Lire la suite...
Activité récente
  • 11-10 commenté par Ozymandias
  • 25-09 ajouté par Rom1 (Ma PAV(pile à voir))
  • 05-08 ajouté par Gabith (J'ai vu aussi)
  • 25-07 ajouté par treetopflyer (Mes envies)
Films ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel
Globale 8.5
Scénario 8.8
Images 7.8
Emotions 8.3
Suspense 8.9
Musique 8.5
Acteurs 8.8
Originalité 7.8

Dans les listes de visionnage des Cinenautes
Liste Spectateurs Age moyen
Liste de diamant 18 19 ans
Liste d'Or 18 20 ans
Liste d'argent 11 23 ans
Liste de bronze 5
J'ai vu aussi 10 28 ans
Mes envies 12 18 ans
Je n'ai pas apprécié 2
Ma PAV(pile à voir) 10 23 ans
Vos favoris l'ont en cinéthèque

L'impasse

Titres alternatifs

Anglais : Carlito's way

Date de sortie

France : 23 Mars 1994

Apprécié pour

Studio

1994
Nationalité : Américain

Budget : 30 000 000 $
Voir plus
Présent dans votre cinéthèque :

Synopsis

Ajouté par Whale le 20-12-2013
En 1975, à New York, Carlito Brigante, un ancien trafiquant de drogue, est libéré de prison grâce à David Kleinfeld, son avocat, qui a découvert plusieurs vices de forme dans la manière dont le procureur Bill Norwalk avait instruit le procès. Carlito est bien décidé à rentrer dans le droit chemin et, dès qu'il aura économisé assez d'argent, il compte se retirer aux Bahamas pour s'assurer une retraite paisible avec Gail, sa compagne danseuse dans une boîte de strip-tease. Mais le destin en décidera autrement.

Citations et Répliques du Film

Ajouté par Jundow le 16-02-2014
Quand t'es en cellule, tu demande qui va tu voir le jour de ta sortie... le 2ème jour... Et quand tu sors, plus personne n'est comme avant, peut-être que toi non plus...

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Les derniers commentaires ajoutés

Par Ozymandias le 2017-10-11 18:23:52 Editer
Ozymandias Or
Après Scarface et le succès qu'on lui connaît, l'enthousiasme était présent en ce qui concerne la réunification De Palma/ Pacino, l'acteur apparaissant d'ailleurs ici en ce qui me concerne dans un de ses derniers grands rôles.

Les deux longs métrages ne sont absolument pas à mettre en parallèle car ils relatent tous les deux des parcours très différents, qui partent curieusement du même point de départ pour aboutir à la même conclusion. Ici on fait la part belle à la seconde chance, le destin qui nous rattrape, les hasards de la vie et le fait que finalement, quoi que l'on fasse, il y a toujours ce mauvais choix, LE mauvais choix qui vient gâcher nos rêves.

L'Impasse (d'ailleurs pour une fois on retrouve une traduction française du titre plutôt pertinente et éloquente, ça fait plaisir) est un très bon film, mené par un autre duo : Pacino / Peen. Totalement métamorphosé Sean Penn apparaît dans un de ses meilleurs rôles, je ne suis pas forcément une grande fan de l'acteur, et me faire oublier Pacino n'est pas une mince affaire, pourtant il éclipse les autres membres du casting de sa présence et de ses manières hystériques.
Mais rien que pour le plaisir je prends le temps de parler de la performance d'Al : excellent, tout simplement, il retranscrit le tragique du personnage sans en faire trop, transmet l'idée qu'il est conscient de ce qui lui arrive sans jamais avoir l'air blasé... Je suis fan.

La réalisation de De Palma est comme d'habitude fantastique ! La scène de course poursuite de fin de film est incroyablement mise en scène, là où certains se reposent sur des méthodes classiques pour filmer l'action Brian sait faire preuve d'inventivité tout en laissant la tension grimper lentement, inutile de dire que cet homme sait ce qu'il fait avec sa caméra.

Je recommande L'Impasse avec empressement, un must tout simplement.
Par Eparm12 le 2016-05-21 22:51:36 Editer
L’Impasse célèbre les retrouvailles tant attendues de Brian De Palma et d’Al Pacino, dix ans après le succès monumental de l’énorme Scarface, les ayant réunis pour la première fois sur le même plateau, Scarface auquel le statut de film culte est attribué entretemps, pour notre plus grand bonheur de cinéphile comblé. Si j’ai tout de même préféré Scarface et Les Incorruptibles à L’Impasse, j’ai beaucoup aimé ce dernier, qui tranche dans la filmographie dantesque de De Palma, sans pour autant s’éloigner de ce qu’il réalise d’ordinaire, car il est un peu moins violent que ses prédécesseurs profondément ancrés dans ce style de films très dur qu’est celui des gangsters, style de films que j’adore et certainement l’un de mes préférés, si ce n’est mon préféré d'entre tous.

Pour faire court, L’Impasse est un condensé d’éléments tous plus excellents les uns que les autres, qui en construisent un très bon film de mafieux exactement comme je les aime : les personnages sont touchants pour les uns, corrompus et assoiffés de sang mais plus encore d’argent pour les autres, tous étant charismatiques, dangereux, et interprétés par de superbes acteurs, la femme fatale est splendide, la bande-son composée de tubes des années 80 anachronique et créant un décalage aussi fin que bien pensé au sein du film, le scénario brillant et mettant en lumière des amitiés écourtées, des relations vénales, des complots entre familles, d’amères trahisons et de sanglantes vengeances qui animent la pègre de manière réaliste, et les dialogues sont très bien écrits, à l’image du film qui l’est à tous les niveaux.
Absolument tout y est jouissif de bout en bout, aspect loin d’être étonnant lorsque l’on est habitué au cinéma viscéral mais parfaitement maîtrisé de De Palma. De plus, ce film m’a tenue en haleine alors que la fin nous est pourtant dévoilée dès le début, surprenant tour de force rehaussé par la précision de la réalisation magistrale, chirurgicale et à la fois flamboyante du maître derrière la caméra, toujours dans cette optique de filmer au plus près les corps tant habillés que dénudés et de les magnifier au travers de l'objectif. Certaines scènes sont impressionnantes et instaurent une tension atteignant son paroxysme vers la moitié du film sans jamais faiblir un seul instant et ce jusqu’à la dernière seconde.

En bref, L’Impasse est un très bon film et je le conseille chaudement, d’autant plus qu’il s’agit d’un classique des années 90 et d’un incontournable de la filmographie de De Palma, surtout si l’on apprécie grandement son travail, ce qui est entièrement mon cas puisque le bonhomme est un de mes réalisateurs préférés. A regarder impérativement si vous êtes amateurs de films de mafieux ou plus généralement de thrillers.

PS : la coupe de cheveux de Sean Penn le transforme totalement sans le décrédibiliser pour autant, car elle est ridicule malgré le fait qu'elle soit justifiée pour l'époque.
Par CharlieHolmes le 2015-05-23 16:35:10 Editer
CharlieHolmes Or
J'avoue que je n'avais pas aimé Scarface du même réalisateur, mais j'ai été agréablement surprise pas ce film. Premièrement parce qu'il est moins violent. Deuxièmement, j'adore Pacino et il est génial, comme d'habitude.. Autant Tony dans Scarface m'étais insupportable par sa vulgarité, autant Carlito m'est agréable par sa douceur, malgré le monde cruel de la drogue. Une jolie histoire d'amour
Spoiler(cliquez pour révéler)
qui semble assez improbable vu leur différence, mais c'est en cela qu'elle est si belle.
Un film qui nous fait verser une petite larme!