Lire la suite...
Activité récente
  • 29-05 ajouté par juju26 (Ma PAV(pile à voir))
  • 04-05 ajouté par lilyf80 (Mes envies)
  • 29-04 ajouté par lisache23 (Mes envies)
  • 25-04 commenté par Dirlo26
  • 23-04 ajouté par EilihtoR (Liste de bronze)
  • 17-04 ajouté par Dirlo26 (Mes envies)
  • 08-04 ajouté par liana (Ma PAV(pile à voir))
  • 23-03 ajouté par maidu22 (Mes envies)
Films ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel
Globale 8
Scénario 7.6
Images 8.7
Emotions 8.1
Suspense 7.2
Musique 7.9
Acteurs 8.6
Originalité 7.7

Dans les listes de visionnage des Cinenautes
Liste Spectateurs Age moyen
Liste de diamant 21 18 ans
Liste d'Or 39 18 ans
Liste d'argent 28 19 ans
Liste de bronze 20 18 ans
J'ai vu aussi 15 20 ans
Mes envies 45 18 ans
Je n'ai pas apprécié 1
Ma PAV(pile à voir) 14 19 ans
Vos favoris l'ont en cinéthèque

Frantz

Date de sortie

France : 7 Septembre 2016

Apprécié pour

Studio

Présent dans votre cinéthèque :

Synopsis

Ajouté par lea130298 le 03-06-2016
Au lendemain de la première guerre mondiale, dans une petite ville allemande, Anna se rend tous les jours sur la tombe de son fiancé, mort sur le front en France. Mais ce jour-là, un français est venu, lui aussi, fleurir la tombe de son ami allemand.

Citations et Répliques du Film

Ajouté par gla10 le 19-04-2017
"Et quand par milliers nous avons tué leurs fils, nous avons fêté notre victoire en buvant de la bière. Et quand nos fils ont été tués, ils ont fêté leur victoire en buvant du vin.
Nous sommes des pères qui buvons à la mort de nos enfants."

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Les derniers commentaires ajoutés

Par Dirlo26 le 2018-04-25 23:25:44 Editer
Dirlo26 Or
Même si le scénario est évident, j'ai beaucoup aimé! C'est très bien filmé et Pierre Niney est nickel dans ce film!
Par pwachevski le 2017-10-11 13:06:09 Editer
pwachevski Or
Le scénario du film est très décevant, car vraiment trop prévisible. Je crois que j'avais compris ce qui allait se passer dès les 2-3 premières scènes.
Spoiler(cliquez pour révéler)
Je me suis même torturée l'esprit en me disant que ce n'est pas possible que ce soit aussi simple ! Je me suis dis qu'on allait nous sortir un retournement de situation. J'ai même fini par croire que Franz et Andrien auraient pu être amants (d'autant plus que ce réalisateur aurait parfaitement pu traiter ce genre d'intrigue). Mais non. Je suis allée chercher trop loin, l'enjeu du film repose bien sur un élément peu original et totalement évident.


Néanmoins, malgré ce gros défaut, j'ai quand même adoré le film, car tout le reste est parfait. Si le scénario est attendu, on se prend quand même très largement au jeu de ces mensonges. Les intrigues secondaires sont plutôt très bien écrites (par exemple, la façon dont les personnages se retrouvent, ou la façon dont est montré l'impacte de la guerre sur l'ensemble de la société). Le rythme a juste ce qu'il faut de lenteur pour créer une ambiance un peu lourde et mélancolique, mais sans devenir ennuyant. Les personnages sont assez finement construits, avec des sentiments et des émotions complexes, qui transparaissent bien à l'écran. L'évolution des relations entre les personnages est crédible. On est ému à plus d'un moment.

La réalisation est d'une précision rare. Trop rare même, pour du cinéma français. Parfois l'usage du noir et blanc sonne prétentieux, mais ici c'est parfaitement utilisé. Ça crée un vrai contraste avec les quelques scènes en couleurs. Puis surtout, c'est d'une élégance folle. La photographie est juste sublime !

La direction d'acteur est topissime. Pierre Niney, qu'on savait déjà bon acteur, arrive néanmoins à nous étonner. Dans Yves Saint Laurent il était impressionnant car il imitait à la perfection quelqu'un. Mais je le trouve encore meilleur ici car il est plus "lui-même". Il est touchant comme jamais et transmet plein de choses aux spectateurs. Paula Beer est pour moi une découverte, et une très bonne découverte. Elle est elle aussi parfaitement juste dans son jeu ; touchante malgré sa sobriété dans l'interprétation.

