Lire la suite...
Activité récente
  • 28-03 ajouté par Namarie (J'ai vu aussi)
Films ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel
Globale 5.4
Scénario 4.8
Images 6.7
Emotions 4.9
Suspense 5.2
Musique 5.9
Acteurs 6.3
Originalité 5.5

Dans les listes de visionnage des Cinenautes
Liste Spectateurs Age moyen
Liste de diamant 11 20 ans
Liste d'Or 22 20 ans
Liste d'argent 24 21 ans
Liste de bronze 24 22 ans
J'ai vu aussi 50 21 ans
Mes envies 52 20 ans
Je n'ai pas apprécié 48 21 ans
Ma PAV(pile à voir) 29 21 ans
Vos favoris l'ont en cinéthèque

Only God Forgives

Date de sortie

France : 22 Mai 2013

Apprécié pour

Studio

2013
Nationalité : Américain

Budget : 4 800 000 $
Voir plus
Présent dans votre cinéthèque :

Synopsis

Ajouté par beckygirly le 20-12-2013
Julian vit en exil à Bangkok où il dirige un club de boxe thaïlandaise servant à des opérations de contrebande et au trafic de drogue.
Quand Billy, le frère de Julian est tué, leur mère, Crystal, arrive dans la ville pour rapatrier le corps. Elle veut le venger et force Julian à trouver l’assassin. Les contacts de Julian dans la criminalité le conduisent directement chez L’Ange de la Vengeance, un officier de police à la retraite qui connait tout et est à la fois juge et bourreau. Crystal demande que Julian tue L’Ange de la Vengeance, un acte qui va lui coûter cher.

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Par pwachevski le 2014-03-11 23:47:23 Editer
Je ne vais pas me voiler la face, si j'ai vu ce film, c'est avant tout parce que c'est le même réalisateur et le même acteur principal que Drive. Et du coup, je peux pas m'empêcher de comparer, et je suis déçue. Mis à part le jeu d'acteur volontairement très froid de Gosling, je n'ai pas vu beaucoup de point commun entre les deux films.

Drive était un film certes violent mais avait une part de sensibilité et évoquait des sentiments délicats avec une grande justesse (la protection des gens qu'on aime, notamment). Only God Forgives est bien plus rude et plus glauque. Le thème de la vengeance est vraiment traité au sens premier du terme, avec violence et sans aucune nuance. Et j'ai trouvé cette ambiance trop malsaine et injustifié pour être plaisante.

Les derniers commentaires ajoutés

Par Spike le 2018-01-22 22:50:16 Editer
Et bien comme quoi, qu'on regarde le plus random des blockbusters ou un film arthouse, on est pas à l'abri de tomber sur une sombre bouse.

Comme tout le monde, et malgré les critiques, je me suis obstiné à vouloir regarder ce film de par son réalisateur et son acteur principal. Sauf qu'on est des kilomètres en dessous de Drive. Pas que Drive soit un film légendaire à la profondeur inégalée, mais c'était au moins un film stylé as fuck avec des personnages assez attachants.

Only God Forgives est juste nul. Bon peut être pas en tout, la mise en scène est sympa, et le film a une esthétique globale assez plaisante (la lumière, les couleurs...). Par contre le reste... c'est assez abyssal. On a droit à un scénar de vengeance/complexe d'Oedipe qui tient sur un post-it déchiré et une galerie de personnages dont la qualité d'écriture est inversement proportionnelle à leur capacité à faire des poses bad-ass devant la caméra. Ce n'est donc pas intéressant, inutilement violent, et ça prends bien trop son temps pour quelque chose qui aurait dû se limiter à un court-métrage.

