Commentaires de films faits par Cellophane

Citations de films par Cellophane

Commentaires de films appréciés par Cellophane

Citations de films appréciés par Cellophane

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
Et maintenant on va où ?
date : 13-05
Je ne savais absolument pas de quoi parlait ce film quand je l’ai lancé.

Aux premières images, aux premiers textes, je m’attendais à quelque chose de dramatique, tragique, prise de tête… Pas du tout !

Si le sujet est en effet grave, dramatique, tragique, cette cohabitation plus ou moins facile entre musulmans et catholiques se trouvent traité sur un ton léger, efficacement drôle, plein de fantaisie et de bonne humeur – ce qui rend le sujet d’autant plus percutant.

Les comédiens sont excellents, la mise en scène marche bien et la musique est superbe…

Une très agréable surprise !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Un peu, beaucoup, aveuglément
Voilà un film sympathique.
Si je ne savais pas du tout dans quoi je m’embarquais, j’ai été agréablement surpris par l’idée de base, cette rencontre cocasse dont Cornillac et sa femme tirent tout ce qu’il est possible d’en tirer dans le scénario.
De la défiance à l’acceptation, tout progresse avec logique et toutes les idées sont bonnes, décalées, amusantes.
Ce n’est pas une grande histoire qui prend aux tripes, mais c’est charmant et très agréable, plein de fraîcheur et d’originalité.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
La Forme de l'Eau
date : 05-05
J’ai modérément marché…

C’est esthétiquement très joli, les personnages marchent bien…

Mais d’un côté, l’histoire est assez prévisible et même plutôt banale (déjà dans Roméo et Juliette, deux personnes opposées n’ayant rien en commun sont attirées et doivent vivre en se méfiant des autres…).

De l’autre, cet esthétisme amène à penser à plein de films (tous les Jeunet, Moulin Rouge de Luzman, des petits bouts de Men in Black, le Frankenstein de Brannagh, X-Men….).

Tous ces rappels font que ce film n’a pas d’identité propre mais plein d’autres films…

Donc une histoire assez classique sur joli fond de déjà vu…

Ben j’ai modérément marché.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Vol au-dessus d'un nid de coucou
date : 05-05
Film culte dont tout le monde dit « il faut l’avoir vu ». Je l’ai donc vu. Bon. Voilà, quoi…

Parce que d’après les explications, c’est la vision de Forman de la résistance au communisme… Si c’est bien ça, ce n’est pas assez clair pour moi…

Tout ce que j’ai vu, c’est un type interné qui vient faire le souk dans le service.

Un côté potache comme il pouvait y en avoir dans des films léger comme « Breakfast Club »…
(ok, sauf la fin)

Le rapprochement avec le communisme fait super tiré par les cheveux (même si c’est bien ça) et le film révèle plus une rébellion face à l’ordre.

Mais là encore, le message n’est pas clair : McMurphy a 3000 occasion de s’enfuir sans jamais le faire. Du coup, on conclut quoi ? Qu’il aime être là ? Que son kif, c’est juste de faire le bazar ?

