Commentaires de films faits par LynnRenier

Citations de films par LynnRenier

Commentaires de films appréciés par LynnRenier

Citations de films appréciés par LynnRenier

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
Le Hobbit, Épisode 2 : La désolation de Smaug
Un second volet dans la lignée du précédent. Bien qu'il faille reconnaître qu'il est relativement long: il y a pas mal de longueurs sur le film. Notamment les scènes de combats avec les Orcs ou la poursuite dans les tonneaux. Et ces quelques nombreux passages où l'on s'ennuie un peu, et durant lesquels on se demande si ça ne pourrait pas avancer plus vite et si ils sont vraiment utiles à l'histoire...

Hormis cela, la magie est toujours là. Les paysages et les effets sont vraiment sublimes, la musique excellente. Le jeu des acteurs se défend bien. Martin Freeman excelle!
On retrouve tout ce qui a fait le succès (mérité) de la saga du Seigneur des Anneaux. On en prend plein les yeux, ça c'est sûr!

Tout comme dans le Seigneur des Anneaux d'ailleurs les personnages évoluent à mesure que leur quête avance et touche au but. Le jeune Kili est de plus en plus attachant. Thorin deviendrait presque déconcertant une fois son trône retrouvé (personne pour lui filer une taloche derrière le crâne?). Bilbo est aussi naïf que Fredon (quoi que moins agaçant) mais il tend à se réveiller et c'est tant mieux. On fait la connaissance de Bard, interprété par Luke Evans que j'ai plutôt bien apprécié.
On rencontre aussi les elfes et je suis relativement déçue que le personnage de Tauriel n'existe pas dans le livre. Elle a vraiment du charme. A noter que je n'ai pas lu le livre (pas encore). Donc je ne sais pas si l'histoire se tient sans elle. En tout cas, elle apporte un personnage féminin plutôt appréciable et ça change de l’horripilant Légolas (qu'on retrouve également). Et tout comme Tauriel, j'ai ouïe dire qu'il ne devrait pas s'y trouver: où est la logique alors? S'il n'est pas présent dans l’œuvre de Tolkien pourquoi l'avoir invité au scénario? Pour faire fantasmer les filles? Merci, mais personnellement je m'en serais passée (je ne supporte pas son arrogance).

Pour ce second opus, j'ai apprécié de rencontrer Smaug. Enfin une créature digne de ce nom qui prend place dans l'histoire, et qui plus est un dragon! Dommage qu'on le voit si peu en vérité. Le titre n'est-il pas "La Désolation de Smaug"?... On l'attendait plus que quelques minutes à l'écran...

Un point fort: grâce aux mésaventures de Bilbo, Thorin et des autres nains on découvre un peu plus ce monde fantastique propre à Tolkien et qui me plait tant. Je ne m'en lasse pas!
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Le Seigneur des anneaux, Épisode 2 : Les deux tours
Un second opus dans la digne lignée du premier, quoi que j'ai quelques remarques sur certaines longueurs du film. Mais c'est minime, vraiment. Ce film est sublime, tout comme son prédécesseur. En termes de décors, d'effets, de son, d'interprétation, de tout. On en prend plein les yeux, et ce n'est pas pour me déplaire. En grande fan que je suis de l'univers incroyable de Tolkien, il m'est difficile de trouver à redire sur cette adaptation. Je ne suis pas très objective, je le reconnais.

On suit l'évolution des personnages sans se lasser et la quête de Fredon prend vie d'avantage. Gimli et Légolas apportent une touche d'humour bienvenue avec leur perpétuelle dualité (amicale). Tout comme Méry et Pippin dans leur genre. Saruman est toujours aussi détestable. L'histoire d'Aragorn et d'Arwen nous enchante. Quant à Gandalf, son retour ne fait que nous ravir!

Les scènes sont époustouflantes, en particulier lorsqu'il s'agit des elfes et de la sublime cité de Fondcombe, ou encore du réveil des Ents. De quoi donner vie aux textes de Maître Tolkien, de poser des images sur les mots. Et j'en suis personnellement ravie!

