Commentaires de films faits par Cellophane

Citations de films par Cellophane

Commentaires de films appréciés par Cellophane

Citations de films appréciés par Cellophane

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
21 grammes
date : 15-10
Il est très bon ce film !
Alors bien sûr, l’histoire est assez simple, voire simpliste, mais l’essentiel n’est pas là.
L’essentiel, c’est tout le reste.
La construction des personnages, tous variés, creusés et intéressants, jusqu’au moindre second rôle.
Les liens qui se tissent pour que tout finisse par se croiser le plus logiquement du monde, vraiment comme une toile d’araignée : le film trace d’abord des lignes sur chaque personnage, puis les relie petit à petit pour former un ensemble où tout a un rapport avec le reste.
Les comédiens qui sont excellemment justes, précis, touchants, efficaces.
La présentation des scènes, simple, réaliste, mais là aussi efficace et crédible, ce qui nous plonge d’autant plus aisément dans chaque.
Enfin, le montage !!! Un petit bijou déstructuré dans lequel c’est un plaisir de se plonger ! Alors peut-être certains peuvent s’y perdre (et encore, je vois pas trop bien comment parce que c’est super bien fait, avec des codes couleurs, des différences de pellicule, des détails dans chaque scène qui nous expliquent l’évolution). Perso, j’ai pris un plaisir fou à assembler les pièces du puzzle.
Très bon film !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Amours chiennes
date : 08-10
J’ai bien aimé ce film – ces films, en réalité.
Car en vrai, il y a trois films différents dont les personnages croisent les autres à un moment phare mais les trois histoires pourraient exister indépendamment.
C’est pourtant aussi ce lien qui fait la force de l’ensemble, montrant qu’il se passe plein de choses en même temps…
L’ensemble est plutôt sombre, malgré quelques traits d’humour ici et là (ce qui me semble un trait de caractère du cinéma d’Amérique du Sud après plusieurs films vus, toujours durs et noirs…).
La première histoire est pleine de tension, d’agressivité, de noirceur sordide mais on est très rapidement pris dedans – d’autant plus rapidement que ça commence littéralement sur les chapeaux de roue. Plaisant à suivre, sans complaisance, allant au bout, très réussi.
La seconde histoire, avec la mannequin, m’a moins emballé. Egalement jusqu’au-boutiste, elle m’a moins convaincu, par le chien, les réactions de la femme parfois… Je m’y suis moins retrouvé, l’évolution n’est pas aussi nette et logique que dans la première histoire, j’y ai trouvé quelques longueurs…
La dernière histoire, assez lente est très juste et, malgré le côté assez calme et constant du personnage principal, elle est pleine d’émotion et de tendre (justement parce qu’il est assez neutre tout du long, ce qui nous touche plus encore dans ses émotions quand il les livre).
L’ensemble est assez long (2h30) et pourtant, je me suis très très peu ennuyé car les histoires, humaines et banales, touchent, on s’y retrouve, et les comédiens sont excellents.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Les Frères Sisters
date : 08-10
Petite déception pour ce film dans lequel j’ai eu beaucoup de mal à entrer.
J’avais lu quelques chapitres du bouquin, je savais à quoi m’attendre et, disons-le, j’y allais pour Audiard dont j’ai aimé plusieurs films.
J’ai mis longtemps à entrer dedans parce que dans ses autres films, j’étais happé. Il y avait une ambiance lourde, forte, et dans chacun, on s’inquiète pour les personnages en se disant qu’à tout moment il peut leur arriver quelque chose.
Là, je n’ai jamais été inquiet un instant pour les frères Sisters. Je n’ai pas été happé par une ambiance forte.
J’ai regardé l’histoire défiler, les personnages s’animer, comme j’aurais regardé par la fenêtre ce qui se passait dehors.
Je suis rentré dans l’histoire un peu après le milieu mais même là, j’ai trouvé ça intéressant, pas hypnotisant.
Paraît qu’Audiard s’est laissé convaincre, ne voulant pas faire de western au départ. Je n’ai pas le sentiment qu’il était pleinement convaincu…
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Under the Tree
date : 01-10
C’est un quasi très bon film.
Il a énormément de points positifs.
D’abord, il est superbement interprété – surtout par le vieux couple. Crédibles, personnifiés, les personnages sont très bons et les comédiens les incarnent bien.
C’est bien filmé – pas de plan de ouf, mais une réalité qui passe bien et qui est bien filmée.
Alors évidemment, il y a des petits détails, on se demande ce qu’ils viennent faire dans l’histoire – surtout la réunion de co-propriété, ça parasite un peu l’ensemble sans être réellement utile mais ça passe bien.
Et puis le film suit sa logique implacable.
Le principal défaut que je lui ai trouvé, c’est un léger manque d’originalité : des voisins dont l’affrontement part en sucette, comme ça, c’est déjà vu. Du coup, à peu près dès le début, je savais ce que j’allais voir jusqu’au bout… Aucune surprise. Pour qui n’a jamais vu ce genre de film (ma voisine de cinéma qui se tassait au fur et à mesure dans le siège), l’exercice est très bien fait et n’hésite pas à aller au bout.
On pourra même avoir deux lectures à brûle-pourpoint : terrifiant, comme pour ma voisine de ciné ; humour noir, pour moi, parce que finalement, le message reçu par mail à la fin, la dernière image, c’est d’un cynisme que j’ai trouvé très drôle…
Film agréable.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Dheepan
Dheepan réalisé par Jacques Audiard
date : 24-09
La fin moisit la moitié du film et c’est bien dommage.
Si durant 1h45 il doit se passer un an, que l’on suit avec intérêt, qui se développe tranquillement, les deux dernières minutes doivent faire bien plus d’un an et ressemblent à un coup de baguette magique, à un autre film, à une séquence « flûte, on s’est trompé, je sais pas qui l’a mise là, c’était pour Dhepan 2 »…
Parce que tout le reste est excellent et c’est bien dommage qu’on reste sur une mauvaise impression.
L’introduction est très belle malgré sa dureté, l’arrivée en France, la difficulté d’intégration, l’apprentissage de la langue, l’insertion dans l’immeuble, la relation entre le couple et la fille…
Tout est très réussi, avec pas mal de finesse.
Mais si l’intégration m’a fait penser à « La Tête Haute », si l’histoire entre l’homme et la femme m’a fait penser à « Le Mal de Pierre », si ce final m’a rappelé « A History of Violence », ces trois films se concentraient sur UNE trame.
Là, on en a trois et c’est presque trop…
L’intégration, vivre ensemble alors qu’on ne se connaît pas, ça aurait suffi, sans que ce film glisse lentement dans une surréaliste bagarre…
Et ç’aurait été excellent sans cette fin qui apporte mille fois plus de questions que de satisfactions.
Bien, mais.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
120 battements par minute
date : 25-08
J’ai eu un peu de mal avec ce film.
Le propos, très bien, mais l’ensemble m’a gêné plusieurs fois.
D’abord, il y a trois « clips » musicaux qui cassent complétement le rythme pour moi, des longueurs ici et là qui font que le film aurait pu être un peu plus court et tout autant (voir plus) efficace.
Ensuite, j’ai mis du temps à entrer dedans parce que j’avais du mal à saisir où le film voulait en venir. En fait, il y en a deux : la présentation de la vie d’ActUp et la vie de Sean. Si les deux se mêlent, j’ai eu du mal à voir où ils voulaient en venir au début, voyant la présentation de l’association, me disant que finalement, ça n’était pas vraiment ça puisqu’on basculait ensuite quasi uniquement sur Sean… Et j’ai eu un peu de mal à me laisser entraîner…
Enfin, j’ai eu du mal au début parce que je trouvais que le film avait un côté documentaire auquel je n’accrochais pas trop. L’association ActUp est présentée pendant près d’une heure, sur son fonctionnement, et ça a beau être très bien joué, je voyais un documentaire plus qu’un film. D’autant qu’on nous montre pas mal de petites actions mais au final, pour nous dire qu’elles ne servent quasi à rien : pas de coup d’éclat qui font avancer les choses. A la fin, on se dit qu’ActUp (peut-être à juste titre) brassait de l’air pour exister…
Bon fond, bonne idée, bon comédien, mais ça n’a qu’à moitié fonctionné sur moi.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Les Femmes du bus 678
date : 25-08
Un beau film sur le droit des femmes.
C’est souvent dur, cruel, injuste, mais très bien traité, avec trois femmes fortes – et deux types sympas quand même.
On se prend d’affection pour elles, on est à fond dans leur combat…
Bon, il y en a une (Seba) que je n’ai pas bien compris à la fin dans ses agissements et son opinion mais dans l’ensemble, j’ai été à fond avec elles.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
9 mois ferme
date : 25-08
J’ai adoré.
L’histoire est simple mais bien traitée, avec fraîcheur et énormément d’humour.
