Commentaires de films faits par Cellophane

Citations de films par Cellophane

Commentaires de films appréciés par Cellophane

Citations de films appréciés par Cellophane

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
Sound of Noise
date : 24-04
C’est original, comme film. Les comédiens sont bons et si la trame du film est assez classique, le sujet est plutôt du jamais vu : une bande de musiciens, des batteurs, décident d’utiliser la ville pour faire un grand morceau de musique avec un enquêteur allergique à la musique qui n’entend plus les choses que les « méchants » ont touché. Tout est improbable et pourtant, ça fonctionne bien. Plein de petites touches d’humour ici et là permettent de passer un bon moment avec un sujet différent de ce que l’on a l’habitude de voir.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
L'agence
L'agence réalisé par George Nolfi
date : 21-04
Le propos est très bon quant au libre-échange et les explications sur le plan, son abandon, sa reprise, sont plutôt très convainquant. Même l’avenir des deux héros, ensemble ou non, est cohérent et logique. Cela n’empêche pas d’avoir envie de mettre des claques à tous ces gugusses qui les suivent, de ne pas aimer certains moments du film… Un poil trop de bluette inutile aussi, le père qui l’emmène au Sénat, blabla… Il manque quelque chose, sûrement dans le montage ou le cadrage, pour rendre les discours politiques intéressants… D’une façon générale, il manque quelque chose dans ce film pour le rendre captivant… Dommage parce que le reste est globalement bon.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Requiem for a Dream
date : 19-04
Quel film ! Les descentes aux Enfers sont toutes justifiées, magistralement amenées et traitées. Les comédiens comme le réalisateur vont au bout de ces destins parallèles, sans concession. Le montage haché, particulier, rythme magnifiquement le film pour nous faire vivre ce que ressentent les personnages. L’histoire n’est presque pas le plus important : chacun va d’un point A à un point B et, s’il est vaguement différent dans le résultat, chaque ligne est parallèle et c’est le traitement de cette descente qui est intéressant. Vraiment, de l’image à l’interprétation, tout est excellent !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Taxi Driver
date : 19-04
Film culte, film culte… Moi, je veux bien… Peut-être à l’époque… Ou encore maintenant chez certains… Mais pour ma part, j’ai moyennement marché… L’histoire est basique et sur le même propos (ou genre), Elephant est bien mieux (le premier qui me vienne à l’esprit mais il doit y en avoir d’autres). Techniquement, bon, on suit un type. Il rencontre des gens. Bon, souvent, ça n’a pas grand intérêt. Une trame se met lentement en place, qui tiendrait efficacement 30 minutes si le tout était plus condensé. Bon, De Niro fait son job – il a la gueule mais pas mal de comédiens auraient pu tenir le rôle… Harvey Keitel n’a jamais joué aussi mal, il fait faux, toc… Jodie Foster tient bien la route quand Cybill Shepherd fait ce qu’elle sait faire, à savoir être plantée là sans grande réaction… Le tout est un peu long pour aboutir à un Terminator qui survit à des blessures pas possible, s’en remet en très peu de temps et abracadabra pour la fin… Bon, ben je suis passé à côté.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Looper
Looper réalisé par Rian Johnson
date : 16-04
Quand je lis sur des sites de cinéma que c’est le meilleur film de SF et voyage dans le temps depuis Moon (que je n’ai pas aimé), que c’est le Matrix nouvelle génération et qu’en matière de voyage dans le temps, on n’avait pas fait mieux depuis L'Armée des 12 singes, je tombe des nues. Certes, ce film a quelques passages bien sympas. Mais globalement, c’est l’histoire d’un mec qui cherche à tuer un enfant avant qu’il devienne grand. Et ça, on l’avait déjà vu dans Terminator avec un paquet de plans plus impressionnants et d’idées plus novatrices… Alors il y a bien quelques idées sympas, le gamin est excellent mais ça reste un film assez banal – pour ne pas dire bancal vu qu’on n’a aucune idée de la façon dont les loopers sont prévenus du lieu, par exemple, pourquoi le gros malin revient à la maison déjà visitée, comment le gros débile arrive en si peu de temps au bon endroit alors qu’il n’a qu’une croix rouge posée sur une carte sans aucune indication… Pas mal de facilités au milieu de la banalité de l’ensemble… Navré, pour moi, si on peut regarder ce film quand on n’a rien à faire, ce n’est pas le film du siècle…
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Arès
date : 15-04
Arès est un excellent film à bien des points de vue. Les comédiens sont très très bons, du héros principal au voisin en passant par la flic, les nièces et tous les protagonistes, en fait. Les décors sont excellents et on a vraiment l’impression d’être dans un monde futuriste. Que la France soit devenue pauvre, on s’en fiche un peu mais ça donne une justification aux décors. L’intérêt de l’histoire, ce sont ces combats sordides et avec utilisation de drogue légalisé, ainsi que tout ce vers quoi glisse Arès. Toute l’intrigue autour de cette nouvelle drogue est excellente, il y a du rebondissement, de la tension, de l’émotion, de l’humour, de la tristesse… Bref, tout ce qui fait un bon film. Il y a cependant cette lenteur que j’ai trouvée pesante. Certes, elle instaure une ambiance. Je n’ai rien contre les films lents. Mais que ça ait un intérêt. Là, suivre Arès qui rentre chez lui pendant 30 à 60 secondes juste parce que c’est beau et qu’on a bien travaillé sur le décor, ça n’a aucune intérêt. Sur la fin, oui, ça marche – et majoritairement parce que ces silences montrent les émotions des protagonistes. Mais dans la première partie du film, tout réussit que ça soit, des types qui marchent dans des couloirs, la rue, des métros qui roulent, etc., il y en a facile 5 bonnes minutes… Et rien que ça, ça plombe méchamment le film… Dommage.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Jumper
Jumper réalisé par Doug Liman
date : 14-04
J’adore l’idée de base avec les téléportations. Bon, la trame n’est pas mauvaise, même si elle est classique et les 20 dernières minutes sont assez sympa car super dynamiques et très ien réalisées. Mais pour arriver là, il a fallu un développement assez « ado » au début. Ça aurait pu être déjanté pour poser le truc mais c’est assez plat. Après quoi, pour que les choses se mettent en place, on a pas mal de scène nécessaire à l’histoire (à Rome, notamment ou avant d’y arriver) mais traité avec banalité. Des histoires d’amour, il y en a à la pelle. Il y en a des émouvantes, des touchantes, mignonnes, bouleversantes, amusantes… Celle-ci est linéaire, pas super crédible et pas intéressante. Du coup, ça plombe un peu le film. Distrayant au lieu d’être captivant.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Clones
Clones réalisé par Jonathan Mostow
date : 14-04
Alors je trouve l’idée du film excellente. J’adore le jeu de tous les comédiens qui donne corps à cette idée, quelques surprises fonctionnent très bien, la fin est très bonne. J’ai toutefois eu un peu de mal à entrer dans le film parce que le résumé de 15 ans (ils sont super efficaces, les mecs ! Juste 15 ans !) est rapide et ne dit pas tout (il a fallu un bout de film pour que je comprenne en quoi la création de clones faisait baisser la délinquance, ils auraient pu le dire…). Au début, on ne sait pas bien où on va, donc le temps de prendre des repères, il m’a bien fallu 20 minutes… Ensuite, durant le film, c’est bien pratique que Bruce Willis connaissent le scénario parce qu’en découvrant un truc, il conclue un machin qui l’emmène à un bidule… Perso, il y a des liens entre les évènements qui ne m’ont pas du tout paru évident. Du coup, si l’histoire est bonne, il lui arrive d’être un poil confuse… A part ça, c’est un film qui se tient bien !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Source Code
date : 13-04
L’idée de base est intéressante mais le tout ne colle pas avec ma logique… Pourquoi se réveille-t-il sans aucun souvenir, sans savoir quoi que ce soit ? Pourquoi ne veut-on pas lui donner les infos si ce n’est au compte-goutte ? Pourquoi, si souvent, a-t-il peu l’air d’un militaire à ne pas savoir totalement se gérer, obéir aux ordres ou se sortir d’une situation qu’il devrait maîtriser ? Et surtout, surtout, pourquoi, si le Source Code est ce qu’on nous explique, peut-on aller plus loin ? Que la fin soit ouverte en disant qu’il peut plus, je veux bien. Mais ça revient à nous faire croire que Paint, avec une image, pourrait reconstituer tout seul ce qu’il y a autour… Alors je veux bien, on peut accepter le postulat, mais moi, j’ai eu du mal ; ça ne correspond pas à ma logique… Du coup, j’ai trouvé ça sympa à regarder mais incohérent. Et largement moins bien traité que Edge of Tomorrow sur un concept proche. Juste distrayant (bon, en même temps, je n’avais pas aimé le premier film du réalisateur ; il y a donc un mieux…).
