Lire la suite...
Activité récente
  • 17-07 ajouté par lotuspourpre (Liste de diamant)
  • 16-07 ajouté par nuida (Mes envies)
  • 15-07 ajouté par julitlesmots (Liste d'Or)
  • 14-07 ajouté par Elfly (Mes envies)
  • 06-07 ajouté par JDC33 (Liste d'argent)
  • 29-06 ajouté par juju26 (Liste d'Or)
  • 24-06 ajouté par sheerastyles (Mes envies)
  • 24-06 ajouté par PandAbricot (Liste de bronze)
  • 24-06 ajouté par clamile (Ma PAV(pile à voir))
  • 24-06 ajouté par chocobi6 (Liste de bronze)
Films ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel
Globale 7.7
Scénario 7.6
Images 8.6
Emotions 7.5
Suspense 7.6
Musique 7.7
Acteurs 8.5
Originalité 7.8

Dans les listes de visionnage des Cinenautes
Liste Spectateurs Age moyen
Liste de diamant 97 19 ans
Liste d'Or 148 20 ans
Liste d'argent 139 20 ans
Liste de bronze 110 21 ans
J'ai vu aussi 109 20 ans
Mes envies 143 19 ans
Je n'ai pas apprécié 14 20 ans
Ma PAV(pile à voir) 56 21 ans
Vos favoris l'ont en cinéthèque

Crimson Peak

Date de sortie

France : 14 Octobre 2015

Apprécié pour

Studio

2015
Nationalité : Etats-Unis
Voir plus
Présent dans votre cinéthèque :

Synopsis

Ajouté par Alice_Bezarius le 21-07-2014
Le XIXème siècle. Dans un manoir du comté de Cumbria, une région montagneuse et rurale d'Angleterre, une jeune romancière récemment mariée découvre que son charmant mari n'est pas celui qu'il semblait être...

Citations et Répliques du Film

Ajouté par Lena-Geynet le 22-02-2016
"Vous m'avez menti!
-C'est vrai.
-Vous m'avez empoisonnée!
-C'est vrai!
-Vous m'avez dit que vous m'aimiez!
-Je vous aime."

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Par Sophora le 2015-12-01 12:44:19 Editer
Crimson Peak, ou l'hommage aux grands classiques de la littérature gothique anglophone et aux vieux films d'horreur. Mais un film qui garde sagement son statut d'hommage, sans se jeter une bonne fois pour toute dans tout le potentiel qu'il y avait à exploiter.
Avant d'entrer dans les détails, je dois dire que j'aime énormément la littérature gothique aussi bien britannique qu'américaine. Plus qu'un sujet d'étude, c'est devenu un de mes genres préférés : des histoires mystérieuses, pleines d'amour et de folie, où l'homme et le monstre ne font plus qu'un, et où tous les cauchemars deviennent réalité. Des livres dont la seule odeur des pages vous fait frissonner. Difficile d'adapter cette atmosphère sur le grand écran, mais pas encore impossible. Le célèbre Dracula de Coppola en témoigne, un peu comme l'excellente série américaine Penny Dreadful qui mélange les histoires pour créer une grande fresque gothique et absolument jouissive. La question est donc : « Crimson Peak mérite-t-il sa place dans ce sanctuaire de ténèbres et de mystères ? ». Malheureusement, la réponse est non.
Crimson Peak n'est pas mauvais du tout, bien au contraire. D'abord, il a su éviter les longueurs qui amènent souvent l'ennui si elles ne sont pas bien meublées, reproche qui revient souvent dans mes critiques me semble-t-il. Ensuite, il se déroule dans un décor absolument magnifique, apportant à la maison une histoire pleine de rebondissements. Elle en devient un personnage elle-même, ce qui est assez rare et mérite d'être souligné. En outre, les acteurs sont bons et les dynamiques entre les quatre personnages principaux sont bien travaillées, donnant au film un rythme plutôt agréable à suivre. Jessica Chastain et Tom Hiddleston sont exceptionnels dans les rôles de Lucille et Thomas, deux personnages tout à fait fascinants, en particulier la première. J'aimerai ajouter que ce que beaucoup considèrent comme un manque d'originalité ou encore une trop forte prévisibilité de la part du scénario ne m'a absolument pas dérangé, c'est même l'un des thèmes du gothique : ce qui est à prévoir, ce que l'on sait sans en avoir la certitude ou la preuve, la menace qui flotte sur l'héroïne, l'étau qui se resserre sur elle dont nous, simples spectateurs impuissants, sommes les témoins. Alors, personnellement, ça ne m'a pas dérangé...
Le problème, c'est que le film en lui-même peut se résumer à ceci : « pas assez ». Certes, les décors sont beaux mais la caméra ne s'attardent pas assez sur eux à mon goût, les plans sont trop superficiels et ne montrent pas assez de détails car ils se concentrent sur les personnages, le film n'accorde pas assez de temps à l'histoire d'amour pour s'épanouir, pas plus qu'il n'en accorde aux fantômes qui, bien que le réalisateur leur ait donné un second rôle, sont finalement très peu présents. Mention spéciale à la bande annonce qui a du regrouper toutes les apparitions de fantômes du film pour faire croire qu'il y en avait beaucoup plus. D'accord, on ne s'attend pas non plus à voir des fantômes au coin de chaque couloir mais leur donner plus d'ampleur, plus de présence et surtout plus d'intérêt dans le scénario, ça n'aurait fait aucun mal. Finalement, malgré un bon rythme, le film paraît court, voire même un peu rapide. Le résultat nous laisse sur notre faim, et le tout s'achève sur une fin un peu bancale tant elle a été rapide et bâclée.
En résumé, Crimson Peak est un hommage certes, mais il ne lui est pas permis de se transcender et d'apparaître dans toute la splendeur d'une nouvelle œuvre qui irait au bout de son propos. Dommage, il y avait pourtant de quoi faire avec un tel matériau, il ne m'en reste à présent qu'un sentiment mitigé.

