Commentaires de films faits par Noone

Citations de films par Noone

Commentaires de films appréciés par Noone

Citations de films appréciés par Noone

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
Le Dernier Chasseur De Sorcière
date : 18-08
Le film fait ce que font toujours ce genre de films, il se ramasse parce que l'histoire part dans tous les sens, un assemblage de bouts de ficelles alors que la reine des sorcières se suffisait à elle-même, pas besoin du besogneux à barbe.
Quant à Vin Diesel, il serait temps qu'il se décoince un peu parce que le bourrin de service qui ne ressent rien pendant les trois quarts du film, ça va bien. J'ai eu l'impression de revoir Riddick et Babylon A.D. Avec lui, j'ai toujours l'impression que ses personnages sont tellement loin des relations avec les autres que ça en devient lassant.
C'est un bon divertissement mais faut pas en demander plus.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Nosferatu le vampire
date : 18-08
Le film file doucement vers son centenaire et il ne saurait plus être apprécié que de ceux qui ont un intérêt pour le cinéma ou pour les vampires. Film muet, noir et blanc, avec des costumes, accessoires et exagérations des expressions qui découragerait plus d'un spectateur d'aujourd'hui, j'ai pour ma part apprécié de revoir ce qui savait se faire à l'époque et revoir les défauts des images, avec le grain et les traits, le son des musiques reprises pour l'édition que j'ai. A une époque aux images et aux sons ultra lissés, ça fait plaisir de revoir et d'entendre quelque chose d'ancien.
L'histoire est intéressante à suivre et le fameux Nosferatu dont beaucoup connaissent la stature et le visage sans avoir vu le film a enfin pris mort.
Un film a voir au moins une fois pour ne pas rester dans le cadre serré des films actuels...
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Dreamgirls
Dreamgirls réalisé par Bill Condon
date : 15-08
Voilà un film qui n'a pas dû plaire à une certaine catégorie de personnes (suprémacistes blancs et autres) mais qui a le mérite, pour "one night only" de ne mettre que des acteurs et actrices de "couleurs" en vedette. (hormis les trois petits blancs qui piquent une chanson)
L'histoire de la réussite de ce trio de chanteuses et de son génie créatif est intéressante, surtout grâce au personnage d'Effie qui tient toute l'histoire à elle seule. Tout est porté par elle et tout ce qui donnera une vraie importance aux actions de chacun, c'est par et pour elle que ça arrive. Jennifer Hudson est vraiment la star ici, même si, pour une fois, j'ai trouvé Beyoncé Knowles acceptable dans son rôle.
Danny Glover et Jamie Foxx sont toujours impeccables et c'est avec plaisir que j'ai retrouvé le temps d'un film, Eddie Murphy dans un rôle différent de ce qu'il faisait au top de sa carrière, prouvant qu'il méritait de revenir un peu plus sur le devant de la scène. Un bon film.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Mirrors
Mirrors réalisé par Alexandre Aja
date : 15-08
Un film qui reprend le thème ancestral des miroirs, fenêtre sur un autre monde et qui le fait de très bonne manière, plutôt flippante d'ailleurs.
La montée en puissance des phénomènes, l’ambiance générale de ce bâtiment désaffecté donne au tout une noirceur et une nouveauté prenante. Tout comme le personnage qui est à l'origine de ces phénomènes, dont on ne sait, au final, pas comment ça a pu commencer pour elle.
D'ailleurs, le personnage de la religieuse serait presque encore plus intéressant si Alexandre Aja et James Wan s'associaient pour développer celui de Conjuring 2 (rêve de fan des deux réalisateurs).
C'est bon, prenant, avec de la nouveauté et des scènes parfois franchement limite, mais qu'Alexandre Aja réussit très bien. A voir.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Captain Fantastic
date : 15-08
Un film prenant, avec des acteurs et actrices qui jouent très bien leurs personnages, tous avec une personnalité intéressante, les deux jeune surtout.
La manière d'éduquer, les manières de penser l'éducation et la vie, les philosophies développées parleront à chacun selon son expérience et sa philosophie propre et c'est ce qui donne une profondeur supplémentaire au film.
Que ce soit dans la forêt ou dans la "civilisation", cette famille est prenante et c'est un plaisir de les voir évoluer, être en sacré décalage parfois (des couteaux de chasse à des enfants), trébucher (le plus âgé qui découvre les relations avec une fille étrangère à son cercle familial) et choquer les consciences bien pensantes, dans la scène de l'église et la dispersion des cendres particulièrement.
