Lire la suite...
Activité récente
Films ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel
Globale 6.8
Scénario 6.9
Images 7.8
Emotions 7.7
Suspense 6.5
Musique 6.2
Acteurs 8.8
Originalité 7.9

Dans les listes de visionnage des Cinenautes
Liste Spectateurs Age moyen
Liste de diamant 7 22 ans
Liste d'Or 19 19 ans
Liste d'argent 13 20 ans
Liste de bronze 10 20 ans
J'ai vu aussi 10 22 ans
Mes envies 37 21 ans
Je n'ai pas apprécié 2
Ma PAV(pile à voir) 18 21 ans
Vos favoris l'ont en cinéthèque

Hunger

Date de sortie

France : 26 Novembre 2008

Apprécié pour

Studio

2008
Nationalité : Angleterre, Irlande

Budget : 1 500 000 £
Voir plus
Présent dans votre cinéthèque :

Synopsis

Ajouté par pwachevski le 25-04-2014
Prison de Maze, Irlande du Nord, 1981. Raymond Lohan est surveillant, affecté au sinistre Quartier H, celui des prisonniers politiques de l'IRA qui ont entamé le "Blanket and No-Wash Protest" pour témoigner leur colère.
Le jeune Davey Gillen, qui vient d'être incarcéré, refuse de porter l'uniforme car il ne se considère pas comme un criminel de droit commun. Rejoignant le mouvement du Blanket Protest, il partage une cellule répugnante avec Gerry Campbell, autre détenu politique, qui lui montre comment communiquer avec l'extérieur grâce au leader Bobby Sands.
Lorsque la direction de la prison propose aux détenus des vêtements civils, une émeute éclate. La violence fait tache d'huile et plus aucun gardien de prison n'est désormais en sécurité. Raymond Lohan est abattu d'une balle dans la tête.
Bobby Sands s'entretient alors avec le père Dominic Moran. Il lui annonce qu'il s'apprête à entamer une nouvelle grève de la faim afin d'obtenir un statut à part pour les prisonniers politiques de l'IRA.

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Par pwachevski le 2014-04-25 19:19:49 Editer
Le film mérite vraiment un coup d'œil pour la finesse de la réalisation de Steve McQueen. C'est juste impeccable. Je pense par exemple au plan-séquences d'une quinzaine de minutes au milieu du film, qui est juste bluffant. A la mise en scène parfaite. Au jeu de couleur. Aussi au coté trash et carrément dégoutant de la chose. ça m'avait franchement rebuter au départ, mais en prenant un peu de recule, je pense que c'est aussi ça qui fait la force du film, et qui le rend mémorable. Donc bon, il est difficile de dire que c'est agréable, mais je reconnais que c'est un excellent travail.
A voir aussi pour son acteur principal. Je trouve souvent ces "rôles à transformation" (en l'occurrence une perte de poids de 15 kilos) un peu hypocrites, parce que sous prétexte qu'un acteur a eu un lourd travail de préparation, on se sent un peu obligé de dire qu'il a été bon. Ce qui n'est objectivement pas toujours le cas (du genre Christian Bale dans "The Machinist" ou Jared Leto dans "chapter 27". Ils ne jouent pas mal, mais c'est pas non plus leurs meilleures performances). Mais dans ce film, je pense sincèrement ce que je dis. Michael Fassbender, en plus de bluffer par son travail sur lui-même, propose vraiment un jeu parfaitement juste, et incarne parfaitement le personnage.

Malheureusement ce film n'a pas réussi à me passionné autant que je l'aurais cru, car ça pèche au niveau du scénario.

Je trouve que la narration est très (trop même) lente pour dire finalement pas grand chose, car l'événement historique est, je trouve, très mal traité. Il est exposé de façon trop superficiel. On montre des détenus entassés dans des conditions affreuses, on montre la crasse, on montre des corps décharnés, mais on n'explique strictement rien. On évoque jamais le fond du problème. Jamais on nous explique les causes profondes de cette grève des couvertures et de l'hygiène, puis de cette grève de la faim.
Au final, on n'apprend presque rien sur cet événement historique, on apprend au mieux son existence, mais c'est vraiment tout. Du coup, quelqu'un d'à peu près au point sur l'histoire de l'Irlande devrait pouvoir s'y intéresser, mais les autres, j'ai quelques doutes.
Sur un thème relativement similaire, je trouve que "au nom du père", avec notamment l'excellent Daniel Day-Lewis, est plus réussi, car il arrive vraiment à faire une critique claire et pertinente du système judiciaire et carcéral britannique de cette époque. A mon sens Hunger n'y arrive pas, et se prive alors de l'un des principaux intérêts de son intrigue, ce que je trouve vraiment dommage.

