Commentaires de films faits par Cellophane

Citations de films par Cellophane

Commentaires de films appréciés par Cellophane

Citations de films appréciés par Cellophane

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
Faute d'amour
date : 21-01
Il est très bon, ce film !
Au début, on ne sait pas bien où on va. Plusieurs plans de nature sous la neige, un plan fixe interminable d’un collège, un gamin qui marche dans les bois pendant des plombes… On se dit qu’on part dans un film contemplatif qui risque d’être long.
Et puis on a quelques scènes avec les protagonistes principaux, une mise en place tranquille, presque banale de scène du quotidien.
Réussi, parce que les dialogues sont crédibles et les comédiens sont vraiment excellents !
On s’immerge petit à petit, jusqu’à ce que l’histoire commence vraiment et nous happe, là aussi, petit à petit.
Ce film est une lente montée en puissance de ce qu’il a à dire.
Alors quand je dis « montée en puissance », faut pas non plus s’attendre à de l’action, hein. C’est plus psychologique. Mais les personnages se dévoilent, les sentiments grandissent, grossissent…
Les deux heures passent comme une lettre à la poste (quand il n’y a pas grève) et on est heureux de s’être laissé emporter ainsi.
Belle réussite.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
La vague
La vague réalisé par Dennis Gansel
date : 14-01
Intéressant dans le sens où le film est basé sur une histoire vraie.
Après, j’ai un peu lu l’histoire vraie. Si quelques détails varient, c’est globalement la même chose. Sauf que voilà : quelques détails varient.
Et les détails rendent l’ensemble un peu moins intéressant que l’histoire de base, plus romancé, moins crédible…
Parce que, si ça s’est réellement passé, on a du mal à y croire.
Principalement, à mon avis, parce qu’on ne voit pas le changement chez les gens, c’est trop brusque. A part Tim qu’on voit partir de l’incompréhension jusqu’à l’extase de la participation, les autres, c’est instantané : d’un coup, ils adorent ; d’un coup, ils détestent, pas de glissement subtil.
Dommage, parce qu’avec une approche plus psychologique (ce qu’était l’expérience au départ), on serait plus entré dans le film pour en saisir l’horreur.
D’ailleurs, dans les détails qui change, il y a les deux filles rebelles quand dans la vraie histoire, le prof réussissait à calmer tout le monde avec deux phrases, ce que je trouve plus intéressant que ce côté « les moutons / les rebelles » ajouté pour donner du romanesque à l’histoire.
Et ils auraient pu la faire, cette approche psychologique, plutôt que nous montrer des entraînements et matchs de water polo qui durent longtemps sans rien apporter…
Une histoire intéressante mais mal traitée à mon goût.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Vilaine
Vilaine réalisé par Allan Mauduit
date : 07-01
Un film qui a tout pour plaire au départ.
Un ton décalé, un propos sympa avec la gentille qui se fait toujours avoir…
Ok, le côté clin d’œil à Amélie Poulain est carrément beaucoup appuyé, mais bon, ça passe pas trop mal.
Et puis ça part un peu dans tous les sens.
Les plans de Mélanie fonctionnent ou pas, c’est donc pas totalement une vengeance programmée mais si quand même. Sauf que plein de choses arrivent par hasard, ou n’arrivent pas, ou se produisent alors que c’était pas prévu…
Là où Amélie Poulain avait une trame solide, Vilaine s’éparpille un peu partout. Et finalement, dans l’inutile aussi…
Du coup, balloté, je me suis moins laissé aller, ne trouvant pas tout intéressant. Et d’un film qui aurait pu être cynique et cruel (qui fait penser à Tatie Danièle de loin), on passe à une farce gentille et approximative. Amusant si on ne veut pas se prendre la tête.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Bis
Bis réalisé par Dominique Farrugia
date : 06-01
Ok, c’est pas le plus grand film du monde mais il fait super bien le job.
Ecrit très logiquement, présentation des personnages, situation de base et changement, découverte du nouveau monde, adaptation, pas de réelle surprise dans le scénario mais pas d’erreur non plus, ça se suit sans qu’on se prenne la tête à se demander pourquoi ci ou ça.
Les comédiens sont corrects – et surtout, carrément effacés par le quatuor de tête, Dubosc, Merad, Alexandra Lamy et Eden Ducourant, impec tous les 4.
C’est d’ailleurs blindé de plein de petits traits d’humour (qu’est-ce que j’ai rigolé avec la tête de Kad Merad qui part en faisant tomber le téléphone parce qu’il a oublié qu’il y avait un fil en 1986 !) ou de situations amusantes (les films, notamment).
Références ouvertes aux Visiteurs, plusieurs fois, dont on emprunte globalement la trame s’il n’y a pas la même folie.
Parce que dans le genre, ce film va moins loin dans le délire et reste assez sage sur l’idée de « et si c’était à refaire, je ferais quoi ? ».
Mais ça reste drôle, tendre parfois, très amical et ça offre un moment sympa.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Les Raisins de la colère
date : 06-01
Un film des années 40, avec ce que ça implique dans le rythme assez lent, les discussions assez longues, les personnages qui n’ont qu’un caractère.
Une histoire assez simple aussi parce que souvent, en ce temps-là, on suivait une trame tranquillement…
Donc, peu de surprises.
Henry Fonda fait le job – même si j’ai l’impression que n’importe qui pourrait le faire aussi bien et que j’ai trouvé nombre d’autres comédiens dans ce film meilleur que lui, même si c’est surtout son nom qu’on a retenu…
Bref, du classique.
Et pourtant…
Il y a quelque chose d’assez fascinant à suivre cette histoire de personnes exploitées et d’y reconnaître quelque chose de très actuels dans la victoire des banques, dans l’exploitation des gens qui ont besoin de vivre, dans les salaires bas, dans la révolte qui gronde…
Alors oui, il y a ce genre d’histoires depuis des siècles mais j’ai trouvé une résonnance particulière avec les gilets jaunes (j’ai vu ce film au moment des gilets jaunes) et je lui ai donc trouvé un côté visionnaire – voire, plus inquiétant, un côté intemporel…
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
L'odeur de la mandarine
date : 06-01
J’ai, entre autres, pensé au Patient Anglais ou au Mal de Pierres – sans que les histoires soient forcément totalement semblables.
Mais si ce film est réussi – les comédiens sont excellents, la reconstitution historique fonctionne à plein – il m’a moins emporté que les deux autres.
L’histoire est plus simple, plus téléphonée, on la voit venir de loin…
Alors certes, les petites piques, méchancetés, on les ressent pour les personnages, on trouve de l’injustice, mais ça ne prend pas autant aux tripes.
Et puis la fin va un peu vite, est un peu simpliste.
Sympathique mais pas emballé.

Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Le Goût de la cerise
date : 06-01
Difficile à dire…
Ok, sûr, je ne lui aurais pas donné la palme d’or.
Bon, le propos est certes intéressant et le film a une ambiance, une pesanteur.
Le comédien principal est parfait pour ce qu’il fait, rien à lui reprocher – pas beaucoup plus qu’aux autres, d’ailleurs.
Mais il y a parfois des longueurs… longues. Peut-être utiles pour contribuer à cette ambiance mais c’est long.
Je saisis bien l’intérêt de faire durer les conversations pour convaincre mais parfois, c’est long.
Je vois bien pourquoi il regarde au loin pendant des plombes en fumant sa cigarette mais c’est long !!!!
Alors je suis partagé : oui, c’est réussi mais les longueurs, nécessaires, ont vraiment pesé sur moi…
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Les fraises sauvages
date : 06-01
Bon…
Il faut croire que je ne suis pas sensible à Bergman parce que je me suis royalement ennuyé dans cette histoire… J’ai pas mal pensé à Citizen Kane mais je n’en ai pas trouvé la dimension…
Là, on voit un vieux personnage égrener ses souvenirs… Le plus souvent dans une voiture, ce qui donne des plans et des comédiens assez statiques…
On parsème de souvenirs qui ne m’ont pas semblés hyper intéressants et de rêves pour lesquels, la plupart du temps, je n’ai rien compris…
Tout ça pour analyser sa vie et en tirer les conséquences sans que ça soit profond, original, magistral ou quoi que ce soit.
J’attendais peut-être trop du nom de Bergman mais je suis franchement tombé de haut.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Leto
date : 22-12-2018
Vu le film un peu après Bohemian Rhapsody, le biopic sur Queen, et la comparaison est inévitable…
Sauf que Mercury est particulièrement connu, que le film se termine sur un point d’orgue hallucinant…
Là, j’ai mis très longtemps pour savoir lequel on suivait vraiment, celui qui allait révolutionner le rock soviétique, s’ils allaient se mettre à deux…
Le final ne m’a donné le sentiment d’aucune révolution réelle…
Donc, pas de bol, pour un biopic sur un révolutionnaire de la musique…
Pour le reste, il y a d’excellentissimes moments – et ouais, toutes les parties qui n’ont pas existé m’ont bien plu.
Mais il y a aussi pas mal de moment vaguement en creux, de simples discussions qui ne montrent pas grand-chose d’autre que ce que chacun pourrait vivre…
Sympa, musical, bien joué, mais pas sidérant de ouf non plus.
Avez vous apprécié ce commentaire ? -2
The Big Short
date : 17-12-2018
Oui…
Alors il y a plein de bonnes choses dans ce film.
Les acteurs font (très bien) leur job, Christian Bale en tête, Brad Pitt que j’ai mis un petit temps à reconnaître…
La réalisation est bonne et pleine d’idées sympas.
C’est un excellent scénario pour mieux comprendre la crise des subprimes et comment certains s’en sont tirés ou ont trouvé profit…
Hélas, si on doit mieux comprendre, c’est pas tout à fait le cas. Parce qu’ils ont beau nous mettre des stars dans des bains moussants ou des cuisiniers aux explications, ils ont beau faire des explications de texte avec Ryan Gossling, ils ont beau répéter certaines phrases plusieurs fois genre « tu as dit ça, j’ai bien compris que tu avais dit ça ? », « ouais, j’ai dit ça »… Ben au final, il y a plein de trucs qui nous échappe.
J’ai vaguement compris le principe du CDO (et encore), j’ai jamais capté comment on pouvait parier contre des obligations (donc la banque fait aussi casino ?), qui achèterait ces paris à la fin ou comment on peut en tirer du fric…
Le but du film n’est donc pas atteint : je n’ai pas (tout) compris.
Probable qu’un scénario plus « humains » dans les termes, les personnages, aurait été plus abordable pour moi…
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
La Défense Lincoln
date : 10-12-2018
Je suis rentré tout de suite dans le film, dès ce générique entre agence de voyage kitch et série des années 70. J’ai adoré.
McConaughey est impeccable dans son rôle d’avocat imbu, j’ai beaucoup aimé son enquêteur, son ex-femme, sa relation avec les autres – super amicale alors qu’il n’est intéressé que par le fric.
Bref, j’ai aimé le cadrage, les comédiens, les personnages…
Le scénario est très bon, oscillant entre classique et original avec cet avocat qui doit défendre son client malgré tout…
Bon, une fois sorti du film, il y a bien un ou deux détails qui m’ont gêné, pourquoi le flic au final se réveille d’un coup comme ça, comment ils ont réussi à convaincre la personne qui témoigne et semble ne rien y gagner…
Mais ça, c’était après. Pendant, c’était excellent.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
The Fountain
date : 03-12-2018
Très mitigé…
Déjà, le résumé est trompeur : « le combat à travers les âges d'un homme pour sauver la femme qu'il aime »
Ben non… Une histoire dans le présent, une histoire écrite dans un livre (et absolument pas une histoire qui se déroulerait réellement au XVI, c’est le récit d’Izzy, cette seconde histoire), et une histoire fantasmée, mystique, illustrative… Mais ce n’est pas UN homme à travers les âges…
Bref, passé cette incompréhension, j’ai eu un peu de mal à entrer dans le film. Tout cela est assez naïf, le conquistador qui va chercher la source pour sa Reine… Le scientifique qui veut sauver la femme qu’il aime…
Il me semble que pour le sujet, Aronofsky aurait pu faire quelque chose de plus profond, subtil. J’avais été emballé par son Requiem ou son Black Swan… Là, on a globalement trois fois la même histoire assez simpliste racontée de trois façons vaguement différentes…
Bien sûr, le film est très joli.
Le voyage futuriste est super beau, les plans du dessus sont bien trouvés… L’Espagne du passé fait un peu carton-pâte mais l’arbre de vie est magnifique…
Et Hugh Jackman est excellentissime – les autres sont justes mais pas aussi bons…
Bref, un film qui m’a semblé « tout ça pour ça » et dans le thème « il ne faut pas perdre le temps qui nous reste avec des êtres chers car il faut accepter la mort », il y a mieux comme film…
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Mystic River
date : 26-11-2018
J’aime bien ce que fait Eastwood. Là, comme d’hab’, c’est propre, c’est léché, ça avance lentement mais parfaitement, dans une ambiance légèrement lourde correspond pleinement à ce qui se déroule.