Un message pas clair pour un film moins prenant que l’Eveil ou moins flippant que la saison d’American Horror Story « Asylium »…
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
La Totale !
La Totale ! réalisé par Claude Zidi
date : 04-05
Vu il y a assez longtemps, j'en garde le souvenir de quelque chose de frais, distrayant, qui fonctionnait pas mal mais manquait déjà à l'époque d'action ou d'image spectaculaire. L'ensemble reste distrayant.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
True Lies
True Lies réalisé par James Cameron
date : 04-05
Un film d'action blindé d'humour, vif, efficace - un remake américain de la Totale qui fonctionne super bien grâce aux acteurs qui semblent visiblement beaucoup s'amuser !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Zodiac
Zodiac réalisé par David Fincher
date : 04-05
Ce film ne m'aura pas laissé un souvenir impérissable - une bonne réalisation, avec une ambiance pesante, mais une enquête lente, longue, laborieuse, complexe au final pour le résultat obtenu...
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Les Tontons Flingueurs
date : 04-05
Y'a des gueules, y'a d'excellentes répliques, y'a une ambiance, y'a des gags réccurents, y'a des scènes géniales... Et puis le film est devenu culte alors si l'intrigue n'amène guère de surprises rebondissantes, tout le genre polar noir des années 60 est là est bien là alors çe ne se manque pas.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Seven Sisters
date : 04-05
Oui, c’est bien, comme film. Je veux dire, il est quasi cohérent d’un bout à l’autre, le monde imagine fonctionne bien, on a notre quota de petites surprises, de tension, de suspense, de baston… Plusieurs fois, on a des scènes (surtout de poursuite) qui en mettent plein les yeux… Et il faut avouer que Noomi Rapace est excellente pour faire vivre 7 sœurs aux caractères différents (contrairement à ce que dit le critique de Télérama qui en plus balance la fin nan mais chte jure…) – tout comme la réalisation qui permet de les montrer toutes ensemble. Là où ça pêche un peu à mon goût, c’est que ce n’est pas si novateur que ça veut le faire croire… J’ai pensé à pas mal d’autres films en voyant celui-là (de Salt pour la femme qui fuit (et c’était encore plus prenant) à un autre que je n’identifierai pas sinon vous allez capter la fin). Donc, c’est bien fait, esthétique, réussi mais pas ultra novateur non plus. Un bon moment tout de même.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Very Bad Trip 3
date : 03-05
Les personnages sont là, comme dans les précédents, avec leurs excès, leurs réactions exagérées et globalement, ils mènent bien le film.
On a droit, comme les deux précédentes fois, à des situations assez déjantées.
Mais la franchise nous a habitué à avoir une situation de départ rocambolesque qui s’expliquait au fur et à mesure.
Ce n’est pas le cas ici : on suit l’histoire, dans l’ordre linéaire, sans savoir où ça nous mène. Comme un « vrai film ».
Du coup, ça perd un peu en surprise – c’est un bon délire, qui se suit bien, mais qui reste finalement assez classique dans la construction malgré la folie qu’il peut dégager.
Je comprends que les producteurs/scénaristes ait eu envie de se renouveler mais ça perd du charme…
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Deadpool
Deadpool réalisé par Tim Miller
date : 03-05
Voilà un excellent film, parfaitement distrayant.
Le générique nous met directement dans l’ambiance : on va en prendre plein la vue ! Et c’est le cas. Des cascades de Deadpool aux explosions, les combats et effets spéciaux sont super efficaces !
L’histoire se tient d’autant mieux que c’est un film de présentation : on nous raconte une histoire plus la genèse du héros, pas le temps de s’ennuyer – grâce, entre autres, aux flash-back super bien faits.
Reste le ton qui, pour ma part, ne m’a pas du tout gêné. Je n’y ai rien trouvé de vulgaire, juste du profondément humain, blasé, cynique, désabusé…
Et puis les mises en abyme, les commentaires du héros aux spectateurs marchent bien.
Très sympa.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
L'épreuve, épisode 3 : Le Remède Mortel
Alors la scène d’ouverture est excellente.
La dernière heure, heure et demie, est très bonne, pleine d’action, d’idées diverses.
Ces deux parties sont super prenantes, on s’immerge dedans.
Contrairement au dernier Hunger Games ou dernier Matrix, j’ai trouvé ça plus intéressant, plus crédible, moins exagéré et j’ai marché à fond, même si ça s’éternise parfois un peu.
Mais entre les deux, il y a une heure, plutôt bien faite, qui s’étire à cause de plan trop long : on suit une personne qui marche 10 secondes avant qu’elle arrive et parle, on voit une voiture rouler 20 secondes…
Alors oui, les décors, les effets sont impressionnants mais ils auraient pu gagner un peu de temps, de dynamisme en raccourcissant certaines actions ou dialogues…
Cela n’empêche pas ce film d’être une excellente conclusion à la trilogie.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
The Boyfriend - Pourquoi lui ?
date : 30-04
J’aime plutôt bien James Franco, j’aime beaucoup Bryan Cranston
Et pourtant, je n’ai pas du tout marché à ce film… Peut-être un peu dans la dernière demi-heure où les personnages sont plus sincères mais globalement, l’ambiance, non…
Ce boyfriend parfait qui n’a pas une once de malhonnêteté, le fric à gogo où tout est possible, la mère qui paraît coincée mais que strictement rien ne choque vraiment…
Une histoire cousue de fil blanc (parce qu’on voit quand même bien tout arriver des kilomètres à l’avance), un humour un poil scabreux
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Scooby-Doo, Épisode 2 : Les monstres se déchainent
Diantre que ce fut laborieux !
Autant je me suis réjouis, étant enfant, à regarder ces dessins animés de 20 minutes, délirants, 5 minutes de présentation, la course poursuite, le développement, les 5 minutes explicatives…
Autant j’ai souffert à ces 1h20 d’exagération style dessin animé… Je ne suis jamais rentré dans le truc, j’ai péniblement suivi un développement qui ne m’intéressait pas…
Alors oui, c’est bien joué, les comédiens remplissent parfaitement leur rôle, mais pour moi, ça ne fonctionne pas du tout.
C’est long, pénible, douloureux. Palme à Scooby qui pète pour repousser le feu du lance-flammes !
Diantre, que je dus déçu !!!
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Babysitting 2
date : 28-04
Si le film reste sympathique même si je ne l’ai pas trouvé à la hauteur du précédent.

