Lire la suite...
Activité récente
  • 01:25 ajouté par hyppie (Mes envies)
  • 07-12 ajouté par Ludi64 (Liste de diamant)
  • 06-12 ajouté par Ludi64800 (Liste de diamant)
  • 04-12 ajouté par Chupachups (J'ai vu aussi)
  • 02-12 ajouté par bihelaurine (J'ai vu aussi)
  • 01-12 ajouté par JulieCyrano (J'ai vu aussi)
  • 28-11 ajouté par helo7 (J'ai vu aussi)
  • 23-11 ajouté par Gislaadt12 (J'ai vu aussi)
  • 10-11 ajouté par Wemoma (Ma PAV(pile à voir))
  • 07-11 ajouté par Quebo (Liste d'argent)
Films ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel
Globale 8
Scénario 7.9
Images 7.6
Emotions 8.5
Suspense 7.4
Musique 7.1
Acteurs 8.4
Originalité 8.1

Dans les listes de visionnage des Cinenautes
Liste Spectateurs Age moyen
Liste de diamant 140 18 ans
Liste d'Or 249 19 ans
Liste d'argent 187 19 ans
Liste de bronze 126 19 ans
J'ai vu aussi 174 19 ans
Mes envies 103 18 ans
Je n'ai pas apprécié 30 20 ans
Ma PAV(pile à voir) 64 18 ans
Vos favoris l'ont en cinéthèque

Polisse

Date de sortie

France : 19 Octobre 2011

Apprécié pour

Studio

2011
Nationalité : française
Voir plus
Présent dans votre cinéthèque :

Synopsis

Ajouté par edza29 le 17-12-2013
Le quotidien des policiers de la BPM (Brigade de Protection des Mineurs) ce sont des gardes à vues de pédophiles, les arrestations de pickpockets mineurs mais aussi la pause déjeuner où l'on se raconte ses problèmes de couple ; ce sont les auditions de parents maltraitants, les dépositions des enfants mais aussi la solidarité entre collègues et les fous rires incontrôlables ; c'est savoir que le pire existe et tenter de faire avec...

Citations et Répliques du Film

Ajouté par dadotiste le 19-12-2013
Sue Ellen : Elles t’ont pris ton portable on en est là... Et après qu’est-ce qu’il se passe ?

Une ado : Ben après j’lui demande de me le rendre, elle m’fait : « ben si tu veux le récupérer, faut que tu suces mes copains... » Bon ok !

Sue Ellen : Ok ? Ok quoi ?

Une ado : Bah pour sucer les mecs pour mon téléphone !

Sue Ellen : Mais t’y tenais vraiment beaucoup à ce portable ?!

Une ado : Bah ouais quand même !

Fred : Et pour un ordinateur tu fais quoi ?

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Les derniers commentaires ajoutés

Par booknovel le 2017-10-20 19:03:17 Editer
booknovel Or
Un film très touchant et très émouvant avec des petites notes d'humour qui permettent de ne pas déprimer tout en montrant la dure réalité de la vie.
Par MrLucas le 2017-09-07 19:26:46 Editer
MrLucas Or
Un film émouvant et tellement authentique.
A voir absolument.
Par Camille45 le 2017-05-20 19:58:02 Editer
Un superbe contraste dans ce film avec les dures réalités de la vie de ces enfants, beaucoup d'émotions. Mais une brigade qui pour réussir à survivre à toutes ces horreurs prend la vie avec légèreté et beaucoup d'humour, ce qui est très agréable et nous repose pendant le film. Les acteurs sont vraiment top et la réalisatrice très talentueuse également.
Par Nanou150286 le 2017-02-23 01:03:02 Editer
Dur dur dur ... j'ai beaucoup pleuré et d'autant plus que quand je l'ai vu j'étais jeune maman !!
Par LucieHrvB le 2016-11-01 21:12:29 Editer
Un très beau film, peut-être dérangeant mais qui nous montre une certaine réalité, dure, mais avec de belles touches d'humours/
Une fin très belle et choc, comme on les aime
Par Eparm12 le 2016-07-26 20:00:18 Editer
Suite à la découverte de la réalisatrice française Maïwenn et de ma première expérience de son cinéma vécue au travers de son dernier film Mon Roi, que j’ai adoré, je me suis promise de me pencher attentivement sur son travail d’écriture accompli jusqu’aujourd’hui, et par conséquent de m’intéresser à sa filmographie et de visionner tous ses films, à commencer par le seul et l’unique Polisse national, son film expérimental le plus connu ayant remporté des prix à Cannes, et je dois dire que je n’ai pas été déçue de réitérer cette expérience, loin de là. Maïwenn me confirme définitivement qu’elle est une grande réalisatrice ayant un style particulier auquel j’adhère totalement, patte caractéristique tatouée de son nom, d’une sensibilité à fleur de peau que l’on retrouve aussi bien dans Mon Roi que dans Polisse. J’ai toujours voulu regarder Polisse sans jamais m’accorder le temps nécessaire de m’y atteler, et je ne regrette pour rien au monde le fait que je puisse enfin l’ajouter à ma cinéthèque.

