Commentaires de films faits par Noone

Citations de films par Noone

Commentaires de films appréciés par Noone

Citations de films appréciés par Noone

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
Les Demoiselles de Rochefort
date : 19-03
Une comédie musicale qui a ses qualités et ses défauts mais qui, dans l'ensemble, passe plutôt bien.
L'histoire de fond prend du temps à se mettre en place parce que les chansons et les danses prennent beaucoup de temps, parfois sans grande utilité. Je trouve, pour ma part, que les deux forains ne servent pas à grand chose dans l'histoire.
Les liens qui apparaissent entre les personnages sont intéressants et on se demande, au début du moins, comment ça peut évoluer. Après, quand tout est en place, il ne peut y avoir qu'une évolution possible entre Solange et son étranger, Delphine et son idéal et la mère et son ex de retour. Ce n'est donc pas une découverte que la fin du film mais cela reste quand même assez bien trouvé ces idéaux qui sont proches sans se trouver.
Une comédie musicale à voir et qui plaira selon ses préférences personnelles.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Highlander
date : 17-03
Les musiques sont excellentes, les acteurs très bons, les effets spéciaux sont ce qu'ils sont, ils ont vieillis mais ça va encore mais ce que je n'arrive pas à apprécier dans l'histoire, c'est son manque d''explication sur les immortels.
Ils sont immortels, d'accord, il ne doit en rester qu'un, pourquoi pas, il y a un prix pour le dernier qui restera... quoi? C'est Battle royale avant l'heure? Pourquoi ce prix? Qui l'a décidé? Comment sont-ils au courant les immortels? J'aime les mythologies développées. Là, j'ai rien. J'avais pas besoin du temps perdu avec Ether. D'accord, son histoire avec Connor montre la difficulté de l'immortalité mais un poil plus court pour développer la mythologie des immortels aurait été mieux employé.
Le film n'est pas mauvais, les acteurs sont bons mais l'histoire manque d'une profondeur qu'il aurait été intéressant de développer (et de donner au Kurgan la noirceur qu'il mérite au lieu de le cantonner au rôle de gros bourrin débile).
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
La bête humaine
date : 17-03
Sans avoir lu la saga des Rougon-Macquart et La bête humaine en particulier, il est bien difficile d'apprécier le film à sa juste valeur. En effet, et même si dés le début, on sait que le mal de Jacques vient de sa famille, on ne sait rien d'elle et pas davantage du pourquoi il a ce problème. Comment trouver une profondeur à ce personnage si l'on n'en dévoile pas un peu plus de son passé?
Le film en lui-même a quelques longueurs et l'histoire d'amour pas tellement passionnante prend du temps à décoller et c'est ce qui m'a le moins intéressé dans le film, restant sur cette impression d'un Lantier qui aurait été plus intéressant si on avait un peu développé les antécédent familiaux. Cela m'obligera à lire la saga pour mieux apprécier le film, c'est toujours ça de pris.
Pour ce qui est de Gabin, je me demande ce que ce film aurait donné tout de suite après la guerre, avec cet acteur qui aurait souffert et aurait sans doute encore mieux incarné ce personnage qu'il n'a pu le faire ici...
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
L'Emmerdeur
date : 12-03
Ventura et Brel, ça donnait vraiment envie de voir ça et au final, c'est vraiment excellent tellement ils sont différents l'un l'autre.
Entre le professionnel qui aimerait avoir la paix pour pouvoir faire son travail et le vendeur de chemises qui ne semble pas vouloir le lâcher, c'est une série de situations drôles à suivre et deux excellents acteurs qui tiennent bien leur rôle. A voir.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Mort d'un pourri
date : 05-03
Delon toujours classe et toujours avec des valeurs fortes pour protéger son ami, sa réputation malgré ce qu'il a fait par le passé et les affaires qui le concerne avec le dossier qu'il a volé.
Dans ce film, il va se lancer dans les ennuis sans s'arrêter et se mettre des ennemis puissants à dos.
L'univers de la politique et des affaires est plutôt bien développé et on voit bien que ce n'est pas n'importe qui qui peut y survivre et que seuls les plus forts et les plus débrouillards y survivent.
Lautner et Audiard ont réussi un film assez noir et Delon tient bien son personnage. Même si ce n'est pas mon genre de film, c'est plutôt bon.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
L'incroyable HULK
date : 04-03
Si le film de Ang Lee ne m'avait pas permis d'apprécier le personnage, celui de Leterrier semble assez intéressant pour mériter que Marvel développe un peu son univers.
