Lire la suite...
Activité récente
Films ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel
Globale 7.5
Scénario 7.3
Images 7.5
Emotions 7.5
Suspense 6.8
Musique 7.4
Acteurs 7.7
Originalité 7.5

Dans les listes de visionnage des Cinenautes
Liste Spectateurs Age moyen
Liste de diamant 24 19 ans
Liste d'Or 23 18 ans
Liste d'argent 46 20 ans
Liste de bronze 24 20 ans
J'ai vu aussi 33 21 ans
Mes envies 23 19 ans
Je n'ai pas apprécié 1
Ma PAV(pile à voir) 15 19 ans
Vos favoris l'ont en cinéthèque

Nicky Larson et le parfum de Cupidon

Date de sortie

France : 6 Février 2019

Apprécié pour

Studio

2019
Nationalité : français
Voir plus
Présent dans votre cinéthèque :

Synopsis

Ajouté par Mystic_love le 26-09-2018
Nicky Larson est le meilleur des gardes du corps, un détective privé hors-pair. Il est appelé pour une mission à hauts risques : récupérer le parfum de Cupidon, un parfum qui rendrait irrésistible celui qui l’utilise…

Citations et Répliques du Film

Ajouté par Roxy427 le 11-04
(Nicky)
-Si ça marche, je change de sexe.

(Laura)
-Pour une plus grand ?

(Nicky)
-...Très marrant...

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Les derniers commentaires ajoutés

Par Im-a-Sassenach le 2019-11-21 10:56:17 Editer
Bonjour mes petits amis ! Aujourd'hui, je vous retrouve pour la chronique d'un film qui m'intriguait grandement, à savoir Nicky Larson et le parfum de Cupidon. En effet, je n'ai peut-être pas grandi avec le fameux Club Dorothée (je suis née en 1998, je ne vous dis pas ma poisse - l'émission s'est arrêtée en 1997) mais ça ne m'a empêché de voir une poignée d'épisodes de Nicky Larson durant mon enfance sur MCM, de me fendre la poire et de me créer ainsi de très jolis (et salaces) souvenirs. J'étais donc très curieuse de découvrir cette adaptation live-action française de ce manga/anime que j'apprécie beaucoup, qui plus est par un acteur-réalisateur que j'affectionne particulièrement, à savoir Philippe Lacheau, et force est de constater que le résultat a été résolument à la hauteur de mes attentes !

Cependant, je ne vais pas vous mentir : lorsque le projet a été annoncé, j'étais, comme la plupart des fans et autres amateurs du matériau d'origine, fortement dubitative. On le sait désormais, le cinéma occidental et les mangas, ça ne fait généralement pas bon ménage. Et donc forcément, à force de déceptions, on en finit par se blinder face à d'éventuels projets novateurs qui se présentent et presque par en devenir mauvaise langue à l'avance. Personnellement, j'avais in fine décidé de ne pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué et de voir par la suite ce que ça allait donner. Puis la première bande-annonce est tombée et j'ai alors commencé à grincer des dents. Je ne saurais vous dire pourquoi mais cette dernière ne m'inspirait absolument pas. J'étais prête à ce moment-là à faire le dos rond au film à sa sortie, je vous l'avoue honteusement. Et puis, les premières critiques sont parues, pour la plupart étonnamment positives, et c'est ainsi que je me suis retrouvée devant Canal + pas plus tard qu'hier soir pour laisser une fois pour toutes sa chance à Nicky Larson et le parfum de Cupidon. Voilà pour la petite background story. Ce que je retiens de tout ça, c'est que j'aurais dû faire confiance à la bande à Fifi car elle ne m'avait jamais déçue auparavant et il semblerait que cela n'est pas prêt de se produire !

Pour commencer, ce qui m'a tout d'abord frappée avec cette adaptation, c'est l'immense respect qu'elle voue au manga/anime d'origine. Tous les ingrédients qui ont fait de Nicky Larson à l'époque un véritable succès et une œuvre mémorable, autrement dit des personnages complètement barrés et hauts en couleur, une atmosphère démente, déjantée, mais aussi teintée de noirceur qui oscille constamment entre le fou rire et les larmes, à tout le moins, l'émotion profonde, une musique cultissime et un humour lourdingue porté sur la fascination quasi malsaine pour l'anatomie féminine du héros irremplaçable de l'histoire, sont rassemblés ici et mélangés à la sauce Lacheau, ce qui nous donne un long-métrage explosif qui enchaîne les scènes plus folles et délirantes les unes que les autres à un rythme endiablé et qui nous embarque ici dans une aventure inédite complètement dingue au côté entre autres d'un duo Lacheau-Fontan toujours aussi complice qui crève l'écran en tant que Nicky et Laura.