Les dialogues sont souvent savoureux et font mouche, les personnages sont caricaturaux mais j’ai marché à fond, les situations fonctionnent toutes pour moi, le comique de répétition avec le type qui s’en prend toujours sur la tête a bien marché…
Très bon moment !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
1001 Pattes
date : 25-08
Un film qui se déroule plutôt pas mal.
Alors évidemment, il y a du grand classique avec les gros méchants et les tout gentils, il y a du n’importe quoi avec les fourmis individualistes qui décident de construire un avion oiseau…
Mais il y a pas mal d’humour, même si ça n’est pas aussi fou que d’autres dessins animés Pixar.
J’ai cependant été moins convaincu par le graphisme, les fourmis se ressemblant beaucoup, la coccinelle ayant un design un peu lisse…
Sympathique mais pas excellent…
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Les Douze Travaux d'Astérix
date : 25-08
Un peu déçu, finalement, de ce dessin animé…
Certes, il a vieilli (la traversée de la grotte du monstre a des effets très vieillots), mais il est également moins drôle que les BD.
Dans les BD, Goscinny n’ayant que des cases fixes, il y met beaucoup de détails, de traits d’humour, il va à l’essentiel, ce qui est moins le cas ici avec des scènes plus longues (le service des plats ou les escaliers, c’est très répétitif ; la lenteur de diction allonge pas mal le truc…).
A l’inverse, Uderzo doit fournir plus de dessins pour l’animation et j’ai parfois eu le sentiment qu’il en était simplifié dans le cadre, voir même les personnages qui paraissent crayonné ou transparent parfois…
Un peu décevant, malgré les voix de mon enfance…
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
L'Ascension
date : 24-08
C’est un film qui donne la pêche, qui est plein d’espoir, avec un message positif et qui est très plaisant à voir !
Bien joué, les personnages principaux sont super sympas à suivre et on est direct en empathie avec eux.
Après, il fait l’avouer, il n’y a pas énormément de rebondissements, on ne retient pas son souffle très souvent…
Mais ça reste un chouette film à voir, avec des paysages sympas et des émotions revigorantes !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Gangster Squad
date : 24-08
Un film à la trame aussi solide que classique : un flic intègre va démanteler le réseau d’un méchant.
Alors s’il n’emploie pas forcément des méthodes totalement avouable, l’histoire reste déjà vue et ne présente qu’un gros bras de fer entre les deux parties.
Sauf que c’est super bien fait !
L’époque est parfaitement reconstituée, les comédiens sont excellents, les scènes sont super prenantes…
On s’immerge totalement dans le film et on profite d’un bon moment, certes plein de testostérone, mais super bien réalisé !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Coco
Coco réalisé par Lee Unkrich
date : 23-08
"On retrouve, d’un côté, pas mal de clichés des Disney/Pixar : le pauvre enfant, tout le monde contre lui, la quête impossible à réaliser a priori…
Mais il y a également des surprises, sur le père, des retournements de situations…
Et puis, surtout, comme souvent chez Pixar, beaucoup d’inventivité, que ce soit le pont en pétale aux jeux d’os avec Hector.
Si les chansons ne m’ont pas énormément plu (ce qui est dommage quand on veut te montrer que le mec est le meilleur chanteur de tous les temps), l’histoire se suit bien et l’expressivité des visages reste très bonne !"
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Les 4 fantastiques et le surfeur d'argent
Je ne sais pas trop ce qui ne fonctionne pas dans ce film mais ça ne fonctionne pas…
Les Fantastiques subissent plus qu’ils n’agissent : c’est Fatalis, le Surfeur, l’armée qui se bouge et du coup, ça manque un peu d’intérêt…
Il y a beaucoup de blabla…
Les personnages sont un peu caricaturaux et brusques dans leur changement d’avis (la soldate hait presque Johnny et pouf, d’un coup elle lui fait entièrement confiance et le suit au bout du monde…).
Le Surfeur, même s’il ressemble physiquement à la BD, ne correspond pas à l’esprit, je trouve – il parle énormément plus dans la BD, réfléchit beaucoup plus, se navre de l’état du monde… Là, on dirait presque qu’il est bête… Et puis on comprend beaucoup moins ce qu’il fait pour le mangeur de monde et la résolution est très abracadabrantesque…
Un peu de molesse dans les personnages qui ne sont pas très charismatiques…
L’ensemble donc un film assez moyen.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
The Green Hornet
date : 17-08
Inévitablement, quand on voit un film de Super-Héros, on se met à se faire des comparaisons. Et là, le film n’y gagne pas…
Reid fait de l’humour, mais il n’est ni aussi cynique ni aussi drôle que Deadpool.