Bien sûr, le système est le même et on prend plaisir à se glisser dans la découverte de la vidéo pour découvrir ce qui s’est passé.

Mais je ne sais pas… Ça marche un peu moins bien.

Comme le premier, la mise en place prend un peu de temps. Plus (20 minutes au lieu de 15) et c’est pas follement intéressant.

Clavier est moins bon dans le pénible que Jugnot, moins crédible et largement plus prévisible (je pense que je m’attendais à la moitié de ses répliques…).

D’ailleurs, à peu près tout le film est prévisible, contrairement au premier qui était plus surprenant. La bague : dès qu’il la met dans la bouche, on sait ce qui va se passer jusqu’à la fin du film…

Donc, moins de surprises.

Les situations sont donc moins folles, moins déjantées. Ce ne sont pas des trucs qui empirent comme dans le premier mais qui se succèdent. Et avec moins de folie que dans le précédent.

J’ai aussi trouvé dommage qu’il y ait moins de réaction parmi les spectateurs (bien sûr, il y en a mais à plusieurs moments, je m’attendais à ce qu’ils commentent et puis non…).

Bref, sympathique mais moins réussi dans le délire à mon goût.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Le Labyrinthe : La Terre brûlée
date : 27-04
Globalement, j’ai bien aimé. Mais…

Au début, c’est prenant : nouvelles découvertes, mystère, action, Thomas cherche… La fin est plutôt bonne également dans ses 20 dernières minutes. Mais il y a l’entre-deux…

Les décors sont certes excellents… Cela dit, pour moi, ils passent leur temps à courir d’un endroit à un autre. Hop, on court dans le supermarché, on court dans le sable, on court sous l’orage, on court dans les montagnes… 1h30 de courses, ça fait beaucoup… Surtout qu’il n’y a que ça : on se contente de passer d’un point à un autre, sans réelle nouveauté ou réponse…

Ce qui fait l’intérêt de ce début et de cette fin, c’est justement qu’on apprend des choses en même temps qu’on suit des scènes d’action. Celles du milieu sont beaucoup plus creuses…

Ce qui était marquant et intéressant dans le premier volet, dans ce début et dans cette fin, c’était la volonté de Thomas, sa réflexion, son engouement.