Je suis assez fan du réalisateur qui, ici aussi, parvient à raconter des choses simples sans m’ennuyer : il faut facilement 45 minutes pour qu’il y ait un meurtre et les premiers interrogatoires, rien de plus classique que des gens qui se rencontrent, parlent, un cadavre découvert… Et pourtant, je me suis plongé dedans et j’ai suivi avec plaisir.

Tout a un sens, tout est utile. L’enquête des flics est non seulement efficace mais également parfaitement crédible.

Les comédiens sont excellents, les scènes sont prenantes jusqu’au bout… Pas vu le temps passer malgré la durée du film.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Un homme idéal
date : 19-11-2018
Ce film est une réussite à mon goût.
Les acteurs sont tous excellents, la réalisation est prenante…
Et si jamais, dès le départ, je n’aurais fait comme Matthieu Vasseur, à aucun moment de ses choix, je me suis laissé embarquer dans son histoire.
La progression du scénario fonctionne totalement et c’est une véritable tension angoissante qui accompagne tout le film.
J’ai marché à fond et vraiment passé un moment réussi.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Bienvenue à Suburbicon
date : 12-11-2018
Globalement, c’est très bon – et ce n’est qu’à la fin que j’ai appris que c’était un scénario des frères Coen, ce qui ne m’étonne finalement pas.
L’histoire est aussi glauque qu’intéressante avec peut-être, toutefois, deux petits détails qui m’ont gêné.
Le rythme, d’abord. Oui, les Coen écrivent généralement des scénarios tranquilles et Clooney ne fait que le suivre. Mais les cadrages ont beau être sympas et vivants, ça manque un petit peu de rythme (et seul l’assureur en donne vraiment). On est dans un entre-deux, pas assez lent, pas assez vif…
Les voisins noirs sont le second détail. On voit bien que ça tenait à cœur à Clooney de raconter cette histoire vraie. Mais concrètement, ça ne fait pas énormément de lien avec l’histoire principale… Ça sert uniquement pour l’assureur et ça aurait pu se passer bien autrement… Du coup, c’est comme si on avait deux films en un, c’est dommage…
Pour le reste, tout est très bon : les comédiens, excellents, comme l’histoire, parfaitement logique qui nous entraîne sur un chemin tortueux et inévitable…
Bon moment dans l’ensemble et jolie découverte.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Je vais bien, ne t'en fais pas
date : 05-11-2018
Un excellent film au final – car oui, il faut aller à la fin pour en profiter pleinement.

Au début…

Au début, si on n’a pas lu le résumé, on ne sait pas trop où on va. Faits divers ? Film sur l’anorexie, la dépression ? Enquête ? Quête de soi ? Histoire d’amour ?

Tout se mélange un peu sans trame principale…

Alors ça reste très plaisant à suivre parce que c’est excellement bien joué, par tous les comédiens. Il y a un style fluide, coulé, on se laisse emporter, on ne sait pas bien où mais on se laisse emporter.

Et puis la fin donne tout son sens à l’ensemble.

