Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier
Par Cellophane le 2018-04-16 08:25:15 Editer
Bon…

Ben voilà un film qui m’est passé un peu au-dessus – à vouloir aborder l’Art moderne dont le sens échappe aux gens, le réalisateur a réussi son film dans le même sens : l’ensemble m’a échappé.

D’abord, j’ai pesté sur les lenteurs qui m’ont semblé inutile. A quoi ça sert de le faire conduire des plombes, de rester quinze secondes en plan fixe sur des gens qui dansent, de faire des pauses de 4 secondes entre chaque phrase (non, non, ça ne sert pas à instaurer une ambiance à mon goût…)

Et combien de fois, j’ai cherché pourquoi… Pourquoi cette femme a un singe ? D’ailleurs, pourquoi cette fille, à quoi elle sert, qu’est-ce qu’elle devient ? Et que devient la capote ? A quoi ça sert de lui mettre des filles qui sont pas là et hop, apparaissent soudainement pour ne plus partir ? Pourquoi caser un syndrome de la Tourette pendant un discours et puis c’est tout ? Pourquoi, pourquoi, pourquoi plein de trucs ?

Surtout, pourquoi un tel assemblage ?

Le film fait une critique assez bonne des créateurs de buzz. Alors pourquoi ne pas se contenter de ça : un film sur la fatuité du buzz, mis en rapport avec l’Art ?

Ou alors, « l’artiste interviewé » au début qui ne se laisse pas faire lors du repas, avec cet homme animal… Le créateur qui ne comprend pas la création, les gens qui prônent la liberté d’expression et l’entraide mais ne l’appliquent pas… Voilà quelque chose sur lequel on aurait pu faire le film…

Voir même ce vol de portable, le gamin des immeubles, la peur de l’autre sans réelle raison, c’était un bon thème…

Mais à vouloir parler de tous ces thèmes et d’autres encore, j’ai trouvé qu’aucun n’était totalement abouti et que tous se délayaient les uns sur les autres, noyant l’ensemble…

Pas convaincu.

N'afficher que les commentaires des cinenautes ayant ce film en liste de :

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés