Lire la suite...
Activité récente
  • 17-07 ajouté par andreane16 (Ma PAV(pile à voir))
Films ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel
Globale 5.8
Scénario 5.3
Images 6.3
Emotions 5.8
Suspense 6
Musique 6.5
Acteurs 7
Originalité 7

Dans les listes de visionnage des Cinenautes
Vos favoris l'ont en cinéthèque

Beginners

Date de sortie

Apprécié pour

Studio

2010
Nationalité : Américain
Voir plus
Présent dans votre cinéthèque :

Citations et Répliques du Film

Ajouté par pwachevski le 23-03-2014
- Le sexe. La vie. L'apaisement. La nature. La magie. Voilà les sentiments qui me viennent.
- J'espère que ça va durer.
- Oui, moi aussi.

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Par pwachevski le 2014-01-18 14:41:07 Editer
C'est possible de tomber amoureuse d'un film ? Parce que je crois que c'est ce qui m'est arrivé. Presque inconnu et sans grandes prétentions mais terriblement mignon, romantique et agréable. C'est tout en délicatesse, en pudeur et en tolérance. Les personnages sont super attachants et leurs sentiments sont parfaitement retransmis au spectateur. On ressent vraiment toute la tendresse qu'il y a entre Anna/Oliver et Oliver/Hal, voire même Andy/Hal, sans jamais tomber dans le mièvre.

L'angle d'attaque du film est très original, car toute les relations d'Oliver sont vues par le prisme de la relation père/fils. La relation Oliver/Anna est sans cesse presque "mise en concurrence" avec la relation qu'il a avec son père. De même pour Andy : il a quasiment jamais de contacts directs avec Oliver, tout passe par l'intermédiaire du père. Mais je trouve que ça fonctionne très bien, et plus encore, ça donne de l'intérêt a film, car c'est rare de voir les relations traitées de la sorte.
J'aime le concept même du film, "beginners" les débutants, en quoi ? Bah en amour. Puisque malgré l'âge des différents personnages, c'est leur première vraie histoire d'amour, la première qui compte, dans laquelle ils s'investissent. On les sent en phase de découverte, aussi bien sur la personne qu'ils aiment que sur eux-même. Le tout, sans devoir supporter les niaiseries adolescentes des films classiques sur les premiers amours, puisque les personnages sont adultes.

Ewan McGregor et Christopher Plummer sont géniaux, comme à leurs habitudes d'ailleurs. Ce dernier mérite son oscar et Golden Globes du meilleur acteur dans un second rôle. Quant à Ewan, c'est à mon sens l'un des, si ce n'est le, meilleurs rôles de sa carrière. Il nous propose un jeu tout en nuances et en subtilités, qui colle parfaitement au personnage. J'ai aussi adoré le chien qui apporte une touche d'humour, de légèreté et un coté décalé à l'ensemble.

J'ai sincèrement jamais vu un couple aussi crédible à l'écran sur celui proposé par Ewan McGregor et Mélanie Laurent. Ils présentent juste une alchimie parfaite. Néanmoins, dans ses scènes 'en individuelle' Mélanie ne m'a pas convaincu. Comme à chaque fois que je l'ai vu jouer en anglais, à vrai dire ! C'est vraiment flagrant quand on voit le film en VO : elle se concentre plus sur sa diction que sur son jeu. Et malgré ça, elle a encore un accent dégueulasse et est même pas fichu de retenir son texte, alors elle le complète avec du français.
Spoiler(cliquez pour révéler)
Si c'est fait de manière subtile, ça ajoute une touche d'authenticité au personnage (par exemple, quand elle lâche un "ah merde" quand Oliver lui apprend que sa mère est morte... Je me dis que c'est une réplique qu'un français aurait pu dire dans la vraie vie dans cette situation) mais quand elle fait ça pendant des scènes entières, sans aucune raison, c'est plus discutable. (Du genre la scène où elle va faire du roller avec Oliver, et qu'ils se font jeter du club parce qu'ils ont un chien : dans toute cette scène, qui fait bien 5 minutes, Mélanie parle français...)

Goran Višnjić m'a aussi laissé perplexe, mais pas les pour les mêmes raisons. Était-il vraiment obligé d'être si maniéré sous prétexte qu'il joue un homosexuel ?! Je lui laisse tout de même le bénéfice du doute, car c'est peut-être un choix du réalisateur et non un choix d'interprétation de sa part.

Petit détail qui cloche aussi : j'ai pas compris à quoi servent les flashbacks où l'on voit Oliver avec sa mère.

Edit : après revisionnage, de nouvelles choses me sont apparues, mais je savais pas trop comment les intégrer à mon premier commentaire. Donc les voila en vrac :
- J'ai fini par comprendre les flash-back avec la mère d'Oliver. Au début du film, il dit qu'il ne veux pas reproduire les schémas familiaux dans ses relations amoureuses. Et donc il se rappelle tout simplement de ce qu'il ne veux pas faire vivre : une femme délaissée par son époux.
Spoiler(cliquez pour révéler)
Et malgré lui, certaines choses se sont répétées. (Par exemple la scène de la voiture : 'tu me montres, je conduis')

- C'est sympa que le gamin jouant Oliver jeune ressemble vraiment à Ewan McGregor, jouant Oliver adulte
- Quand les mains d'Oliver dessinent des choses, c'est un peu trop voyant que ce ne sont pas les mains d'Ewan McGregor. On nous a dégoté un dessinateur avec des taches de rousseur sur les bras/mains alors qu'Ewan n'en n'a pas, et en plus il a la peau bien plus foncé qu'Ewan. Et quand en l'espace de quelques secondes on passe de la doublure à la réalité ou inversement, ça fait vraiment tache.
- Je me souvenais pas qu'il y avait autant d'humour dans ce film. Et pourtant certaines scènes sont vraiment très, très drôles et dénotent assez agréablement avant la mélancolie de l'histoire.
- J'ai revu le film en VF. Melanie Laurent se double évidement elle-même et ça suffit déjà à augmenter la qualité de son jeu ! Expressions du visage toujours approximatives, mais paroles qui collent vraiment aux situations, et donc ensemble beaucoup plus convainquant. Par contre, le doublage fait perdre en émotion au jeu d'Ewan McGregor, la faute à un doubleur moins subtil que lui dans sa façon de parler. Doublage sans impacte particulier sur le jeu de Plummer ou Višnjić.

Les derniers commentaires ajoutés

Par helico23 le 2014-05-25 15:03:58 Editer
Un film que je n'ai pas du tout apprécié.
Je l'ai vu au ciné et j'hésitais à sortir au milieu du film au final je l'ai pas fait.
J'ai trouvé le long-métrage plat et sans grand intérêt. Côtés acteurs le vieil homme était excellent mais Mélanie Laurent terrible, d'ailleurs depuis ce film je ne la supporte plus, je ne comprend pas comment une telle actrice peut rencontrer du succès, elle joue tellement mal.
bref je ne le conseille pas.
Par pwachevski le 2014-01-18 14:41:07 Editer
C'est possible de tomber amoureuse d'un film ? Parce que je crois que c'est ce qui m'est arrivé. Presque inconnu et sans grandes prétentions mais terriblement mignon, romantique et agréable. C'est tout en délicatesse, en pudeur et en tolérance. Les personnages sont super attachants et leurs sentiments sont parfaitement retransmis au spectateur. On ressent vraiment toute la tendresse qu'il y a entre Anna/Oliver et Oliver/Hal, voire même Andy/Hal, sans jamais tomber dans le mièvre.

L'angle d'attaque du film est très original, car toute les relations d'Oliver sont vues par le prisme de la relation père/fils. La relation Oliver/Anna est sans cesse presque "mise en concurrence" avec la relation qu'il a avec son père. De même pour Andy : il a quasiment jamais de contacts directs avec Oliver, tout passe par l'intermédiaire du père. Mais je trouve que ça fonctionne très bien, et plus encore, ça donne de l'intérêt a film, car c'est rare de voir les relations traitées de la sorte.
J'aime le concept même du film, "beginners" les débutants, en quoi ? Bah en amour. Puisque malgré l'âge des différents personnages, c'est leur première vraie histoire d'amour, la première qui compte, dans laquelle ils s'investissent. On les sent en phase de découverte, aussi bien sur la personne qu'ils aiment que sur eux-même. Le tout, sans devoir supporter les niaiseries adolescentes des films classiques sur les premiers amours, puisque les personnages sont adultes.