Son apprentissage de Super-Héros n’est pas aussi prenant qu’un Spiderman.
Sa progression dans le domaine n’est pas aussi palpitante que Batman.
Si les combats de Caito, sous-estimé et sous-exploité, sont sympas, ils n’ont rien à envier à d’autres films du genre.
La traversée en voiture du journal ne vaut pas celle de l’Arme Fatale 4, le héros n’a pas le charisme d’un McLane, l’histoire est aussi banale que Ant Man…
Au final, on a un film tout juste distrayant et blindé de clichés.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
11:14
11:14 réalisé par Greg Marcks
date : 16-08
Voilà un film bien sympathique !
Cinq histoires à suivre avec un évènement à 11h14. Certaines sont plus captivantes que d’autres, certaines ont des personnages plus intéressants, plus charismatiques…
Parfois, on a le sentiment que certaines lignes de dialogues sont un peu là pour meubler afin de cadrer au timing mais qu’importe : tout se goupille super bien, les liens entre chacune se font super bien.
Et le film est tout à fait à la hauteur de l’idée.
Bien fichu et très distrayant.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Ready Player One
date : 15-08
C’est pas mal comme film.
Bon, il n’y a pas le décalage du récent Pixels pour rendre ce film humoristique ; ni le côté sombre d’un « Intelligence Artificielle » du même Spielberg.
Du coup, le film avance entre deux eaux, une sorte de Goonies futuristes où des ados passent leur temps à courir pour éviter les dangers, un Indiana Jones virtuel à la quête du Graal en résolvant des énigmes…
Techniquement, c’est très bien fait ; scénaristiquement, c’est assez naïf, voire pauvre.
C’est un film tape à l’œil sans réel message (à part que « la réalité, c’est ce qu’il y a de plus réel », ça c’est du message !!!).
Alors ça n’est pas forcément déplaisant, on passe un moment sympa à courir entre les avatars, à regarder la résolution des énigmes, l’attaque de David contre le méchant Goliath… On se réjouit des gamins qui progresse et du héros qui courtise la belle…
Mais ce n’est qu’un film d’apparences, aussi futile, finalement, que l’Oasis…
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
X-Men, Épisode 3 : L'affrontement final
Eh ! Ben moi, j’ai bien aimé le film.
Si j’ai trouvé que Jean Grey était un peu en retrait, posé là comme une potiche, le reste m’a plutôt bien convaincu, que ce soit la question de fond (peut-on forcer des mutants à ne plus l’être, l’acceptation de l’autre, etc.) ou la forme (car les images restent impressionnantes).
Le film n’hésite devant rien et va à fond dans ce qu’il raconte.
Très sympa.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
22 Jump Street
date : 11-08
On prend les mêmes et on recommence.
Si le film ne s’en cache pas et le répète plusieurs fois en auto-dérision, ça ne sauve pas tout et si les personnages ou les lieux ne sont pas identiques, un paquet de scènes se ressemblent. Et l’auto-dérision ne fait pas tout : ça sent un poil le réchauffé…
D’autant que si ça reste amusant, ça va moins loin que le premier dans le délire, dans l’excès. Le boss est plus calme, les scènes sont moins folles…
Ça reste distrayant mais ça n’atteint pas le niveau du premier et ça ne commence à délirer total qu’au générique de fin…
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
21 Jump Street
date : 10-08
Bon, on est très loin de la série d’origine ; ça lorgne plutôt du côté de Max la Menace ou Chuck, pour les séries…
Mais on nous prévient dès le début : « On recycle un programme d’infiltration des années 80 parce que les décideurs n’ont pas d’idée ».
Le film a donc largement pris le parti de la rigolade, de la moquerie et s’en donne à cœur joie, sur les lycéens, les geeks, les sportifs, les dealers…
Tout est caricatural, gros, mais comme c’est un film qui ne se prend vraiment pas au sérieux, ça fonctionne plutôt bien et c’est drôle.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Hancock
Hancock réalisé par Peter Berg
date : 09-08
Je ne sais pas ce qu’il manque à ce film…
Concrètement, il y a de l’humour.
Il y a de bonnes idées (ce Super-Héros que personne n’aime et dont on va tenter de donner une bonne image)…
Il y a de l’action, des cascades et son lot d’immeubles cassés.
