Lire la suite...
Activité récente
Films ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel
Globale 8
Scénario 8
Images 8.7
Emotions 0
Suspense 0
Musique 7
Acteurs 0
Originalité 8

Dans les listes de visionnage des Cinenautes
Vos favoris l'ont en cinéthèque

planète interdite

Date de sortie

France : 24 Avril 1957

Apprécié pour

Studio

1956
Nationalité : Américain

Budget : 1 900 000 $
Voir plus
Présent dans votre cinéthèque :

Synopsis

Ajouté par Whale le 23-12-2013
Au XXIIe siècle, le vaisseau spatial C 57 D se pose sur la lointaine planète Altair 4. Une expédition dirigée par le commandant Adams vient enquêter sur la disparition, vingt années plus tôt, du navire spatial Bellérophon et de son équipage. Les explorateurs sont accueillis par Robby, un robot ultra perfectionné qui les conduit jusqu'à la formidable demeure de l'énigmatique Docteur Morbius. Celui-ci, avec sa fille Altaira est le seul survivant de l'expédition précédente qui a été décimée par une force inconnue...
Le Docteur Morbius explique qu'il a découvert qu'il y a plusieurs milliers d'années, la planète était habitée par des êtres à l'intelligence exceptionnelle, les Krells, qui ont mystérieusement disparu, laissant derrière eux des traces de leur civilisation : un cube gigantesque de plusieurs kilomètres de côté capable de fournir une énergie incommensurable.

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Les derniers commentaires ajoutés

Par morrigan le 2015-10-22 09:53:37 Editer
morrigan Or
J'aime beaucoup ce film. J'ai du mal à différencier si je l'aime pour ce qu'il est ou pour l'influence qu'il a pu avoir cinématographiquement. Qu'est-ce que Robby dans sa machine ressemble à un Dalek !
Par Octave2Methylene le 2015-06-01 12:29:48 Editer
Production ambitieuse pour l’époque, il s'agit de la première réalisation de science-fiction tourné en Cinémascope, et de l'un des premiers à proposer une musique entièrement synthétique. Le scénario, inspiré de "la tempête" de Shakespeare est riche par la diversité des thèmes qu’il soulève. Les décors sont magnifiques (le film fut entièrement tourné en studio) et la musique supervisée par John Cage est singulière... et surtout Robby le robot, marquera durablement les esprit, et sera repris de multiple fois au cinéma et à la télévision. Film plein de charme, emprunt d'une poésie naïve, il évoque, avec un coté délicieusement désuet, un certain age d'or de la S.F. C'est un film matrice, à l'époque en avance sur son temps, et qui a certainement contribué à donner ses lettres de noblesse au genre.