Alors c’est tordu, certes, mais totalement cohérent. Beaucoup de scènes s’expliquent alors et donne un éclairage neuf à ce qu’on a déjà vu.

Pour ma part, j’ai beaucoup aimé.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
thérèse
date : 30-10-2018
Commentaire bref pour gagner des pouces rouges :
je n'aime pas les bonnes soeurs, je n'aime pas trop les biographie, j'ai détesté ce film.
Avez vous apprécié ce commentaire ? -1
Babel
date : 30-10-2018
Après les deux premiers films de la trilogie, Amours Chiennes (prenant, excessif) et 21 grammes (assez envoûtant et touchant), voici la dernière partie.
J’ai moins accroché.
Bien sûr, certaines histoires sont assez prenantes ici aussi.
Les deux enfants marocains, très bien.
La mexicaine qui garde les enfants, excellent.
Bon, après, Brad Pitt et sa femme, il a beau jouer excellement bien, ça se répète pas mal, on ne découvre jamais rien de nouveau, c’est une situation bien décrite mais qui s’éternise sans se renouveler…
Pareil pour la japonaise qui enchaîne les scènes se ressemblant, du mal-être à la tentative de séduction. Une fois qu’on l’a vue avec un jeune, un dentiste, un jeune, un mec, un type, un gars, on a compris… En revanche, ce que j’ai moins compris, c’est son lien avec les autres…
Dans le premier film, c’était clair : 3 histoires indépendantes qui se croisent autour d’un évènement. Dans le second, c’était clair : des histoires qui sont toutes liées. Là, c’est bancal : les trois premières histoires sont parfaitement liées quand la dernière a un fil si ténu (le fusil de son père) qu’on n’a pas l’impression qu’elle fait partie du tout…
Donc, toujours bien joué, mis en scène, réussi mais je ne suis pas autant rentré dedans que les autres.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Bon rétablissement!
date : 22-10-2018
Le film est agréable. Mais ça ne va guère plus loin…
D’accord, Gérard Lanvin remplit bien l’écran (en donnant toutefois l’impression que Bacri n’était pas dispo…).
Certes, tous les autres comédiens sont justes et plutôt pas mal.
Ok, on a une trame du type qui se fait une place et s’ouvre aux autres.
Mais pour apprécier, il ne faut pas trop se pencher sur l’histoire et les interrogations qu’elle laisse (d’où on reste aussi longtemps dans un hôpital pour ce qu’il a, que devient la jeune fille, où sont ses parents, pourquoi elle resterait à l’hôpital plutôt qu’en famille d’accueil).
Pas plus qu’il faut s’interroger sur les histoires pas totalement finie (le frère, c’est quoi la finalité ? Le vieux type qui passe une nuit dans la chambre, c’est quoi le but ? L’histoire des cendres du grand-père, de la gamine et ce qu’elle va devenir, du copain et son opération ?).
Ça m’a donné le sentiment d’un Amélie Poulin qui ne va pas au bout. D’une relation où d’habitude la carapace se fend mais qui ne va pas jusqu’au bout, ça se fendille à peine ici (pis la carapace n’était pas si dure que ça au début).
Quelques répliques ici et là qui sont très bonnes dans le film ; quelques scènes qui sont un poil sans réel intérêt…
Bon, le film est agréable (y’a quand même un moment où j’avais l’impression d’être devant depuis une heure et ça faisait pas trente minutes) mais manque d’un peu de punch, de tension, de folie… Une sorte de guimauve pas assez cuite mais suffisamment sucrée pour être sympa…
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
21 grammes
date : 15-10-2018
Il est très bon ce film !
Alors bien sûr, l’histoire est assez simple, voire simpliste, mais l’essentiel n’est pas là.
L’essentiel, c’est tout le reste.
La construction des personnages, tous variés, creusés et intéressants, jusqu’au moindre second rôle.
Les liens qui se tissent pour que tout finisse par se croiser le plus logiquement du monde, vraiment comme une toile d’araignée : le film trace d’abord des lignes sur chaque personnage, puis les relie petit à petit pour former un ensemble où tout a un rapport avec le reste.
Les comédiens qui sont excellemment justes, précis, touchants, efficaces.