Edward Notron semble un peu trop crevette pour incarner le scientifique qui devient Hulk mais le personnage de Bruce est intéressant, protégeant le mieux qu'il peut les gens contre sa transformation possible et se protégeant lui-même contre ceux qui le cherchent.
Le scénario est classique mais comme toujours chez Leterrier, bourrin à souhait comme on pouvait l'attendre d'un Hulk, sans pour autant n'en faire qu'une brute épaisse. Il y a des moments intéressants ou Hulk fait preuve d'une humanité troublante.
Un divertissement qui ouvrait l'univers Marvel mais qui ne donne pas, pour le moment espérons, suite au personnage de Bruce Banner, faire-valoir des Avengers comme Black Widow et Hawkeye, et c'est bien dommage.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Oscar
Oscar réalisé par Édouard Molinaro
date : 01-03
Un excellent scénario et des acteurs qui s'amusent tandis qu'on démêle le tout, tellement ça part dans tous les sens.
Louis de Funès et Claude Rich sont parfaits dans cet échange et les autres personnages complètent bien l'ensemble. Un plaisir de voir qu'à l'époque, un film français savait être efficace en étant juste bien écrit et que les acteurs aimaient ce qu'ils jouaient.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Into the Wild
Into the Wild réalisé par Sean Penn
date : 01-03
Tout à fait le genre de film qui parlera (ou non) à chacun selon ses expériences personnelles et sa propre vision de la vie.
Si le personnage principal semble être un jeune gamin égoïste qui veut s'éloigner de sa famille, son passé reste quand même assez intéressant. Comment en effet, peut-on imaginer la jeunesse de ce garçon qui semble n'avoir manqué de rien, sinon de l'intérêt et de l'amour de ses parents?
Son voyage, ses découvertes, les gens qu'il va rencontrer semblent le faire un peu évoluer mais ça reste quand même assez caché puisqu'il ne parle pas beaucoup.
Le film déroule l'aventure et ça a été, pour moi, un plaisir à suivre et la fin apporte une conclusion intéressante.
Entre les paysages et cette aventure qui sort de l'ordinaire, c'est deux heures et demie de bon cinéma.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Macadam Cowboy
date : 27-02
Le film est long, long pour en arriver là et je me suis demandé à certains moments ce que le réalisateur avait cherché à faire avec cette histoire.
Le personnage principal qui débarque de sa cambrousse texane à New-York n'est pas un boeuf, il a pas l'air stupide. Pourquoi reste-t-il dans cette ville où il est perdu? Une ville violente, qui ne lui épargne rien. Et cela se voit avec le personnage incarné par Ritso qui vit lu depuis longtemps dans la ville et est esquinté par elle.
La perte d'illusion progressive de l'un qui va essayer au final de réaliser le rêve du second avant qu'il soit trop tard donne seul l'intérêt du film.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Les Gardiens de la galaxie
date : 25-02
A la fois très simple dans son histoire mais très complexe si on regarde un peu l'univers et toutes les possibilités que ça peut offrir pour les suites, ce film est aussi drôle.
L'histoire de Starlord et des autres personnages intrigue suffisamment pour avoir envie d'en savoir plus sur chacun et de voir comment va évoluer l'équipe.
La musique donne au tout un petit quelque chose de plus à cet univers. Un bon divertissement de Marvel.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
La Cage aux Folles 2
date : 25-02
Une suite dans la continuité du premier avec un couple Renato/Albin un peu plus mis en avant. Leur relation va être mise à l'épreuve quand Albin va se retrouver en danger et sera contraint au final de se cacher dans la famille de Renato.
Si certaines blagues sont un peu loupées et certains moments un peu lourd, voir Albin essayer de se comporter en homme au début et en femme à la fin montre toute la palette du talent de ce qu'était l'excellent Michel Serrault.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Thor, Episode 2 : Le Monde des ténèbres
Un second volet légèrement mieux malgré que je n'arrive toujours pas à entrer dans l'univers de Thor. Je trouve ce personnage plat contrairement à son frère qui mériterait clairement qu'on lui donne une plus grande importance.
Comme dans le premier, de nouveaux personnages arrivent, guère d'explication sur eux, suivez le film et posez pas de questions.
Du coup, les elfes noirs, n'ont pas l'importance qu'aurait eu une plus grande explication et Malekit est aussi intéressant que le premier figurant du coin.
La confrontation des deux, avec les humains qui font leur part donne un combat sympa à voir mais vraiment sans plus.