/! Spoilers /!
Spoiler(cliquez pour révéler)
• La mort de Thomas est sans aucun doute ma scène préférée : terriblement gothique en partie grâce aux larmes de sang qu'il verse à cause de la blessure au visage que Lucille lui a infligée, mais aussi grâce au désespoir que montre Lucille face à ce qu'elle vient de faire. C'est une très belle scène (quoique dramatique).
• Lucille est le personnage le plus intéressant du film à mon sens. Dérangée, ça c'est sûr, elle inspire malgré tout un soupçon de pitié mais pas très longtemps. Encore une fois, elle est vraiment très ancrée dans son univers grâce à son côté femme fatale et aussi folle à lier qu'elle exprime davantage dans la dernière partie du film.
• Bien que l'histoire d'amour entre Edith et Thomas manque d'un peu de sel, elle n'en reste pas moins attachante. Dommage que Guillermo Del Toro ne se soit pas un peu plus attaché à l'écriture du jeu de séduction auquel joue Thomas au tout début afin de pouvoir l'épouser, le couple aurait gagné en profondeur.
• Tom Hiddleston a comparé les personnages d'Edith et Thomas à ceux d'Elizabeth Bennett et Mr. Darcy dans « Orgueils et Préjugés », mais à mon sens, ils sont bien plus proches de ceux de Mrs. De Winter et Maxim dans l'excellent « Rebecca » de Daphné du Maurier. Edith et Mrs de Winter sont toutes deux de jeunes étrangères sans famille qui tombent amoureuses et épousent un anglais mystérieux (Thomas pour l'une, Maxim pour l'autre) qui ne leur témoigne que peu d'affection et qui possèdent un domaine relativement impressionant, même si Allerdale Hall est en piteux état par rapport à Manderley qui rayonne. Dans les deux cas, l'héroïne se retrouve confrontée à un « fantôme », véritable dans le premier cas alors qu'il ne s'agit que d'un souvenir dans « Rebecca », et va tâcher de découvrir les secrets que cache le manoir. Cette quête est d'autant plus freinée par la présence d'une opposante froide et autoritaire, Lucille dans « Crimson Peak » et la célèbre Mrs Danvers de « Rebecca » (qui a inspiré Walt Disney pour la création de Lady Tremaine, la marâtre de Cendrillon). D'ailleurs, Guillermo Del Toro a listé les œuvres dont il s'était inspiré pour faire ce film et « Rebecca » en faisait bien partie. Pour ceux qui ont lu le livre, on reconnaît pas mal d'éléments.
• La scène où Edith découvre la liaison incestueuse entre Thomas et Lucille est assez intéressante et révélatrice de la personnalité de ce couple. Ce qui m'a le plus marqué, c'est que pendant qu'il l'embrasse, Lucille fredonne une berceuse à Thomas (elle a déjà fait d'ailleurs référence à une berceuse qu'elle lui chantait quand ils étaient enfants). Elle est sa sœur, sa mère et son amante. Et en même temps, Thomas est aussi un peu tout ça pour Lucille. Les deux personnages se sont bâtis un monde dans lequel ils sont complètement seuls, et ne peuvent compter que l'un sur l'autre. L'arrivée d'Edith dans une relation aussi envahissante et toxique ne peut que bouleverser l'équilibre qu'ils s'étaient façonné. C'est encore plus intéressant de voir à quel point les femmes dominent le monde de Thomas : d'abord Lucille, puis Edith qui finalement va l'aider à se réaffirmer et à reprendre, ou du moins tenter de reprendre, le contrôle de sa vie (jusqu'à ce que ces trois coups de couteau le stoppent dans son élan). Le film est pas mal sur un plan psychologique.

Les derniers commentaires ajoutés

Par Patrocle le 2019-05-31 18:28:58 Editer
Quand on retrouve Alice, Loki et Sara dans un même endroit, on ne peut espérer du calme. En effet, ils ont une vie mouvementée.
Par ImagineTonPrinceCharmant le 2019-04-01 17:14:28 Editer
Il y a déjà un moment que je voulais voir ce film car la bande-annonce m'avait séduite et que le casting est assez remarquable, je n'avais pas eu l'opportunité jusqu'à aujourd’hui.

J'ai vraiment trouvé ce film bien, mais je pense que le principal défaut du film est le manque de détails sur certains décors, certains personnages ou certains mystères. Il aurait fallu creuser un peu plus pour que le film soit incroyable.

Il reste malgré tout très bon et très sympathique à regarder, malgré que certaines choses soit facilement devinable, le fond de l'histoire reste assez longtemps et bien en suspense.

Jessica Chastain , Tom Hiddleston et Mia Wasikowska porte vraiment bien le film et sont le principale point fort avec les décors qui font vraiment partie intégrante de l'histoire.
Par zarg le 2019-03-15 11:57:52 Editer
Coup de cœur monumental pour ce film d'une esthétique à couper le souffle. Le scénario est très bon et le casting excellent. J'ai adoré !
Par DrunkenSailor le 2018-11-29 21:37:39 Editer
DrunkenSailor Or
Avis assez partagé sur ce film. Enfin non, j'ai adoré, c'est un de mes Guillermo Del Toro préféré indéniablement, c'est juste que je peux pas nier que le film est souvent assez prévisible et souffre de certaines paresses d'écriture.

Le scénario est donc pas le point fort, même si au delà de sa simplicité j'adore cette histoire, qui comporte quand même des subtilités qui lui donne un certain charme.

Le vrai point fort du film c'est indéniablement ses visuels, que ce soit les fantômes, un peu grotesque mais que je trouve personnellement magnifiques, le traitement général des couleurs, ou surtout la magnificence des décors et des costumes, j'ai Crimson Peak imprégné sur la rétine depuis que je l'ai vu ! Mention spécial au trou dans la toiture qui laisse tomber la neige au centre du manoir, c'est splendide.

C'est un magnifique hommage aux films d'horreur gothique de la Hammer, un des films les plus abouti niveau visuel que j'ai vu chez le réalisateur, que je conseil très fort.
Par imilvn le 2018-07-01 20:11:40 Editer
Savoir que Guillermo del Toro était le réalisateur m'a déjà fait aimé le film. Après l'avoir vu, je l'ai aimé d'autant plus. L'histoire est belle, vraiment. Tout ce que j'aime.
Par Giline le 2018-03-15 18:54:40 Editer
Giline Or
J'ai vraiment beaucoup aimé ce film . J'ai eu un peu de mal à rentrer dans le film au début et je ne comprenais pas forcément toute l'intrigue. Mais en fait à partir du moment ou les personnages arrive au château j'ai commencé à avoir des frissons, il y avait du suspens et même l'histoire et les acteurs en eux-mêmes sont supers.
Par Nounettsbooks le 2018-02-25 19:01:59 Editer
Chronique : http://leschroniquesdenounett.blogspot.fr/2015/10/crimson-peak-de-guillermo-del-toro.html

Encore un film que je suis allée voir par hasard. Je n'ai même pas vu la bande-annonce. Je savais seulement que l'actrice Mia Wasikowska (Alice aux Pays des Merveilles de Burton) y était.