Je trouve aussi le film maladroit dans sa construction. A en croire le titre du film, le thème doit être la grève de la faim, non ? Et bien pendant plus de la moitié du film, on ne nous parle pas du tout de grève de la faim, mais de grève de l'hygiène. C'est pas tout à fait la même chose...
De même pour le personnage de Bobby, qui est sensé être au cœur du film, puisque c'est le personnage principal. Mieux que ça, c'est un biopic sur cet homme, qui a réellement existé. Et bien pendant plus de la moitié du film, pourtant, on ne le voit pas. Ou alors on le voit, mais il a un rôle à peine plus important qu'un figurant, alors ça change pas la donne.
Donc pour moi, vu comment a été vendu le film, la première moitié du film ne rime strictement à rien, parce qu'on ne parle ni du thème annoncé, ni du personnage principal, ni de l'événement historique associé

En bref : tous les éléments pour faire un chef d'œuvre sont là, malheureusement c'est pas totalement aboutis et plein de maladresse, et il faut le dire aussi, trop éprouvant pour être agréable, à mon sens. Mais j'estime tout de même que c'est un film qui mérite d'être vu, parce qu'il y a indéniablement eu beaucoup de travail, et ça reste une forme de cinéma atypique et fascinante à sa manière.

Les derniers commentaires ajoutés

Par OnlyLola le 2015-06-08 17:09:39 Editer
OnlyLola Or
Brutal, rude, mais d'une justesse implacable, mettant le spectateur en face de la vérité de la grève de l'hygiène et de la faim. McQueen agit sur nos nerfs, notre dégoût et notre pitié, sans pour autant tomber dans un excès injustifié. La première partie est quasi-muette, nous emmenant dans l'intimité profonde de prisonniers vivant dans des conditions absolument horribles. Puis arrive un magnifique plan-séquence de 20 minutes, apportant enfin des réponses, des répliques pertinentes et un réalisme qui nous emprisonne à notre tour avec eux. Et enfin, pour l'ultime combat, nous vivons la grève, avec l'incroyable Fassbender, qui se décompose petit à petit, sa dernière lutte pour la liberté, dont la performance est épatante, totalement impliqué dans son rôle, allant jusqu'à perdre du poids.
Ce qu'il nous est montré n'est ni admirable, ni abjecte. C'est une vérité, où McQueen n'essaye pas de nous tirer des larmes. Ce que je pourrais reprocher au film, comme l'a déjà précisé Pwachevski, c'est le manque d'explication. On creuse psychologiquement sur ses détenus mais pas le fond du problème. Il est trop muet dans le sens où le contexte historique est survolé, le fond du du combat, pas tellement abordé.
Mais sinon un film éprouvant qui m'a inexplicablement pris aux tripes.
Par Lyrra le 2014-09-28 17:12:36 Editer
Un beau film qui nous offre une belle panoplie d'image. Je n'ai cependant pas accroché à l'histoire que j'ai toruvé très très longue.
Par Fabior le 2014-07-30 12:33:26 Editer
Fabior Or
Du grand art cinématographique sur un sujet bien difficile
Par pwachevski le 2014-04-25 19:19:49 Editer
Le film mérite vraiment un coup d'œil pour la finesse de la réalisation de Steve McQueen. C'est juste impeccable. Je pense par exemple au plan-séquences d'une quinzaine de minutes au milieu du film, qui est juste bluffant. A la mise en scène parfaite. Au jeu de couleur. Aussi au coté trash et carrément dégoutant de la chose. ça m'avait franchement rebuter au départ, mais en prenant un peu de recule, je pense que c'est aussi ça qui fait la force du film, et qui le rend mémorable. Donc bon, il est difficile de dire que c'est agréable, mais je reconnais que c'est un excellent travail.
A voir aussi pour son acteur principal. Je trouve souvent ces "rôles à transformation" (en l'occurrence une perte de poids de 15 kilos) un peu hypocrites, parce que sous prétexte qu'un acteur a eu un lourd travail de préparation, on se sent un peu obligé de dire qu'il a été bon. Ce qui n'est objectivement pas toujours le cas (du genre Christian Bale dans "The Machinist" ou Jared Leto dans "chapter 27". Ils ne jouent pas mal, mais c'est pas non plus leurs meilleures performances). Mais dans ce film, je pense sincèrement ce que je dis. Michael Fassbender, en plus de bluffer par son travail sur lui-même, propose vraiment un jeu parfaitement juste, et incarne parfaitement le personnage.