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Cloverfield
Cloverfield réalisé par Matt Reeves
date : 13-04
Ce film est plutôt intéressant. J’ai mis un peu de temps à savoir si j’avais bien aimé ou non… Car il a l’avantage de son inconvénient, il est très réaliste. Tournée au camescope genre le type qui filme en soirée, c’est le côté (vaguement) SF du projet Blair Witch. Avec quelques gros perfectionnements sur ce « project » : c’est beaucoup mieux fait… Ce film a quand même réussi des effets spéciaux hallucinants ! Moins sur la bête (qui reste classique) que sur tout le reste. Les explosions, les immeubles qui s’écroulent, les foules en panique dans la rue, c’est terriblement bien fait ! Alors son inconvénient vient de son point fort : le réalisme. Ils ont beau couper de temps en temps, la caméra qui bouge dans tous les sens quand ils courent, rapidement, ça me fatigue… Et comme ça pourrait se passer chez n’importe qui, ben y’a un paquet de scènes longues ou qui ne servent à rien… Le début m’a semblé interminable tant j’avais l’impression d’être dans une fête où je n’aurais pas été invité… Mais d’un autre côté, c’était super utile pour poser tous les personnages qu’on voit ensuite. La réaction de Rob, dans le métro, après avoir parlé avec sa mère, ça prend des plombes… Mais d’un autre côté, c’est très crédible. On a donc des longueurs qui, à la fois, alourdissent le film et le rendent réaliste… Comme c’est aussi l’enregistrement vidéo d’une personne lambda, on n’aura aucune réponse à plein de questions, sur l’avant ou l’après. Une brève incursion dans un monde qui ne nous en dira pas plus, un passage météorique, comme ce film. Mais comme il a le mérite d’être une sorte de bonne claque à laquelle je ne m’attendais pas, j’aurais tendance à dire tout de même que le film est réussi.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Elysium
Elysium réalisé par Neill Blomkamp
date : 12-04
Ben je ne sais pas… C’est globalement pas trop mal joué… Les décors pourraient presque être crédibles… L’idée de base est plutôt bonne… Mais il y a quelque chose de terriblement factice dans tout ça… Je n’ai pas totalement réussi à y croire à cet univers… Alors parce que tout est trop poussé ? Le méchant est très très méchant, la vilaine est très très vilaine, le gentil, qu’est-ce qu’il est gentil… Les pauvres sont très pauvres, les riches très riches… Pas besoin de continuer : tout fleure bon la caricature… Et même si j’avais marché dans le premier Total Recall, Soleil Vert ou d’autres films dans lesquels tout était aussi poussé, là, je n’ai pas totalement réussi. J’ai donc trouvé le film prévisible, long, poussif… Etonnement, la fin m’a convaincu alors que le reste, moyennement…
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Edge Of Tomorrow
date : 12-04
J’adore ce genre de film. La journée qui se répète, je suis fan du principe. Alors d’accord, j’ai mis une dizaine de minutes, un quart d’heure à rentrer dedans… Tom Cruise insupportable au début, une longue scène pour convaincre le général, le formateur excessivement pénible… Même le combat du début était un peu lourdingue et long… Et puis finalement, le film commence. Le côté insupportable de Cuise du début devient excellent quand celui-ci évolue et le changement radical explique ce personnage du début – qu’il tient très bien, au final. Les choses se justifient, se mettent en place et le tout devient une mécanique qui fonce en nous emportant avec le talent de ne pas se répéter ! Des raccourcis sont fait ici et là pour nous faire comprendre les avancées… L’histoire se tient parfaitement (même si la fin hollywoodienne n’a aucun sens !) et j’ai apprécié que ces moches extraterrestres n’aient pas une carrure humanoïde. Bref, réussi sur toute la ligne !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
District 9
date : 10-04

