Lire la suite...
Activité récente
Films ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel
Globale 7
Scénario 7.2
Images 7.2
Emotions 7.2
Suspense 7.3
Musique 6.6
Acteurs 7.2
Originalité 7.2

Dans les listes de visionnage des Cinenautes
Liste Spectateurs Age moyen
Liste de diamant 22 21 ans
Liste d'Or 43 21 ans
Liste d'argent 41 22 ans
Liste de bronze 34 21 ans
J'ai vu aussi 76 24 ans
Mes envies 58 21 ans
Je n'ai pas apprécié 11 26 ans
Ma PAV(pile à voir) 19 19 ans
Vos favoris l'ont en cinéthèque

Rosemary's Baby

Date de sortie

France : 17 Octobre 1968

Apprécié pour

Studio

1968
Nationalité : Américain

Budget : 2 300 000 $
Voir plus
Présent dans votre cinéthèque :

Synopsis

Ajouté par louloutche le 18-12-2013
Malgré les conseils de leur vieil ami Hutch, Guy Woodhouse et sa jeune femme, enceinte, s'installent dans un immeuble new-yorkais vétuste, considéré par leur ami comme une demeure maléfique. Aussitôt, leurs voisins, Minnie et Roman Castevet, vieux couple d'Europe centrale, imposent leur amitié et leurs services. Si Guy accepte facilement ce voisinage, Rosemary s'en inquiète...

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Les derniers commentaires ajoutés

Par coyote0704 le 2015-08-31 18:38:42 Editer
Décidément je n'y arrive pas avec ce film. C'est la deuxième fois que je le vois et je me suis tout aussi ennuyé que la première. Les 2h me semble particulièrement longue car la mise en place de l'intrigue se fait sur plus d'1h et que finalement il ne se passe quelque chose que sur les 30 dernières minutes.
D'autres part ce film ne me procure aucune émotion : ni peur, ni empathie pour les personnages, rien. Peut-être est ce tout simplement parce que le film n'est plus tout jeune et qu'il a particulièrement mal vieilli. Quant aux acteurs je ne les trouve en rien exceptionnels.
Bref, un film qui, sans le trouver totalement mauvais car je sais reconnaitre que la réalisation est parfois très bonne, ne m'importe peu.
Par pwachevski le 2015-08-10 15:18:48 Editer
Définitivement pas mon Polanski préféré, néanmoins, un assez bon film et un film "à voir" au moins une fois dans sa vie.
Il y a un gros reproche que je pourrais faire dès le départ, c'est que j'ai trouvé ça trop mollasson. Je pense que le film aurait sans trop de problème pu être amputé du bonne demie-heure, voire plus, pour dynamiser l'ensemble. J'ai notamment trouvé la mise en place des événements, les premières 45 minutes, très longuette.
Je regrette aussi que ce film manque un peu de suspense. Si on ne devine pas forcément où ce film va nous emmener, on repère tout de même très facilement les personnages "louches" dont il va falloir se méfier. Il y a vraiment aucune fausse piste de ce point de vu là ce qui m'a un peu déçue.

Par contre, une fois le film réellement lancé je me suis plutôt prise au jeu. Ce film n'est pas effrayant d'une façon classique pour un film d'horreur, mais il y a indéniablement une ambiance stressante parfaitement maitrisée. Il y a un coté à la fois captivant et malsain dans ce film, mais aussi assez réaliste, du genre "est-ce que ça pourrait m'arriver à moi aussi ?".
Spoiler(cliquez pour révéler)
Bon peut-être pas pour le coté satanique, mais être manipuler par une secte ou un groupe de personnes influentes ou détraquées, pourquoi pas. Dans l'absolue, ça pourrait arriver à n'importe qui, et c'est pour ça que j'ai trouvé ce film angoissant et, finalement, j'ai vraiment eu de l'empathie pour le personnage de Rosemary.

Les thèmes évoqués sont plutôt originaux, ou en tout cas c'est rare qu'on les traite avec autant de sérieux. Les symboliques religieuses sont plutôt intéressantes. J'ai apprécié qu'on ait réussi à faire référence discrètement mais surement à des événements tels que l'assassinat de JFK, sans jamais tomber dans le lourdingue.