Le problème, à mon goût, de ce film, c’est que Thomas ne fait que subit pendant 1h30, sans réfléchir, sans décider. Il doit suivre les évènements et c’est tout. Dommage…
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Le Labyrinthe
Le Labyrinthe réalisé par Wes Ball
date : 25-04
Ma foi, voilà une bonne surprise.
Le monde est très bien construit, ça se sent, et toutes les interrogations que l’on peut avoir trouve réponse au fur et à mesure avec les questionnements de Thomas.
Et à chaque fois, j’ai été convaincu par celles-ci…
Alors bien sur, c’est abracadabrant et peu crédible mais vu qu’on est dans une dystopie, tout est permis ! Alors je me suis laissé aller.
J’ai trouvé le comédien qui fait Thomas très bon, j’ai eu plaisir à revoir Effy…
Le labyrinthe est réussi et prenant, il n’y a pas de temps mort à mon goût, l’action est là sans être lourde ou pénible…
Me suis pas ennuyé un moment et j’ai passé un excellent moment.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Jonah Hex
Jonah Hex réalisé par Jimmy Hayward
date : 24-04
C’est un film très visuel – la moitié des scènes doivent l’être…

Un croisement improbable entre aventure, western, steampunk, presque SF… Independance Day chez les cowboys…

L’histoire est assez banale dans le genre – une vengeance – et le pouvoir permet plus d’en mettre plein la vue avec des effets spéciaux mais ça se tient plutôt bien pour le peu que ça veut raconter.

Les images, les couleurs, les explosions, les combats en mettent plein la vue si on ne cherche pas un film où on réfléchit : ça castagne, ça avance, point.

Mais ça reste visuellement pas mal fait et c’est plutôt distrayant à défaut d’être un impérissable chef-d’œuvre.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
criminal squad
date : 23-04
On pense à tous ces films de braquage, de la série Ocean à Insaisissables en passant même par l’affaire Thomas Crown, Heat… Et même à Hold-Up avec Belmondo…

Enfin, bref, un paquet de films.

Parce que celui-ci n’a strictement rien d’original.

Les scènes déroulent, pleine de clichés, le père qui parle à sa fille dans l’école, à travers le grillage, la poursuite, les gros plans sur les mecs qui transpirent, le carton du stand de tir qu’on ramène pour voir où l’autre a tiré…

Pas un cadrage à part, aucun plan surprenant, pas d’humour ou d’action marquante…

L’impression de voir un truc mille fois vu (sans que tout soit logique pour autant comme le gars qu’on chope et qui doit balancer dans les deux sens… Pourquoi ? Comme ça… Le type suspecté d’être un flic ? Ben non… Il le sait bien, l’autre, que non… Le mec qui va coucher chez la copine qui a fait ce qu’on lui demandait… Hein ? Quoi ? Pourquoi ?).

Tout n’est pas mauvais pour autant, il y a pas mal de bonnes idées et même des moments assez prenant niveau suspense…

Mais on aurait ôté tous ces plans pas clairs et tous ceux dont on se fout (comme la vie du flic, carrément), on serait arrivé à un film d’1h45 qui tenait mieux la route – si on accepte que le flic nous est présenté comme le moins gentil de tous et qu’on n’a pas du tout envie qu’il gagne…

Bref, un film qui est passé à côté de lui-même – ou moi à côté de lui. Mais on ne s’est pas croisés…
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Call Me By Your Name
date : 23-04
Mouais…

Pour moi, ce film raconte l’histoire d’un premier amour.

