Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Cinéphile,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Nos publicités sont spécifiquement choisies pour être en harmonie avec notre contenu, centré sur le cinéma. Elles sont non intrusives et peuvent vous connecter avec des opportunités pertinentes et passionnantes dans le monde du cinéma. En bloquant ces publicités, vous limitez non seulement une source de revenus essentielle pour nous, mais vous risquez également de manquer de précieuses informations de l'industrie cinématographique.

Pour que vous puissiez continuer à profiter de nos articles, revues et nouveautés du monde du cinéma, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités spécifiquement pour notre site.

Une fois que vous avez désactivé votre bloqueur de publicités, veuillez cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page et poursuivre votre exploration de l'univers cinématographique.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe CineNode

Films
60 114
Membres
43 230

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode

Le deuxième Acte



Description ajoutée par Elowenn 2024-01-05T17:29:38+01:00

Synopsis

Florence veut présenter David, l’homme dont elle est follement amoureuse, à son père Guillaume. Mais David n’est pas attiré par Florence et souhaite s’en débarrasser en la jetant dans les bras de son ami Willy. Les quatre personnages se retrouvent dans un restaurant au milieu de nulle part.

Afficher en entier

Classement en cinéthèque - 24 spectateurs

réplique

Réplique ajouté par milenawerren65 2024-06-08T17:46:09+02:00

Ce que je préfère pour le moment, c’est écouter le bruit du silence.

Afficher en entier

Bande annonce

Vidéo ajoutée par pwachevski 2024-05-20T16:39:40+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par LaMirandole 2024-05-28T10:07:06+02:00
Or

Dans la veine du daim donc avec une "histoire" qui est relativement cohérente. Non seulement, c'est une réflexion sur le cinéma mais c'est aussi une mise en abîme assez jubilatoire. Se perdre dans les films de Dupieux ressemble à une aventure philosophique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Camille45 2024-05-26T15:14:31+02:00
Argent

Déjà ça m'a fait plaisir d'apprécier un film de Quentin Dupieux, après Daaali que j'avais assez mal digéré malgré un gros budget.

Ici on trouve un film plus simple, découpé en 3 parties. Un travelling des deux duos qui expriment avec humour les travers du monde du cinéma. Dans ce film, le spectateur se fait bien manipulé, la limite entre la réalité et la fiction est très fine et on ne sait jamais vraiment où se situe l'action.

J'ai aimé une des répliques qui dit que le cinéma ne sert à rien et c'est pour ça que c'est cool le cinéma.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pwachevski 2024-05-20T16:37:11+02:00
Bronze

Si j'ai passé un relativement bon moment, car l'ensemble est plutôt distrayant, je peine tout de même à être pleinement séduite pas le dernier né de Quentin Dupieux. Malgré de bonnes idées, j'ai le sentiment d'un film pas entièrement abouti et trop inégal.

La partie centrale du film est assez sympa ; une fois que les personnages et les décors sont posés, qu'on a bien intégré la mécanique du film, mise en abyme d'un tournage de film se passant mal. On se laisse plutôt prendre au jeu, le rythme est bon, l'humour est là (l'échange au téléphone avec la mère m'a fait mourir de rire). Le casting a des hauts et des bas, mais globalement inspire la sympathie. J'ai trouvé Vincent Lindon parfait, le meilleur du quatuor pour moi. Léa Seydoux sonne un peu faux par moment, mais propose aussi des nuances de jeu que je ne lui connaissais pas jusqu'alors (notamment les ruptures brutales de style, qu'elle gère parfaitement). Louis Garrel, j'ai toujours eu du mal avec son jeu, que je trouve peu naturel, donc joker. Et Raphaël Quenard a une toute autre façon de jouer que ses camarades, moins technique, plus instinctif, il apporte donc quelque chose d'assez frais dans la dynamique du film. Manuel Guillot joue le seul personnage secondaire du film, je le découvre ici, il est parfaitement crédible dans son rôle. Bref, j'ai plutôt mordu à l'hameçon dans cette partie centrale.

Mais avant cela, l'introduction du film est plutôt ratée, limite gênante. Même en connaissant l'univers de Dupieux, je me suis demandée sur quoi j'étais tombée. On commence sur un interminable plan séquence travelling arrière, montrant un échange entre le personnage joué par Louis Garrel et celui de Raphaël Quenard. Échange enchaînant à peu près tous les arguments reac du moment, littéralement "on peut plus rien dire de toute façon, fait gaffe à la cancel culture et moi je suis pas un pédé". Suivi d'un autre traveling interminable du même style, cette fois entre Vincent Lindon et Léa Seydoux, lui a l'inverse très écolo bobo, quoi qu'un peu reac aussi "le cinéma c'est plus ce que c'était". Bon. Chacun interprétera l'introduction comme il l'entend. De mon côté j'ai trouvé que loin de s'équilibrer, ça donnait plutôt l'impression de se moquer du second discours (en montrant notamment l'incohérence du personnage, le fait qu'il n'a pas de vraies valeurs) et d'adhérer au premier. L'effet est étrange dans tous les cas, et surtout nullement de nature à créer le débat. Ceux qui adhèrent déjà seront contents, ceux qui adhèrent pas vont hurler et ceux qui ne savent pas trop où ils en sont en seront toujours au même stade. Ça ne fera bouger d'aucune manière les lignes et on n'échappe pas à l'effet narcissique d'un petit monde, dont on ne fait pas partie, qui se regarde.

Quant à la fin, je l'ai trouvée ratée, mais pour une autre raison. Elle m'a plutôt laissé le sentiment qu'on ne savait plus trop où on allait, et qu'on tombait du coup dans une espèce de surenchère pas franchement utile. On reprend la formule du traveling ne fonctionnant toujours pas très bien, en s'enfonçant encore plus dans les thématiques pouvant créer le malaise ou au contraire trop brumeuses pour faire mouche. On sort du chapeau des "révélations" qui n'en sont pas Spoiler(cliquez pour révéler)on découvre l'homosexualité des deux personnages sans que ça ne provoque rien d'intéressant. Et l'ultime scène à clairement un goût de déjà vu.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Le deuxième Acte" est sorti 2024-05-14T01:02:22+02:00
background Layer 1 14 Mai

Date de sortie

Le deuxième Acte

  • France : 2024-05-14 (Français)

Activité récente

Nebula l'ajoute dans sa cinéthèque or
2024-06-01T22:25:58+02:00
Otchi l'ajoute dans sa cinéthèque envies
2024-05-29T21:49:03+02:00
Ccnd l'ajoute dans sa cinéthèque argent
2024-05-21T14:04:05+02:00
Melinoe l'ajoute dans sa cinéthèque or
2024-05-20T00:32:34+02:00
Buzz3 l'ajoute dans sa cinéthèque envies
2024-05-17T18:57:47+02:00
FauGDCP l'ajoute dans sa cinéthèque or
2024-05-16T09:59:53+02:00

Évaluations

Les chiffres

spectateurs 24
Commentaires 3
répliques 1
Evaluations 12
Note globale 6.08 / 10