La réalisation est agréable, j'ai bien aimé la mise en scène. Mia Farrow fournis une assez bonne prestation d'actrice et fait bien ressentir les évolutions de son personnage. John Cassavetes est plus en retrait car son personnage est moins présent, mais il interprète bien son rôle. Je n'ai par contre pas trop apprécié l'interprétation de Ruth Gordon que j'ai trouvé un peu grandiloquente, presque théâtrale. Elle a pourtant reçu l'oscar pour ce rôle, mais j'ai vraiment pas du tout aimé son style.
Par Octave2Methylene le 2015-07-23 01:39:32 Editer
Avec le recul, ce n'est peut-être pas le chef-d’œuvre de Polanski, mais c'est une plongée, exceptionnellement maitrisée, dans un univers paranoïaque régie par la bizarrerie, souvent plus comique que terrifiante. l'inquiétude naitra plutôt de la banalité sous-jacente capable d'abriter les horreurs les plus inattendues, à l'image de cet imposant secrétaire à la curieuse architecture découvert lors de la visite de l'appartement qui, une fois déplacé, s'avèrera n'abriter derrière lui (rien d'autre?) qu'un banal placard à balais. Bizarre donc, le Dakota Building (créé par l'architecte Henry Janeway Hardenbergh en 1880 et renommé Bramford pour les besoin du film) que l'on aperçoit en plongée dés l'ouverture du film, et bizarres aussi (et amusants) le vieux couple Castevet et les intérieurs rococco reconstitués en studio. Inquiétants en revanche, les sons perçus à travers les cloisons, les odeurs (la fameuse racine de Tannis), les biftecks bleus que Rosemary se met à manger. Bien sûr, on devine ce qui va se passer, mais tout le talent de Polanski consiste à déplacer le point de vue pour le rendre éminemment subjectif. Ce qui trouble, c'est l’interprétation que Rosemary donne de ce qui lui arrive, alors que ceux qui l'accompagne semblent fonctionner d'une façon normale et cohérente quoique excentrique. On ne sait jamais si Rosemary est folle, ou si elle est trompée, et il faut attendre la fin de l'histoire pour connaitre la vérité. La révélation finale a tout d'une célébration. On aperçoit même furtivement, et de manière quasi-subliminale, le visage du bébé de Rosemary en surimpression derrière le sien peu avant que Roman Castevet ne lui demande d'assumer son rôle de mère. Ajoutons à cela une kyrielle d'excellents acteurs: Mia Farrow, d'autant plus présente à l'écran qu'elle semble toujours sur le point de disparaitre, comme vampirisée par son entourage, John Cassavetes, parfaitement ambigu, ainsi que la charismatique Ruth Gordon inoubliable dans son rôle de voisine envahissante. Si le film peut décevoir, c'est peut être à l'issue d'un malentendu sur son statut de film d'horreur culte. Il y a peu d'hémoglobine, et aucune scène de frayeur intense. L'épouvante est plus suggérée que montrée, et, au fond, la question que pose le film, est de savoir comment vivre avec les monstres que l'on a enfanté. En pleine guerre du Vietnam, peu après les assassinats de Luther King et de Kennedy, en plein basculement du rêve hippie dans l’ère des manipulations de masse, celle-ci hantait le subconscient de la société américaine. Le film eut d'autant plus d'impact à l'époque, que le Dakota Building, servant de cadre à l'intrigue et situé dans l'upper West Side de Manhattan, était le lieu attitré, « the place to be », des élites et célébrités New-yorkaises (acteurs, chanteurs ou écrivains): Lauren Bacall, Boris Karloff, Jack Palance, Leonard Bernstein, Roberta Flack, Rudolf Noureev, Yoko Ono et John Lennon ... qui trouva la mort au pied de celui-ci 10 ans plus tard ... De quoi alimenter pour longtemps toutes les théories du complot devenues une part incontournable de la culture américaine.
Par minir le 2015-07-11 11:44:27 Editer
J'ai vraiment aimé ce film car même si on comprend ce qui va se passer et qu'est ce qui va se passer, j'ai eu peur presque tout le long du film et j'ai continuellement ressenti ce malaise, cette oppression. Même si on se doute de la fin, elle est tellement invraisemblable que j'en revenais pas.
Spoiler(cliquez pour révéler)
Mon seul regret est qu'on voit pas l'enfant à la fin :p
Un film super.
Par LauraPalmer le 2015-07-04 22:47:27 Editer
Un film qui installe progressivement une atmosphère pesante, angoissante et qui parvient à créer l'effroi, le malaise sans être trop démonstratif.
Pour peu que vous ayez l'imagination fertile, son visionnage avant le coucher vous promettra une belle nuit de cauchemars (en tout cas, il avait eu cet effet sur moi lors de mon premier visionnage plus jeune franchement c'est un coup à vous déclencher une phobie des personnes âgées!).
Avec le recul, je le trouve efficace bien qu'un peu long à démarrer
Spoiler(cliquez pour révéler)
et une fin quelque peu bâclée, en effet Rosemary accepte la situation un peu trop facilement à mon goût.
.
A voir au moins une fois pour votre culture cinématographique.
Par Rowan le 2014-12-28 18:44:53 Editer
Un film diablement dérangeant (sans mauvais jeu de mots...). Je n'irai pas jusqu'à dire qu'il est effrayant, loin de là, mais même si je savais ce qui allait se passer, je me suis laissée porter par le film. Et c'est lorsqu'il s'achève qu'il est le plus inquiétant, c'est comme si une ombre terrible encore à son balbutiement planait sur le monde. En fait, je crois que le véritable film d'horreur commence après la fin de "Rosemary's Baby".
Par Cellophane le 2014-12-22 20:25:26 Editer
Moui...
On nous promet un grand film effrayant, terrifiant, incroyable...
Et au final, c'est un film lent, long, pas réellement effrayant et en fait, pas réellement intéressant...
Par TheDarkness le 2014-06-03 23:24:38 Editer
Une grosse déception ! Je n'arrêtais pas d'entendre tout le monde dire que c'est un film d'épouvante incontournable, culte mais sincèrement je l'ai trouvé long, trop long. On m'a dit que du début jusqu'à la fin le spectateur lui-même n'était sûr de rien mais NON, on sait exactement ce qu'il se passe et qui est concerné dans toute cette atmosphère bizarre. La chose qui m'a le plus déçu est de ne pas avoir vu la tête de l'enfant... 2h de film pour arriver à pas grand chose ....
Par Rayathea le 2014-01-02 23:11:07 Editer
Rayathea Or
Pour moi ce film est le meilleurs de Polanski. C'est après la sortie de ce film que la femme de Polanski a été tuée, enceinte, par une secte. Ce film est un petit bijou.