Lire la suite...
Activité récente
  • 17-09 ajouté par sjodocy77 (Liste d'Or)
  • 04-08 ajouté par Never-Again (Liste d'argent)
  • 04-08 ajouté par Palhas (J'ai vu aussi)
  • 04-08 ajouté par Carca (Liste d'Or)
Films ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel
Globale 7.6
Scénario 7.8
Images 8.5
Emotions 7.8
Suspense 7.2
Musique 7
Acteurs 8.2
Originalité 7.4

Dans les listes de visionnage des Cinenautes
Liste Spectateurs Age moyen
Liste de diamant 2
Liste d'Or 11 23 ans
Liste d'argent 9 18 ans
Liste de bronze 8 50 ans
J'ai vu aussi 15 27 ans
Mes envies 1
Je n'ai pas apprécié 0
Ma PAV(pile à voir) 1
Vos favoris l'ont en cinéthèque

Jeremiah Johnson

Date de sortie

France : 15 Septembre 1972

Apprécié pour

Studio

1972
Nationalité : Américaine
Voir plus
Présent dans votre cinéthèque :

Synopsis

Ajouté par Biquet le 18-12-2013
Dans les années 1850, Jeremiah Johnson, ancien militaire, décide de fuir la violence des hommes et la civilisation pour gagner les hauteurs sauvages des montagnes Rocheuses. Mal préparé à cette rude vie, il connaît des débuts difficiles ; jusqu’au jour où il fait la rencontre de « Griffes d’Ours », un vieux chasseur de grizzlis qui lui apprend le dur métier de trappeur et les coutumes des Indiens.

Un jour, Jeremiah découvre une cabane dont les occupants pionniers ont été massacrés par des Indiens. À la demande de sa mère devenue folle à la suite de ce traumatisme, Jeremiah recueille alors un jeune garçon survivant de cette tuerie, et le nommera Caleb. Peu après, les deux personnages font la rencontre de Del Gue, un chasseur cynique et malhonnête et chauve de circonstance (pour éviter d'attirer l'attention sur son scalp), détroussé et enterré jusqu'au cou par les Indiens Pieds-Noirs. Ce dernier récupère ses effets avec l’aide de Jeremiah et scalpe trois Indiens de la tribu en guise de vengeance.

Le lendemain, ils rencontrent tous trois une tribu adverse, les Têtes-Plates. Deux-Langues, le chef de la tribu, décide d’offrir sa fille, « La Cygne » (en anglais, Swan), à Jeremiah en échange des scalps de Del Gue. Après la cérémonie de mariage, Del Gue quitte ses compagnons en leur souhaitant une bonne lune de miel. Après avoir longtemps erré, Jeremiah trouve enfin un endroit idéal pour construire une habitation et fonder une famille heureuse avec Swan et Caleb.

Un jour, des militaires demandent l’aide de Jeremiah afin de les guider vers un convoi de colons bloqué par la neige. En chemin, afin de gagner du temps, ils profanent un cimetière Crows en le traversant contre l'avis de Jeremiah. À son retour, Jeremiah découvre avec stupeur Swan et Caleb tués par les Crows. Il sombre alors dans une vendetta personnelle contre les indiens Crows, qui en retour le poursuivent sans relâche d'embuscades en embuscades. Il partira finalement vers le Canada, recroisant une dernière fois Del Gue, qui s'est laissé pousser les cheveux pour laisser une « trace sur cette terre ». Puis retournant sur le site de la ferme des parents de Caleb, il y apprend par les nouveaux colons, Qualen et sa famille, que la mère de Caleb est morte. Jeremiah y trouve également une sorte de monument en forme de tombe commémorative dressée en son honneur par les Indiens qui y laissent périodiquement des tributs votifs. Plus tard, il rencontre à nouveau son ami « Griffes d’Ours », toujours à la chasse au grizzli, et qui lui réaffirme sa préférence pour la vie rude des montagnes.

Le film se clôt sur une rencontre avec « Chemise Rouge » un indien Crow, ennemi de Jeremiah, et qui semble être derrière les attaques répétées contre lui. L'Indien lève son bras dans un geste de paix que Jeremiah lui retourne après un moment d'hésitation.

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Les derniers commentaires ajoutés

Par Biquet le 2015-04-26 22:48:01 Editer
Nième vision de ce film, toujours le même envoûtement!
Par Sheldie le 2014-12-29 22:13:17 Editer
J'adore ce genre de western, le côté homme face à la nature où l'homme revient un peu à ses origines, sa colère, sa rage primaire. On le ressent énormément dans Jeremiah Johnson qui en plus d'avoir une très bonne trame (avec de bons gros côtés dramatiques), place Robert Redford dans l'un de ses meilleurs rôles.
Par Biquet le 2013-12-19 16:30:17 Editer
J'ai toujours été amateur de Western. Cela fait une bonne quarantaine d'années que je les apprécie. Tout n'y est pas excellent mais on y trouve de petites merveilles. La période Western-Spaghetti avait déjà redynamisé le genre, nous sommes maintenant plutôt dans une période écolo-sociologique: les indiens ne sont plus systématiquement des ennemis, la nature doit être respectée. Le fait de placer le scénario à l'ouest du Mississipi n'est plus indispensable mais cela contribue au dépaysement.
"Jeremiah Johnson" se déroule dans les rocheuses de l'Idaho et du Montana.
La confrontation entre amérindiens et des caucasiens, trappeurs ou soldats, n'est pas systématiquement à l'avantage des uns ou des autres. C'est l'être humain qui en ressort grandi.

Je ne sais combien de fois j'ai vu ce film.
Et je continuerai à le voir chaque fois qu'on le diffusera.