Parlons-en justement du casting ! Comme je vous le disais à l'instant, Philippe Lacheau et Elodie Fontan m'ont indéniablement convaincue dans leur interprétation respective de Nicky Larson et Laura Marconi. J'ai été particulièrement émue par la prestation d'Elodie Fontan qui a su rendre à merveille autant le caractère bien trempé que la vulnérabilité et sensibilité bien cachée de Laura ainsi que le charisme singulier et saisissant de ce personnage. Quant à Philippe Lacheau, on sent qu'il s'éclate tel un grand enfant dans le rôle de Nicky Larson. Il prend véritablement son pied tout en prenant en compte les subtilités et la complexité de son personnage et le rendu est franchement satisfaisant de mon côté. J'avais adoré leur alchimie clairement palpable dans Alibi.com et je l'ai d'autant plus goûtée ici avec Nicky Larson et le parfum de Cupidon. Il semblerait que ce tandem de choc à l'écran (comme dans la vraie vie) ne cessera jamais de me faire rêver et j'en redemande encore de cette alchimie exceptionnelle qui émane d'eux deux dès qu'ils se retrouvent ensemble !

De façon globale, je dirais que chaque acteur de ce film, principal comme secondaire voire "simple" caméo (je n'aime pas l'emploi de cet adjectif car chaque caméo dans ce film s'est retrouvé être un véritable délice à découvrir pour ma part) semble s'être donné les moyens de lâcher totalement prise et d'incarner leur personnage jusqu'au bout du bout afin de prendre véritablement part à la pure folie ambiante qu'a dû être le tournage de ce film. Ça se voit qu'ils prennent des risques, qu'ils osent et qu'ils le font à fond pour être le plus proche possible de l'essence incomparable à aucune autre du manga originel. Dans ma tête, je m'imagine le plateau de tournage de Nicky Larson et le parfum de Cupidon comme ayant été un authentique terrain de jeu qui se prenait tout de même un tant soit peu au sérieux afin d'offrir le meilleur cadeau possible aux fans de la première heure ainsi qu'au public dans son ensemble, qui laissait la part belle à l'imagination et à une créativité sans limites et où la bonne humeur devait régner en maîtresse incontestée. En tout cas, c'est l'effet qu'a produit sur moi ce film : celui d'une franche rigolade d'1 h 35 continue qui m'a redonné le sourire jusqu'aux oreilles et qui n'a pas manqué de me surprendre et de me captiver à chaque seconde qui passait !

Dernier point qu'il me semblait capital à aborder : la double-lecture que l'on peut avoir de ce long-métrage. En effet, en dehors de l'aspect comédie et film à rebondissements sacrément réussis, Nicky Larson et le parfum de Cupidon est truffé de références à la célèbre émission télévisée qui a permis à l'anime d'origine d'être diffusé en France. J'avais justement peur de cette caractéristique-là du film car, si j'essaye de m'intéresser un maximum à ces années bénies qu'ont été celles du Club Dorothée et que je n'ai malheureusement pas connues, je suis en revanche loin d'être au parfum (ha, ha !) vis-à-vis de tous les dessins animés nippons qui ont pu passer à l'antenne à cette époque-là. Pour autant, je ne dirais pas que tous ces clins d'œil savamment intégrés au film empêchent tous ceux qui n'ont pas vécu leur plus tendre enfance avec la véritable marraine bonne fée qu'était et restera Dorothée de pleinement savourer ce dernier à sa juste valeur. Bien au contraire, cela nous permet de nous pencher plus avant sur cette période bienheureuse de la télévision française et de voir naître en nous ce désir impérieux de se renseigner plus à son sujet en regardant notamment ces fameux dessins animés d'antan et en souhaitant par la suite revisionner Nicky Larson et le parfum de Cupidon pour constater si l'on parviendrait à saisir plus de clins d'œil que la première fois.