Seule la fin donne quelque chose d'intriguant et confirme que le personnage vraiment réussi et intéressant est Loki. A voir ce qu'ils feront dans le troisième.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Thor
Thor réalisé par Kenneth Branagh
date : 22-02
Thor, Odin, Loki, une mythologie des plus intéressantes et quand c'est adapté par Marvel, nous ne sommes plus chez les nordiques. Et c'est sans doute ce qui me manque le plus dans ce film, je ne sens pas cette mythologie venue du froid, ce que j'ai apprécié en lisant les mythes et les histoires de ces dieux et déesses. Là, c'est des dieux passe-partout. Jane et Eric tombent sur lui et quand ils finissent par comprendre que c'est le bon, aucune vraie surprise... c'est un dieu des légendes et c'est tout ce que ça leur fait?
A part ce léger détail qui fait la différence, Thor est bien incarné par Chris Hemsworth, Tom Hiddleston est excellent dans son rôle de Loki et j'aurais presque pas reconnu Anthony Hopkins en Odin.
Thor, qui a un caractère qui mène plus au conflit qu'à la paix et qui va en subir les conséquences donne au personnage la possiblité d'évoluer en allant dans un endroit sans ses pouvoirs, chose qui d'ailleurs ne se voit pas beaucoup non plus. Seul son caractère changeant au fil des épreuves va lui permettre de retrouver ses capacités.
C'est donc le Marvel que je trouve le moins abouti, laissant l'impression d'avoir entamé quelque chose qui aurait pu être bien sans le terminer.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
3 Hommes à abattre
date : 21-02
Flic, voyou, juge,médecin ou simple joueur de poker, Delon a toujours une certaine classe dans ses films et toujours cet air froid et dur qui ne change un peu, curieusement, que lorsqu'il a d'autres grands acteurs avec lui. Là, comme il a pas de grands avec lui, il reste terne et son personnage n'a pas grand chose d'intéressant.
On aurait pu croire qu'une personne au mauvais endroit au mauvais moment aurait donné quelque chose de plus intéressant, avec un peu plus d'action mais comme ça concerne des hauts placés, ça reste dans le feutré. Le seul souci, c'est que la police n'intervient jamais. On tire en pleine rue, on explose des stations services... et rien. Si encore ça avait été un peu montré, même de loin, ça aurait donné quelque chose de crédible, mais là, c'est une partie à deux joueurs seulement et je ne suis pas entré dans l'histoire, voyant l'évolution sans difficulté.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Le Quai des brumes
date : 19-02
Un classique du cinéma français que j'apprécie toujours autant, surtout grâce au travail, toujours intéressant de Carné sur l'éclairage des visages des personnages, donnant aux regards quelque chose de propre au réalisateur.
L'histoire en elle-même est simple mais avec une galerie de personnages très intéressants et divers. Si Gabin, Morgan et Simon tiennent la moitié de l'histoire, j'ai quand même été intrigué par Pierre Brasseur (Lucien), Edouard Delmont (Panama) et Robert Le Vigan (Michel).
Des répliques mémorables,des personnages variés, quelques très beaux plans donnent à ce classique un je ne sais quoi accrocheur. A chacun de l'apprécier à sa valeur.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Captain America, Civil War
date : 19-02
Avis assez mitigé concernant ce film. D'un côté, c'est un Marvel comme ils savent en faire avec de l'action et avec enfin, un scénario qui se tient à peu près bien. Et de l'autre, est ce vraiment toujours un Captain America?
Il y a Steve et Bucky, l'un essayant encore de sauver l'autre... et c'est tout. Je connais pas l'histoire de Captain America et de ses aventures dans le monde Marvel mais on pouvait pas trouver moyen de faire mieux que ça? J'ai l'impression d'un Avengers 2.5, pas d'un Captain America. Il faut raccrocher les wagons entre les univers, d'accord mais là, ça ne marche pas pour moi, c'est oublier le personnage pour servir les Avengers.
Le seul point appréciable pour l'histoire de Steve, c'est sa continuité avec l'agent Carter. Ce n'est qu'un passage dans le film, mais ça le concernait lui seul.
Donc, pour Captain America, pas grand chose à découvrir dans ce film.
Pour le reste, la confrontation entre les deux camps est pas mal et le retour du général Ross donnerait presque envie que Marvel nous réveille un peu la franchise Hulk.
La panthère noire a un potentiel intéressant bien qu'elle soit assez transparente dans ce film. A voir dans son propre univers pour mieux l'apprécier.
Donc, c'est un bon divertissement mais qui pour moi n'est clairement pas un Captain America... Mais c'est bien quand même.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Les lumières de la ville
date : 19-02
Chaplin a réussi, une fois encore à être drôle et touchant à la fois. L'histoire de ce jeune homme fauché qui va trouver l'amour en croisant une jeune femme aveugle qui vend des fleurs et qui va tout faire pour l'aider à guérir est touchante. Sa rencontre avec un millionnaire suicidaire va l'y aider.
