Lire la suite...
Activité récente
  • 27-08 ajouté par ThibM (Mes envies)
Films ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel
Globale 8.5
Scénario 7.7
Images 8.3
Emotions 7.7
Suspense 6.5
Musique 7.3
Acteurs 9
Originalité 8.3

Dans les listes de visionnage des Cinenautes
Vos favoris l'ont en cinéthèque

Tokyo!

Réalisateurs

Réalisateur

Réalisateurs

Date de sortie

France : 15 Octobre 2008

Apprécié pour

Studio

Présent dans votre cinéthèque :

Synopsis

Ajouté par Cellophane le 22-12-2013
"Interior Design"

Un jeune couple tente de s'installer à Tokyo. L'ambition du jeune homme est claire, devenir réalisateur. Quant à sa compagne, plus indécise, elle a le sentiment diffus de perdre le contrôle de sa vie. Tous les deux se noient dans cette ville sans repères, jusqu'à ce que la jeune femme, trop seule, devienne l'objet d'une étrange transformation…

"Merde"

Une ignoble créature sème la panique et la mort dans les rues de Tokyo. Les media la surnomment “La Créature des Égouts”. L'armée finit par la capturer. Il s'agit d'un homme, d'une civilisation inconnue, qui se fait appeler Merde. Son procès déchaîne les passions.

"Shaking Tokyo"

Depuis plus de dix ans, il est hikikomori. Il vit enfermé dans son appartement, réduisant au strict minimum tout contact avec le monde extérieur. Lorsque la livreuse de pizza s'évanouit chez lui durant un tremblement de terre, l'impensable arrive, il tombe amoureux. Peu après il apprend que la jeune fille devient hikikomori à son tour. Osera-t-il franchir la porte qui sépare son appartement du reste du monde ?

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Les derniers commentaires ajoutés

Par Raphaellakay le 2015-05-19 19:03:25 Editer
Le court-métrage de Gondry est excellent, pour une fois il a su réfréner son délire et faire quelque chose de très bien. Sans trop partir dans de grands délires il nous livre une histoire intéressante avec un dénouement inattendu. En somme, il devrait peut-être se limiter aux court-métrages (ou au film comme The Green Hornet - c'est mon avis, j'assume)

Le second court-métrage, je ne veux même pas en parler. C'est comme manger quelque chose de délicieux (le court-métrage de Gondry) et d'un coup se retrouver avec un plat avarié : merci Leos Carax. Première et dernière fois que je regarde quelque chose de ce réalisateur.

Le dernier est une vraie perle ! Après l'horreur de Carax, on a Bong Joon-Ho qui met en scène un hikikomori. Les images sont impeccables tout comme les acteurs.

Conclusion : regardez le début et la fin, mais sautez le milieu ça n'en vaut vraiment pas la peine.
Par pwachevski le 2014-09-19 16:53:04 Editer
pwachevski Or
Comme toujours avec les films fait de plusieurs courts-métrages, il est difficile de les noter tant les différences entres les séquences peuvent être énormes. Pour faire simple, j'ai aimé "Interior Design" et "Shaking Tokyo", mais j'ai détesté "Merde". Après réflexion, je me suis dis qu'il n'y a pas de raison que deux excellentes histoires pâtissent de la médiocrité d'une troisième... Donc je met l'ensemble du film en liste or, mais très franchement, "Merde" j'aurais pu le mettre en pas apprécié.

"Interior Design" de Michel Gondry est un court-métrage que j'ai trouvé parfaitement bien construit. Malgré le peu de temps imparti, on a parfaitement bien réussi à développer des personnages originaux, attachants et plein de personnalité. On a aussi réussi l'exploit de mélanger plusieurs genres (drame, humour, fantastique), sans réelle transition, mais de façon à ce que ça fonctionne quand même.
La réalisation est agréable, tout comme le jeu des acteurs. Les touches d'humour font mouche et allègent vraiment l'ambiance sans jamais tomber dans le lourdingue. La BO est assez sympathique, bien que j'ai trouvé la musique un poil trop présente.
Ce que j'ai vraiment adoré dans cette histoire, c'est sa conclusion ultra originale, qui aurait facilement pu tomber dans la débilité, et finalement pas du tout. On nous propose une morale assez mignonne, à laquelle j'ai totalement adhéré.
Seul point négatif : à part cette conclusion, l'intrigue ne présente pas une très grande originalité.

"Merde"... Je vais pas entrer dans les détails sinon je vais encore m'énerver, mais très franchement, plus je vois le travail de Leos Carax moins je comprend son succès. J'ai trouvé toutes ses créations ridiculement prétentieuses (enfin celles que j'ai vu), ce court-métrage ne fait pas exception à ce constat. Je pense néanmoins que les amateurs de ce réalisateur y trouveront leur compte, car il m'a semblé égal à lui-même. Je pense aussi que ça peut être un complément intéressant de "holy motors" car il y a un personnage en commun.
Comme toujours, Denis Lavant propose une excellente prestation d'acteur. C'est définitivement le seul élément du cinéma de Carax que j'apprécie.

"Shaking Tokyo" de Bong Joon-Ho est le court-métrage que j'ai préféré. J'ai été totalement envoutée par cette histoire d'amour improbable et très originale, portée par une réalisation simplement parfaite. La mise en scène est inventive, les acteurs sont bien dirigés, les décors et la photographie sont magnifiques. Et surtout, l'énorme point fort de cette histoire : les émotions du personnage sont parfaitement retranscrites à l'écran. De prime abord, c'est le genre de personnage dans lequel personne ne peut se reconnaitre, et on est finalement en empathie totale avec lui.
Rien à dire de plus, à part que j'ai adoré. J'aurais pas dis non à un long-métrage de cette histoire !

J'ajouterais que d'une façon général, dans les 3 histoires, j'ai été un peu dérangé par le fait qu'on ne rende pas du tout hommage à la ville de Tokyo ou à la culture japonaise. Au contraire, on dirait qu'on s'est efforcé d'en montrer les aspects les plus négatifs et les moins glamours. Même si ça ne gâche pas la qualité du film, ça m'a laissé perplexe.