Pour conclure, je vous recommande chaudement, du plus profond de mon cœur, de voir au moins une fois Nicky Larson et le parfum de Cupidon. C'est complètement barré mais cela reste totalement cohérent et intelligent dans son grain de folie. Ce film est effectivement extrêmement complet et je pense pouvoir dire sans trop me tromper qu'il n'a rien à envier à ses homologues américains en matière d'adaptations occidentales de manga. Avec les moyens à son bord et sa propre identité humoristique et cinématographique, Philippe Lacheau nous propose ce que j'ai perçu comme un véritable giga épisode inédit made in cocorico de Nicky Larson au plus proche de l'essence de la série originelle et de son ambiance à la fois tout ce qu'il y a de plus bon enfant et sérieuse tout en rendant hommage à la télévision pour enfants française de la plus ingénieuse des façons. Chapeau l'artiste !
Par Rayathea le 2019-08-28 11:24:38 Editer
Rayathea Or
J'ai passé un très bon moment avec ce film qui multiplie les clins d'œil et les références. Les scènes d'actions sont bien menées, je ne me suis pas ennuyée.
Par Ajcerise le 2019-08-06 23:18:24 Editer
J'ai bien aimé cette adaptation : j'ai beaucoup ri et les scènes sont vraiment super !
On passe un excellent moment :)
Par laulau1796 le 2019-07-02 08:46:11 Editer
Un film drôle (voire même parfois lourd) et original qui permet de passer un bon moment en famille. Les acteurs sont fabuleux et permettent à cette comédie de gagner en profondeur (malgré le thème assez léger).
Par KatyMiny le 2019-03-31 11:59:34 Editer
Si vous n'êtes pas de la génération club Dorothé, vous risquez de passer à côté de toutes les références génialissime de ce film.
Je suis retombée en enfance : l’adaptation est juste parfaite, les musiques sont là, les personnages sont fidèles à la version mangas. On rit, on a de l'émotion, des souvenirs.
J'attend avec impatience sa sortie en DVD.
Par Vampilou le 2019-03-19 13:20:42 Editer
Une comédie hilarante !

Pour tout vous dire, la première bande-annonce ne m’avait clairement pas emballée, puis, j’ai vu de nombreux avis négatifs, mais également de très bons, alors j’ai voulu me faire ma propre opinion et je ne le regrette pas. Alors bien sûr, ce ne sera pas le film de l’année, mais très honnêtement, je n’ai pas boudé mon plaisir et surtout, il faut le replacer dans le contexte du manga et ne pas le prendre comme une comédie lambda. Effectivement, c’est tout de même une adaptation d’une série assez culte des années 80, en cela, il en respecte totalement l’ambiance, les codes ou l’univers, ce qui n’a peut-être pas plu à ceux qui ne connaissaient pas et qui ont pu trouver l’ensemble très caricatural. On ne va pas se mentir, ça l’est évidemment, mais c’est justement l’identité du manga, ce côté un peu too much, brut de décoffrage, c’est ce qui en fait sa force et son authenticité, on aime ou on aime pas, reste que c’est bien fait. Comme toujours, je suis assez fan de la réalisation de Philippe Lacheau, je trouve qu’il a beaucoup de talent, on reconnaît bien sa patte, même si, dans ce cas particulier, il a dû ajuster son style à un monde bien précis. Pour le coup, j’étais assez bluffée par les scènes d’action qui sont vraiment de qualité, ce qui me faisait très peur d’ailleurs, mais quelle surprise de voir que les combats sont excellents et formidablement chorégraphiés. Mention spéciale pour les quelques scènes en vue à la première personne, qui sont d’autant plus immersives et également pour les effets spéciaux, qui eux aussi sont tout particulièrement réussis. En ce qui concerne le scénario, on aurait pu s’attendre à pas grand-chose et bien que ce soit un peu fouillis dans le déroulement, ce n’est pas si bas de gamme que ça. L’intrigue est plutôt simple en apparence, mais chose non négligeable, elle nous réserve tout de même de belles surprises et surtout, elle se tient du début à la fin. Les rebondissements sont bien présents, on ne s’ennuie pas une seconde, on se laisse porter tout simplement, sans aucune prise tête, mais pas non plus dans la débilité profonde, c’est vraiment justement dosé. N’oublions pas que c’est évidemment une comédie, j’avoue sans honte, avoir eu de vrais fous rire, oui, c’est un peu con, un peu gros parfois, mais très franchement, ça fait tellement de bien aussi, alors tant que le respect est là, pourquoi se priver. Quant au casting, il est toujours aussi bon, Philippe Lacheau correspond totalement au personnage, j’ai un vrai coup de cœur pour Élodie Fontan et Tarek Boudali est plus fou que jamais.