A chacun d'apprécier l'histoire et d'en retirer ce qu'il pensera être la bonne méthode d'éducation.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Les Autres
date : 15-08
Un très bon film qui prend le temps de poser son histoire et mener à une fin qui en surprendra la majorité parce que je n'avais jamais croisé une histoire de ce point de vue-là, du moins par des personnages qui n'ont pas encore conscience de ce qu'ils sont réellement.
L'idée est originale et intéressante, l'histoire de cette mère de famille, de ses enfants, des domestiques et du père qui revient pour un temps et disparaît, intrigue et c'est un plaisir que de rechercher les indices pour comprendre ce qui arrive réellement à cette famille jusqu'au dénouement final.
C'est bien écrit, bien réalisé, les actrices (Nicole Kidman et Fionnula Flanagan en tête) et acteurs sont bons et l'histoire est bonne... A voir.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
L'homme sans âge
date : 15-08
Coppolo nous a sorti là, une fois encore, un excellent film où l'humain, sa personnalité et ses sentiments, sa complexité en somme sont très bien travaillés.
L'histoire de Dominic Mattei, professeur de 70 ans qui va voir sa vie transformée après avoir été touché par la foudre. Ce qu'il était devient autre chose et ce qu'il est devenu est bien plus complexe et en plein apprentissage qu'avant. Ses connaissances augmentent, sa capacité à comprendre le monde et sa recherche du proto-langage, l'oeuvre de sa vie, vont être bouleversées par cet accident.
L'homme rajeunit va rencontrer sur son chemin des ennemis, être la "bête de foire" des scientifiques de l'Histoire en mouvement (des années 40 à 70) et une femme qui, comme lui, est devenue "autre chose" après un accident similaire. La rencontre des deux donne encore plus de profondeur au personnage de Dominic qui s'approchera plus que jamais de ce qu'il a toujours cherché mais qui a un prix trop élevé pour l'atteindre.
C'est au final, un très bon film sur le temps, la vie et la mort, les origines de la langue et de l'évolution humaine, le tout mêlé avec l'Histoire et les hommes qui la traverse.
Un chef-d’œuvre qui porte loin la réflexion sur l'être humain.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
La Légende Du Dragon Rouge
date : 10-08
Le film manque clairement de budget mais le problème principal c'est que je n'arrive pas à savoir ce que voulait faire le réalisateur tellement les genres se mélangent ici. On a à la fois un film d'arts martiaux traditionnels avec une histoire entre un gouvernement autoritaire et des rebelles qui veulent rétablir une dynastie, porté par un maître qui a perdu tous les siens sauf son fils, et on a aussi quelques tentatives de comédie de-ci de-là qui n'apportent rien aux personnages et gênent le récit.
Les blagues ne sont pas drôles, certains personnages ne servent à rien et on perd ce temps précieux à ne pas développer la véritable histoire qui, même avec un budget faible aurait pu être tellement plus intéressante.
Les scènes de combat sont par contre, d'un très bon niveau, ce qui sauve un peu le film.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Bullitt
Bullitt réalisé par Peter Yates
date : 09-08
Steve Mc Queen, toujours impeccable dans son rôle de flic qui en a trop vu mais fait le sale boulot quand même parce qu'il faut quand même bien que quelqu'un le fasse. Intègre au point d'envoyer ses supérieurs se faire voir, il fait ce qu'il faut, même si ce n'est pas très légal, pour attraper les criminels.
Et le côté fatigué, on le sent bien parce que le rythme du film est lent, il faut s'accrocher et apprécier les films de l'époque pour ne pas s'arrêter en cours de route.
Pour une histoire aussi simple que celle-ci, ils auraient resserré un peu le tout pour aller un peu plus vite, ça n'aurait pas été mal.
Quant à la course poursuite dans les rues de San Francisco, elle vaut vraiment le coup, surtout quand on sait qui conduisait la voiture et à quelles vitesses ils allaient pour faire cette scène là.