La présentation des scènes, simple, réaliste, mais là aussi efficace et crédible, ce qui nous plonge d’autant plus aisément dans chaque.
Enfin, le montage !!! Un petit bijou déstructuré dans lequel c’est un plaisir de se plonger ! Alors peut-être certains peuvent s’y perdre (et encore, je vois pas trop bien comment parce que c’est super bien fait, avec des codes couleurs, des différences de pellicule, des détails dans chaque scène qui nous expliquent l’évolution). Perso, j’ai pris un plaisir fou à assembler les pièces du puzzle.
Très bon film !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Amours chiennes
date : 08-10-2018
J’ai bien aimé ce film – ces films, en réalité.
Car en vrai, il y a trois films différents dont les personnages croisent les autres à un moment phare mais les trois histoires pourraient exister indépendamment.
C’est pourtant aussi ce lien qui fait la force de l’ensemble, montrant qu’il se passe plein de choses en même temps…
L’ensemble est plutôt sombre, malgré quelques traits d’humour ici et là (ce qui me semble un trait de caractère du cinéma d’Amérique du Sud après plusieurs films vus, toujours durs et noirs…).
La première histoire est pleine de tension, d’agressivité, de noirceur sordide mais on est très rapidement pris dedans – d’autant plus rapidement que ça commence littéralement sur les chapeaux de roue. Plaisant à suivre, sans complaisance, allant au bout, très réussi.
La seconde histoire, avec la mannequin, m’a moins emballé. Egalement jusqu’au-boutiste, elle m’a moins convaincu, par le chien, les réactions de la femme parfois… Je m’y suis moins retrouvé, l’évolution n’est pas aussi nette et logique que dans la première histoire, j’y ai trouvé quelques longueurs…
La dernière histoire, assez lente est très juste et, malgré le côté assez calme et constant du personnage principal, elle est pleine d’émotion et de tendre (justement parce qu’il est assez neutre tout du long, ce qui nous touche plus encore dans ses émotions quand il les livre).
L’ensemble est assez long (2h30) et pourtant, je me suis très très peu ennuyé car les histoires, humaines et banales, touchent, on s’y retrouve, et les comédiens sont excellents.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Les Frères Sisters
date : 08-10-2018
Petite déception pour ce film dans lequel j’ai eu beaucoup de mal à entrer.
J’avais lu quelques chapitres du bouquin, je savais à quoi m’attendre et, disons-le, j’y allais pour Audiard dont j’ai aimé plusieurs films.
J’ai mis longtemps à entrer dedans parce que dans ses autres films, j’étais happé. Il y avait une ambiance lourde, forte, et dans chacun, on s’inquiète pour les personnages en se disant qu’à tout moment il peut leur arriver quelque chose.
Là, je n’ai jamais été inquiet un instant pour les frères Sisters. Je n’ai pas été happé par une ambiance forte.
J’ai regardé l’histoire défiler, les personnages s’animer, comme j’aurais regardé par la fenêtre ce qui se passait dehors.
Je suis rentré dans l’histoire un peu après le milieu mais même là, j’ai trouvé ça intéressant, pas hypnotisant.
Paraît qu’Audiard s’est laissé convaincre, ne voulant pas faire de western au départ. Je n’ai pas le sentiment qu’il était pleinement convaincu…
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Under the Tree
date : 01-10-2018
C’est un quasi très bon film.
Il a énormément de points positifs.
D’abord, il est superbement interprété – surtout par le vieux couple. Crédibles, personnifiés, les personnages sont très bons et les comédiens les incarnent bien.
C’est bien filmé – pas de plan de ouf, mais une réalité qui passe bien et qui est bien filmée.
Alors évidemment, il y a des petits détails, on se demande ce qu’ils viennent faire dans l’histoire – surtout la réunion de co-propriété, ça parasite un peu l’ensemble sans être réellement utile mais ça passe bien.
Et puis le film suit sa logique implacable.