En bref : Une comédie délicieusement déjantée, à l’humour bien pimenté, qui a su respecter l’univers bien particulier du manga et qui nous fait partager une excellente aventure rocambolesque !

Avis complet sur le blog : https://vampiloufaitsoncinma.com/2019/03/19/nicky-larson-et-le-parfum-de-cupidon/
Par Douine33 le 2019-02-26 23:42:57 Editer
Comme beaucoup de personnes, j'étais tout d'abord sceptique. Ayant l'habitude de ces classiques que l'on réadaptait en films et qui au final ''salissaient l'image'' de celui-ci, ''Nicky Larson a été une très agréable surprise.
Les acteurs ont été très surprenants et ont parfaitement incarné leurs rôles. Bien qu'au début j'étais sceptique pour celui de Nicky (que je trouvais pas assez charmeur et trop obsédé sexuel) je me suis finalement laissée conquise. Il avait ce côté amusant mais aussi protecteur et attachant que j'aimais particulièrement chez Nicky.
L'actrice de Laura est une pépite, elle a ce caractère à la foi assuré mais aussi soucieux, surtout envers Nicky.
Les deux acteurs ont cette alchimie, ce lien qui les unis qui fait qu'ensemble je trouve qu'ils forment un magnifique duo.
Pour être honnête, je n'aurais jamais crus pouvoir pleurer devant un film au cinéma, surtout un film français, pourtant
Spoiler(cliquez pour révéler)
je dois bien avouer que la scène où Nicky ''se sacrifie'' pour Laura m'a fait verser quelques larmes
.
Pour finir, je tiens a ajouter que je ne suis pas de la génération qui a connu Nicky Larson, c'est bien plus tard, quand ma mère me l'a montré en me disant que c'était ce qu'elle regardait quand elle était ado, que c'est devenu un animé que j'ai beaucoup apprécié et qui pour moi traverse les années sans ''vieillir''.

J'ajouterai enfin que si vous hésitez à aller le voir, foncez, foncez tout de suite. Je vous le conseille très fortement !
Par Elenwe le 2019-02-26 14:32:31 Editer
Une agréable surprise ! Les blagues lourdes de l'animé étaient présentes et j'ai bien ri. Les scènes d'actions étaient propres. Un super film.
Un bel hommage à l'enfance de ceux qui comme moi le regardaient dans le club Dorothée.
Par nolwenn03 le 2019-02-23 21:35:19 Editer
Un petite pépite made in Phiphi, un régal de le retrouver dans cette adaptation, les acteurs sont comme toujours extraordinaires, l'humour est absolument parfait, les plans sont magistraux, le scénario est complétement dingue, je suis fan !
Par Sophie-78 le 2019-02-23 08:55:16 Editer
Sophie-78 Or
En dépit de ce que tout le monde craignait, Philippe Lacheau a su rendre un véritable hommage à Nicky Larson avec ce film. Certes, les gags sont parfois lourds et les allusions au sexe sont nombreuses, mais n'est-ce pas aussi ce qui nous faisait tant rire avec l'anime ? Les références au Club Dorothée apportent un autre niveau de lecture à ceux qui l'ont connu (voir les sous-titres lors du reportage télévisé).
Je retiens surtout les scènes de bagarres, où Lacheau a parfaitement démontré son amour du personnage : tirer sur une moto en pleine course, presque sans viser, tirer 6 fois dans le même trou, sans oublier la fusillade finale qui est très bien chorégraphiée. Il a su s'approprier le rôle titre, jusqu'à reproduire certaines de ses expressions.
Peut être pas le film de l'année, certes, mais une vraie rigolade, qui glisse petit à petit vers un véritable film d'action, et en tout cas reste de bout en bout un Nicky Larson plus que crédible, à ne surtout pas bouder. Mention particulière à Élodie Fontan, qui campe une très belle Laura.
Une suite ?