Il y a plein de choses dans ce film. C’est à la fois un film de science-fiction, d’horreur pour certaines parties, d’action pure et simple pour d’autres. Un rappel des camps de concentration et la peur de l’étranger, une vague histoire d’amour… On a l’impression de voir V, parfois, la mouche ou la métamorphose de Kafka… L’histoire est donc déjà vue ici et là mais elle est à la fois très bien jouée (Sharlto Copley que je découvre est vraiment excellent et son changement de caractère au fil du film est très bon !) et à la fois très bien réalisée. Le côté reportage du début donne une impulsivité, un dynamisme qui fonctionne jusqu’au bout même s’il y a moins d’images « télévisées » par la suite… Malgré la caricature de certaines scènes ou personnages, c’est un bon moment.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Ghost in the Shell
date : 04-04
Bon. Je n’ai pas passé un mauvais moment. Mais le film n’est clairement pas le film du siècle si on se concentre sur l’histoire. Le scénario entier tient sur un post-it et est « meublé » par des scènes d’action, de poursuite. Tout est effleuré : la relation entre le Major et le méchant change du tout au tout en 3/4 d’heure de film (et probablement un jour réel) dans une sorte d’évidence plate. Le problème que j’ai vu à ce film, en fait, c’est cette platitude générale. Le chef de la Section 9 qui défend ses hommes ou engueule le Major, il pourrait te dire de prendre un parapluie parce qu’il va pleuvoir qu’il aurait la même tête. Batou qui veut se montrer une aide solide et indéfectible, sur le bateau, dit ça comme s’il t’annonçait les résultats du foot. La rencontre du Major et de la vieille femme chinoise, qui aurait pu donner de beaux moments, elle lui aurait ramené ses courses que ça serait pareil. Juliette Binoche est celle qui donne le plus de sentiment – et pourtant, elle n’en donne pas beaucoup. L’histoire est assez simpliste (globalement, il y a un méchant, on cherche le méchant, on trouve le méchant…) et les quelques rebondissements de la fin tombent là aussi avec une sorte de platitude générale sans que ça ait réussi à m’émouvoir… Et puis il y a quand même des scènes qui sortent on ne sait trop d’où… Le mec qui menotte le Major dans une cabine… Pourquoi ? Késako ? Qu’est-ce que ça vient faire là, comment, d’où ? Le type de l’équipe qui s’est changé le foie et l’autre qui n’a rien changé, à part qu’ils devaient être dans le manga d’origine, ne servent à rien. Comment Batou s’en sort avec les deux types qui viennent derrière, mystère. Pourquoi la vieille femme déballe sa vie intime au Major juste parce qu’elle a caressé le chat, mystère… Bref, on est très loin du scénario du siècle, le tout porté par des comédiens à qui on a demandé d’être peu expressif. Alors pourquoi ne me suis-je pas ennuyé ? D’abord parce que minimaliste, le scénario tient quand même vaguement la route. Mais surtout parce qu’on en prend plein les mirettes ! C’est feu d’artifice pendant 1h45 ! Des effets dans tous les coins en veux-tu en voilà, au point d’être parfois indigeste. Pas un bout d’écran qui y échappe ! Y’en a partout. Faut probablement pas être épileptique pour voir ce film et je n’ose imaginer la sensation en 3D mais c’est un peu comme un giga grand huit dans un parc d’attraction : qu’on ait aimé ou pas au final, il faut l’avoir fait au moins une fois. C’est donc ce que je retiens de ce film : une belle exposition d’effets spéciaux et de combats époustouflants…
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
Détour
date : 03-04
