Lire la suite...
Activité récente
Films ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel
Globale 6.7
Scénario 7.5
Images 7.5
Emotions 7.5
Suspense 6.5
Musique 6.8
Acteurs 7.5
Originalité 7.5

Dans les listes de visionnage des Cinenautes
Liste Spectateurs Age moyen
Liste de diamant 0
Liste d'Or 5
Liste d'argent 6 22 ans
Liste de bronze 6 24 ans
J'ai vu aussi 8 18 ans
Mes envies 8 19 ans
Je n'ai pas apprécié 0
Ma PAV(pile à voir) 2
Vos favoris l'ont en cinéthèque

Good Kill

Date de sortie

France : 22 Avril 2015

Apprécié pour

Studio

2014
Nationalité : Etats-Unis
Voir plus
Présent dans votre cinéthèque :

Synopsis

Ajouté par Priscil le 18-03-2015
Le Commandant Tommy Egan, pilote de chasse reconverti en pilote de drone, combat douze heures par jour les Talibans derrière sa télécommande, depuis sa base, à Las Vegas. De retour chez lui, il passe l’autre moitié de la journée à se quereller avec sa femme, Molly et ses enfants.
Tommy remet cependant sa mission en question. Ne serait-il pas en train de générer davantage de terroristes qu’il n’en extermine ?
L’histoire d’un soldat, une épopée lourde de conséquences.

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Les derniers commentaires ajoutés

Par coyote0704 le 2016-07-14 08:07:28 Editer
coyote0704 Or
Très bon film traitant de la guerre des USA contre le terrorisme, sujet déjà traité de nombreuses fois au cinéma. A l'exception qu'ici il s'agit d'une guerre à distance puisque le film raconte l'histoire d'un pilote que l'on a assigné à la conduite de drone depuis les USA. Ce capitaine de l'armée est donc destiné à rester dans son pays et à tuer à distance des terroristes comme si il jouait aux jeux vidéos toute la journée. Une vision bien lointaine de ce qu'est une guerre habituellement. Et c'est là tout l'objet de la critique que véhicule ce film :
Spoiler(cliquez pour révéler)
ou comment les Etats-Unis finissent-ils par entretenir une guerre en tirant sur tout ce qui bouge sans prendre aucun risque et comment ils finissent par devenir comme les ennemis qu'ils combattent car ils n'ont plus conscience de ce qui est bien ou mal. Finalement tout cela ne semble être qu'un jeu.

La réalisation est excellente : l'alternance entre 3 lieux nous permet de comprendre la lassitude que le héros peut ressentir. Lui qui est un pilote de l'armée censé voyagé et se battre à l'étranger est ici condamné à ne voir que sa maison, le centre de l'armée où il travaille (son lieu de travail se limitant à une sorte de container) et Las Vegas (ville qui se trouve entre son lieu de vie et son lieu de travail). Le choix de Las Vegas comme lieu de tournage n'est d'ailleurs pas anodin car cette ville se trouve en plein désert. Finalement elle rappelle l'Afghanistan visuellement tout en étant totalement à l'opposé puisqu'ici, au lieu d'essuyer des tirs de combat, on joue au machine à sous et on regarde des femmes dénudées se trémousser dans les hôtels-casino.
La musique est peu présente mais cela fait aussi partie du rendu que veut donner le réalisateur je pense.
Les acteurs sont très bien même si ce type de rôle ne permet pas, à mes yeux, de révéler totalement un comédien car il s'agit ici pour chacun (ou presque) d'être dans la retenu. Ethan Hawke nous montre malgré tout, de façon très subtile je trouve, son changement,
Spoiler(cliquez pour révéler)
petit à petit, en robot qui ne fait qu'exécuter des ordres de plus en plus ridicules.

Au final, un film très intéressant. Andrew Niccol, malgré une filmographie plutôt inégale, réalise ici son meilleur film avec Lord of War.
Par DrunkenSailor le 2015-04-27 18:00:06 Editer
Rarement un film m'aura mis autant mal a l'aise.

Clairement ça change des films de guerre qu'on a l'habitude de voir, pas de scènes d'actions, pas de fusils, pas de danger.
Et c'est là tout le but, la réflexion amené par good kill sur cette nouvelle forme de guerre est vraiment profonde, intelligente, et comme il est marqué sur l'affiche, importante.

La place du soldat comme simple instrument lobotomisé avec pour seul fonction d'appuyer sur la détente, sans aucune justification a part que "nous estimons le risque suffisant" est vivement mise en examen, peut on dire que c'est faire la bonne chose que d'assassiner de sang froid un groupe de gens sans raison tangible alors qu'on regarde une femme se faire violer impuissant, car le coupable n'est pas une menace potentiel pour les états unis ?
Il y a une véritable descente aux enfer durant tout le film, les ordres sont de plus en plus discutables, le personnage joué par Ethan Hawke progressivement de plus en plus atteint psychologiquement, tuant des gens tous les jours comme il jouerait a un fps.

Un des films les plus intelligents de l'année, assurément, un film important oui mais que je ne conseil pas dans l'optique d'un moment de détente !