Lire la suite...
Activité récente
Films ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel
Globale 8
Scénario 7.9
Images 8
Emotions 7.4
Suspense 7.8
Musique 7.9
Acteurs 8.8
Originalité 8.1

Dans les listes de visionnage des Cinenautes
Liste Spectateurs Age moyen
Liste de diamant 30 19 ans
Liste d'Or 62 19 ans
Liste d'argent 52 20 ans
Liste de bronze 41 19 ans
J'ai vu aussi 66 20 ans
Mes envies 45 18 ans
Je n'ai pas apprécié 3
Ma PAV(pile à voir) 45 18 ans
Vos favoris l'ont en cinéthèque

Taxi Driver

Date de sortie

France : 2 Juin 1976

Apprécié pour

Studio

1976
Nationalité : Américaine

Budget : 1 300 000 $
Voir plus
Présent dans votre cinéthèque :

Synopsis

Ajouté par nanen le 05-02-2016
Taxi Driver ou Chauffeur de taxi au Québec, est un drame psychologique américain réalisé par Martin Scorsese, sorti en 1976. Écrit par Paul Schrader, il met en vedette Robert De Niro, Jodie Foster, Harvey Keitel et Cybill Shepherd.

Le film est régulièrement cité par les critiques, les réalisateurs et les spectateurs comme l'un des plus grands films de tous les temps.

En 1994, Taxi Driver est sélectionné pour être conservé par le National Film Registry de la Bibliothèque du Congrès américain pour son «importance culturelle, historique ou esthétique».

Taxi Driver fut un succès commercial, et gagna la Palme d'or au Festival de Cannes 1976. Il fut nommé pour quatre Oscars, y compris pour celui du meilleur film et de meilleur acteur (De Niro).

En 1994, le film est sélectionné pour le National Film Registry par le National Film Preservation Board pour la conservation à la Bibliothèque du Congrès aux États-Unis.

Le Time le sélectionne comme un des 100 meilleurs films de tous les temps. Il obtient 98% de critiques positives sur Rotten Tomatoes et une note de 4.3/5 pour les spectateurs d'AlloCiné.

Quelques critiques ont déclaré que ce film a été le premier à mentionner les conséquences psychologiques de la guerre du Viêt Nam sur les soldats qui y ont combattu

source wikipédia

Citations et Répliques du Film

Ajouté par luciananami le 13-07-2015
'est à moi que tu parles ? ... C'est à moi que tu parles ? ... C'est à moi que tu parles ? ... (Are you talking to me ?) Alors, à qui est-ce que tu parles ? Tu va le dire, oui ou non ?

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Les derniers commentaires ajoutés

Par Cellophane le 2017-04-19 10:39:40 Editer
Film culte, film culte… Moi, je veux bien… Peut-être à l’époque… Ou encore maintenant chez certains… Mais pour ma part, j’ai moyennement marché… L’histoire est basique et sur le même propos (ou genre), Elephant est bien mieux (le premier qui me vienne à l’esprit mais il doit y en avoir d’autres). Techniquement, bon, on suit un type. Il rencontre des gens. Bon, souvent, ça n’a pas grand intérêt. Une trame se met lentement en place, qui tiendrait efficacement 30 minutes si le tout était plus condensé. Bon, De Niro fait son job – il a la gueule mais pas mal de comédiens auraient pu tenir le rôle… Harvey Keitel n’a jamais joué aussi mal, il fait faux, toc… Jodie Foster tient bien la route quand Cybill Shepherd fait ce qu’elle sait faire, à savoir être plantée là sans grande réaction… Le tout est un peu long pour aboutir à un Terminator qui survit à des blessures pas possible, s’en remet en très peu de temps et abracadabra pour la fin… Bon, ben je suis passé à côté.
Par Helena2a le 2017-04-12 21:04:50 Editer
Surement l'un de mes films préféré, Robert De Niro est juste exceptionnel,on nous montre une facette d'un New York sombre et triste qu'on n'a pas l'habitude de voir dans les films. Le personnage de De Niro est très complexe, on se demande tout le long du film s'il va passer du bon côté ou s'il est fou pour de bon
Je conseille vivement !
Par Noone le 2016-05-23 07:05:47 Editer
Noone Or
De Niro est vraiment excellent dans ce film, dans ce New-York de nuit, avec ses beautés et ses côtés sombres. J'ai beaucoup aimé ce chauffeur qui va lentement mais sûrement approcher la ligne , la franchir le temps de libérer Iris et reprendre sa vie après.
J'aime beaucoup les deux facettes du personnage, assez bien traité, je l'ai apprécié et je l'ai détesté à la fois. On se demande s'il ne va pas glisser jusqu'au point de non retour ou réussir à rester du "bon côté".
Les images de New-York, l'ambiance apportée par les musiques rendent très bien et permettent de plonger facilement avec le personnage dans le New-York de nuit.
Scorsese a encore livré ici un excellent film avec un personnage très intéressant.
Par Eparm12 le 2016-05-15 11:29:05 Editer
Taxi Driver est un film de Martin Scorsese que j’associe inconsciemment depuis toujours à Scarface de Brian de Palma, tous deux des films cultes ayant profondément marqué l’histoire du cinéma et les débuts sur grand écran de deux monstres sacrés du Septième Art que j’adule, à savoir Robert De Niro et Al Pacino. J’adore purement et simplement ces deux acteurs, que je compare souvent l’un à l’autre bien qu’ils soient différents dans leur manière de choisir un rôle et de l’interpréter, même s’ils jouent la plupart du temps dans le même registre, et il me tardait de regarder Taxi Driver, ayant eu l’incommensurable plaisir de visionner Scarface pour la première fois l’année dernière.
A présent que j’ai vu les deux films, enfin, je peux dire que j’ai préféré Scarface mais pas au niveau des acteurs, qui sont incontestablement extraordinaires dans les deux, mais peut-être par rapport à la construction de l’histoire narrée et du personnage principal, sans oublier le fait que l’un des deux films, Scarface donc, est un classique dans le style des films de gangsters. Le dernier argument n’en est pas véritablement un car s’avérant peu objectif, cependant, je continue d’affirmer que je préfère Scarface car le personnage de Tony Montana, son passé, ses débuts dans le « métier », sa montée en puissance, l’apogée de sa gloire puis sa déchéance m’ont paru bien plus aboutis que ceux de Travis Bickle, bien qu’il soit parfaitement construit, lui aussi. Du fait de cette préférence très marquée, je ne m’imaginais pas classer les deux films dans la même liste et c’est pourquoi Taxi Driver n’est « seulement » rangé qu’en liste d’argent dans ma cinéthèque, sachant qu’il mérite évidemment l’or ou la diamant.