Pas mal de bonnes idées de réalisation avec des dédoublements très sympas. Les comédiens sont peut-être un peu caricaturaux et poussés mais ça ne marche pas trop mal. L’histoire est assez prenante même si elle est parfois un peu simpliste – des passages ne sont finalement qu’un road movie. Il s’en dégage un petit côté « va comme je te pousse » avec quelques scènes inutiles qui « parasitent » l’histoire générale. Le tout me fait penser à quelques autres films (dont True Romance qui allait beaucoup beaucoup plus loin ! (ou Kalifornia par moments)). Mais surtout, j’attendais mieux de la fin, principalement à cause de la scène d’introduction qui nous laisse entendre que le type va être malin… et puis non. Il se contente d’être chanceux. Dommage parce que les idées de réalisation, encore une fois, étaient bonnes mais l’idée du film se perd en route à mon goût.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Petits meurtres à l'Anglaise
date : 27-03
Je n’ai pas vu l’original mais j’imagine que Rochefort, Marie Trintignant et Guillaume Depardieu étaient parfaits. J’imagine aussi que c’était plus calme. Les comédies anglaises ont le sens du rythme et ce film n’y fait pas exception : c’est enlevé, dynamique, plein de fantaisie… Chaque scène utilise au mieux l’idée proposée et la développe au maximum, ce qui fait qu’on n’est pas frustrée. Pas mal d’idées cocasses, de réparties amusantes… C’est un film distrayant qui n’a pas la prétention d’aller au-delà. Il est volontairement caricatural et ça marche : Bill Nighy est un coincé parfait, Emily Blunt pétille (en étant un poil agaçante parfois tout de même), Rupert Grint est très bien dans le gentil naïf (même s’il ne sert pas à grand-chose). Tous les personnages sont parfaitement incarnés et l’histoire se déroule agréablement. Sans aucun souci de crédibilité, certes, mais on s’en fiche : dès le départ, on sait que c’est un film pour sourire. Sans fouiller particulièrement les personnages non plus – Nighy et Emily Blunt sont les seuls à évoluer dans le film (et encore, très légèrement malgré tout ce qui leur arrive). C’est fait pour être distrayant et ça marche plutôt bien.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
La Guerre des mondes
date : 20-03
Evidemment, il a vieilli... Mais il a plein de charme, d'idée et il n'a pas à rougir devant son remake qui ne fait pas mieux (différemment mais pas mieux). Un film qui se laisse regarder avec plaisir.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
48 Heures de plus
date : 20-03
Le premier ne m'avait pas semblé utile ; le second, encore moins. Tout est dit...
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Zootopie
Zootopie réalisé par Byron Howard
date : 20-03
Voilà un excellent dessin animé ! C'est vivant, les personnages sont attachants, les blagues ne sont pas lourdes, tout est vivant et les histoires sont crédibles. Bon, j'ai deviné deux ou trois points importants avant qu'on nous les disent, dommage... Comme j'aurais aussi aimé qu'ils évitent les clichés sur le patron qui ne fait pas confiance au nouveau, comme d'hab', ou ces choses-là... Déçu de ne pas avoir vu plus de parties de Zootopie : on nous présente un désert (qu'on ne voit pas), une zone polaire (où on passe et il fait juste froid), une jungle (où on s'attarde un peu mais qui ne sert pas vraiment) et on se borne à être dans une ville normale... Malgré ça, c'est un excellent moment et je me suis bidonné plus d'une fois.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Menace sur la maison blanche
date : 20-03
Je ne sais trop que penser et, finalement, reste mitigé, ne parvenant à me faire un avis et oscillant entre les choses que j’ai aimés et les choses que je n’ai pas aimées…