Alors tout le monde semble s’émouvoir parce que cet amour est homosexuel mais ça ne me semble pas changer grand-chose : que ce soit deux femmes, deux hommes ou un couple hétéro, on assiste à cette même approche, cette même découverte de l’autre…

La différence d’âge étant à peine mise en avant, on arrive à une histoire très classique d’hésitation, de tentative, de rapprochement…

L’homosexualité sert à un superbe discours final mais c’est bien tout…

Pour le reste, on a donc…

Ben une histoire particulièrement lente, blindée de scènes qui ne servent pas à grand-chose si ce n’est mettre une ambiance (le classement des photos, la musique au piano en 3 versions, la discussion politique autour de la table)…

Plus exactement, elles servent à glisser vers la relation mais terriblement lentement et sans intérêt particulier : cette discussion politique aurait eu un impact sur l’histoire, ça aurait pu être sympa mais là, c’est juste meubler deux minutes trente pour qu’il puisse saigner du nez.

J’ai donc trouvé le film plutôt bien fait mais avec une tendance à s’étirer longuement, ce qui lui a fait perdre encore un peu plus d’intérêt à mes yeux…
Avez vous apprécié ce commentaire ? -1
A fond
A fond réalisé par Nicolas Benamou
date : 22-04
Un petit film sans autre prétention que celui de distraire – et qui y réussit pas mal, ce qui est déjà une bonne chose !
Si le principe n’est pas super nouveau (de « A toute allure » à « Speed »), il est très bien traité. Il y a suffisamment de rebondissements pour que ça soit drôle (à défaut d’être crédible d’un bout à l’autre mais on s’en tape).
Les comédiens sont globalement bons – avec des plus, comme Garcia qui excelle dans ce type de rôle, Dussolier, excellent dans son rôle décalé de papi dragueur et gaffeur, Charlotte Gabris, parfaite dans son rôle de grande gamine !
Seule Foresti m’a semblé en faire des caisses (bon, le chauffeur qui suit aussi mais ça passe).
Rien de novateur donc, mais un film qui s’amuse et va au bout de ses idées, de « l’arrêt » de la voiture aux problèmes techniques de celle-ci avec un Commandeur qui marche bien là aussi.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
The Square
date : 16-04
Bon…

Ben voilà un film qui m’est passé un peu au-dessus – à vouloir aborder l’Art moderne dont le sens échappe aux gens, le réalisateur a réussi son film dans le même sens : l’ensemble m’a échappé.

D’abord, j’ai pesté sur les lenteurs qui m’ont semblé inutile. A quoi ça sert de le faire conduire des plombes, de rester quinze secondes en plan fixe sur des gens qui dansent, de faire des pauses de 4 secondes entre chaque phrase (non, non, ça ne sert pas à instaurer une ambiance à mon goût…)

Et combien de fois, j’ai cherché pourquoi… Pourquoi cette femme a un singe ? D’ailleurs, pourquoi cette fille, à quoi elle sert, qu’est-ce qu’elle devient ? Et que devient la capote ? A quoi ça sert de lui mettre des filles qui sont pas là et hop, apparaissent soudainement pour ne plus partir ? Pourquoi caser un syndrome de la Tourette pendant un discours et puis c’est tout ? Pourquoi, pourquoi, pourquoi plein de trucs ?

Surtout, pourquoi un tel assemblage ?

Le film fait une critique assez bonne des créateurs de buzz. Alors pourquoi ne pas se contenter de ça : un film sur la fatuité du buzz, mis en rapport avec l’Art ?

Ou alors, « l’artiste interviewé » au début qui ne se laisse pas faire lors du repas, avec cet homme animal… Le créateur qui ne comprend pas la création, les gens qui prônent la liberté d’expression et l’entraide mais ne l’appliquent pas… Voilà quelque chose sur lequel on aurait pu faire le film…

Voir même ce vol de portable, le gamin des immeubles, la peur de l’autre sans réelle raison, c’était un bon thème…

Mais à vouloir parler de tous ces thèmes et d’autres encore, j’ai trouvé qu’aucun n’était totalement abouti et que tous se délayaient les uns sur les autres, noyant l’ensemble…

Pas convaincu.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Wonder
Wonder réalisé par Stephen Chbosky
date : 10-04
Il faut scinder les choses.