Au final, c'est un bon film comme on savait si bien les faire à l'époque mais qui est un peu lent, ce qui est dommage.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Gatsby le Magnifique
date : 09-08
Gatsby, l'homme que tout le monde connaît mais que la majorité n'a jamais vu est un être à la fois simple et très compliqué, une sorte de diamant, il brille de mille facettes mais reste une simple pierre pour qui sait voir au-delà duu joyau.
Le mystère autour du personnage est bien tenu tout le long du film et son amitié avec Carraway permet de connaître mieux le personnage, comme le fera après Daisy, raison véritable de l'ascension de cet inconnu.
Les musiques sont toujours bonnes, certaines nouvelles vraiment bien choisies et réinterprétées pour coller à l'histoire. Et les costumes sont vraiment bien fait aussi. Comme les coiffures des dames, d'ailleurs. On a vraiment l'impression d'être dans cette ville des années 20.
Un film champagne avec une histoire intéressante, comme sait si bien le faire Baz Luhrmann.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Mémoires d'une Geisha
date : 09-08
Un univers qui n'avait pas encore, à ma connaissance, été exploité et c'est bien dommage, parce que le monde des Geisha a l'air d'être encore plus complexe qu'il n'y paraît.
L'histoire de la petite Chiyo est prenante dés le départ et ne cesse de l'être au fur et à mesure que le film avance. Sa rencontre avec le président lorsqu'elle est petite fille est belle et sera le point de départ de son destin.
Les acteurs et actrices sont tous très bien dans leurs rôles, que ce soit la petite Suzuka Ohgo (Chiyo), Zhang Ziyi (Sazuri), Gong Li (Hatsumomo), Michelle Yeoh (Mameha) ou les deux excellents Koji Yakusho (Nobu) et Ken Watanabe (Le président).
La musique et les costumes, ainsi que les chorégraphies des danses donnent les dernières lettres de noblesse à ce très bon film que je conseille vivement.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Jack et la mécanique du cœur
date : 05-08
Visuellement beau, les animations marchent très bien et les musiques sont bonnes (même si j'aurais préféré du 100% français sauf pour Miss Acacia en Andalousie).
L'histoire de Jack qui est né avec un cœur gelé est prenante, dure et douce à la fois, ayant grandi avec des "personnages spéciaux" dans la maison de celle qui lui a donné son nouveau cœur jusqu'à la rencontre avec Miss Acacia, la petit flamme à lunette qui détraquera le cœur de Jack pour toujours.
Que dire sinon que tout va bien ensemble, la musique, l'animation, les chansons et les doublages. Un film à voir.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Shaolin Soccer
date : 05-08
Aussi décalé que ne l'était Crazy kung-fu, ce film continue à se moquer des genres et à le faire de très bonne manière. Même si je trouve qu'il manque un je ne sais quoi pour être vraiment bon, j'ai adoré cette équipe de foot improbable et cette manière de jouer qui rappelle les dessins animés sportifs où les ballons et autres balles arrivent à être lancés de manière à faire passer les Kamehameha de Sangoku Saiyan god pour des brises légères.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
La loi et l'ordre
date : 04-08
Depuis Heat, j'attendais de les voir de nouveau ensemble et je n'ai pas été déçu, ou presque. Si le dénouement final était visible, la manière dont il est mené est bien trouvée et si on est pas attentif aux indices, on pourrait croire que le coupable est tout désigné.
Le film est un peu lent, peu d'action, mais rien que voir De Niro et Pacino ensemble, ça excuse tout.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Le ruban blanc
date : 03-08
Le rythme du film est lent mais chez Haneke, c'est toujours le cas et à la fin, je comprend mieux pourquoi. Cette histoire de vengeances dans ce village qui a un mode de vie ancestral avec la force de la religion et la tradition de la noblesse qui dirige est prenante. Chacun a ses secrets, ses croyances et son éducation et il est intéressant de suivre et de tenter de deviner qui se cache derrière ces vengeances. Rien n'est dévoilé à la fin, chacun se fera son idée.
Le côté film en noir et blanc, la lumière donne aux images un cachet intéressant, certaines mêmes vraiment belles.
Haneke est un réalisateur intéressant, même si ses films laisse toujours l'impression d'être plus longs qu'annoncés
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Predator 2
date : 03-08
Exactement ce qu'il ne fallait pas faire parce que, malgré deux idées intéressantes, le reste fait clairement penser au premier film, le décor seulement change.
