Posez vos questions, partagez vos idées, parlez de vos livres, communiquez ce que vous voudrez : vous êtes sur le forum littéraire de Booknode.

[Challenge] Grand Challenge Science-Fiction

Dans cette section du forum retrouvez le Ciné-Club, à savoir les films que les cinenautes décident de voir ensemble. On y retrouvera dans un premier temps le Film du mois, à terme d'autres visionnages s'y grefferont

Re: [Challenge] Grand Challenge Science-Fiction

Messagepar Low90 » Dim Mar 27, 2016 1:12 pm

Intéressant ce challenge, même si j'ai pas beaucoup de temps pour regarder des films je m'inscris en mode Han Solo pour le moment.

1 : 2001, l'Odyssée de l'espace de Stanley Kubrick (1968)
2 : Akira de Katsuhiro Ōtomo (1988)
3 : Alien, le huitième passager de Ridley Scott (1979)
4 : Bienvenue à Gattaca d'Andrew Niccol (1997)
5 : Blade Runner de Ridley Scott (1982)
6 : Cloud Atlas d'Andy et Lana Wachowski et Tom Tykwer (2012)
7 : Demolition Man de Marco Brambilla (1993)
8 : District 9 de Neill Blomkamp (2009)
9 : Dune de David Lynch (1984)
10 : E.T. l'extra-terrestre de Steven Spielberg (1982)
11 : Eva de Kike Maillo (2012)
12 : eXistenZ de David Cronenberg (1999)
13 : Ex Machina d'Alex Garland (2015)
14 : Ghost in the Shell de Mamoru Oshii (1995)
15 : Interstellar de Christopher Nolan (2014)
16 : Je suis une légende de Ubaldo Ragona et Sidney Salkow (1964)
17 : La Guerre des mondes de Byron Haskin (1953)
18 : La Planète des singes de Franklin J. Schaffner (1968)
19 : L'Armée des douze singes de Terry Gilliam (1995)
20 : Le Cinquième Élément de Luc Besson (1997)
21 : Le Congrès d'Ari Folman (2013)
22 : Le Jour où la Terre s'arrêta de Robert Wise (1951)
23 : Les Fils de l'homme d'Alfonso Cuarón (2006)
24 : L'Homme qui venait d'ailleurs de Nicolas Roeg (1976)
25 : Mad Max de George Miller (1979)
26 : Matrix d'Andy et Larry/Lana Wachowski (1999)
27 : Men in Black de Barry Sonnenfeld (1997)
28 : Metropolis de Fritz Lang (1927)
29 : Moon de Duncan Jones (2009)
30 : Never Let Me Go (aussi connu sous le nom Auprès de moi toujours) de Mark Romanek (2010)
31 : Paprika de Satoshi Kon (2006)
32 : Real de Kiyoshi Kurosawa (2013)
33 : Retour vers le futur de Robert Zemeckis (1985)
34 : RoboCop de Paul Verhoeven (1987)
35 : Snowpiercer, le Transperceneige de Bong Joon-ho (2013)
36 : Solaris d'Andreï Tarkovski (1972)
37 : Soleil vert de Richard Fleischer (1973)
38 : Star Trek, le film de Robert Wise (1979)
39 : Star Wars, épisode I : La Menace fantôme (1999) OU Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir (1977) de George Lucas (Les sept, amen.)
40 : Sunshine de Danny Boyle (2007)
41 : Terminator de James Cameron (1984)
42 : Tron de Steven Lisberger (1982)


Film vu avant le début du challenge: 5
Film vu pendant:
Low90
 
Messages: 7
Inscription: Lun Déc 23, 2013 8:00 pm

Re: [Challenge] Grand Challenge Science-Fiction

Messagepar Paulinette11 » Mar Mar 29, 2016 6:17 pm

Je valide un troisième film avec E.T L'extraterrestre de Steven Spielberg

Petit commentaire pour un grand film.

Un très bon film, une bonne histoire, une musique qui elle m'a marqué plus que le film en lui même.

