Films
46 168
Membres
23 244

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode

C'est intéressant de constater a quel point le thème du film et le ton qu'il adopte sont a l'opposé. En effet, le film n'est que positivité et bonnes ondes, et c'est très appreciable !

Il est a la fois un biopic fidèle et une oeuvre extrêmement poétique et romancé, digne des meilleurs comédies romantiques ! Car bien sur, la relation avec Jane Hawking constitue le coeur du film, autour duquel vient se greffer la maladie de Stephen, ainsi que ses travaux.

Et le personnage de Jane est absolument fascinant. Le portrait d'une femme amoureuse, forte, mais pas invulnérable, qui ne tombe jamais dans l’apitoiement mais qui parvient a profondément toucher le spectateur. Et ça se remarque car on la comprend, et on ne lui en veut pas quand après des années elle abandonne.

Et en ce qui concerne notre physicien alors? Je salue pour commencer la magnifique prestation de Eddie Redmayne tant au niveau de la gestuelle que de l'émotion, absolument poignant.

Le personnage est absolument fascinant, et je regrette un peu qu'il soit de nos jour une sorte d'icône pop. Je trouve ça assez malsain.. Mais ce n'est pas le sujet.

Le génie est bien traité, l'homme est bien traité, blessé par sa condition bien entendu, mais encore une fois pas d'apitoiement, une force incroyable. Sa douleur ne se remarque qu'a travers le jeu extrêmement juste d'Eddie Redmayne. Et c'est cette force des personnages, cette subtilité dans leurs souffrance qui fait que le film conserve cette forme optimiste et ne tombe jamais dans le drame. Un traitement plus dramatique aurait bien-sur pu être intéressant, mais je suis pour ma part vraiment satisfait de ce que le film essaye de faire.

Si j'avais un reproche à faire, ce serait qu'on suit l'évolution de la maladie d'une manière contestable. Enfait chaque évolution constaté est une nouvelle caractéristique de Hawking tel qu'on le connait, a savoir une évolution vers l'iconologie populaire. Les paliers sont très défini, et le film cherche vraiment a montré au spectateur que le personnage se rapproche un peu plus de sa "forme finale" si je puis dire. Hawking est donc un peu traité comme un pokémon. "félicitation, votre stephen hawking debout évolue en stephen hawking assis" "félicitation, votre stephen hawking muet évolue en stephen hawking avec une voix de robot !"

Ce dernier point mis a part, je suis conquis et je recommande le film, c'est beau, émouvant, et instructif.

Afficher en entier

Répondre à ce commentaire

Réponses au commentaire de DrunkenSailor

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode