Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier
Par Eparm12 le 2014-06-11 14:03:46 Editer
Alors, comment dire? J'ai aimé ce film et je l'ai détesté à la fois. Il est horrible, vraiment horrible. Tout est glauque, l'histoire est sombre, la fin, n'en parlons pas. Les plans et les images sont très beaux, les décors magnifiques, très bien travaillés.

Cependant, j'ai comme une sensation de tristesse qui perdure après l'avoir visionné. Ce film a beau être très bien, il n'en demeure pas moins assez violent, dure et très triste. L'actrice qui joue Ofélia m'a subjuguée, elle est mimi comme tout et incarne bien son rôle. Je suis quand même déçue car je m'attendais à quelque chose d'encore plus fantastique mais finalement non, les notions historiques prennent tellement de place qu'elles ne permettent pas d'apprécier, du moins pour moi, le fantastique présent dans le film.

Je suis déçue et à la fois triste, et en même temps étonnée, ce film m'a fait ressentir plusieurs choses à la fois. C'est un bon film qui pour ma part est trop excessif. Il y en a toujours trop ou pas assez. Il fait néanmoins réfléchir, c'est tout de même une dure leçon de vie. Mais c'est dommage.
Par DrunkenSailor le 2014-05-25 16:46:40 Editer
DrunkenSailor Or
Loin d'être comme je l'imaginais, mais très bon.

L'histoire autour du labyrinthe est presque secondaire, la plupart du film tourne autour du capitaine, la rebelion, la relation entre Ofelia et sa mère, et avec la servante. J'ai un peu l'impression d'avoir vu deux histoires différentes, qui ne s'entrecroisent que très rarement. Mais ces deux histoires sont chacunes dans leur style très interessante a suivre.

Leger regret, j'espérais que le côté malsaint dont on m'avait vanté les mérites serait plus travaillé. On sent qu'il y a un travail dessus, mais ça n'a pas été assez poussé, exepté dans la scène du deuxième défi, qui est une veritable pépite, malsaine mais également brillament réalisé, je la trouve presque hors du film. Le décor est sublime, le design de la créature parfait.. C'est vraiment le passage que j'ai le plus aimé. Les autres passages "derangeant" ne le sont pas vraiment.