ToTaux 3/42
Paulinette11
 
Messages: 38
Inscription: Dim Avr 05, 2015 6:18 pm

Re: [Challenge] Grand Challenge Science-Fiction

Messagepar Neiika » Mar Avr 05, 2016 7:01 pm

Bonsoir,

Je participe aussi à ce Grand Challenge ! En Mode Yoda (parce que de toute façon j'ai vu que 3 films de la liste donc voilà)

1 : 2001, l'Odyssée de l'espace de Stanley Kubrick (1968)
2 : Akira de Katsuhiro Ōtomo (1988)
3 : Alien, le huitième passager de Ridley Scott (1979)
4 : Bienvenue à Gattaca d'Andrew Niccol (1997)
5 : Blade Runner de Ridley Scott (1982)
6 : Cloud Atlas d'Andy et Lana Wachowski et Tom Tykwer (2012)
7 : Demolition Man de Marco Brambilla (1993)
8 : District 9 de Neill Blomkamp (2009)
9 : Dune de David Lynch (1984)
10 : E.T. l'extra-terrestre de Steven Spielberg (1982)
11 : Eva de Kike Maillo (2012)
12 : eXistenZ de David Cronenberg (1999)
13 : Ex Machina d'Alex Garland (2015)
14 : Ghost in the Shell de Mamoru Oshii (1995)
15 : Interstellar de Christopher Nolan (2014)
16 : Je suis une légende de Ubaldo Ragona et Sidney Salkow (1964)
17 : La Guerre des mondes de Byron Haskin (1953)
18 : La Planète des singes de Franklin J. Schaffner (1968)
19 : L'Armée des douze singes de Terry Gilliam (1995)
20 : Le Cinquième Élément de Luc Besson (1997)
21 : Le Congrès d'Ari Folman (2013)
22 : Le Jour où la Terre s'arrêta de Robert Wise (1951)
23 : Les Fils de l'homme d'Alfonso Cuarón (2006)
24 : L'Homme qui venait d'ailleurs de Nicolas Roeg (1976)
25 : Mad Max de George Miller (1979)
26 : Matrix d'Andy et Larry/Lana Wachowski (1999)
27 : Men in Black de Barry Sonnenfeld (1997)
28 : Metropolis de Fritz Lang (1927)
29 : Moon de Duncan Jones (2009)
30 : Never Let Me Go (aussi connu sous le nom Auprès de moi toujours) de Mark Romanek (2010)
31 : Paprika de Satoshi Kon (2006)
32 : Real de Kiyoshi Kurosawa (2013)
33 : Retour vers le futur de Robert Zemeckis (1985)
34 : RoboCop de Paul Verhoeven (1987)
35 : Snowpiercer, le Transperceneige de Bong Joon-ho (2013)
36 : Solaris d'Andreï Tarkovski (1972)
37 : Soleil vert de Richard Fleischer (1973)
38 : Star Trek, le film de Robert Wise (1979)
39 : Star Wars, épisode I : La Menace fantôme (1999) OU Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir (1977) de George Lucas
40 : Sunshine de Danny Boyle (2007)
41 : Terminator de James Cameron (1984)
42 : Tron de Steven Lisberger (1982)


Total : 0/42 films vus.
Neiika
 
Messages: 1
Inscription: Sam Mai 31, 2014 4:10 pm

Re: [Challenge] Grand Challenge Science-Fiction

Messagepar OnlyLola » Mer Avr 13, 2016 8:58 pm

Bonjour à tous,
Je reviens vous faire part de mon commentaire (que vous attendiez tous avec une immeeeeeense impatience, je n'en doute pas, surtout toi, oui toi) sur mon 5ème film du Challenge :
Ghost in the Shell (n°14) => liste j'ai vu aussi