Je mets ce film en vu aussi uniquement pour la scène de combat un peu kéké Street Fighter qui a réussi a attiré mon attention pendant que j'écrivais ce commentaire.
Par LexiUnderground le 2017-05-19 23:53:16 Editer
Les films de Refn sont reconnaissables entre mille. Ces silences tellement parlant, cette lumière électrique et néon, ce faux calme qui dissimule une violence sans nom. J'ai adoré.
Mention +++ aux compositions musicales de Cliff Martinez qui accompagne toujours NWR et qui, comme à son habitude, subliment ses films.
Par Laylle le 2017-04-15 21:06:48 Editer
Je ne vais certainement pas descendre ce film. Les débuts sont violents et froids, le jeu des acteurs également, mais c'est justifié, ça se sent et se reconnait. Simplement, c'est rare, mais je n'ai pas été absorbé par le film, par son ambiance, par sa singularité et sa particularité. Je n'ai pu accrocher, je n'ai pas compris l'univers, c'était trop loin de ma sensibilité, et ai donc arrêté après une demi-heure.
Ce n'est que ma vision qui a faussé, et l'univers si particulier demande une approche trop précise pour que je puisse m'y embarquer. Je comprend en revanche tout à fait qu'on trouve ce film superbe, car une fois dans l'univers, la réalisation et l'histoire semble pouvoir nous emmener avec elle. Dommage, ce ne fut pas mon cas.
Par Eparm12 le 2016-09-12 17:19:16 Editer
J’ai beaucoup aimé Drive, et il me tardait de regarder un autre film du même réalisateur à sa suite. Pourquoi ne pas le faire en validant un de ses films dans le cadre du challenge de l’été dernier ? L’occasion rêvée de poursuivre ma découverte de sa filmographie, et de m’en imprégner. Alors je me suis tournée vers l’affiche ô combien dénigrée d’Only God Forgives.
J’ai lu énormément de critiques émises à son sujet ces dernières années, qu’elles soient positives ou négatives, la majorité étant mauvaises, mais je ne m’y suis pas attardée ni même arrêtée : je voulais constater de mes propres yeux la portée des arguments qu’elles avancent à son encontre. Si cette œuvre est à l’origine et la créatrice d’une polémique divisant son public, ce doit être parce qu’elle est provoquante, choquante, révoltante, ou les trois termes à forte consonance à la fois, ses partisans criant au génie et ses détracteurs au massacre. Il faut également savoir que j’adore les thrillers, plus précisément les histoires de vengeance, et que je suis très réceptive à la violence, qu’elle soit justifiée ou non, bien que je préfère évidemment qu’elle le soit.
Et le constat est là : j’ai bien aimé Only God Forgives, titre significatif prenant tout son sens métaphorique à la fin, et ne comprends pas ce déferlement de haine encore alimenté à ce jour, dans lequel il se noie.

Cependant attention : je conçois parfaitement que l’on puisse adorer ou détester voire haïr ce film, qui n’est pas destiné et ne peut pas plaire à tout le monde, à commencer par le fait que tout le monde ne peut pas non plus adhérer au style particulier de Nicolas Winding Refn. Mon avis n’engage que moi, mais je l’adore. Il s’agit d’un cinéma qui me fascine, m’hypnotise. Un cinéma que j’admire et contemple. Par ailleurs, le style de Refn est le sien : il l’impose à ses spectateurs en l’inscrivant au sein de chacune de ses œuvres, les gravant au fer rouge de sa marque, de l’empreinte de sa patte caractéristique, autre aspect que j’adore. Par exemple, une œuvre impersonnelle de ce genre de films ne m’intéresse aucunement, mes réalisateurs préférés ayant eux-mêmes un style unique les définissant, inimitable, je pense notamment à Danny Boyle, aux Frères Coen ou encore à Lars Von Trier, confrère danois de Refn. Refn entre dans cette catégorie de réalisateurs dont le travail est extraordinaire, un travail que j’adore. Je ne cesserai de le répéter, mais j’adore tout simplement sa manière de réaliser un film.
Sa manière absolument parfaite de filmer : ses longs plans colorés se déplaçant de droite à gauche, inversant les directions, toujours millimétrés, méticuleusement sublimés par des jeux d’ombre et de lumière, instaurant tension, suspens, onirisme et action. Je crois pouvoir dire sans exagérer que le visuel des films de Refn est époustouflant, et j’ai été envoûtée par celui d’Only God Forgives. Je n’ai pas gardé le souvenir d’un visuel aussi recherché et travaillé dans Drive, bien qu’il soit magnifique également. Ici, j’ai eu l’impression de faire face à de l’art pur, ce qu’il est en toute objectivité, car on ne peut pas affirmer qu’il brille par son scénario, mais bien grâce à son visuel.