Il existe une organisation qui essaie de comprendre le Prédator et de trouver des méthodes pour le contrer... et rien, pourquoi est-elle là? Qui s'est intéressé à ce point à la créature pour mettre des ronds dans le truc pour l'avoir? D'accord, un système qui rend invisible, ça intéresse tout le monde mais dans le film, rien. Aucune conséquence importante par rapport au premier volet.
La fin seule est intéressante, sitôt qu'on est dans le vaisseau. Le lien avec Alien est fait subtilement, on découvre qu'il chasse différentes espèces... et on reste sur notre faim. S'il y avait eu un troisième volet, ça aurait pu passer mais là, on a deux idées non développée et une histoire déjà vue donc, c'est un film qui se laisse regarder mais qui est loin d'être à la hauteur du premier.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Predator
Predator réalisé par John McTiernan
date : 03-08
La confrontation entre le Predator et le militaire tient sa promesse sans problème, parce que la menace est inconnue pendant longtemps, et ne se dévoile que très peu à la fin. On se sait rien d'elle, d'où elle vient, qui elle est, simplement que c'est un chasseur avec du matos qui dépasse les technologies et les connaissances humaines.
Du coup, la menace a tout un potentiel et on se prend à apprécier ses méthodes de chasse. Le seul souci que j'ai avec ça, c'est qu'un chasseur comme ça, avec le matos qu'il a, se rendre invisible pour atteindre ses proies, ça gâche un peu le truc mais rend la chose intéressante sitôt qu'il ne le peut plus.
De la bonne action, une opposition entre l'homme et le prédator intéressante, des acteurs qui tiennent bien leurs rôles et un Schwarzenegger toujours excellent, un bon film bien écrit et réalisé par le toujours très bon Mc Tiernan
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
H2G2 : le guide du voyageur galactique
Complètement barré, totalement décalé, proprement génial... pour peu que vous lâchiez prise et que vous vous laissiez emporter dans ce grand n'importe quoi.
Et je dois dire que la première fois, je me suis demandé ce qu'ils avaient bien pu avaler pour nous sortir cet O.V.N.I. Et le petit Martin Freeman, toujours flegmatique à qui tout arrive mais que ça ne dérange pas plus que ça pour porter le film. Le décalage entre les deux, c'est déjà très bon mais il y en a tellement de bonnes idées, que ça prendrait des pages. C'est un bon film, très bien écrit, très drôle et des personnages dingue comme je les aime, surtout le pauvre Marvin.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Mamma Mia !
date : 03-08
Pour une fois qu'une histoire est écrite à partir des chansons, déjà ultra connue et pour la plupart iconique d'un groupe, ça donnait envie de découvrir ce que ça pouvait donner. Car, j'ai toujours pensé qu'une comédie musicale, l'histoire et les textes de chansons étaient crées ensemble, ou l'une à partir de l'autre, mais jamais à partir de succès planétaires. Et là, je trouve que l'idée de créer une histoire autour de ça, ça vaut déjà le coup de voir ce que ça donne.
Après, l'histoire n'est pas passionnante, on perd beaucoup des valeurs et de l'énergie des autres films du genre. J'ai même préféré la chanson "Slipping through my fingers", pas la plus entraînante et gaie du répertoire mais celle qui donnait le plus envie de m'intéresser à la relation entre la mère et sa fille.
La recherche de la fille de son père, qui sont en fait trois, tous très différents aurait été intéressante si on avait eu un peu plus de temps pour développer l'histoire et un peu moins de chansons.
Ce n'est pas mauvais, les chansons s'intègrent plutôt bien, les acteurs et actrices sont pas mal non plus mais ça ne restera pas, pour moi, dans les classiques que j'aimerais revoir.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
La Strada
date : 29-07
Que ce film est beau, que les musiques sont belles, que l'histoire est prenante et qu'Anthony Quinn et Giulietta Masina vont vraiment bien ensemble pour incarner leurs personnages, ainsi que Richard Basehart pour lier le tout.
Giulietta Masina incarne à la perfection une femme un peu simplette, toujours rêveuse qui est obligée de suivre un artiste rude qui lui apprendra à jouer du tambour et de la trompette pour l'accompagner dans sa tournée. Et on a envie très vite d'aimer cette femme, de la protéger tellement son regard et sa bouille presque enfantine sont attachants (elle m'a un peu rappelé Jules Sitruk d'ailleurs)
Anthony Quinn est excellent aussi dans son rôle d'homme fort "muy macho" qui réalise des tours de force pour gagner sa vie... et qui se laisse gagner petit à petit par le caractère de sa partenaire, sans toutefois vouloir concrétiser la chose et le comprendre trop tard.