Bon, les effets spéciaux sont parfois un peu moyen, surtout sur le vol de Hancock, mais ça passe…
Il y a une histoire (d’où vient Hancock) même si c’est un peu flou…
Et pourtant, si Deadpool en met plein la vue, Hancock, avec à peu près les mêmes ingrédients, ne convainc pas tant.
C’est très sympa à suivre sans être réellement mémorable.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Paper Man
date : 08-08
Mmmm…
Oui.
Alors le rôle de Ryan Gosling, l’ami super héroïque imaginaire est intéressant, parce qu’il donne de l’humanité à Jeff Daniels, un côté touchant, de la profondeur, du relief.
La relation entre Jeff Daniels et Emma Stone est à la fois pure et ambiguë mais là aussi, très touchante et bien traitée.
Mais au final, quoi ?
Ben lui s’en sort nickel alors qu’elle, j’ai pas bien compris ce qu’elle avait tiré de cette relation (et une feuille qui flotte ne me laisse pas présager que c’est youpi la joie).
Du coup, ça monte en puissance – tout du moins, un rythme plaisant s’installe tout du long – mais ça donne une fin vaguement décevante.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
The Place Beyond The Pines
date : 07-08
Ce film est « perturbant ».
Découpé en trois parties, chacune m’a donné le même sentiment : je m’ennuie un peu en la regardant mais, quand on passe à la suivante, je regrette la précédente…
La cause principale de ça, je pense, c’est la lenteur du film.
Je ne suis pas contre des films au rythme tranquille mais là, suivre 2 minutes un gars qui roule dans la forêt, 2 minutes un gars qui roule sur la route, 4 minutes un type qui se fait poursuivre, etc. C’est trop long et ça manque carrément d’intérêt.
C’est dommage parce que le propos du film est intéressant, les protagonistes sont assez travaillés…
Evidemment, la troisième partie, le monde est petit, tout se recoupe magiquement mais l’ensemble se tient – hors la fin qui m’a peu convaincu…
Un film pas mauvais mais qui aurait gagné à être plus resserré.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Crazy, Stupid, Love.
date : 06-08
Voilà un film très distrayant.
Les réalisateurs ont voulu éviter tous les clichés de ce genre de film comédie romantique et ils y sont presque parvenu.
Si la fin, les 20 à 30 dernières minutes, est très cliché (où d’autre que dans un film américain quelqu'un peut prendre la parole dans une remise de prix sans que personne l’arrête ???) pleine de bons sentiments, ça n’entache que peu tout l’excellent début !
Plusieurs histoires qui se croisent autour du thème de l’amour, il y a beaucoup d’humour, de tendresse, de justesse, de situations amusantes qui mènent à une conclusion explosive vers 1h30.
C’est là que ça se gâte un peu – mais trop peu pour gâcher le film qui se révèle très sympa.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Drive
date : 05-08
Je suis plutôt du genre conciliant avec les films.
Mais là, non.
Ce n’est pas parce qu’on met une musique vaguement angoissante qu’un type qui roule tranquilou pendant 10 minutes devient prenant ;
ce n’est pas parce qu’on met une ambiance glauque avec un bruit de vent que 50 secondes de mec qui descend un escalier, c’est angoissant ;
ce n’est pas parce qu’il y a une minute de ralenti qu’un baiser est romantique ;
ce n’est pas parce que deux types se regardent pendant 45 secondes sans bouger qu’il y a du suspense ;
etc.
Rien ne fonctionne dans ce film !
Les plans durent des plombes pour rien, Ryan Gosling a zéro (voire moins 5000) crédibilité en méchant, Belmondo faisait des cascades plus impressionnantes dans les années 80, le film part en cacahuète vers 1h00 avec des trucs qui ne se justifient pas du tout, la fin est doublement ridicule (et avec le méchant et avec la fille).
J’ai fait ce que j’ai pu pour entrer dedans, j’avais réussi avec Die Hard 5 ou l’intégrale des Fast and Furious mais là, faut pas pousser…
Avez vous apprécié ce commentaire ? -1
La théorie du chaos
date : 04-08
Excellent film !
Plein de bonnes petites idées tout le long du film, quelques cadrages intéressants, il enchaîne les rebondissements avec logique dans une histoire d’autant plus touchante que je me suis directement identifié à Frank et que je suis entré direct dans l’histoire.
J’ai trouvé le tout drôle, émouvant et porteur d’un message positif très juste.
Réussi.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0