Je commente ce film après maintes critiques constructives qui présentent et justifient d’ores et déjà parfaitement le comment du pourquoi ce film est incontestablement très bon, mais je prends le temps et le risque d’y revenir tout de même parce que décidemment, il est important de le souligner et de le reconnaître à sa juste valeur.
Polisse a des allures de documentaire renforcées par son infiltration assez réaliste au sein de la Brigade de Protection des Mineurs (BPM), sujet peu abordé et traité voire pas du tout au cinéma, et la réalisation de Maïwenn, encore et toujours d’une très grande sensibilité, les images étant belles et les mouvements de caméra pareils à ceux de Mon Roi. Pour faire court, j’ai adoré la réalisation parce qu’elle est maîtrisée et que je l’ai immédiatement associée à Maïwenn, preuve que son empreinte est apposée sur toutes ses œuvres, et ancrées en elles. La bande-son est excellente et très originale, notamment la chanson de L’île aux enfants de Casimir utilisée lors du générique du début, et demeurant pertinente sans être un seul instant ridicule ou grotesque, tout en créant un fin décalage avec ce que l’on assistera par la suite. Les dialogues sont crus, criant de véracité et très bien écrits qui plus est, empreints d’une double patte combinant celle de Maïwenn et d’Emmanuelle Bercot, maniant ensemble leur crayon, et le casting est une fois de plus extraordinaire, parce que c’est la deuxième que je l’affirme pour un film de Maïwenn. Le mélange d’acteurs célèbres et d’autres qui le sont moins fonctionne à merveille : Karin Viard, Marina Foïs, Nicolas Duvauchelle, etc… Mention spéciale à Audrey Lamy et Sandrine Kiberlain, qui s’autorisent une apparition remarquée et sont très crédibles dans leur rôle, à l’image des acteurs principaux qui à l’inverse incarnent les policiers.

Vient enfin l’ouverture du dossier de Joeystarr, véritable révélation dans Polisse, la concrétisation de sa carrière d’acteur. Contrairement à beaucoup de gens, j’ai toujours adoré Joeystarr d’aussi loin que je me souvienne : en tant que rappeur dans un premier temps, étant donné que j’adore également son ancien groupe Suprême NTM, bien que je ne cautionne pas tous leurs chansons et messages assénés, puis en tant qu’homme, ce qui ne fut pas une évidence au départ. Sa forte personnalité ne peut laisser indifférent et le redécouvrir en tant qu’acteur m’a frappée, il est excellent. J’avais apprécié sa performance dans Colt 45, mais il m’a impressionnée dans ce film. Il est à la fois tendre et violent, charismatique, très touchant, et a une magnifique alchimie avec Maïwenn. Quelle ironie quand on sait qu’il a écrit et rappé, secondé par Kool Shen, des chansons extrêmement virulentes contre la police, incitant ouvertement à la haine envers l’institution dans les années 80-90, et qu’il interprète vingt ans plus tard un policier au cinéma. L’évolution de cet homme est réellement incroyable.

Cependant, et je le pense tout comme Pwachevski, exceptées les histoires des policiers, le film est une succession d’enquêtes qui n’ont pas de lien entre elles, hormis le fil rouge de ces fameuses histoires qui sont les leurs. Par ailleurs, le fait que Maïwenn joue un rôle au sein de son propre film en tant que photographe se révèle être le point de départ de Polisse, lorsqu’elle intègre la BPM, ce qui est une bonne chose, mais par la suite, il n’y a pas de scénario en tant que tel. Cet aspect ne m’a pas gênée en soi puisque le film demeure captivant et passionnant à suivre, mais fait perdre malheureusement en émotions, même si une certaine scène percutante est parvenue à m’émouvoir presqu’aux larmes, ma gorge se serrant et mon cœur se déchirant lorsque je la vivais et la ressentais du plus profond de mes tripes. De plus, la fin est au premier abord surprenante et brutale mais compréhensible quand on y réfléchit bien, seulement, elle est mal amenée malgré le fait que l’intention soit là. Il est vrai que la construction du film, qui n'est pas mauvaise, aurait pu être mieux pensée afin que l’ensemble soit davantage développé et creusé, mais je m’en suis accommodée alors la perception de ce détail dépréciatif relève à présent de la sensibilité de chacun et non d'un ressort objectif.

En résumé, j’adore Maïwenn, j’adore son cinéma, et il me tarde de visionner ses autres films.
Par helolapopulass le 2016-05-14 19:21:24 Editer
helolapopulass Or
Très beau film, j'ai vraiment adoré.
Les acteurs sont top!
Beaucoup d'émotions, triste vérité sur le monde.
Superbe fin.

17/20
Par oh-my-dreams le 2016-04-05 14:35:51 Editer
J'ai bien aimé, c'est un film très intéressant. Les acteurs sont bons. Je suis surprise par la fin. Je ne suis pas certaine d'avoir exactement compris donc si quelqu'un veut m'éclairer un peu la lanterne ?
Par cass9713 le 2016-03-28 03:00:34 Editer
cass9713 Or
étonnement, ils arrivent à nous faire rire tout en nous montrant des images choquantes, violentes et blessantes difficiles à encaisser. c'est un film très dure moralement.
Par Jadorepercyjackson le 2016-02-28 20:55:18 Editer
Époustouflant, il a produit chez moi comme pour beaucoup d'autres, une avalanche de sentiments, bien que celui qui règne est la conviction, car on croit en ces personnes, on est fier d'eux et tellement reconnaissant même si l'on n'est absolument pas concernés par ce métier, c'est vraiment magnifique, autant de pleurs que de rires, et la scène de la fenêtre à la fin nous laisse troublé, ce qui embellie encore plus ce film de Maïwenn.