Lire la suite...
Activité récente
  • 22-08 ajouté par AlienJuj (Liste de bronze)
  • 24-07 ajouté par Shainsa (Liste de bronze)
  • 26-06 ajouté par gogotte88 (Mes envies)
Films ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel
Globale 6.6
Scénario 6.8
Images 7
Emotions 7.2
Suspense 4.8
Musique 7
Acteurs 5.7
Originalité 7

Dans les listes de visionnage des Cinenautes
Liste Spectateurs Age moyen
Liste de diamant 3
Liste d'Or 7 16 ans
Liste d'argent 16 17 ans
Liste de bronze 14 17 ans
J'ai vu aussi 17 17 ans
Mes envies 5
Je n'ai pas apprécié 1
Ma PAV(pile à voir) 9 17 ans
Vos favoris l'ont en cinéthèque

Zarafa

Date de sortie

France : 8 Février 2012

Apprécié pour

Studio

2012
Nationalité : français

Budget : 8 600 000€
Voir plus
Présent dans votre cinéthèque :

Synopsis

Ajouté par Bisou le 22-12-2013
L'histoire de Zarafa est racontée à un groupe d'enfants par un griot dans un village du Soudan. L'histoire se déroule dans les années 1820. Maki est un jeune esclave noir âgé de 10 ans qui vit au Soudan. Une nuit, il parvient à échapper de l'esclavagiste français qui le retenait prisonnier, mais il doit abandonner son amie Soula. Au cours de sa fuite, Maki rencontre une jeune girafe et sa mère. Lorsque l'esclavagiste le rattrape et le menace de son fusil, la mère girafe s'interpose et le sauve, mais l'homme la tue. Au moment où Maki va être repris, il est sauvé par un bédouin, Hassan. Hassan capture le girafon et l'emmène. Mais Maki s'est promis de toujours veiller sur la jeune girafe dont la mère l'a sauvé, et il entreprend de suivre Hassan à son insu. Le garçon et le bédouin finissent par se retrouver autour d'un feu de camp, et seul Maki parvient à nourrir correctement la girafe, que Hassan baptise Zarafa (ce qui signifie « girafe » en arabe, زرافه). Hassan est déterminé à renvoyer Maki chez lui à la première occasion, mais se découvre peu à peu de l'affection pour le garçon courageux. Chez le marchand, Hassan et Maki rencontrent deux vaches jumelles tibétaines, Mounh et Sounh ; Hassan en achète une pour nourrir Zarafa et part un matin en laissant là Maki, mais le garçon s'enfuit aussitôt avec l'autre vache et le rattrape.
Hassan est en mission pour le pacha d'Égypte, Méhémet Ali, qui veut offrir une jeune girafe au roi de France, Charles X, afin de le convaincre de s'allier à son pays contre les Turcs qui assiègent Alexandrie. Arrivé à Alexandrie, Hassan présente la girafe au pacha qui en est satisfait. Le port étant assiégé, il est impossible de gagner Paris par bateau. Hassan persuade le pacha de faire confiance à un de ses vieux amis, l'aéronaute Malaterre, qui peut emmener Zarafa jusqu'à Paris dans son ballon. Hassan pense laisser Maki derrière lui, mais Malaterre, ému par la détermination du garçon, accepte de le cacher dans le foin qui doit nourrir les vaches. Une fois en vol, le ballon est trop lourd : pris par l'urgence, Hassan précipite les deux vaches et le ballot de foin par dessus bord, sans se douter que Maki est dans le foin. Par miracle, les deux bêtes et le garçon atterrissent sur le pont d'un navire de pirates grecs dirigé par la capitaine Bouboulina. Celle-ci recueille Maki, qui lui explique qu'il est à la poursuite d'un trésor de grande valeur qui voyage à bord du ballon. Bouboulina suit le ballon jusqu'à Marseille. Mais l'esclavagiste, qui a croisé et reconnu le petit groupe à Alexandrie, les a également suivis et tente de s'approprier Zarafa de force. Hassan et Malaterre sont sauvés par l'intervention des pirates de Bouboulina, accompagnés de Maki, qui retrouve Zarafa. Les pirates s'en vont, non sans que Bouboulina ait proposé à Hassan de venir lui rendre visite en Grèce un jour. Le petit groupe poursuit son voyage...

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Les derniers commentaires ajoutés

Par minir le 2015-07-14 16:04:47 Editer
Un petit dessin animé sympa et touchant avec une bonne morale et parfois un peu dur.
Par sylvains7 le 2015-06-26 19:42:44 Editer
Un film d'animation français plein de qualités, de tendresse, de poésie. Besançon a eu raison de se lancer dans l'animation, un résultat entre Ocelot et Chaumette. Il prouve que l'on peut encore être charmé par des dessins sans avoir recours à la 3D ou à des effets sonores abrutissants. Il suffit juste d'avoir du talent.
Par nath81 le 2014-01-26 19:18:54 Editer
nath81 Or
Ce DA est merveilleux!!! L'émotion nous prend du début à la fin, sans jamais nous lâcher. Un vrai petit bijoux. Il est rempli d'humanisme et m'a faite pleurer. il ne faut pas dire que les DA ne sont réservés qu'aux enfants, car ce n'est pas vrai du tout.
A ne pas rater!!!
Par carla83 le 2014-01-01 18:03:17 Editer
Un très beau dessin animé.
Une très jolie histoire.

A voir ;)