Hormis ce détail, le personnage de De Niro est tout de même très bien écrit, original, complexe, et composé de plusieurs facettes : vétéran du Vietnam, blessé au plus profond de sa chair par la guerre, déséquilibré et souffrant d’insomnies, n'ayant pas de chance avec les femmes, il souhaite rendre le monde meilleur. Si je me suis attachée à lui alors qu’il exerce son honnête métier de taximan au départ, je l’ai haï à mesure que le film progressait et nous dépeignait sa lente descente aux enfers, armé de ses pensées radicales et de bien plus encore. Sa rancœur envers la racaille de la ville de New York, la violence et la décadence exacerbées dont il est témoin chaque nuit se mue en obsession de la faire disparaître, et au lieu de parier sur son élévation puis son anéantissement à l’image de l’anachronisme que sont celles de Montana, Scorsese mise sur sa chute précoce, commencement de la fin de Travis Bickle dès la moitié du film. Sa transformation est absolument terrifiante et m’a donné froid dans le dos. Pire encore : il m’a fait peur. On aurait dit un skinhead, certainement parce qu’il en est un. Ses répliques tout aussi cultes voire plus encore que le film en lui-même, notamment le célèbre : « You’re talking to me ? » sont reprises au sein de plusieurs autres œuvres, tel qu’un anime de gangsters que j’ai récemment regardé et adoré appelé Phantom, Requiem for the phantom, chose qui n’a pas manqué de me surprendre et preuve de l’impact qu’a eu le personnage dans notre culture.

Palmé d’or en 1976 et par conséquent récompensé à juste titre, Taxi Driver a tout pour lui : la réalisation de Scorsese est excellente et l’instauration de l’ambiance glauque et dérangeante d’un New York de nuit sale s’inscrivant dans les années 70 parfaitement exécutée, la bande-son magnifique, le thème principal jazzy résonnant tout du long telle une sombre litanie envoûtante, obsédante et à la fois mélancolique, et les acteurs sont superbes dans tous les sens du terme, que ce soit De Niro ou les second rôles et plus particulièrement Jodie Foster, une actrice que j’adore, très jeune mais d’ores et déjà prometteuse dans le rôle de la prostituée Iris. Le rythme est assez lent mais ne comporte aucun temps mort et les dialogues sont très bien écrits.
En résumé, il n’y a rien à reprocher à ce film, je crois. Je regrette simplement un côté kitsch attribué à certaines scènes parfois.
Par myosotis le 2015-10-28 20:00:30 Editer
Chef d'oeuvre monumental du cinéma, Scorcese nous montre un personnage rendu fou par la foie humaine elle-même. De Niro est un très grand acteur, chaque geste, chaque mimique le prouve.
Par Brodette le 2015-10-14 23:43:25 Editer
Un vrai chef d'oeuvre! Scorsese nous offre un De Niro en vétéran du Vietnam complètement terrifiant, un sublime New York qui s'éclaire et se dévoile la nuit, une brillante talentueuse et prometteuse Jodie Foster! Le scénario est brillant, tout comme le film.
Par sylvains7 le 2015-09-30 23:11:20 Editer
sylvains7 Or
De Niro impressionnant et terrifiant. La découverte d'une future grande, Jodie Foster. New York la nuit. Les traumatismes de la guerre. La réalisation virtuose de Scorcese. Un film marquant et culte.
Par dibenet le 2014-02-19 09:27:02 Editer
Il me semble que cette haine d'un individu contre la société, contre "la saleté" a encore quelques échos dans l'actualité. Comment une personnalité ordinaire peut évoluer vers la violence...
Par Jess-jess le 2014-01-04 14:07:52 Editer
Un film que j'ai aimé, mais sans plus cependant, je ne me suis pas ennuyée en le regardant, mais je l'ai trouvé assez étrange par moment !
Par Rayathea le 2014-01-02 21:36:16 Editer
Un grand classique qui marque les débuts au cinéma de De Niro. Les acteurs sont poignants de réalisme ainsi que le scénario. Cette virée en Enfer nous emmène très loin dans les bas-fonds de la pensée humaine.