D’un côté, c’est un (très) bon film.

Les acteurs sont tous excellents, de Julia Roberts ou Olwen Wilson en passant par les gamins de l’école ou la sœur et sa copine.

La narration par personnage est très sympa à suivre.

Le message positif est fort et bienvenue sur l’acceptation de l’autre.

L’histoire se suit avec plaisir et c’est un vrai feel good movie qui nous fait nous sentir content à la fin.

Mais…

De l’autre côté, deux points viennent en bémol.

D’une part, c’est ultra prévisible, comme les films des années 80 : il suffit de lire « un enfant avec une malformation du visage entre pour la première fois à l’école » pour deviner tout le reste du film.

D’autre part, si montrer une narration pour chaque perso est sympa, il y a un côté systématique dans le traitement : on sait très vite que cette nouvelle narration va nous montrer ce que l’on a vu sous un autre angle pour nous faire changer d’opinion…

Donc, c’est un très bon film si on accepte de passer outre le côté un poil guimauve prévisible pour se concentrer uniquement sur le feel good positif power !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
The masterpiece
date : 26-03
Voilà un film pour le moins étrange…
Tiré d’une histoire vraie (plus que tirée, d’après les vidéos finales : plutôt calquée…), elle nous raconte l’histoire d’un type richissime qui se croit talentueux et incompris.
Au début, on se demande pourquoi Franco caricature autant le personnage, jusqu’à en devenir moyennement crédible et presque insupportable. Quand on voit les images de fin, on comprend qu’il est exactement comme le type et qu’il a réalisé un joli travail d’acteur ! Ce qui ne l’empêche pas d’être globalement insupportable…
Du coup, on a un film qui nous raconte une sorte de gros raté devenu culte… mais ça reste un gros raté. Et l’intérêt du film, à part nous présenter cette histoire à part, est bien faible…
Un court métrage aurait probablement suffi…
Avez vous apprécié ce commentaire ? -1
Borg/McEnroe
Borg/McEnroe réalisé par Janus Metz
date : 12-03
C’est un film sur un match de tennis permettant de raconter, très succinctement, la vie des deux joueurs. Tout est dit…

C’est donc comme tous les biopics sur tous les artistes, sportifs, politiciens… Si on ne connaît pas bien le sujet, on peut découvrir avec plus ou moins d’intérêt ; si on connaît, on peut prendre plaisir à apprendre des choses que l’on ignore (ou non).

Là, ma foi, on découvre les tics et manies de Borg, la pression et les angoisses – un peu tout ce qu’on peut imaginer si on suit un match de tennis en direct… On découvre beaucoup moins Mc Enroe, c’est dommage…

Les matchs de tennis sont filmés de loin, rapidement, sur des balles plus que sur des points – ce qui fait qu’on ne suit réellement aucun échange, on sait juste que la partie évolue en voyant les scores (et c’est la musique qui fait tout le travail pour mettre le suspense).

Et puis si au début, on nous explique que ce match a changé les deux hommes à jamais, l’histoire du tennis, on ne saura jamais vraiment pourquoi… On ne découvre d’ailleurs qu’en allant sur Internet si on ne le sait pas que la femme de Borg, dans le film, ne restera sa femme que 4 ans – alors que le film nous laisse presque supposer que ce sera pour la vie…

Bref, un film pas foncièrement désagréable car les comédiens sont plutôt bons mais pas ultra palpitant non plus, pas hyper instructif, pas férocement envoûtant…
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Patti Cake$
date : 05-03
Si le film met peut-être un peu de temps à commencer, il reste très réussi. D’abord, par son côté réaliste – pas d’énormes coup de bol improbable, elle rencontre le guitariste à un concours, elle bosse… Peut-être le coup du service chez le chanteur idéalisé qui est un peu gros… Mais globalement, le reste est palpitant et bien mené avec des personnages denses. Un poil anecdotique sur l’ensemble mais très agréable.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0