Sa relation avec le millionnaire, les fêtes et les décuvées qui s'en suivent, ce qu'il va devoir faire pour trouver l'argent des soins quand le millionnaire n'est plus là, ça donne des situations cocasses, le matche de boxe notamment.
La fin est très belle et donne à ce film toute sa beauté. Je recommande vivement.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Doctor Strange
date : 19-02
Un Marvel qui partait du côté de la magie, ça donnait envie de voir ce que ça allait donner. Et comme d'habitude, on reste en surface des choses pour privilégier les effets spéciaux, très réussis d'ailleurs et des passages dans l'histoire qui traînent trop en longueurs pour être intéressant.
L'histoire de Stange est intéressante, que ce soit son passé de chirurgien de talent comme son apprentissage de la magie... A ceci près qu'il réussit un peu trop vite à maîtriser et comprendre les choses. Il est doué, c'est un génie dans son genre, c'est donc tout à fait le genre de personne que je n'aime pas. A quand un personnage à l'intelligence normale, mais capable d'encaisser les difficultés et d'avancer et réussir tout autant qu'un génie?
L'univers des sorciers est pas mal non plus même si les personnages et les sociétés qui protègent le monde ne sont pas encore assez développées pour apprécier l'univers.
A voir une éventuelle suite pour mieux entrer dans l'univers parce que pour le moment, c'était sympa mais sans plus.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Les parapluies de Cherbourg
date : 16-02
Devons-nous dire tout de suite qu'une heure de trente de film entièrement chantés, c'est d'une atrocité consommée ou parler d'abord de l'expérience cinématographique que cela peut être de voir ce film?
Éliminons pour commencer les choses désagréables. Ils chantent... pour tout... pour dire bonjour, ils chantent, pour s'engueuler avec le patron, ils chantent... stop! Tout les moments du quotidien chantés, ça ne va pas, on perd complètement ce qui aurait dû faire la force du film: les chansons. C'est simple, ça m'a rappelé une célèbre publicité pour du papier toilette des années 80 (Le trèfle pour ne pas le citer). Et puis quand on suit l'histoire, on se demande si seuls les américains sont joyeux dans leurs comédies musicales. Là, on se surprend à fredonner: Pistolet, couteau, corde, sac plastique, pilule de cyanure,... Il ne faut pas être dépressif pour voir ce film. D'accord, elle travaille avec sa mère dans un magasin qui connaît des difficultés (En même temps, un magasin de parapluie, comment voulez-vous que ça marche?), elle est jeune et "découvre" l'amour avec Guy, ils vont faire ce que font la majorité des gens de cet âge sans réfléchir, juste avant que Guy ne parte au service militaire et va se retrouver dans la situation de toute les jeunes filles-mères de cette époque à devoir choisir entre l'amour et la raison. Mais fallait-il forcément en faire une heure trente de déprime quasi totale?
D'un autre côté, l'expérience est intéressante parce qu'elle propose quelque chose d'autre qu'on ne trouve pas dans les comédies musicales. Si on arrive à faire abstraction du côté entièrement chanté et qu'on se penche un peu sur l'histoire déprimante, c'est un peu mieux. D'accord, ça déborde de guimauve au début et de dépression tout le reste du temps mais ça aborde des sujets intéressants, le principal étant l'évolution de Geneviève durant l'absence de Guy.
C'est une expérience à tenter si on a la curiosité du cinéma (et une patience phénoménale).
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
César et Rosalie
date : 16-02
Un triangle amoureux des plus intéressants et qui change agréablement de ce que j'ai pu voir dernièrement. Ce n'est pas deux prétendants au même niveau social ou avec une trop grande différence entre eux qui rivalisent, ce n'est pas non plus une femme qui joue avec les deux, c'est un discret mais délicat équilibre qui s'instaure entre César, David et Rosalie au fur et à mesure qu'avance le film. Entre le flamboyant et exubérant et le calme et discret David va même s'instaurer une amitié parce qu'ils ont aimé la même femme.
Les sentiments et caractères de chacun vont très bien ensembles et même si le film est un poil long, il est intéressant de suivre Yves Montand, Samy Frey et la belle Romy Schneider dans cette histoire d'amours.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
La chatte sur un toit brûlant
date : 16-02
Un excellent film qui réunit de très bons acteurs autour d'une histoire simple mais ô combien complexe, celle des liens qui unissent une famille autour d'un père à la forte personnalité qui est à la fin de sa vie. Autour de l'héritage familial, les faux-semblants et les vérités vont finir par être dévoilées pour qu'enfin les sentiments vrais ressortent.