Une sorte de conte de fée dark, a voir.
Par pwachevski le 2016-01-07 17:04:09 Editer
Je ne nie pas que ce film ait des qualités, du genre le fait d'évoquer des thèmes intelligents comme la dictature en Espagne. Mais dans sa globalité ce film était juste absolument pas à mon gout. Par exemple, on a plus d'une fois tendance à flirter avec le film d'épouvante, genre que je n'apprécie pas. D'une façon plus générale, j'ai pas du tout accroché à l'ambiance que j'ai trouvé assez glauque et malsaine. Plus étonnant, je crois, je n'ai pas du tout aimé l'univers visuel du film, alors que c'est, en général, l'un des points positifs que tout le monde cite et le film a été primé notamment aux Oscars pour sa direction artistique. Il y a indéniablement eu beaucoup de travail sur ce point, mais rien n'y fait, cet univers m'a semblé au mieux surchargé, au pire morbide et là encore glauque. Je trouve aussi que ce film a parfois mal vieillit. Il a quand même 10 ans, et vu les moyens actuels, je me suis quand même parfois dit que des effets étaient un peu grossiers.
Après mon avis reste à relativiser, je ne pense pas que ce film soit mauvais, c'est vraiment moi qui a titre personnel n'ai pas du tout apprécié ce que j'ai vu. Mais ça reste un film qui me semble intéressant dans la filmographie de Guillermo del Toro : 10000 fois plus intelligent qu'un film comme Pacific Rim et bien plus aboutis que l'Echine du diable qui traite du même thème, qui ressemble un peu à un brouillon du Labyrinthe de Pan quand on y pense. Mais entre dire qu'il y a des qualités objectives à ce film et que j'ai apprécié ce que j'ai vu, il y a un pas que je ne franchirais pas. C'est positif et ça lui fait éviter la liste "pas apprécié", mais ça ne suffit pas à me faire aimer le film.
Par cachu50 le 2015-03-22 01:14:47 Editer
Si mon prof d'espagnol ne nous l'avait pas montré, je vous assure que je ne l'aurais jamais regardé.
De toute façon je crois que je vais associé les films espagnols au mot bizarre.
Je ne me souviens pas spécialement de tout car ça fait quelques années que je l'ai vu mais certaines images me restent.
Au final je ne sais pas quoi en penser. Non mais vraiment, maintenant que j'y repense ça me laisse perplexe. Je crois que je ne suis pas faite pour ce genre de films parce que je ne suis absolument pas réceptive au message. Bref, je n'ai ni aimé ni adhérer.
Donc je ne le conseillerais pas mais bon, chacun ses goûts comme dirait l'autre ^^
Par bastille le 2014-04-12 23:29:42 Editer
Même après une nuit de réflexion, je ne sais toujours pas comment interpréter ce film ....
Alors oui , c'est un bon film, dans le sens où les images sont bien travaillées, un scénario entraînant, et surtout les formidables acteurs, notamment Ofelia, qui m'a subjugué par l'expression de peur sur son doux visage.
Cependant, je ne sais pas comment l'interpréter. C'est un film percutant, tragique et violent. Je me questionne sur la "réalité" de l'histoire, dans le sens où tout ça se passait-il dans la tête de la jeune fille, où était-ce vrai ? Ou cela n'a-t-il au fond aucune importance ?Car si l'on prête attention, le monde "féerique" n'est que le reflet du monde réel. Et quel est le message derrière ça ? Se soustraire à la fatalité grâce à son innocence préservée face à la folie de l'homme ? Ce film reste encore un mystère de réflexion pour moi.
Finalement, et personnellement, je l'ai trouvé émotionnellement malsain, et c'est bien ce que j'ai aimé ! Les stades de répulsion/compassion soulèvent le cœur, bonne idée, bonne réalisation, tout en brutale originalité !
En bref, à voire =)
ps : coup de cœur pour la musique, notamment pour l'entêtante berceuse autour de laquelle se constitue toute l'OST. Chapeau ! <3
Par Allebei le 2014-04-05 22:05:15 Editer
Violent, déprimant, malsain... Que dire de plus de ce film qui laisse une mauvaise impression de malaise ? L'affiche qui est belle laisse imaginer tout autre chose. Quand on finit par voir le film, il n'y a rien qui fasse rêver ! Je n'ai pas apprécié.
Par Jez_76 le 2015-07-06 15:19:42 Editer
Un superbe film avec d'excellent acteurs (surtout l'actrice qui incarne Ophélia). C'est un film triste, violent et glauque surtout à la fin.
Par nalouh le 2015-11-23 15:09:08 Editer
Impressionée... C'est le seul mot qui me vient à l'esprit, l'ambiance est peut-être un (beaucoup) glauque mais c'est tourné à la manière d'un conte, les décors, les monstres c'est effrayant tout en étant attrayant. Superbe film et très belle berceuse
Par Lusylila le 2016-08-07 18:55:53 Editer
Le premier mot qui me vient à l'esprit pour définir ce film est : Glauque.
Les autres ne sont pas tellement différents, il y a: Étrange. Horrible. Sombre. Violent. Dur. Triste. Effrayant.
En fait, seuls les décors et la musique étaient magnifiques, le reste était trop dur, trop bizarre, même si la petite fille joue super bien (c'est peut-être parce qu'elle joue super bien que j'ai trouvé ça tellement horrible et presque choquant), parce que ça reste à l'esprit quand le film est terminé. Y'a comme une tension qui reste, qui glace le sang, qui dérange et fait devenir presque paranoïaque, (j'ai pas pu éteindre la lumière tout de suite en allant me coucher).
Bref, je suis peut-être parano ou trop peureuse, mais je n'ai pas aimé ce film, il m'a vraiment trop dérangé, je me suis trop sentie bizarre après l'avoir visionné, donc ce n'est pas pour moi.. ^^
Par Octave2Methylene le 2015-07-06 19:29:11 Editer
Octave2Methylene Or
C'est certainement le meilleur film de Guillermo Del Toro. La richesse du scénario, qui superpose plusieurs plans de lecture en mélangeant chronique historique, drame sentimental et fantastique à portée psychanalytique, est l’aboutissement d’un scénario mûri depuis les premières années du réalisateur. Déjà en partie exploité dans "L’Échine du Diable", la thématique centrale est une réflexion sur la monstruosité, avec l’idée, omniprésente dans le fantastique, que le monstre n’est pas toujours celui que l'on croit. L'histoire se passe en 1944, alors que Franco installe sa dictature en Espagne, les derniers feux de la résistance républicaine persistent encore dans le maquis. La petite Ofelia, emportée malgré elle au cœur de ce drame, perdue entre une mère enceinte et psychologiquement fragile, et un beau-père, officier franquiste sadique et autoritaire, va s'inventer un monde imaginaire parallèle pour fuir l'horreur insupportable de son quotidien et tenter de sauver sa mère. La subtilité du propos réside dans le fait que les deux univers vont se nourrir l'un de l'autre, au gré d'un montage absolument virtuose, sans que l'on puisse jamais démêler avec certitude la projection fantasmatique de l'irrationnel avéré. Le monde rêvé d'Ofelia, somptueusement travaillé, évoquant les illustrations baroques d'Arthur Rackham, va cependant devenir de moins en moins effrayant, à mesure que la situation autour de la garnison gagne en noirceur et en abjection. C'est donc un conte poétique, mais un conte mariant sans cesse cruauté et merveilleux, jusqu'au final tragique qui ne laisse aucune échappatoire. l’imaginaire s’avançant de plus en plus dans le réel finit par le contaminer littéralement et Ofelia devra en affronter courageusement les conséquences, jusqu'au martyr. La conclusion de cette quête fabuleuse peuplée d'un bestiaire à la modernité fascinante reste ouverte suivant que l'on choisisse le champs du réel ou celui du rêve, la mort ou la vie. Mais pour Guillermo Del Toro, bien sûr, c'est la magie inhérente au monde de l'enfance qui l'emporte, définitivement.

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés