Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Cinéphile,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Nos publicités sont spécifiquement choisies pour être en harmonie avec notre contenu, centré sur le cinéma. Elles sont non intrusives et peuvent vous connecter avec des opportunités pertinentes et passionnantes dans le monde du cinéma. En bloquant ces publicités, vous limitez non seulement une source de revenus essentielle pour nous, mais vous risquez également de manquer de précieuses informations de l'industrie cinématographique.

Pour que vous puissiez continuer à profiter de nos articles, revues et nouveautés du monde du cinéma, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités spécifiquement pour notre site.

Une fois que vous avez désactivé votre bloqueur de publicités, veuillez cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page et poursuivre votre exploration de l'univers cinématographique.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe CineNode

Films
58 185
Membres
39 181

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Amok 2023-12-02T17:18:09+01:00
Vu aussi

Que dire ? J'aime beaucoup David Fincher et j'avais hâte de voir ce film, mais je dois dire que je suis resté un peu sur ma faim. Rien de très exaltant dans ce film qui se laisse voir, sans plus.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kascobol 2023-11-20T17:39:25+01:00
Bronze

Encore un film ou l’on se prend de sympathie pour le méchant. C’est la mode.

Mais ce n’est pas le plus important du film.

On suit l’histoire de ce tueur, et il nous fait comprendre l’importance de l’influence du battement d’ailes d’un papillon, ou bien de la chute du faucon noir…😉

Il y a de l’action, et de la réflexion, ca se regarde bien.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Davunk 2023-11-14T10:41:19+01:00
Argent

Il n'a pas de nom. Et il tue. Voilà ce qu'il est. Et il est diablement efficace. Mais lorsqu'il se foire sur un de ses contrats, il doit être effacé. Du coup, il va devoir régler ce petit probléme avant de disparaitre...

Côté pitch, c'est trés simple. Ce n'est pas ce qui intéresse Fincher. Ni Fassbender d'ailleurs. Non, ce qui les intéresse, c'est le côté froid de ce tueur, c'est toute sa mécanique, ce qu'il passe du temps à mettre en place avant que, fatalement, ça finisse par dérailler. Trop souvent. Le paralléle avec Fincher est évident. Le bonhomme est maniaque, méticuleux, tellement que nombre d'acteurs ne veulent plus travailler avec lui, tout en reconnaissant son talent. Mais malgré tout, il y a toujours un grain de poussiére dans sa machinerie. Mauvaise fenêtre de sortie, producteur trop intrusif... The Killer est donc fascinant pour ce qu'il est en dehors du film. Pour ce qu'on voit, par contre, c'est froid (forcément), sans émotion, sans empathie. Et c'est un choix conscient mais 2h, c'est long et il ne trouve pas suffisamment le moyen de les combler. Avec ce film, Fincher livre un film esthétiquement classe, bien interprété, précis, mais pas assez direct, dont la voix off, nécessaire, est cependant trop présente. Un trés bon film, mais mineur dans une carriére par ailleurs majeure !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pwachevski 2023-11-11T14:03:04+01:00
Argent

C'est le film que j'attendais le plus cette année ! Mais vraiment, là j'ai à nouveau 10 ans je viens de voir le dernier Harry Potter. Je suis dans cet état parce que c'est le retour de David Fincher, et que j'adooooore ce réalisateur. Parce que c'est le retour de David Fincher sur un thriller, s'il ne faut pas le réduire à cela, c'est quand même incontestablement le genre où il excelle le plus. Et puis parce que c'est le retour de David Fincher, sur un thriller, avec Michael Fassbender dans le rôle titre *insérez un cri strident de fangirl ici*. Ça fait un moment qu'on a perdu ce bougre des radars, son dernier bon film, il faut remonter jusqu'à 2016, pourtant c'est un excellent acteur. Je suis tellement contente de retrouver, enfin, et d'autant plus s'il est associé à un réalisateur que j'aime au moins autant que lui.

On part donc pour 2h à suivre notre tueur à gage psychorigide, philosophique et fan des Smiths (<3 moi aussi c'est complètement dans la BO de ma vie). Le début du film m'a semblé un peu bizarre, d'autant plus pour une sortie en streaming, qui normalement vous accroche à votre siège tout de suite pour que vous ne partiez surtout pas ailleurs. Ici on est au contraire très bavard, presque lent, sans qu'on comprenne totalement dans quoi on s'embarque. Puis le tueur fait une grosse bourde, est lâché par ceux qui l'emploient, il va donc devoir remonter à la source avant qu'ils ne le retrouvent et là on se laisse ensuite porter par la magie du film.