Je n'ai pas vu le monument de cinéma (ou alors il est bien subtil). Non plus sérieusement, ce n'est pas un mauvais film, loin de là, mais il n'a pas réussi à susciter la fameuse sensation qui te saisit de fascination, qui te retourne le cerveau, qui te prend par les tripes et te les mange. Non, mes tripes sont restées sagement en place et n'ont pas connu le grand frisson. Même l’ambiance 90’s/industrialo-techno-futuriste, que j'aime d'accoutumée, m’a laissé de marbre. Je suis assez déçue, d'autant plus que je suis sûre que le film a vraiment cherché à exposer des problématiques intéressantes (tirées du manga, certes), c'est juste que je n'ai pas aimé la façon dont il l'a fait : lenteur mal exploité qui, au lieu de nous plonger dans les scènes méditatives, laisse place aux longueurs. Mais surtout, surtout, c'est l'atmosphère qui a sonné creux chez moi. Peut-être suis-je simplement ignare et mérite la lapidation, mais je suis passée totalement à côté. J’ajouterais juste que la BO par contre est géniale (histoire d'éviter la lapidation).
OnlyLola
 
Messages: 139
Inscription: Lun Déc 30, 2013 9:25 pm

Re: [Challenge] Grand Challenge Science-Fiction

Messagepar Atila87 » Dim Mai 29, 2016 10:41 am

j'ai validé la consigne 23 : Les Fils de l'homme d'Alfonso Cuarón (2006)

c'est un bon film d’anticipation, les personnages sont froids surtout au début mais plus les minutes avance plus j'ai pu m'attacher à eux et vivre avec eux leurs émotions.

dans ce filme on y retrouve très clairement la bêtise humaine mais aussi l’instinct de survie et le sens de l'humanité des gens qui n'ont plus rien

Filmes vu avant le début du challenge: 12 + 1 pour le 39b
Filmes vu après le début du challenge: 1

:arrow: Total : 13/42

récapitulatif ICI
Atila87
 
Messages: 13
Inscription: Sam Fév 20, 2016 10:34 am

Re: [Challenge] Grand Challenge Science-Fiction

Messagepar OnlyLola » Dim Juin 26, 2016 1:14 pm

Parce que jamais deux sans trois ; parce que matin, midi et soir ; parce que trois pattes à un canard ; parce que les trois mousquetaires ; parce que les inconnus ; parce que le bon, la brute et le truand ; parce que Robert De Niro, Sharon Stone et Joe Pesci ; parce que Harry potter, Ron et Hermione ; parce que Barry et les jumeaux Robin et Maurice ; parce que Bulle, Belle et Rebelle ; Bref, vous ne l'aurez pas compris, je n'ai vu non pas un, non pas deux mais trois films !
Vive la surenchère.
Même si c'est trois fois rien (je suis irrécupérable :lol: Achevez-moi tant qu'il est encore temps.)

Bon, je commence avec le numéro : 5 = eXistenZ de David Cronenberg (1999)

Pour le concept, je veux bien admettre que c’est sympa mais du reste… j’ai des tas de choses à reprocher à eXistenZ.
Déjà, je trouve le jeu des acteurs pas terrible et forcé. Ils ne m’ont pas transmis d’empathie, d’émotions. C’est simple, leur psychologie est si mal approfondie que je ne me suis jamais sentie concernée par ce qui leur arrivait. De plus, il n’y a pas beaucoup d’actions et comme les dialogues n’étaient pas non plus des plus captivants, c’est vite devenu pénible. Mais le pire, c’est la fin. Je ne savais pas qu’il y a aurait un twist ending. Si celui-ci remet en effet en cause le film entier, voire explique ses défauts, cette fin ne m’a procuré que du vide, un vague « ah ok », sans un « waouh », mettant en avant le peu d’intérêt qu’à susciter le film.
Pourtant, eXistenZ aborde des thématiques intéressantes. Quelque part, j’ai bien aimé l’atmosphère étrange dégagée par cet univers atypique et glauque ainsi que l’esthétique du film très « cronenbergienne », qui apparaît un peu kitsch et grossière aujourd’hui mais que j’ai tout de même apprécié. Mais dans un même temps, je trouve qu’il y aucune tension, aucune puissance, dans l’enchaînement des événements. Les péripéties se déroulent et je reste sur le bas-côté, absolument pas prise dans le jeu (bad pun). Du coup, tout l’enjeu du film parait extrêmement faible.
Bref, je n’ai pas du tout été réceptive sur ce coup-là. Le propos est certainement intéressant mais il y a trop de défauts pour que je puisse réellement passer un moment agréable. S’il y a une prochaine fois, je ne le regarderai pas au premier degré car il y a bien des scènes potentiellement nanardesques dans eXistenZ… alors, peut-être, que cette fois-ci, je m’égarai avec plaisir dans les méandres de la réalité et du virtuel. :arrow: liste de bronze

Je poursuis avec le numéro : 25 = Mad Max de George Miller (1979)

Mad Max est un de ses films qui impressionnent d’entrée de jeu par la force de sa réputation. En tout cas, c’était un de mes sentiments. Malheureusement, j’ai trouvé que l’aspect brutal qu’on m’a vendu se cache sous les innombrables courses poursuites à tout va et le scénario un peu banal. Du coup, je ne partage pas forcément l’enthousiasme général. Je m’attendais vraiment à quelque chose de plus explosif, de plus vif, de plus enragé. Pourtant, ce film a reçu une restriction de -16 ans à l’époque. Preuve que la violence est plus banalisée aujourd’hui et que le degré d’intensité d’un film violent en ce temps-là n’a pas forcément le même impact désormais.
Néanmoins, le film réussit à me charmer par son côté « ringard », avec ses motards vêtus de veste en cuir, ses policiers bourrus, et son ambiance post-apocalyptique très aride. Max, très charismatique, a vraiment un look d’enfer et j’ai tout à fait ressenti sa colère, sa peur pour sa famille et son désir de vengeance. Dommage que ça reste un peu creux, un peu lent et que les méchants n’aient pas autant de charisme que le héros. Bref, Mad Max exerce un charme particulier mais ce n’est certainement pas le « Waouh » magistral d’antan, même si ça reste divertissant de voir tous ses motards vrombir à chaque plan (ou pas). :arrow: liste j'ai vu aussi

Je termine avec le numéro (on se croirait au loto) : 7 = Demolition Man de Marco Brambilla (1993)

Assez fun ce Demolition man ! Une sorte de série B farfelue, dans un mélange d’action, d’anticipation et d’humour. Les dialogues font mouche, restent percutants, les acteurs se parodient eux-mêmes (petit clin d’œil à Swarzy bien sympathique). Wesley Snipes est juste génial dans son rôle. Bref, le tout est plutôt drôle et divertissant. En cela, le film m’a fait passer un bon moment. Le ton décalé apparait vraiment comme l’atout du film. De plus, j’aime beaucoup l’ambiance futuriste des années 90 donc j’ai assez vite embarqué dedans. Le film dégage son charme à coup d’effets spéciaux un peu kitsch mais pas si vieillots que ça, de répliques et punchlines bien senties, d’une bonne dose d’action de gros bras et d’un parfum presque nanardesque. Sympathique. J’aime bien. Pas sensas mais ça passe. :arrow: liste de bronze

Récap ICI ! (25/42)
OnlyLola
 
Messages: 139
Inscription: Lun Déc 30, 2013 9:25 pm

Re: [Challenge] Grand Challenge Science-Fiction

Messagepar Atila87 » Sam Juil 02, 2016 6:29 pm

j'ai validé la consigne 06 : Cloud Atlas d'Andy et Lana Wachowski et Tom Tykwer (2012)

Film époustouflant, la façon dont les 6 univers s'entrecroisent et se compète est magique. Malgré la longueur du film j'ai passé un agréable moment les musiques sont juste parfaites et les acteurs fabuleux.

Petit bémol, c'est super compliquer à comprendre on switch très souvent dans les univers et par moments j'ai un peu déconnecté, mais je suis persuadée que c'est un film qu'on peut voir plusieurs fois en découvrant et comprenant de nouveaux éléments à chaque visionnages.

Filmes vu avant le début du challenge: 12 + 1 pour le 39b
Filmes vu après le début du challenge: 2

:arrow: Total : 14/42

récapitulatif ICI
Atila87
 
Messages: 13
Inscription: Sam Fév 20, 2016 10:34 am

Re: [Challenge] Grand Challenge Science-Fiction

Messagepar OnlyLola » Dim Juil 17, 2016 3:11 pm

42 à tous ! J'ai fait un loooooooooooooooooooooooooooooooooooog périple dans le futur. Pas de tout repos. Mais Doc serait certainement fière de moi.

J'ai commencé par une liaison avec un robot. Ava est folle de moi. Ex Machina , oui je parle de toi!

Mitigée.
Tout d’abord, la mise en scène feutrée confère à Ex Machina une ambiance mystérieuse et froide, dont la réalisation sobre et efficace accompagne parfaitement le huis clos dans cette maison ultra moderne et à la pointe de la technologie.
Ensuite, place aux acteurs. Si j’ai trouvé Gleeson un peu mou, Isaac arrive véritablement à faire vivre son personnage, en jouant sur les ambiguïtés, à déstabiliser. Quant à Vikander, je l’ai trouvée pas mal également (surtout ce n’était pas forcément un rôle facile). En revanche, les dialogues sont un peu pauvres en émotion et donc ne servent pas les personnages et l’intensité du long métrage.
Pourtant, le film soulève pleins de questions intéressantes et passionnantes. Seulement, elles ne sont ni nouvelles (ça fait bien 50 ans qu’on s’interroge sur les intelligences artificielles…) ni véritablement approfondies. Il est donc parfois difficile de se laisser surprendre. Ça ne veut pas pour autant dire que le film est sans intérêt : au contraire, comme il est tout en nuance, tout en subtilité, il permet de remettre en question pleins de choses. Au fond, c’est un huis clos intelligent mais je ne peux pas m’empêcher de penser qu’il manque d’audace.
(Bref, rien de nouveau sous le soleil. Regardez Black mirror, c’est mieux.)
Ce n’est certainement pas une révolution dans la SF mais après, j’ai trouvé Ex machina honnête, prometteur, voire dans l’air du temps, même si cette œuvre a vraiment manqué d’une certaine force dans son propos. :arrow: Liste d'argent

Ensuite, avec Never let me go, on a voulu donner mes organes à mon insu. Pas cool, les amis. Je n'ai toujours pas retrouvé mon clone (affiche WANTED à l'appui).

D’un côté, j’ai trouvé que c’était vraiment prenant. Le clonage humain comme sujet d’un film dramatique était vraiment une bonne idée. De l’autre, c’est dans le traitement que je suis un peu plus perplexe. Pourquoi ils ne se révoltent jamais ? Pourquoi ils ne s’enfuient pas ? A la rigueur, s’ils n’étaient pas au courant, leur comportement passif se comprendrait mais ici, on les met délibérément au jus sur leur destin.
De plus, avec ce triangle amoureux qui prend toute la place dans le long métrage, j’ai eu l’impression que le côté sf était plus un prétexte. Ils préfèrent s’étendre sur leur vie amoureuse et croire à une rumeur ridicule (« est-ce que l’art permet de vérifier si les clones ont des âmes ? » bof bof) que de tenter de se débarrasser de leur stupide bipeur. En outre, les personnages sont tellement fades. Le scénario ne semble pas s’intéresser aux protagonistes. Je trouve qu’il manque un véritable enjeu.
Si le film dégage un certain charme, ses nombreux défauts font que je n’ai pas ressenti énormément d’émotions. Il manque de rythme, d’intensité, d’enjeu. Un peu conventionnel aussi, sans doute. :arrow: Liste de bronze

J'en avais marre de la terre, je me suis barrée sur la lune (Moon). Toute seule. Pas ma meilleure idée si vous voulez mon avis.