Malheureusement ce film n'a pas réussi à me passionné autant que je l'aurais cru, car ça pèche au niveau du scénario.

Je trouve que la narration est très (trop même) lente pour dire finalement pas grand chose, car l'événement historique est, je trouve, très mal traité. Il est exposé de façon trop superficiel. On montre des détenus entassés dans des conditions affreuses, on montre la crasse, on montre des corps décharnés, mais on n'explique strictement rien. On évoque jamais le fond du problème. Jamais on nous explique les causes profondes de cette grève des couvertures et de l'hygiène, puis de cette grève de la faim.
Au final, on n'apprend presque rien sur cet événement historique, on apprend au mieux son existence, mais c'est vraiment tout. Du coup, quelqu'un d'à peu près au point sur l'histoire de l'Irlande devrait pouvoir s'y intéresser, mais les autres, j'ai quelques doutes.
Sur un thème relativement similaire, je trouve que "au nom du père", avec notamment l'excellent Daniel Day-Lewis, est plus réussi, car il arrive vraiment à faire une critique claire et pertinente du système judiciaire et carcéral britannique de cette époque. A mon sens Hunger n'y arrive pas, et se prive alors de l'un des principaux intérêts de son intrigue, ce que je trouve vraiment dommage.

Je trouve aussi le film maladroit dans sa construction. A en croire le titre du film, le thème doit être la grève de la faim, non ? Et bien pendant plus de la moitié du film, on ne nous parle pas du tout de grève de la faim, mais de grève de l'hygiène. C'est pas tout à fait la même chose...
De même pour le personnage de Bobby, qui est sensé être au cœur du film, puisque c'est le personnage principal. Mieux que ça, c'est un biopic sur cet homme, qui a réellement existé. Et bien pendant plus de la moitié du film, pourtant, on ne le voit pas. Ou alors on le voit, mais il a un rôle à peine plus important qu'un figurant, alors ça change pas la donne.
Donc pour moi, vu comment a été vendu le film, la première moitié du film ne rime strictement à rien, parce qu'on ne parle ni du thème annoncé, ni du personnage principal, ni de l'événement historique associé

En bref : tous les éléments pour faire un chef d'œuvre sont là, malheureusement c'est pas totalement aboutis et plein de maladresse, et il faut le dire aussi, trop éprouvant pour être agréable, à mon sens. Mais j'estime tout de même que c'est un film qui mérite d'être vu, parce qu'il y a indéniablement eu beaucoup de travail, et ça reste une forme de cinéma atypique et fascinante à sa manière.
Par Phedre le 2014-03-21 23:55:06 Editer
Phedre Or
Un film que j'ai vu il y a trois ou quatre ans et qui m'a marqué suffisamment pour que je puisse encore en parler aujourd'hui. Lorsque l'on parle de scènes crues, il y en a vraiment ici ; je me souviens d'un corps rachitique imprégné par la mort ; malgré leur manque de force, ils continuaient, parce que c'était la seule façon de défendre leurs idéaux.
Ce film est très émouvant, en partie parce que l'on sait que c'est inspiré de faits réels, mais surtout grâce aux acteurs. Car quand je l'ai vu, je ne savais pas qu'il s'agissait d'une histoire vraie ; et se sont vraiment les acteurs qui m'ont émue...
Un film à voir.
Par PowLeen le 2014-02-19 22:15:01 Editer
Un film qui donne beaucoup d'émotions et qui est assez dure à voir. Michael Fassbender est magistral, il interprète son rôle à merveille.

Certaines scènes sont dures à regarder, mais on voit bien la lutte pour la reconnaissance qui est très bien représentée, entre humiliation, lutte, doutes... On reconnait bien la patte de Steve McQueen, avec une façon de filmer très "corporelle". Il montre le corps meurtri, abîmé, outils d'une lutte car il est la seule chose qui reste véritablement aux prisonniers...

Un film poignant, très intéressant! Ce ne sont que les scènes violentes qui font que ce film n'est que dans ma liste de bronze car l'histoire est passionnante et les acteurs excellents.
Par elodryn le 2014-01-11 23:38:49 Editer
Quelle baffe! Michael Fassbender est absolument magistral dans ce rôle, et jamais je ne pourrai oublier les images de ces détenus enfermés dans des conditions inimaginables et totalement méprisés par le gouvernement britannique, alors même qu'ils ne sont emprisonnés que pour leurs idées.
A voir, pour eux, pour ne pas oublier et pour tous ceux qui acceptent de voir en face la vérité sur notre histoire sans détourner les yeux sur notre laideur.