Burl Ives et Dame Judith Anderson sont très bons dans le rôle des parents, Jack Carson et Madeleine Sherwood excellents dans celui des aînés qui feront tout pour plaire au père (aussi subtilement qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine) et Paul Newman et Elizabeth Tayler dans celui du couple pas intéressés pour deux sous, occupés qu'ils sont à régler leurs propres problèmes.
Si chaque personnage a sa personnalité propre et qu'il est intéressant de les suivre, chaque couple apporte également un quelque chose qui manquerait à l'histoire s'ils étaient différents.
L'une des meilleurs histoires que j'ai pu voir dans ces films qu'on dit "classiques du cinéma". Je recommande.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
10 000
10 000 réalisé par Roland Emmerich
date : 16-02
Comme souvent chez Roland Emmerich, le grand spectacle prime sur la cohérence des choses mais comme nous étions prévenu dés le départ, c'est pas bien grave. Et puis un film du réalisateur 100% cohérent, ce ne serait pas aussi bien.
L'histoire n'est pas des plus intéressantes, elle ne s'appuie pas assez sur la légende de l'enfant aux yeux bleus pour être bonne et le fait que deux "civilisations" se rencontrent à la fin, même si ça donne quelque chose de spécial, n'a pas réussi à me plonger plus que ça dans l'histoire.
Ce n'est pas mauvais, ça reste regardable pour les idées intéressantes qui y ont été développées mais ce n'est pas non plus le meilleur du réalisateur.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Princes et princesses
date : 13-02
Avec Michel Ocelot, si vous n'êtes pas un enfant ou si vous ne l'êtes pas resté un peu, vous passez à côté de son travail.
Princes et princesses a un univers à lui, les dessins, le côté ombre chinoises amènent une poésie à ces contes qui rend le tout cohérent et poétique.
Après, les entre contes sont assez répétitifs et cassent un peu le rythme de l'ensemble.
A voir pour se faire son idée.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Là-Haut
Là-Haut réalisé par Pete Docter
date : 13-02
Là-haut est l'un des rare film d'animation qui me laisse assez partagé une fois terminé.
D'un côté, les aventures de Carl et de Russell sont intéressantes à suivre, le côté pépé ronchon de Carl allié au côté collant de Russell marche très bien et les créatures qu'ils rencontrent sont attachantes, c'est un plaisir de les suivre...
... mais de l'autre, l'histoire de Carl et Ellie depuis leur enfance est si prenante et touchante que j'aurais presque eu envie de n'avoir que ça de tout le film. J'ai adoré la folie et la vivacité d'Ellie qui contrastait si bien avec la timidité de Carl. C'est fou qu'un personnage aussi peu présent soit aussi important dans l'histoire.
Au final, c'est un très bon film d'animation avec une aventure intéressante et une bonne dose de bons sentiments. A voir.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Peau d'Âne
date : 10-02
Gravé dans la roche pour l'éternité, aussi immuable que les pyramides, le conte de Peau d'âne adapté par Jacques Demy se couvre d'une patine qui donne un charme indéfinissable à son film. Ici, on se retrouve hors du temps, dans un conte avec des valeurs plus que douteuses de nos jours (Tiens, si j'épousais ma fille) et des "caprices" des plus absurdes (Je veux la peau du grison).
Jacques Demy a réussi une adaptation intéressante du conte et Jean Marais et Catherine Deneuve sont très bien dans leurs rôles.
Si on passe au dessus du fait que ça sente un peu le renfermé, que ça prend la poussière et que la guimauve des chansons ne conviendra pas à tout le monde, c'est vraiment un bon film.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Miss FBI : Divinement armée
date : 09-02
Il manque quelque chose dans ce film qui est loin d'être aussi bon que le premier. D'accord, Gracie n'est plus dans un monde qui n'est pas le sien, elle s'est habituée à son rôle... mais où est passé le côté drôle du personnage?
Il y a quelques bons passages mais dans l'ensemble, ça laisse un goût d'inachevé, que ce soit dans l'évolution du personnage de Gracie ou celui, encore plus mal dévéloppé, celui de l'agent Fuller. Elle partait bien celle-là, à envoyer promener tout le monde... et d'un coup, on la perd et elle devient presque gentille avec Gracie...
Cela reste une suite acceptable au premier, avec quelques bons moments mais ça manque clairement de la folie du premier, dommage.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0