Ewan McGregor et Christopher Plummer sont géniaux, comme à leurs habitudes d'ailleurs. Ce dernier mérite son oscar et Golden Globes du meilleur acteur dans un second rôle. Quant à Ewan, c'est à mon sens l'un des, si ce n'est le, meilleurs rôles de sa carrière. Il nous propose un jeu tout en nuances et en subtilités, qui colle parfaitement au personnage. J'ai aussi adoré le chien qui apporte une touche d'humour, de légèreté et un coté décalé à l'ensemble.

J'ai sincèrement jamais vu un couple aussi crédible à l'écran sur celui proposé par Ewan McGregor et Mélanie Laurent. Ils présentent juste une alchimie parfaite. Néanmoins, dans ses scènes 'en individuelle' Mélanie ne m'a pas convaincu. Comme à chaque fois que je l'ai vu jouer en anglais, à vrai dire ! C'est vraiment flagrant quand on voit le film en VO : elle se concentre plus sur sa diction que sur son jeu. Et malgré ça, elle a encore un accent dégueulasse et est même pas fichu de retenir son texte, alors elle le complète avec du français.
Spoiler(cliquez pour révéler)
Si c'est fait de manière subtile, ça ajoute une touche d'authenticité au personnage (par exemple, quand elle lâche un "ah merde" quand Oliver lui apprend que sa mère est morte... Je me dis que c'est une réplique qu'un français aurait pu dire dans la vraie vie dans cette situation) mais quand elle fait ça pendant des scènes entières, sans aucune raison, c'est plus discutable. (Du genre la scène où elle va faire du roller avec Oliver, et qu'ils se font jeter du club parce qu'ils ont un chien : dans toute cette scène, qui fait bien 5 minutes, Mélanie parle français...)

Goran Višnjić m'a aussi laissé perplexe, mais pas les pour les mêmes raisons. Était-il vraiment obligé d'être si maniéré sous prétexte qu'il joue un homosexuel ?! Je lui laisse tout de même le bénéfice du doute, car c'est peut-être un choix du réalisateur et non un choix d'interprétation de sa part.

Petit détail qui cloche aussi : j'ai pas compris à quoi servent les flashbacks où l'on voit Oliver avec sa mère.

Edit : après revisionnage, de nouvelles choses me sont apparues, mais je savais pas trop comment les intégrer à mon premier commentaire. Donc les voila en vrac :
- J'ai fini par comprendre les flash-back avec la mère d'Oliver. Au début du film, il dit qu'il ne veux pas reproduire les schémas familiaux dans ses relations amoureuses. Et donc il se rappelle tout simplement de ce qu'il ne veux pas faire vivre : une femme délaissée par son époux.
Spoiler(cliquez pour révéler)
Et malgré lui, certaines choses se sont répétées. (Par exemple la scène de la voiture : 'tu me montres, je conduis')

- C'est sympa que le gamin jouant Oliver jeune ressemble vraiment à Ewan McGregor, jouant Oliver adulte
- Quand les mains d'Oliver dessinent des choses, c'est un peu trop voyant que ce ne sont pas les mains d'Ewan McGregor. On nous a dégoté un dessinateur avec des taches de rousseur sur les bras/mains alors qu'Ewan n'en n'a pas, et en plus il a la peau bien plus foncé qu'Ewan. Et quand en l'espace de quelques secondes on passe de la doublure à la réalité ou inversement, ça fait vraiment tache.
- Je me souvenais pas qu'il y avait autant d'humour dans ce film. Et pourtant certaines scènes sont vraiment très, très drôles et dénotent assez agréablement avant la mélancolie de l'histoire.
- J'ai revu le film en VF. Melanie Laurent se double évidement elle-même et ça suffit déjà à augmenter la qualité de son jeu ! Expressions du visage toujours approximatives, mais paroles qui collent vraiment aux situations, et donc ensemble beaucoup plus convainquant. Par contre, le doublage fait perdre en émotion au jeu d'Ewan McGregor, la faute à un doubleur moins subtil que lui dans sa façon de parler. Doublage sans impacte particulier sur le jeu de Plummer ou Višnjić.