Tellement déçue.
C’est tellement lent. On dirait que le film lui-même ne sait pas où il veut nous mener, nous indiquer, quoi nous faire ressentir, ce qui fait qu’on… ressent rien quoi. On tourne vite en rond, le propos est vite compris, des trucs (pour ne rien spoiler) semblent plus que déjà vus… Je m’attendais vraiment à un film qui se repose sur des personnages creusés, qui se focalise sur l’humain, pour développer son intrigue, sa réflexion. Mais j’ai trouvé ça trop lisse. Je n’ai tout simplement pas pu rentrer dans l’ambiance, ce qui est certainement le pire dans ce genre de film. Le stress, le suspense, l’intensité, tout m’est passé au-dessus de la tête. Peut-être n’étais-je tout simplement dans de bonnes dispositions ce jour-là car je pense sincèrement que ce n’est pas un mauvais film. Il traîne juste énormément en longueur. J’en espérais peut être un peu trop. :arrow: j'ai vu aussi

La lune voulait pas de moi alors, accompagnée de quelques potes extraterrestres, je suis retournée sur la Terre pour rentrer dans l'organisation ultra-secrète (ou pas) Men in Black.

« Tu as vendu un carbonisateur azimuté réverbérant à capacité accrue à un clandestin céphalopoïde, Jeebs. Espèce de trou du cul ! » Un film SF qui ne se prend pas au sérieux, qui en a rien foutre des enjeux extraterrestres, écologiques et j’en passe. Est-ce que c’est super marrant ? J’ai envie de dire non mais après, ça dépend toujours de l’humour de chacun. Je trouve que du moment qu’on en attend pas beaucoup, ça se laisse largement regarder. Le duo d’acteurs fonctionne parfaitement bien et fait passer un moment fort sympathique – sans être jubilatoire pour ma part. Par contre, j’ai vraiment adoré l’ambiance années 90. Fun et inventif. :arrow: Liste de bronze

C'est les vacances alors j'ai voulu bronzer au soleil avec Sunshine. Indice élevée de crème solaire INDISPENSABLE.

Belle direction artistique, belle photographie, belle brochette d’interprétations, belle OST, belles thématiques, belle épopée… franchement dire que Sunshine est un film immonde deviendrait un beau mensonge de ma part.
Toute la tension du long métrage m’a imprégné. La quête de l’astre mourant m’a vraiment captivé. Pour moi, ça a été un véritable trip sensoriel, mélangeant de la SF pure et du questionnement métaphysique. Le film arrive parfaitement à traiter l’évolution des enjeux psychologiques et philosophiques des personnages. Le fait d’avoir opté pour une focalisation purement interne est vraiment un atout pour s’attacher à eux. J’insiste sur la bande sonore que j’adoooore, à la fois dantesque, onirique et angoissante.
Un film plutôt brillant, dommage qu’il y ait pas mal d’incohérences qui viennent gâcher un peu la tableau et que le scénario ne soit pas un plus vif (la fin aussi m’a, à certains égards, déçu). :arrow: Liste d'argent

J'ai survécu aux brûlures sur ma peau pour constater que mes potes extraterrestres se faisaient persécutés dans le District 9. Avec mon tank et mes armes, je suis allée les sauver. J'avais juste pas prévu que mon ADN allait être modifié et que je prendrai des allures d’extraterrestre à mon tour. Mon bronzage était foutu.

J’adore le concept, j’ai vraiment embarqué !
Le film parle d’un sujet vu et revu, à toutes les sauces : les extraterrestres. Pourtant, il arrive à rendre le sujet totalement insolite par son histoire et sa forme. En effet, il utilise pour mise en scène, la caméra embarquée, donnant des airs de reportages journaliers et d’images d’archives. Les extraterrestres ne sont pas des êtres assoiffées de sang. Ici, ils se sont perdus sur la Terre et se retrouve enfermés dans des ghettos pour aliens (en plus, ça se déroule à Johannesburg donc ça fait directement penser à l’apartheid). Les personnages sont loin du manichéisme, notamment avec Wikus, qui passe d’enfoiré de première à un mec capable d’exprimer des regrets après avoir lui aussi subi la traque.
Bref, un film surprenant, captivant, qui mérite franchement le coup d’œil ! Un mélange d’adrénaline, de créativité, d’originalité, d’action, parfois même d’humour et d’émotions, bref un multi-genre tout à fait efficace. En outre, il dégage une certaine simplicité qui me plait beaucoup. :arrow: Liste d'argent

Sortie en héros, je suis montée sur mon Trone.

J’adore le jeu vidéo Armagetron Advanced, inspiré du film, que j’ai joué un nombre incalculable de fois. Alors en voyant Tron, ça m’a rappelé pleins de bons souvenirs mais ça m’a fait surtout beaucoup rire. Disons, pour être gentille que Tron a très « mal vieilli ».
Les effets spéciaux. Juste les effets spéciaux. C’est d’une laideur incroyable. Il m’a été impossible de ne pas rire tant les graphismes sont hideux. Pourtant, ça a son charme quelque part… dans des galaxies lointaines, très lointaines. Puis, il y a pleins de scènes où je me suis « hé mais WTF ? ».
Ce film est ridicule, horriblement moche, et pourtant, je ne peux pas dire que j’ai passé un mauvais moment. Peut-être est-ce dû à la certaine nostalgie ressentie face aux heures perdus à jouer au jeu vidéo parce que sinon, je n’ai pas vraiment de points positifs à brandir ici. Le scénario n’a pas grand intérêt, les acteurs donnent dans le jeu minimaliste, la BO ne brille absolument pas par son accord avec les scènes ou tout simplement par sa composition. C’est peut-être le côté rétro-techno… hum ouais. Tron apparait comme une curiosité un peu mystique qu’on regarderait distraitement, sans trop trouver la dite curiosité fascinante. Comme une pièce de musée qu’on prend à la rigueur en photo mais qu’on supprime de son appareil en sortant, la trouvant pas terrible…
Toutefois, son esthétique repoussante fait de Tron un film unique. Pas génial mais unique. A voir, pour les curieux, à fuir, peut-être, pour les autres. :arrow: Liste de bronze

J'en avais marre de cette esthétique moche alors je me suis barrée dans une virtualité toute belle avec Le Congrès.

De mon côté, c’est loupé. Je trouve que le film, à vouloir être trop ambitieux, a fini par s’éparpiller pour devenir trop confus, peu percutant. Je ne peux pas dire que j’ai passé un mauvais moment car c’est faux mais ce drame psycho-hallucinatoire ne m’a pas touché plus que ça. Le potentiel du film me semble mal exploité. Le trip animé sous acide est intriguant mais passée ce changement, je me suis un peu ennuyée. Le film se noie dans la confusion et le virtuelle fantasmée. Dommage. :arrow: J'ai vu aussi

Enfin, j'ai voulu continuer dans le subconscient avec Real (un peu paradoxal avec ce titre)... je n'aurais clairement pas dû.

Ça aurait pu être intéressant… si ça n’avait pas les mêmes vertus qu’un somnifère.
Le film souffre d’un manque de profondeur, de rythme, de vie. L’intérêt s’estompe petit à petit et on tombe dans le coma, comme Atsumi dans le film. Si le but est de faire un seppuku après le visionnage, ils ne sont pas loin du but. Je dois dire que se coltiner le mec qui geint en permanence est même l’arme maîtresse pour atteindre cet objectif.
J’exagère, bien sûr. Certains trouveront certainement l’ambiance du film absolument magique… moi j’avoue que j’en suis restée à ce passage à la Jurassic Park, qui a fait perdre toute crédibilité à mes yeux (Mais WTF ce plésiosaure ?). L’incohérence est poussée à l’indigestion. Je veux bien voyager dans l’imaginaire de la tête de ta copine, Koichi, mais mets-moi quelque chose sous la dent, parce qu’après le remède contre l’insomnie, le voyage dans le monde du coma et l’indigestion au réveil, j’aimerais au moins pouvoir rêver une seconde.
Bref, le film n’a jamais su me passionner. Une plongée dans le subconscient totalement ratée. Et pitié, plus jamais de fonds verts perturbants dans les voitures, c’est horrible. :arrow: Liste j'ai vu aussi

RECAP ICI ! (34/42)
OnlyLola
 
Messages: 139
Inscription: Lun Déc 30, 2013 9:25 pm

Re: [Challenge] Grand Challenge Science-Fiction

Messagepar CandyCla » Dim Juil 17, 2016 8:40 pm

Salut, je vais participer en me lançant plutôt sur le mode Han Solo !