Pour l'un comme pour l'autre, ces qualités sont vraies en langue française comme allemande. Je ne sais pas dans quelle mesure ils maitrisent l'autre langue, ou ont simplement appris leurs textes en phonétique, mais ils ont tous les deux un accent et un phrasé crédible. On a pas du tout l'impression qu'ils récitent bêtement quelque chose. Ça n'a véritablement aucun impacte sur leur façon de jouer, qui est toujours aussi naturelle, ce qui est plutôt très rare.

Et d'ailleurs, j'ai adoré ce parti pris de faire un film bilingue. C'est à mon sens ce qui manque à tous les films historiques américains, qui perdent ainsi en crédibilité (franchement, allez regarder The Reader en VO, avec les acteurs qui parlent anglais avec un accent allemand, c'est parfaitement ridicule). Rien qu'à cause de cet élément, on est instantanément plongé dans l'ambiance, dans un pays, dans une époque.
Par Apollo8 le 2017-09-17 08:58:27 Editer
Très beau film
Je l'ai regardé en cours d'allemand cette année, pour traiter le sujet du mensonge (pour le BAC).
L'alternance noir et blanc puis couleurs pour les flash back est très bien faite, et contraste bien entre le mensonge et la dure réalité.
Ce film est triste, traitant tout d'abord d'un sujet douloureux, et puis aussi avec ce qu'on comprend des personnages.
Par Camille45 le 2016-10-09 21:43:19 Editer
J'ai beaucoup aimé ce film très intéressant.
Tout d'abord, l'effet du noir et blanc et des couleurs donne un rendu superbe à l'image. Ensuite, on a ce jeu entre l'allemand et le français et c'est très agréable.

La mélancolie est présente pendant tout le film, mais il y a des moments vraiment tristes. Tout ces mensonges apportent de la noirceur.
Spoiler(cliquez pour révéler)
Lorsqu'Alice envoit cette lettre de bonheur aux parents de Frantz, c'est déchirant.


Comme tout film romantique, les dialogues nous tiennent en halène et la fin nous donne de l'espoir.

Il nous faut applaudir les acteurs car ils sont très talentueux. Un bravo également pour la musique et les costumes quel délice.

A voir, mais surtout ne pas oublier les mouchoirs !
Par mimi92 le 2016-10-02 17:44:40 Editer
J'ai bien aimé ce film, même si je me suis vraiment sentie déprimée à la sortie de la salle de cinéma.

La première chose évidente à souligner est la qualité de ce très beau noir et blanc, graphique et élégant, nous ancrant dans l'après-guerre et dans la tonalité mélancolique de l'œuvre. Le tourner en bilingue était aussi très immersif et intéressant !

Le thème du film est sans doute le mensonge, la rancœur, et la recherche d'une certaine rédemption. Nous subissons donc le poids de ses mensonges qui s'accumulent, comme une barre dans le ventre du spectateur.
Le scénario est finalement assez simple, et sans grandes surprises.

Mais que ce film est triste ! Le début était déjà mélancolique, mais la tonalité s'aggrave jusqu'à devenir dépressive à la fin de l'œuvre.
Spoiler(cliquez pour révéler)
Et cette horrible lettre qu'envoie Anna à ses beaux parents, pour décrire un bonheur et avenir fantasmagorique...
Seul soulagement, le plan final, qui clôt le récit avec une note d'espoir, devant le tableau qui rythma le film.

A voir, ne serait-ce que pour les beaux points positifs. Mais avec une boite de mouchoirs de préférence.
Par Kyriaan le 2016-09-27 18:57:36 Editer
Attention SPOILERS pas toujours indiqués, désolée.

Si ce film pourra en rebuter et ennuyer certains par sa simplicité il pourra aussi en toucher d'autres pour ce même argument. En effet, Frantz ne surprend pas par son originalité mais plutôt par sa sincérité due à une histoire simple mais belle. Une histoire de mensonge, d'apaisement et finalement de pardon.
La mise en scène est elle aussi très simple ce qui parfois sert le film et parfois le dessert complètement parce que trop maladroite : tout est filmé en noir et blanc (sublime noir et blanc soit dit en passant) de façon académique et quelques passages en couleur viennent souligner des moments forts et heureux de façon presque grossière. Ces passages sont en effet parfois de trop, comme pour forcer les émotions (notamment le dernier plan).
Mais pas seulement :
Les couleurs sont aussi présentes lors des mensonges imaginés par Adrien et lors de ses souvenirs. On remarquera que c'est assez rare qu'un réalisateur mélange le noir & blanc avec la couleur et que lorsqu'il le fait le noir & blanc est là pour indiquer un souvenir. Ici c'est le contraire : comme si les souvenirs mensongers d'Adrien avait plus d'importance que la vérité, le monde réel. Les mensonges deviennent réalité - et la réalité devient mensonge, ce dont on s'apercevra à la fin lorsqu'on apprend que
Spoiler(cliquez pour révéler)
Adrien est déjà fiancé.
Et finalement un mensonge n'est-il pas mieux que la triste réalité ? En effet, l'histoire d'Adrien aide à faire revivre une famille en deuil et redonne espoir. Toute la thématique sur le mensonge est d'ailleurs très intéressante car elle permet d'introduire celle du pardon. La thématique de la rancœur est aussi très présente et intéressante. On insiste donc à la rancœur post-Première Guerre Mondiale des allemands contre les français (dont Adrien est victime en Allemagne) - et inversement, finalement remplacée par le pardon d'une famille rendue heureuse par des mensonges...

Concernant les acteurs, Paula Beer est extrêmement touchante, quelle belle découverte que celle de cette actrice ! En revanche, Pierre Niney est presque décevant, son jeu semble forcé et on ne croit pas à ses paroles, à ses actes, ce qui nous empêche de croire à l'histoire de son personnage.
Spoiler(cliquez pour révéler)
En effet, un soldat français venu fleurir la tombe d'un soldat allemand par culpabilité, inventant une histoire d'amitié car n'a pas le courage d'avouer sa faute à la famille, etc., c'est un peu gros et ça sonne faux. Et puis, le fait de vouloir se faire pardonner par la famille du défunt semble irréaliste. Ne pouvant croire à cette histoire exagérée, comment croire à ce que le personnage d'Adrien ressent pour Anna ?
Heureusement, Paula Beer nous offre une prestation sincère et bouleversante à l'image de son personnage.

On regrettera aussi quelques longueur mal placées alors que certains passages méritant d'être plus approfondis ne sont que survolés.

En bref, ce film m'a touché grâce à la prestation de son actrice principale, par la simplicité et la sincérité de la réalisation, par son noir & blanc et par les émotions que ressent Anna à l'égard d'Adrien. Dommage qu'il y ait trop de facilités et de maladresses.
Par lea130298 le 2016-09-21 09:30:23 Editer
lea130298 Or
J'ai trouvé ce film fabuleux, et notamment grâce aux très talentueux acteurs
Par sylvains7 le 2016-09-20 00:56:16 Editer
sylvains7 Or
Un film romanesque de grande maitrise. La photographie, noir et blanc et parfois couleurs ternes, est superbe. L'interprétation au sommet, le scénario certes prévisible arrive tout de même à nous surprendre. L'émotion est toujours présente et Ozon prouve une nouvelle fois qu'il possède un grand talent indéniable.
Par Jay117 le 2016-09-16 22:33:46 Editer
Par bien des aspects, Ozon a fait de son long-métrage une oeuvre très intéressante et belle mais qui reste pourtant trop plate à mon goût dans son ensemble.

La France commence à bien connaître Pierre Niney, beaucoup moins Paula Beer, et ne sera pas déçue par l'interprétation des acteurs qui est à la hauteur de ce qu'ils ont fait précédemment. L'histoire a suffisamment de profondeur pour permettre aux personnages de se développer et de nous toucher, ce qui est un réel point positif.
Le réalisateur, en tournant les trois quarts de son film en noir et blanc, tente de nous rendre nostalgique tout en se donnant un genre artistique. Hélas, les quelques passages en couleur, s'ils ne sont pas mal pensés, rendent l'ensemble très surfait.
Je ne m'attarderai pas sur l'histoire dont j'avais deviné quasiment tous les éléments dès les dix premières minutes, ce n'est pas un film que l'on va voir pour son suspense et ses révélations qui ne sont brusques et tragiques que pour ses personnages.
Cependant, ce qui est intéressant ici, ce n'est pas l'histoire en elle-même ni les performances de ses acteurs. Non, ici, c'est quelque chose que l'on montre rarement à l'écran qui m'a frappée. Le rejet d'un français dans la société allemande d'après la Première Guerre mondiale, le rejet d'une allemande dans la société française de la même époque. Cet exposé de deux peuples qui trouvent le réconfort de la perte de leurs enfants dans la haine de l'autre mis en parallèle, confrontés devant leurs similitudes.

C'est donc pour cela que si je devais vous donner une raison de voir ce film, ce serait pour être face à cette réalité miroir de la Première Guerre mondiale qui nous échappe si souvent au profit de la Seconde.