Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Cinéphile,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Nos publicités sont spécifiquement choisies pour être en harmonie avec notre contenu, centré sur le cinéma. Elles sont non intrusives et peuvent vous connecter avec des opportunités pertinentes et passionnantes dans le monde du cinéma. En bloquant ces publicités, vous limitez non seulement une source de revenus essentielle pour nous, mais vous risquez également de manquer de précieuses informations de l'industrie cinématographique.

Pour que vous puissiez continuer à profiter de nos articles, revues et nouveautés du monde du cinéma, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités spécifiquement pour notre site.

Une fois que vous avez désactivé votre bloqueur de publicités, veuillez cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page et poursuivre votre exploration de l'univers cinématographique.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe CineNode

Films
60 146
Membres
43 290

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par pwachevski 2024-06-09T15:37:36+02:00
Or

J'ai regardé ce film presque par hasard, sans rien en attendre en tout cas, je pensais même que j'allais m'ennuyer au vu de sa thématique romanesque et de son année de sortie. Et quelle belle surprise au final ! J'ai été complètement happée par l'histoire, que j'ai trouvée intemporelle, juste et extrêmement touchante.

Durant la Seconde guerre mondiale, le mari de Thérèse a été déporté, et n'est jamais revenu. Bien des années plus tard, elle croit le reconnaître, en la personne d'un vagabond amnésique. Sur cette base, le film va construire petit à petit une histoire subtile, absolument pas niaise, dont l'émotion montre crescendo, jusqu'à un final assez déchirant. Le film a été parfaitement séquencé, de façon à maintenir un rythme accrocheur mais jamais précipité, avec une montée en puissance progressive. On a l'immense intelligence de laisser planer le doute, permettre l'interprétation personnelle. Cette absence de réponse claire rend d'autant plus complexe la relation qui va se nouer ici. On est partagé entre comprendre cette femme, être heureuse pour elle, espérer nous aussi que la mémoire lui revienne, et un certain sentiment de lutte sans espoir, déraisonnable, qu'elle se fait plus de mal que de bien ainsi. Le vagabond est également intéressant psychologiquement parlant, car on sent que plus personne ne le regarde, ne s'intéresse à lui, qu'on l'évite même. Par conséquent, il ne sait pas gérer cette soudaine attention que lui accorde Thérèse.

Mais si le film a si bien marché sur moi, c'est aussi, je pense, du fait de l'élégance de sa réalisation. On a tous en tête le cliché du vieux film, avec une mise en scène ringarde, une musique agaçante et des acteurs théâtraux à la diction emphatique. Rien, absolument RIEN de ça ici. La modernité de la composition est sincèrement remarquable. La mise en scène est sobre mais diablement efficace, même belle par moment. L'interprétation est de la dentelle, tout dans la retenue, de Georges Wilson, mais surtout d'Alida Valli, avec son charmant accent en prime. L'usage de la musique dans le film a été parfaitement pensé, renforce l'émotion tout en prenant une vraie place dans l'avancée de l'histoire.

Bref, que dire de plus qu'ayez comme moi la curiosité de laisser sa chance à ce film, car pour ma part, on n'est vraiment pas loin du coup de cœur.

Afficher en entier