Roichard Basehart est bon également dans son rôle de funambule un peu fou qui s'amuse à se moquer de Zampano et a une tendresse particulière pour Gelsomina.
La musique de Nino Rota porte le tout avec brio.
Un film que je recommande vivement.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Les Raisins de la colère
date : 28-07
John Ford ne nous épargne rien dans cette difficile histoire d'exil obligatoire de familles paysannes qui perdent tout, leur maison, leur vie et leur "pays".
Sans avoir encore lu le roman de Steinbeck, impossible de dire si l'adaptation est fidèle mais l'histoire est trop prenante pour y trouver à redire.
L'attachement aux personnages vient sans problème que ce soit Tom, Granpa, Ma' ou encore Casy et on regrette que la famille perde autant au cours du film.
Un road-movie social qui dénonce bien les conditions de ces paysans de l'Oklahoma qui ont connu l'exil et ce que c'est que d'être traité comme moins qu'humain.
Un très bon film qui m'a donné envie de découvrir l’œuvre de Steinbeck
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Chicago
Chicago réalisé par Rob Marshall
date : 28-07
Tout est spectacle pour Roxie, qui a envie de faire de la scène et même quand elle se retrouve devant la justice et en prison, ça continue à la hanter... être connue comme la grande Velma Kelly, voilà ce qu'elle veut.
Et au final, l'idée est bonne, j'ai apprécié Renée Zellweger dans ce rôle de jeune femme rêveuse qui court après la gloire mais ne se rend pas compte qu'elle n'est qu’éphémère.
Les nombreux tableaux sont plutôt bons, les danses aussi, ma préférence partant pour la chanson "When you're good to Mama".
D'ailleurs, Queen Latifah est excellente dans son rôle de gardienne de prison, j'aurais aimé en avoir plus.
Et même Richard Gere qui n'est pas l'acteur que je préfère est très bon dans son rôle d'avocat habitué à la scène médiatique.
Un très bon moment.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
M.A.S.H.
M.A.S.H. réalisé par Robert Altman
date : 26-07
Même si je reconnais quelques bons passages, de très bons acteurs et une unité médicale un peu spéciale, je ne suis pas entré plus que ça dans le film. De là à dire qu'il est culte, je comprends pas.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Mamá
Mamá réalisé par Andres Muschietti
date : 26-07
Mamá, enfin un personnage qui n'est pas là juste pour se venger ou pour tuer tout ce qui respire. Là, c'est à la fois simple dans les motivations du retour de Mamá et complexe dans ce qu'elle fait avec les deux petites et ce qui arrive à la fin.
Nikolaj Coster-Waldau est bon dans son rôle de tonton mais est largement surpassé par Jessica Chastain, très bien dans son rôle de mère de substitution, elle qui n'était pas vraiment préparée à ça.
Le début est bien, l'évolution des relations entre les deux soeurs perdues et élevées par une entité est intéressante à suivre, surtout quand elles commencent à se séparer. Quant à la fin....
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Hairspray
Hairspray réalisé par Karl Irvine
date : 26-07
Une comédie musicale qui se laisse regarder, avec une héroïne un peu spéciale (avec les parents qu'elle a aussi), qui a un rêve et va le réaliser... en participant au passage à la fin de la discrimination raciale de l'émission à laquelle elle participe.
Sur le papier, c'est intéressant, le résultat est pas mal mais pas non plus inoubliable, comme peuvent l'être les grands classiques du genre. J'aurais au moins trouvé une nouvelle chanson qui donne la patate quand faut aller bosser. (Good morning Baltimore)
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Instant De Bonheur
date : 23-07
Une relation entre un grand-père, émigré italien et son petit-fils assez intéressante à suivre, surtout avec un Al Pacino méconnaissable, dans un rôle que je lui connaissais pas. Ce n'est plus le flic ou le bandit grande classe, c'est juste une personne âgée qui va donner une leçon de vie à son petit-fils avant de mourir.
Ce n'est pas le meilleur film que j'ai vu avec Al Pacino mais ça reste un bon petit film, avec un bon message final.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0