Le principal défaut que je lui ai trouvé, c’est un léger manque d’originalité : des voisins dont l’affrontement part en sucette, comme ça, c’est déjà vu. Du coup, à peu près dès le début, je savais ce que j’allais voir jusqu’au bout… Aucune surprise. Pour qui n’a jamais vu ce genre de film (ma voisine de cinéma qui se tassait au fur et à mesure dans le siège), l’exercice est très bien fait et n’hésite pas à aller au bout.
On pourra même avoir deux lectures à brûle-pourpoint : terrifiant, comme pour ma voisine de ciné ; humour noir, pour moi, parce que finalement, le message reçu par mail à la fin, la dernière image, c’est d’un cynisme que j’ai trouvé très drôle…
Film agréable.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Dheepan
Dheepan réalisé par Jacques Audiard
date : 24-09-2018
La fin moisit la moitié du film et c’est bien dommage.
Si durant 1h45 il doit se passer un an, que l’on suit avec intérêt, qui se développe tranquillement, les deux dernières minutes doivent faire bien plus d’un an et ressemblent à un coup de baguette magique, à un autre film, à une séquence « flûte, on s’est trompé, je sais pas qui l’a mise là, c’était pour Dhepan 2 »…
Parce que tout le reste est excellent et c’est bien dommage qu’on reste sur une mauvaise impression.
L’introduction est très belle malgré sa dureté, l’arrivée en France, la difficulté d’intégration, l’apprentissage de la langue, l’insertion dans l’immeuble, la relation entre le couple et la fille…
Tout est très réussi, avec pas mal de finesse.
Mais si l’intégration m’a fait penser à « La Tête Haute », si l’histoire entre l’homme et la femme m’a fait penser à « Le Mal de Pierre », si ce final m’a rappelé « A History of Violence », ces trois films se concentraient sur UNE trame.
Là, on en a trois et c’est presque trop…
L’intégration, vivre ensemble alors qu’on ne se connaît pas, ça aurait suffi, sans que ce film glisse lentement dans une surréaliste bagarre…
Et ç’aurait été excellent sans cette fin qui apporte mille fois plus de questions que de satisfactions.
Bien, mais.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
120 battements par minute
date : 25-08-2018
J’ai eu un peu de mal avec ce film.
Le propos, très bien, mais l’ensemble m’a gêné plusieurs fois.
D’abord, il y a trois « clips » musicaux qui cassent complétement le rythme pour moi, des longueurs ici et là qui font que le film aurait pu être un peu plus court et tout autant (voir plus) efficace.
Ensuite, j’ai mis du temps à entrer dedans parce que j’avais du mal à saisir où le film voulait en venir. En fait, il y en a deux : la présentation de la vie d’ActUp et la vie de Sean. Si les deux se mêlent, j’ai eu du mal à voir où ils voulaient en venir au début, voyant la présentation de l’association, me disant que finalement, ça n’était pas vraiment ça puisqu’on basculait ensuite quasi uniquement sur Sean… Et j’ai eu un peu de mal à me laisser entraîner…
Enfin, j’ai eu du mal au début parce que je trouvais que le film avait un côté documentaire auquel je n’accrochais pas trop. L’association ActUp est présentée pendant près d’une heure, sur son fonctionnement, et ça a beau être très bien joué, je voyais un documentaire plus qu’un film. D’autant qu’on nous montre pas mal de petites actions mais au final, pour nous dire qu’elles ne servent quasi à rien : pas de coup d’éclat qui font avancer les choses. A la fin, on se dit qu’ActUp (peut-être à juste titre) brassait de l’air pour exister…
Bon fond, bonne idée, bon comédien, mais ça n’a qu’à moitié fonctionné sur moi.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Les Femmes du bus 678
date : 25-08-2018
Un beau film sur le droit des femmes.
C’est souvent dur, cruel, injuste, mais très bien traité, avec trois femmes fortes – et deux types sympas quand même.
On se prend d’affection pour elles, on est à fond dans leur combat…
Bon, il y en a une (Seba) que je n’ai pas bien compris à la fin dans ses agissements et son opinion mais dans l’ensemble, j’ai été à fond avec elles.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0