Si la réalisation est par conséquent excellente, la bande-son est à son image, magnétique. J’ai beaucoup aimé les compositions et les chansons interprétées par le policier dont Kristin Scott Thomas désire plus que tout se venger. Les acteurs sont très bons et le casting entier tient ses promesses, leur jeu étant volontairement froid, distançant les personnages de nous, les rendant intenses et charismatiques, mais auxquels on ne peut s’identifier ni s'attacher, inatteignables. En revanche, aucun des personnages, bien qu’intéressants, n’est nuancé, excepté celui de Ryan Gosling, ou creusé, ce que je trouve décevant, car l’histoire aurait justifié leur développement. Et je suis en accord avec les commentaires précédant le mien concernant la violence, qui ne l’est pas, mais ce rude abord de cette thématique ne m’a pas dérangée : sans ces scènes ultra-violentes l’entrecoupant, le film n’aurait plus aucun intérêt, plus aucun impact. Par ailleurs, dès le départ, l’atmosphère du film est malsaine, glauque, et irradiant de noirceur et de violence inextricablement mêlées. L’ensemble est immoral, ponctué de silences et de non-dits, hormis la fin, qui m’a laissée perplexe mais subjuguée après visionnage. Superposée à cela une ambiance surréaliste d'essence fantasmagorique, qui m’a conquise.

Enfin, je reviens sur le scénario, qui est très court et loin d’être original, bien que son traitement le soit, et tout comme le souligne Kyriaan, un parallèle avec le mythe d’Œdipe est à effectuer, ce qui lui confère davantage de profondeur. En soi, il s’agit d’une histoire de vengeance tout à fait banale, mais dont la force brute est indéniable. Elle aurait pu être meilleure, mais je l’ai appréciée à sa juste valeur.
Le seul véritable reproche que je ferai à Only God Forgives est sa lenteur, et qu’il soit pourvu de longueurs qui auraient pu être évitées.

En conclusion, j’ai aimé Only God Forgives, bien que je lui préfère Drive, et espère visionner d’autres films de Refn au plus vite, car ils me happent et me plongent dans son univers avec une étonnante facilité, à laquelle je refuse de dire non. Mais je ne me risquerai jamais à conseiller ce film, car on ne peut pas lui en occulter son extrême violence (l’interdiction aux moins de seize ans qu’on lui a attribuée étant vérifiée), ainsi que son étrangeté, qui ne conviendraient pas. Il faut pouvoir se laisser transporter par ce que l’on voit, alors âmes sensibles s'abstenir, et pour les plus hardis, tentez cette expérience cinématographique : vous pourriez être surpris et n’en ressortirez pas indemnes.

PS : ce film n’est pas un chef-d’œuvre et il a des défauts, mais sa forme m’a plus que convaincue, alors je le range en bronze.
Par Kyriaan le 2016-06-08 12:42:59 Editer
Kyriaan Or
Au vu des critiques extrêmement négatives sur ce film je ne pensais pas l'aimer. Si je l'ai regardé c'est par curiosité, parce que quelqu'un me l'avait conseillé, parce que le réalisateur est Refn et que Ryan Gosling tient le rôle principal.

Et je me suis pris une grosse claque.

Ce film c'est une heure et demi de rêve éveillé, une heure et demi de scènes complètement surréalistes où rêve et réalité se confondent, une heure et demi de tension permanente. Et surtout c'est une heure et demi de visuels magnifiques.

