Lire la suite...
Activité récente
  • 07-10 ajouté par Kaitokid (J'ai vu aussi)
Films ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel
Globale 6.8
Scénario 6.7
Images 6.8
Emotions 7
Suspense 6.8
Musique 6.8
Acteurs 6.8
Originalité 7

Dans les listes de visionnage des Cinenautes
Liste Spectateurs Age moyen
Liste de diamant 10 19 ans
Liste d'Or 15 17 ans
Liste d'argent 20 19 ans
Liste de bronze 16 18 ans
J'ai vu aussi 33 18 ans
Mes envies 14 16 ans
Je n'ai pas apprécié 0
Ma PAV(pile à voir) 5
Vos favoris l'ont en cinéthèque

Pokémon 13 - Zoroark, le Maître des Illusions

Date de sortie

Apprécié pour

Studio

Présent dans votre cinéthèque :

Synopsis

Ajouté par Lily-Hime le 20-12-2013
Sacha et ses amis arrivent à Crown City pour regarder la Pokémon Baker World Cup. Durant leur voyage ils rencontrent un Pokémon nommé Zorua qui est à la recherche de son ami. Ils décident alors de le laisser les accompagner pour pouvoir l’aider. C’est alors qu’un mystérieux Pokémon nommé Zoroark « Le maître de l’illusion » apparaît sous les traits de Raikou, Suicune et de Entei détruisant la ville de Crown City. Au même moment, Célébi apparaît dans la ville après un bond de 20 ans depuis le passé et s’attire de graves ennuis …

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Les derniers commentaires ajoutés

Par mattmattou le 2015-01-30 11:23:30 Editer
Après une excellente trilogie, Pokémon se lance dans un treizième film, le dernier de la quatrième génération, retraçant le périple de Sacha et Pikachu à Sinnoh.
Celui-ci nous présente les deux premiers Pokémon de la cinquième génération, à savoir Zorua et Zoroark, tout en mettant en scène le trio des bêtes légendaires Entei, Suicune et Raikou, en version chromatique, s'il vous plaît, de même que le mignon Célébi.

Ce film est très bon, mais un problème se remarque assez rapidement: il est bien trop centré sur Zorua, Célébi, Pikachu et Tiplouf, laissant peu de dialogues à Pierre, Aurore, ou les protagonistes aidant nos héros dans le film, par exemple, ce qui est regrettable.

Mention spéciale au méchant du film, dont l'histoire est géniale et bien travaillée, sans pour autant qu'il ne soit la caricature du méchant qui fait le mal parce que c'est rigolo - coucou la Team Rocket. En parlant de ceux-ci, j'ai trouvé dommage de ne quasiment pas les voir à l'écran. Oui, ils sont stupides, mais c'est comme ça qu'on les aime.