En positif, il y a les comédiens, qui sont bons, qui assurent leur rôle à fond, avec crédibilité globalement – même si le chauffeur en fait un peu beaucoup, rien n’empêche qu’il soit comme ça et ça marche.

Le côté réaliste fonctionne aussi : on n’a pas un Harrison Ford président des E.U. à tendance Bruce Willis, on a un homme normal qui fait ce qu’il peut.

L’ambiance est réussie, la réalisation marchez bien, surtout avec les lumières froides qui renforcent le côté glauque.

Il arrive assez souvent qu’il y ait de la tension, le scénariste n’hésite pas à aller au bout des idées, l’histoire se tient – même si c’est un peu tiré par les cheveux à se compliquer la vie…

On pourrait donc croire que le film est génial, non ?
Eh ! Ben pas du tout !

Pour diverses raisons nommées ci-avant.

D’abord, on a un type normal avec un scénariste qui a pensé à tout. Du coup, il y a peu d’action vu que le type normal se fait court-circuiter dès qu’il ouvre la bouche ou pense se rebeller. Et comme le scénariste pense à tout, on a 50 scènes qui se suivent et se ressemblent sans qu’il ne se passe rien de particulier. C’est donc longuet.

Ensuite, y’a pas mal de cliché, la gamine qui veut se sauver, la maîtresse, etc. Ça alourdit bien le truc.

Et puis la fin, bon… Genre, le coup de baguette magique parce que le détail, ben ça résout tout d’un coup et le type il a réussi à voir et mémoriser l’aiguille dans la botte de fois en 2 secondes…

Donc, on a un film réaliste qui se tient avec pas mal de tension, de l’autre un film long et répétitif. Tout dépend comment on est luné...
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Split
date : 20-03
Avis qui déchaînera les pouces en bas...

Je suis allé voir ce film avec confiance.

Shyamalan, j’avais (comme tout le monde) adoré le premier, le Sixième Sens. J’avais été déçu par Incassable et totalement dépité par Signes, au point de ne plus vouloir voir ses films. Le box office et les commentaires m’incitaient d’ailleurs à ne pas y aller, à chaque fois, il avait de mauvaises critiques et de mauvaises notes sur Allociné.

Et puis là, l’occasion s’est présentée pour que j’y aille. Les notes pour ce film avait remonté presque jusqu’à égaler le Sixième Sens. Je me suis donc dit, ayé, Shyamalan a retrouvé le génie, je vais pouvoir y aller serein.

Erreur.

Terrrrrrrriiiiiiiiiiiible erreur !

Il semble qu’un paquet de gens ait aimé le film – un large paquet de jeunes à la séance où j’étais. Je pense aussi que ces jeunes-là n’ont pas la culture cinématographique nécessaire pour se rendre compte que ce film est terriblement mauvais (du coup, c'est ceux-là qui vont mettre le petit pouce en bas vu qu'ils croient être assez grand pour juger et trouveront que c'est moi qui ai tort).

Ils s’esbaudissent sur un personnage à multiple facettes sans savoir qu’avec seulement deux personnalités, Nicholson tenait bien mieux la barre dans Shining, Dustin Hoffman ou Robin Williams étaient éblouissants dans Tootsie et Mrs Doubtfire.

Alors qu’on ne se méprenne pas : McAvoy tient bien son rôle.

Mais… D’abord, on nous explique qu’il va avoir 23 personnalités !

Oooooh ! Performance ! Intérêt !

En fait, non, mensonge : il n’en a que 8 (j’ai compté au générique). Pourquoi nous en annoncer 23 si c’est pour que les 15 autres ne soient que des noms sur un fichier d’ordinateur ?

Bon, 8 personnalités, performance quand même !!!

Ben non. Il y a des films comme Garde à Vue avec Serrault/Ventura ou le Silence des Agneaux avec Hopkins/Foster qui sont bien mieux fichus. Ils ne s’encombrent pas d’une histoire compliquée, ils mettent face à face les deux protagonistes et vas-y pour un bras de fer épatant.

Caubère réussit à faire 11 spectacle de 2 heures avec 30 à 50 personnages différents dans chaque. Daniel Day Lewis fait des performances d'acteur dans chaque film comme souvent Gary Oldman, Dustin Hoffman au début et bien d'autres. Donc là, prendre 8 personnages sur 3 minutes chacun, ça va, c'est bien fait mais c'est pas époustouflant non plus. J'ai vu des improvisateurs en spectacle qui changeait plus de personnalité au cours d'un match que ce comédien dans ce film...

Là, on a les 8 gugusses dans la tête du même bonhomme qui veulent parler, les trois filles enlevées qui veulent s’en sortir et le passé de l’une d’elle, une psy qui veut comprendre…

C’est un empilement d’histoires qui ne donne assez de place à aucune d’entre elles.

Séparément, on a :

* un trouble de la personnalité (bien plus réussi dans d’autres films, bien plus angoissant dans Faux Semblant avec Jérémy Irons, bien plus troublant dans Le Prestige) ;

* des filles enlevées par un psychopathe (bien plus réussi dans des films d’horreur ou certains épisodes d’Esprits Criminels) ;

* une psy qui veut tenter de découvrir la vérité mais ça fait surtout blabla (bien plus réussi dans des séries comme Mr Robot ou d’autres films, même Color of Night, c'est dire).

Du coup, totale déception.

Split n’est pas le grand retour de Shyamalan mais le croisement douloureux, inintéressant de trois histoires qui ne parviennent ni à trouver leur place ni à se développer comme il faut.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Ten Thousand Saints
date : 13-03
J’ai bien aimé l’ambiance distillé le long du film… J’ai bien aimé le père, original dans le propos, très confiant et laxiste à la fois, présent et en même temps, dégagé ; un rôle complexe et intéressant. Mais si le film traite assez bien du propos, il met d’une part longtemps à se mettre en place pour nous permettre de savoir quel est le sujet ; d’autre part, la fin ne m’a absolument pas satisfait. Le film monte gentiment en puissance pour finir un poil en eau de boudin, sans réel développement sur le final. Dommage.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Sing Street
Sing Street réalisé par John Carney
date : 06-03
Alors d’accord : cette histoire est cousue de fil blanc. Oui, on voit tout arriver à des kilomètres à l’avance. Oui, c’est globalement assez naïf et sans surprise, le gentil va tout bien, tout réussit bien et se finit bien comme on l’avait prévu. Oui, c’est vrai, c’est blindé de facilités : s’il faut quelque chose, on l’obtient sans problème. Oui, les ficelles sont grosses. Mais on s’en tape !!! C’est léger, c’est distrayant, c’est entraînant, c’est bien fait et parfaitement joué, c’est plein d’humour léger… Ça fait du bien !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Snowden
Snowden réalisé par Oliver Stone
date : 27-02
L’histoire n’est pas pleine de rebondissements, de surprises, d’action ou d’espionnage. Le film raconte la réalité donc pour tout ce qui est James Bond ou Jason Bourne, on passe son chemin – au point que quand Stone veut mettre un peu de suspense, ça ne marche pas du tout. Le film est entre l’Historique (contemporain) et le documentaire (scénographié). Si on ne s’intéresse donc pas à ce qui s’est passé avec les écoutes de la NSA, du coup, il perd largement de son intérêt. Les deux heures et quelques se veulent didactiques – même quand il parle de l’histoire d’amour de Snowden. Pourtant, Stone a réussi, comme souvent, voire toujours, à rendre le tout intéressant. C’est parfaitement filmé, c’est fluide, les comédiens font très bien leur travail… C’est donc intéressant à suivre pour peu qu’on n’ait pas suivi cette histoire, qu’il nous manque des détails ou que l’on veuille approfondir.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Mommy
Mommy réalisé par Xavier Dolan
date : 17-02
Ok… Ben je n’ai pas marché… Je ne suis pas fan des frères Dardenne, je ne suis pas ultra fan du dogme… J’ai pensé à eux en regardant le film (ce que je n’aime pas chez les Dardenne, ces scènes réalistes qui s’étirent, qui diluent le sens dans des phrases bateaux du quotidien pour ancrer l’histoire dans celui-ci mais je n’y vois que des longueurs creuses ; ce qui ne me fascine pas outre mesure dans le dogme, les scènes naturelles, filmé caméra à l’épaule et qui donne un genre, certes, mais que je trouve brouillon…). Bref, un film qui aurait été plus percutant sur moi s’il avait été plus court. Et une ambiance anticipation oh la la pas franchement utile – qui ne sert que très brièvement 5 minutes en tout et qui pourrait se justifier dans notre monde à nous… C’est clairement bien joué, j’ai parfois eu le sentiment de regarder un documentaire de « Striptease », mais trop long, trop dilué. Non, je n’ai pas marché.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Le fils à Jo
date : 17-02
Un film à la française : pas d’esbroufe, on n’en prend pas plein la tête, c’est de la débrouille et de l’amitié, un croisement entre Ma Petite Entreprise et Le Bonheur est Dans le Pré, la simplicité avant tout. Du coup, ce n’est pas forcément hyper palpitant, il n’y a pas de grosses surprises, on est dans le film sincère, tendre, comme on en fait en France depuis les années 70… Mais ça marche bien : on s’y attache à ces personnages et on a (forcément) envie qu’ils réussissent, se prenant à sourire avec eux… Tendre et agréable.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0