Lire la suite...
Activité récente
Films ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel
Globale 7.6
Scénario 7.7
Images 8.2
Emotions 7.3
Suspense 8.1
Musique 7.3
Acteurs 8.6
Originalité 7.8

Dans les listes de visionnage des Cinenautes
Liste Spectateurs Age moyen
Liste de diamant 2
Liste d'Or 8 22 ans
Liste d'argent 11 21 ans
Liste de bronze 6 21 ans
J'ai vu aussi 6 23 ans
Mes envies 20 21 ans
Je n'ai pas apprécié 2
Ma PAV(pile à voir) 7 21 ans
Vos favoris l'ont en cinéthèque

La chanson de l'éléphant

Titres alternatifs

Anglais : Elephant Song

Date de sortie

France : 3 Août 2016

Apprécié pour

Studio

Présent dans votre cinéthèque :

Synopsis

Ajouté par Cril87 le 25-05-2018
À la veille de Noël, la disparition soudaine du docteur Lawrence provoque une onde de choc dans l’institution psychiatrique où il exerce. Le directeur, le docteur Green, veut éviter que la nouvelle devienne publique, car l’hôpital a été récemment au centre d’un scandale. Il entreprend alors de questionner Michael, un jeune homme en traitement qui est le dernier à avoir vu le médecin. Malgré l’avertissement de l’infirmière en chef qui connaît mieux que quiconque le patient, celui-ci entraîne Green dans un jeu psychologique qui le trouble profondément.

Citations et Répliques du Film

Ajouté par bibiga le 10-03-2015
Je me suis rendu à 78 éléphant avant qu'elle ne rende son dernier souffle.

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Les derniers commentaires ajoutés

Par Tribely le 2016-08-18 19:29:47 Editer
Tribely Or
Un très bon film, on s'attache aux personnages et en particulier à Michael tant par son passé que son humour provocateur.
Par Eparm12 le 2015-11-15 13:35:04 Editer
J'ai beaucoup aimé ce film. Il est très bon.

Difficile pour moi d'imaginer que La Chanson de l'Eléphant est un film de Charles Binamé, celui qui a réalisé en 2011 Le Mur de l'Humiliation. Là où le premier film m'avait déçue sur la forme et le fond, le deuxième m'a soufflée. Sorti en 2014 (je n'ai pas de date exacte), j'ai eu la nette impression en visionnant ce film que Charles Binamé s'est grandement amélioré en trois ans et parvenu à gommer les principaux défauts de son cinéma, que j'avais relevés dans Le Mur de l'Humiliation. Je salue son excellente progression et je compte regarder le reste de sa filmographie, qui m'intéresse à présent que j'ai constaté qu'il pouvait réaliser de très bons films, et pas seulement des films approximatifs.

La Chanson de l'Eléphant est avant tout un drame psychologique d'une telle force, que j'en suis ressortie retournée. Je ne plaisante pas, j'ai été très touchée par cette histoire tordue mais cohérente, et par-dessus tout malsaine, dans le sens où elle m'a rendue mal à l'aise à plusieurs reprises, sentiment du au comportement ambiguë de Michael. Tout d'abord, il est important de mettre l'accent sur la justesse du film. Je n'ai pas eu une seul fois l'impression qu'un élément sonnait faux. Tout s'imbrique et s'emboite parfaitement, aucune parole ni aucun geste n'est laissé au hasard, et les explications survenant tout le long du film sont pesées et réfléchies. Le point fort du film est qu'il est très bien écrit à tous les niveaux : que ce soit celui du scénario, de la construction des personnages, des dialogues ou du traitement des thèmes, l'écriture est réussie et nous tient en haleine du début à la fin.

Le casting est excellent : les acteurs sont bluffant, surtout Xavier Dolan qui m'a impressionnée en patient farceur et dérangé, au point que j'en viens à le préférer en tant qu'acteur et non en tant que réalisateur, même si je n'ai vu que Mommy pour en juger. Le scénario est donc bien pensé, je n'aurais jamais imaginé une fin pareille, et la bande-son est très jolie, accompagnant les scènes avec une certaine mélancolie. Les personnages sont très développés hormis Olivia, mais on comprend qu'elle n'est pas importante dans l'histoire et sert simplement à souligner la relation que renoue le Docteur Greene avec Suzanne, donc cela ne m'a pas dérangée plus que ça. Evidemment, le docteur Greene nous apparaît sous plusieurs angles différents et Michael, le patient, est une énigme qu'il convient de décrypter en même temps que Greene.

L'atmosphère du film m'a parue travaillée. Peut-être que je me trompe, mais elle m'a prise à la gorge et c'est ainsi que je l'ai ressentie. Elle est intimiste puisque le film se déroule tout le long dans un bureau, pièce d'un hôpital psychiatrique, mais ce bureau a fini par me donner l'impression d'être prise au piège, une trappe se refermant sur moi au fur et à mesure qu'approchait la fin inéluctablement, de quoi me donner des frissons. Pourtant, j'ai bien conscience que peu de gens ont été touchés de cette manière mais bizarrement, cet aspect a méchamment fonctionné sur moi tellement j'étais plongée jusqu'au cou dans le film. L'éléphant y détient une valeur symbolique et toutes les références sur ce mammifère glissées au travers de la parole de Michael sont à interpréter de deux manières, attention à ce détail.

Derniers points que je n'ai pas encore abordés : le film se passe au présent lorsque le docteur Greene et Suzanne se font interroger, mais aussi au passé, lorsque nous assistons nous-mêmes au déroulement des faits narrés. Ce mode de fonctionnement est peu original mais fait son petit effet ici. Je lui reproche simplement son manque d'originalité, et puis je dois avouer que j'ai du mal avec ça. Enfin, la réalisation est de qualité, ce qui m'a réellement surprise : les images sont précises et très belles, les couleurs, toussa, et parfaitement cadrées. Dans Le Mur de l'Humiliation, j'avais affaire à une réalisation plate et sans aucun intérêt tandis qu'ici, la réalisation rend le film très agréable à regarder, prouvant une nouvelle fois que Charles Binamé n'est finalement pas un tocard.

En conclusion, je conseille ce film qui est très bon, et où les talents d'acteur de Xavier Dolan s'y confirment sans aucune difficulté. Les émotions diverses et variées sont au rendez-vous et je ne pense pas que vous serez déçus de prendre la décision de vous arrêter un jour dans ce bureau.
Par Diable le 2015-10-20 12:29:34 Editer
Elephant song

Un film particulièrement triste psychologiquement.
J'avais pas du tout l'envie de le voir au départ, et sur un coup de tête, je l'ai regardé.
Je pense que ce film est intéressant, car peut de film évoque comme sujet principal, l’hôpital psychiatrique.
En plus, les trois acteurs principaux joue super bien ! surtout le malade.
L'histoire teint le fil et est entrainante grâce au intervention de Michael. Des fois, ça s'essouffle, mais c'est un film qui este assez réussi.
La fin était parfaite !

Je le conseille
Par bibiga le 2015-03-10 03:25:15 Editer
Excellent film, j'ai adoré!