C'est un film avec une atmosphère étrange et particulière, qui n'est pas sans rappeler celle que l'ont peut retrouver dans les films de Burton (encore!) mais en beaucoup moins bien et beau. Les décors sont sympas.
A vrai dire, je ne sais pas trop quoi en penser. Je ne savais pas si c'était un film d'épouvante ou bien une romance ou encore un film fantastique : en fait c'est tout cela à la fois.
La partie épouvante est présente mais n'est pas aussi angoissante que dans les films dédiés au genre.
Il y a une grande part de romance, car il s'agit du fondement de l'histoire et du film.
C'est une histoire à la fois banale et particulière. Une femme tiraillée entre deux hommes et dont la vie va dépendre de son choix sur fond de thriller.
En fait, on ne s'attend pas du tout à cette histoire ni à cette évolution. Je dois avouer que cela m'a surprise, je me suis laissée littéralement embarquer par cette histoire. Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre, d'ailleurs je n'ai même pas cherché à deviner le dénouement.
Le rythme du film est un peu lent car parfois il ne se passe pas grand chose pendant un moment. mais vers la moitié du film, cela s'accélère un peu, on commence à comprendre ce qui se passe et cela devient intéressant.


Tom Hiddleston est un acteur que j'aime beaucoup et je trouve que son rôle lui va très bien. Il se fond très bien dans l'incarnation d'un personnage de la haute bourgeoisie anglaise.
J'ai trouvé le personnage d'Edith un peu trop naïf et complètement déconnecté de la réalité. Elle met du temps à comprendre et cela peut devenir exaspérant.

En bref, un film sympathique, avec pas mal de moyens et d'effets spéciaux, une intrigue bien menée avec un dénouement surprenant.
Par Echo-Engoulevent le 2017-11-11 13:14:56 Editer
Longtemps sur ma liste "à voir", je l'ai enfin regardé.

Et j'adore. D'accord, l'intrigue n'est pas d'une originalité sans failles, de même que les personnages, et un certain nombre d'éléments de l'histoire sont relativement faciles à deviner
Spoiler(cliquez pour révéler)
(l'inceste, l'assassinat du paternel, l'amour de Thomas pour Edith, ...)
mais malgré tout cela, la force du film tient dans sa fluidité et, bien évidemment, son esthétisme.

J'ai trouvé le rendu des fantômes vraiment fascinants, la demeure est magnifiquement glauque - j'ai apprécié qu'ils l'aient rendue réellement inhospitalière, pourrie de l'intérieur, et pas juste austère (ce qui aurait suffit à justifier une réaction de rejet de la part d'Edith) - et mon affection pour les phalènes s'est trouvée ici parfaitement à sa place. Puis il y a évidemment tout ce jeu des couleurs, ce rouge sanglant
Spoiler(cliquez pour révéler)
(franchement, je m'attendais à ce que l'on découvre un charnier sous la maison, style Sweeney Todd, et pas simplement de l'argile)
, le contraste avec les pastels d'Edith, la noirceur de Thomas et Lucille, etc.

Un récit gothique savoureux.
Par Nat94 le 2017-09-16 20:21:54 Editer
Un film plutôt sympathique, même si je ne suis pas très fan des films d'horreur. Certains effets m'ont paru assez maladroits dans la tentative d'effrayer (après tout, ce qui est caché fait souvent bien plus peur que ce qui est dévoilé), mais le charisme terrible et l'imprévisibilité de Lucille Sharpe rattrape cela. Le personnage de Thomas (plutôt bien interprété par Tom Hiddleston) reste un peu creux par moment, ce qui est sauvé par sa relation compliquée avec sa soeur et sa femme.
Bref, un film sympathique, mais sans plus particulier.
Par Apollo8 le 2017-07-17 09:14:52 Editer
Ce film était... super ! :D J'avoue que je ne suis pas fan du tout des films d'horreur, mais celui-là, c'était plus une histoire de "romance gothique" (comme le dit le réalisateur), et du coup, à part quelques petites scènes de sang (enfin, pas mal quand même XD) et des moments de suspense - avec la fille dans les couloirs, etc. -, c'était sympa et cela nous mettait vraiment dans l'ambiance du film. J'ai aussi adoré les costumes, tous les films sur cette époque, je les trouve géniaux sur ce côté-là ! :D
Les acteurs étaient très bons aussi, et rendaient bien ce côté dramatique au film.

Le seul petit point que j'ai regretté un peu, c'est
Spoiler(cliquez pour révéler)
que les fantômes n'occupent pas une si grande place dans le film. Certes, ce sont eux qui préviennent Edith etc., mais je m'attendais à les voir plus en scène... Enfin, ce n'est qu'un détail, et cela ne m'a pas empêché d'apprécier pleinement le film ! ;)