Films vus avant le challenge: 9
Films vus pour le challenge: 0
Bilan: 9/42

1 : 2001, l'Odyssée de l'espace de Stanley Kubrick (1968)
2 : Akira de Katsuhiro Ōtomo (1988)
3 : Alien, le huitième passager de Ridley Scott (1979)
4 : Bienvenue à Gattaca d'Andrew Niccol (1997)
5 : Blade Runner de Ridley Scott (1982)
6 : Cloud Atlas d'Andy et Lana Wachowski et Tom Tykwer (2012)
7 : Demolition Man de Marco Brambilla (1993)
8 : District 9 de Neill Blomkamp (2009)
9 : Dune de David Lynch (1984)
10 : E.T. l'extra-terrestre de Steven Spielberg (1982)
11 : Eva de Kike Maillo (2012)
12 : eXistenZ de David Cronenberg (1999)
13 : Ex Machina d'Alex Garland (2015)
14 : Ghost in the Shell de Mamoru Oshii (1995)
15 : Interstellar de Christopher Nolan (2014)
16 : Je suis une légende de Ubaldo Ragona et Sidney Salkow (1964)
17 : La Guerre des mondes de Byron Haskin (1953)
18 : La Planète des singes de Franklin J. Schaffner (1968)
19 : L'Armée des douze singes de Terry Gilliam (1995)
20 : Le Cinquième Élément de Luc Besson (1997)
21 : Le Congrès d'Ari Folman (2013)
22 : Le Jour où la Terre s'arrêta de Robert Wise (1951)
23 : Les Fils de l'homme d'Alfonso Cuarón (2006)
24 : L'Homme qui venait d'ailleurs de Nicolas Roeg (1976)
25 : Mad Max de George Miller (1979)
26 : Matrix d'Andy et Larry/Lana Wachowski (1999)
27 : Men in Black de Barry Sonnenfeld (1997)
28 : Metropolis de Fritz Lang (1927)
29 : Moon de Duncan Jones (2009)
30 : Never Let Me Go (aussi connu sous le nom Auprès de moi toujours) de Mark Romanek (2010)
31 : Paprika de Satoshi Kon (2006)
32 : Real de Kiyoshi Kurosawa (2013)
33 : Retour vers le futur de Robert Zemeckis (1985)
34 : RoboCop de Paul Verhoeven (1987)
35 : Snowpiercer, le Transperceneige de Bong Joon-ho (2013)
36 : Solaris d'Andreï Tarkovski (1972)
37 : Soleil vert de Richard Fleischer (1973)
38 : Star Trek, le film de Robert Wise (1979)
39 : Star Wars, épisode I : La Menace fantôme (1999) OU Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir (1977) de George Lucas
40 : Sunshine de Danny Boyle (2007)
41 : Terminator de James Cameron (1984)
42 : Tron de Steven Lisberger (1982)
CandyCla
 
Messages: 13
Inscription: Mar Oct 20, 2015 11:08 am

Re: [Challenge] Grand Challenge Science-Fiction

Messagepar LauraPalmer » Jeu Juil 21, 2016 11:24 pm

J'ai vu District 9.

District 9 sort du schéma classique du film d'extra-terrestre qui est soit gentil soit venu pour exterminer la race humaine et s'emparer de la terre.
Le format found footage permet d'apporter une dimension politique et sociale au film et rend la réflexion plus intéressante.
On porte un vif intérêt au parcours du personnage principal qui nous fait passer par diverses émotions.

Un incontournable pour les amateurs du genre.
LauraPalmer
 
Messages: 251
Inscription: Mar Fév 25, 2014 10:51 pm

PrécédenteSuivante

Retourner vers Ciné-Club

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron