et systématique des chrétiens, missionnaires comme convertis, durant le XVIIe siècle. Cette problématique, en plus de mettre en place un malaise efficace, diffus et constant pendant toute la durée du film, élève le propos à d'autres questions : est-il juste de tenter d'imposer sa religion dans un pays qui a déjà la sienne ? A cause de la barrière de la langue, les convertis ont-ils réellement saisi le cœur de la foi chrétienne et de son dogme ? Quid de l'apostasie ? Bref, un film qui est d'abord axé sur une quête (la recherche du Père Ferreira), mais qui est aussi, complètement, totalement un film sur les religions et le rapport à l'altérité.

Parlons de Ferreira et de son interprète ! (Oui un paragraphe rien que pour lui, mais il y a tellement de choses à dire à ce propos). Liam Neeson est au top de sa forme, mais est-ce si étonnant ? Un personnage ambigu, qui brille par son absence pour finalement se dévoiler en un homme... semblable ou différent ? Telle est la question. Bref, Ferreira constitue la princesse à aller délivrer (excusez la métaphore) au prix de lourds sacrifices, au prix d'une remise en cause de soi-même. Une princesse qui, finalement, apporte le dernier mot.

Enfin, Silence est un film sur la religion - sur les religions, et la part est donnée à l'imagerie chrétienne et à la réflexion sur Dieu, la foi, quelle place donner aux actes et aux intentions. Le parallèle christique est un motif récurrent, tellement récurrent que cela semble se transformer en folie pour certains personnages. Si ce lien avec la Chrétienté est remarquable, intéressant, bref, plus que bienvenu, il tombe à mon avis dans deux écueils : des références si récurrentes que cela tombe dans le matraquage, et une certaine "limite" pour ceux qui ignorent tout des grandes lignes de la Bible et de ses personnages, puisqu'ils passeraient de fait à côté de très nombreux clins d’œil ou parallèles parfois subtils.

Silence est une œuvre d'art extraordinaire qui m'aura marquée à jamais, c'est certain. Mais plusieurs défauts m'ont vraiment dérangée, et commençons par le plus évident : les longueurs, récurrentes. Je comprends que le réalisateur a voulu donner une impression de fatalité, de désespoir, dans une situation où la foi est à la fois radeau de sauvetage et lumière qui vacille ; mais à plusieurs reprises, les séquences semblaient s'allonger à l'infini, voire se répéter ! La référence aux trois abjurations de Pierre est certes très intéressante, je ne dis pas le contraire, mais le personnage de Kichijiro tournait au ridicule au fur et à mesure que le film avançait. Certaines séquences étaient ainsi d'une platitude ordinaire si ce n'est médiocre, contrastant avec des scènes d'une émotion insoutenable,
Spoiler(cliquez pour révéler)
comme l'apostasie de Ferreira ou celle de Rodrigues - quelle image, que celle du prêtre se prosternant devant une icône sacrée qu'il vient de piétiner, le tout dans un ralenti des plus sublimes !
...
Et cette voix off ! Le procédé est louable, intéressant pour mettre en place le contexte, où pour narrer de manière continue le contenu des lettres de Rodrigues à son supérieur ; mais au bout d'un moment, cette voix off prend le pas sur l'action à l'écran et ne fait que figer le tout. Dommage. Je suis déçue, car je m'attendais à tellement mieux ; et quand je vois les quelques scènes extraordinaires, je le suis encore plus.

Un film extrêmement contrasté, entre sublime et passable voire médiocre - mais finalement sauvé, pour ma sensibilité personnelle, par les significations multiples de ce titre, "Silence". Un jeu sur les sons, le silence dans la prière, le silence de Dieu face aux épreuves, et enfin...
Spoiler(cliquez pour révéler)
Ce Silence comblé par la voix rassurante de Jésus à son prêtre sur le point d'apostasier. Une scène en or qui aurait pu aisément être la fin du film.
Par Virgile le 2017-02-13 15:49:04 Editer
Alors. On se parle d'un film assez spécial, rythme spécial, message un peu dur à saisir. La morale du film est un peu dure à établir, le sens profond de ce que le réalisateur a voulu exprimer. Au-delà de ça c'est un film épuré, sans spectacle non nécessaire, sans parasitage. Un film intense mais pas assez à mon goût puisque les dilemmes nous prennent pas suffisamment aux tripes. Un Scorcese à voir, loin d'être son meilleur mais bien loin d'être son pire.
Par DrunkenSailor le 2017-02-09 00:17:04 Editer
DrunkenSailor Or
J'incite quiconque a ne pas écouter les critiques un peu moite sur le film, et a ne pas être rebuté par sa longueur : Silence est un excellent film qui vaut vraiment le coup d'être vu.

Déjà, ça va paraitre une évidence mais la réalisation est incroyable, Martin Scorsese fait un travail plus qu'exemplaire bien qu'il n'ai plus rien a prouver a personne. La photographie également est géniale.

Autre gros point fort du film : le casting. Totalement improbable mais diablement efficace, chaque acteur offre une performance que je trouve géniale, que ce soit le cast japonais ou ricain.

Mais ce qui fait la plus grande force du film c'est selon moi son scénario. Tout en finesse Scosese questionne avec beaucoup de force la foi chrétienne, la légitimité de la tentative d'implantation au japon, etc.
Le film ne sombre jamais dans un clivage bon/mauvais comme j'en avais peur au début, les dialogues sont très finement écrits et peu a peu les rôles, faute de s'inverser, s'équilibre. Il n'y a pas de bons ou de mauvais, juste un homme qui veut planter les graines de sa propre vérité dans un pays qui n'en veut pas. Et je trouve que dans ce film se trouvent des pistes de réflexions sociologique sur la religion hyper interessante.

Mais oui, certes, c'est très long. Mais j'estime pas ça comme étant un défaut du tout, il faut bien tout ce temps pour raconter tout ce que le film a a dire, et pour peu qu'on soit attentif il se passe toujours quelque chose, y a pas une seconde de vide. Donc allez voir Silence, en sachant a quoi vous attendre, c'est long, parfois éprouvant, mais très enrichissant.