Pourtant ce n'est honnêtement pas une intrigue originale, trèèèèèèèès loin de là. Le tueur à gage et surtout la thématique de la vengeance, on en a un peu déjà bouffé à toutes les sauces (au hasard Piégée de Soderbergh - déjà avec Fassbender - et la totalité de la filmographie de Jason Statham aussi). Le côté "surhomme" du tueur, ne rencontrant jamais de difficulté majeure dans sa quête est également un peu trop facile. Ce n'est pas la première fois que Fincher s'attaque à un thème un peu éculé (les tueurs en série dans Seven et Zodiac, ce n'est pas d'une originalité folle non plus) mais on le sent quand même moins inspiré ici, car on n'échappera cette fois pas à un sentiment de film trop linéaire et sans suspense particulier (c'est con quand même pour un thriller).

Par contre, à part ça, c'est un film d'une propreté absolument remarquable.

Le film est très bien écrit, pas d'erreur de cohérence et une gestion du rythme assez impeccable. Cette espèce de monologue intérieur du tueur est vraiment percutant, avec pas mal de matière à réflexion et même des pointes d'un humour piquant qui font vraiment mouche. Franchement ça m'a complètement rappelé l'esprit de Fight Club à de nombreux moment, notamment lorsqu'on aborde les problématiques les plus contemporaines (le côté hyper connecté, hyper intrusif, mais pas plus protecteur, qui baigne tout le film, c'est du génie). On voyage physiquement, on traverse plusieurs pays, mais aussi mentalement, notre personnage évolue au fil du film, on crée dans chaque phase du récit une ambiance différente des autres, on n'a jamais de routine et du coup on s'ennuie pas, à aucun moment du film.

A part le filtre verdâtre un peu pisseux qui a été appliqué sur les images, et dont je ne suis pas fan fan j'avoue, je n'ai rien à redire sur la réalisation. La mise en scène est ultra précise, que ce soit dans les scènes d'action ou les scènes plus intimistes. Il y a un vrai regard de cinéaste. La musique est bien employée, même si on aurait pu aimer plus de créations originales. Il y a un gros travail sur la photographie également, les jeux sur les lumières etc... on s'efforce vraiment de créer des ambiances marquantes (le combat avec "la brute", nouveau chef d’œuvre de clair obscur).

Et puis on a donc cet excellent Michael Fassbender !!! Pourtant je ne m'attendais pas nécessairement à ce que ce soit un rôle très marquant. Enfin je veux dire que sur le papier, c'est pas un nouveau Tyler Durden (Fight Club), c'est pas une nouvelle Amy Dunne (Gone Girl), c'est pas un personnage qui par essence a une singularité qui va vous marquer. C'est juste un autre tueur à gage sur le papier. Mais en fait si, ce tueur est vraiment singulier dans sa façon de penser et de parler en revanche assez peu ; ce qui amène en plus une difficulté d'interprétation, car c'est finalement un rôle deux en un : acteur quasiment muet, mais narrateur très bavard. Je ne veux pas faire ma chieuse prétentieuse de base, mais pour le coup c'est VRAIMENT un film à voir absolument en VO, car une très grosse partie du travail d'interprétation ne se joue pas à l'écran mais sur la voix off. Même si vous ne parlez pas anglais, vous percevez le ton, l'intonation, le rythme, bref l'intention qui met l'acteur quand il fait cette narration et qu'un doubleur, même certainement talentueux, ne peut reproduire à la perfection.

Bref, Fassbender, en plus d'apporter tellement de bonnes choses au film, nous marque vraiment. Les scènes sans l'acteur principal se comptent sur les doigts d'une main. Tout tourne autour de lui, c'est lui qui fait que le film fonctionne ou sera une sombre bouse. Et nul doute que le film fonctionne, avec sa colère froide mais millimétrée, qui laisse place à personne d'autre (à part peut-être Tilda Swinton a qui on a offert une très jolie scène). Il est littéralement le film et le personnage, on ne pourrait pas l'imaginer autrement que de la façon dont il l'interprète. Voilà, t'as gagné Michael, tu quittes ma vie pendant 6 ou 7 ans, tu reviens sans prévenir, avec une réalisation qui cherche même pas à nous cacher que tu as vieilli, tu claques des doigts et je suis à nouveau amoureuse de toi (oui, j'ai des relations toxiques avec des acteurs hollywoodiens).

Il y a un peu de fangirlisme primaire dans mon appréciation, je le reconnais. Mais pas seulement non plus, puisque même si ce n'est clairement pas le meilleur film de Fincher, c'est quand même un film avec de très belles qualités et qui m'a fait passer un excellent moment.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode