Lire la suite...
Activité récente
Films ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel
Globale 8
Scénario 8.3
Images 7.7
Emotions 8.3
Suspense 6.7
Musique 7.3
Acteurs 8.3
Originalité 8.3

Dans les listes de visionnage des Cinenautes
Vos favoris l'ont en cinéthèque

The United States of Leland

Date de sortie

Dvd France : 1 Octobre 2013

Apprécié pour

Studio

2003
Nationalité : Américain
Voir plus
Présent dans votre cinéthèque :

Synopsis

Ajouté par morrigan le 18-12-2013
Leland Fitzgerald, un frêle adolescent de seize ans, poignarde à mort un jeune garçon et se retrouve dans un centre de détention pour mineur. Il y fait la connaissance du professeur Pearl Madison avec lequel il développe une relation privilégiée. Au fil de leur conversation, Pearl met à jour l'énigmatique Leland et les raisons qui l'on poussé à commettre l'irréparable.

Citations et Répliques du Film

Ajouté par morrigan le 18-12-2013
Le plus dur c’est de savoir qu’il y a de la bonté chez les gens. La plupart du temps elle reste enfermée en eux. C’est peut être parce que l’on a peur du malheur que l’on a un Dieu, ou alors parce que l’on a peur du bonheur. Parce que, s’il n’y a pas de Dieu, ça veut dire que c’est en nous, et que l’on pourrait faire le bien tout le temps si on voulait. Donc quand on fait le mal c’est que l’on veut faire le mal, ou que l’on est obligé, ou peut-être que l’on a simplement besoin du mal pour nous rappeler ce qu’est le bien après tout.

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Les derniers commentaires ajoutés

Par Cellophane le 2019-05-20 07:23:34 Editer
Un film pas désagréable.
Il s’écoule, assez lentement, avec une narration posée d’un Gossling posé et pas séducteur pour un rond, cette fois. Il discute avec une personne posée quand ses parents s’inquiètent peut-être, en fond, très posé. Cela dit, les parents de la victime aussi sont posés, comme sa sœur. Même les co-détenus sont posés. Tout le monde est posé.
Il s’en dégage donc une ambiance tranquille dans laquelle on s’enfonce tranquillement, forcément.
Le propos est intéressant (les propos, d’ailleurs), la tristesse du monde, la volonté de faire le bien ou le mal… Même le « retournement » final est intéressant dans cette prison…
Mais tout est tellement posé que ça perd de son importance.
La mère est effondrée une fois. Tout le reste finit par paraître habituel, routinier, et on n’est pas pris aux tripes – même si on peut apprécier intellectuellement.
Un film qui n’est donc pas désagréable, qu’on suit comme le cours d’un petit ruisseau, en flânant, mais qui n’est pas impressionnant ou hyper marquant.
Par LauraPalmer le 2015-12-19 18:10:45 Editer
Un film qui avait du potentiel, une histoire forte, un personnage principal intéressant, et pourtant il m'a laissé une impression d'inachevé.
La réflexion est assez survolée, il y a certes quelques dialogues intéressants, la voix off de Leland est une bonne idée mais je n'ai pas été réellement bouleversée.
Par minir le 2015-07-29 13:39:38 Editer
Un film vraiment triste, le raisonnement du personnage est intéressant et à comprendre tout le long du film. Ryan Gosling est génial dans ce film.
Par morrigan le 2013-12-18 11:57:30 Editer
Un de mes films préférés, dans l'ambiance d'American Beauty. Un rythme lent permettant d'observer et de se concentrer sur la voix-off de Leland (Ryan Gosling).
Leland qui a tué le frère handicapé de sa petite amie explique au cours du film ses motivations et ses interrogations sur la race humaine.