Lire la suite...
Les gens aiment aussi
Activité récente
Films ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel

Dans les listes de visionnage des Cinenautes
Vos favoris l'ont en cinéthèque

Matrubhoomi, un monde sans femmes

Date de sortie

France : 26 Janvier 2005

Apprécié pour

Studio

2004
Nationalité : Inde
Voir plus
Présent dans votre cinéthèque :

Synopsis

Ajouté par Gabriest le 28-09-2014
Pour une famille pauvre de l'Inde, avoir une fille exige de grands sacrifices pour lui constituer une dot et pouvoir la marier. Dans un village où depuis des années les filles ont été éliminées à la naissance, Ramcharan, père de cinq garçons, cherche à marier son fils aîné. Secrètement gardée à l'écart du village par son père, Kalki est la seule femme de la région. Ramcharan découvre son existence. Il fait une offre au père de Kalki, qui après avoir hésité, finit par vendre sa fille contre une forte somme d'argent. Kalki se retrouve mariée non pas au fils aîné de Ramcharan comme cela avait été prévu, mais aux cinq frères.

(Wikipédia)

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Les derniers commentaires ajoutés

Par Gabriest le 2014-09-28 13:05:05 Editer
Gabriest Or
Un petit chef-d'oeuvre coup de poing de Manish Jhâ sur la condition des femmes en Inde (nouveau-né, enfant/adolescente, épouse et machine à procréer) : dans une région rurale où l'infanticide a fait disparaître la population féminine à des villages et des villages à la ronde, un paysan cache sa fille pour qu'elle ne devienne pas la proie des prêtres marieurs et des célibataires en rut.
Cependant, appâté par l'argent, il finit par la vendre à prix d'or à un père et à ses cinq filles, qui finissent par trouver un accord tout à fait satisfaisant : se la partager pour assouvir les désirs de tous.

Il s'agit avant tout d'un film sur la polyandrie, avant d'être peut-être une dénonciation de la mort programmée des nouveau-nés de sexe féminin et le profond déséquilibre dont souffre par ricochets la société indienne.