Le scénario est très classique : c'est une histoire de vengeance (et en parallèle l'histoire d'OEdipe). Ce qui rend cette histoire unique c'est la façon dont elle est traitée. En effet, tout passe par les silences, le visuel, la musique, à travers ce que ressentent les personnages. C'est ce qui fait la force du film : pas besoin de longs et nombreux dialogues pour s'exprimer. C'est du cinéma tout simplement et c'est beau.

Les personnages maintenant. Ils sont tous complètement tarés et pimentent le côté surréaliste de l'histoire (
Spoiler(cliquez pour révéler)
c'est notamment le cas du policier qui est un homme extrêmement violent et qu'on voit à plusieurs moment chanter des chansons niaises
).

Ça fait du bien de temps en temps de voir un film qui nous prend à contrepied, qui sort de l'ordinaire et nous propose quelque chose dont on n'a pas l'habitude et de complètement fou.

Only Got Forgives m'a marqué au fer rouge. J'ai envie de le voir à nouveau et d'être une deuxième fois entrainée dans cet espace où le temps ne semble plus exister et où la folie domine.

Ce film m'a fasciné : 8/10
Par Black32 le 2015-11-23 21:52:39 Editer
J'adore Ryan Gosling, mais la je me suis ennuyé, je n'ai pas du tout étais embarqué par ce film
Par minir le 2015-11-13 18:17:23 Editer
Vraiment je n'ai pas accroché à ce film. Le visuel est intéressant mais ça s'arrête la. Les personnages sont vides, on ne peut pas s'attacher à eux, les dialogues sont peu présents et on s'ennuie vite. Un film un peu trop bizarre et perché pour moi.
Par sylvains7 le 2014-08-01 02:01:53 Editer
Quelle déception..! A part le visuel du film, parfois fascinant et proche de Kubrick et encore, ça devient vite fatiguant, il n'y a pas grand chose à sauver. Très peu de dialogue, des personnages froids et inexpressifs, des couleurs criardes ( il ne faut pas être allergique au rouge ), de gros silences, de la violence pour nous réveiller un peu, une extrême lenteur...et quand le générique de fin défile, on se demande à quoi l'on vient d'assister, on reste dubitatif...Etrange film.
Par Roza-Maria le 2014-04-20 05:39:14 Editer
Une énorme déception ! J’ai tout simplement détestée ce film ! Je tenais à le voir parce que Ryan Gosling, un acteur que j’apprécie beaucoup, jouait dedans, mais bon dieu qu’est ce que ce film est nul… Je me suis ennuyée à mourir du début à la fin, il n’y à quasiment pas de dialogues et de longs moments où il ne se passe rien, ça ne bouge pas. Le réalisateur à essayer d’instaurer une atmosphère sombre, noire, angoissante, mais personnellement, je l’ai trouvée fatigante, inintéressante, au point que j’en venais à regarder au plafond où à me tourner les pouces en espérant que le film finisse plus vite. L’histoire n’a rien de surprenant, c’est plat, les quelques scènes gore où érotique sont inutiles et ternes, et même le jeu des acteurs n’est pas particulièrement marquant. En bref, ce film est pour moi une véritable catastrophe, j’ai absolument tout détesté, je n’ai trouvée aucun point positif à ce film. Une énorme déception !
Par Passionaryextremed le 2014-03-22 22:04:48 Editer
Je suis allé voir ce film en partit pour l'acteur principal et parce-que rien d'autres ne m’intéressait je doit l'avoué. Eh bien j'aurai mieux préféré ne rien voir du tout plutôt que ce film de violence gratuite... Il n'y a pas d'histoire.
Spoiler(cliquez pour révéler)
La mère est encore plus folle que son fils.
Et je ne dis pas cela car certains films me font peur, ce film m'a juste dégoûté et choqué, j'ai même du sortir de la salle avant la fin. Je ne le conseille pas du tout.