Ce deuxième volet n'est pas mon préféré mais il vaut son pesant d'or, c'est certain. Avis aux amateurs de Fantasy, dépaysement et émerveillement garantis.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
The Amazing Spider-Man
date : 11-10
Personnellement, j'ai préféré celui ci aux trois précédents. J'ai d'avantage accroché avec Peter, que je n'aimais pas vraiment dans les 3 premiers films du nom.

Ici, l'acteur qui interprète notre héro transmet bien plus de choses dans son jeu et offre un SpiderMan à la fois plein d'humour et très touchant. Il me semble plus profond que ne l'était celui des films précédents. Pas que Tobey Maguire soit mauvais acteur, je n'ai pas dit ça. Mais Andrew Garfield l’interprète d'une façon plus subtile. Peter est ici timide et réservé, avec un brin d'humour apprécié, mais sombre et torturé aussi, ce qui rend le personnage plus abouti, plus profond. Il le rend plus humain, plus proche, au delà du héros qu'il est sensé être.

Gwen (jouée par une adorable Emma Stone) est un personnage plus appréciable que Mary Jane, et apporte un peu de douceur. J'ai été ravi de la voir apparaître dans ce film, elle qui est pourtant bien présente dans le comics. Qu'elle soit dans le secret si tôt lui offre une place à part dans l'histoire, si ce n'est importante, et ce n'est pas pour déplaire. C'est qu'elle a de la ressource!

Pas de de copier coller ici non plus d'ailleurs, ce qui est appréciable. Une nouvelle approche, une nouvelle naissance de notre héro, un nouvel ennemi (s'il en est un). Avoir introduit le Lézard dans ce premier volet est une bonne idée. Il a la classe notre ami reptile tout de même! Bon, okay, il lui manque un petit quelque chose pour en faire un grand méchant d'envergure. Mais je maintiens: à côté, l'agaçant Osborn peut aller se rhabiller.

Un petit plus que j'ai apprécié aussi: l'oncle Ben a ici une place plus importante, comme un guide spirituel pour notre héro. Il n'est pas seulement le déclencheur de tout ça, il est aussi là pour montrer la voie et redonner courage. Comme l'est tante May.

J'ai plutôt bien aimé cette revisite de l'histoire sans pour autant faire du copier coller. Plus sombre, plus prenant que les précédents. Peter n'est pas omniprésent, on aborde aussi les autres personnages qui gravitent autour de lui et ça donne un second souffle à l'ensemble (ce qui n'était pas le cas des précédents films où ce n'était que Peter, encore et toujours Peter/ un peu lassant à la fin).

Pour ce qui est des effets, ils sont remarquables (mais rien d'extraordinaire non plus, c'est un peu le lot de tous les films récents). De jolis prises de vue 3D qui nous immergent complètement dedans. Certes, il y a quelques reproches à faire comme toujours, mais dans l'ensemble c'est plutôt pas mal. Un excellent casting, un script original, une bande son sympathique et des effets impeccables. Ce remake est pour moi une jolie réussite.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Le Hobbit, Épisode 1 : Un voyage inattendu
C'est avec un plaisir tout particulier qu'on retrouve l'univers de Tolkien vu par Peter Jackson. La magie est toujours là. On en prend plein les yeux.
Note: je n'ai pas lu Le Hobbit avant de voir le film (contrairement au Seigneur des Anneaux à l'époque) alors je ne suis peut-être pas très objective quant au fait que le film suit bien le roman ou non.

Au sujet des acteurs: Martin Freeman semblait tout indiqué pour le rôle de Bilbo. Il est fantastique. Et j'accroche plus à son personne qu'à celui de Frodon (qui, je dois l'avouer à finit par m'exaspérer/ heureusement que Sam était là!). Je l'ai connu dans le rôle du Dr Watson dans la série Sherlock et son interprétation du hobbit est génial.
Ian MacKellen en Gandalf est toujours aussi impressionnant. On ne se lasse pas de le voir en magicien barbu. Il l’interprète à merveille. On aurait presque du mal à le reconnaître lorsqu'il joue Eric Letcher alias Magnéto dans les premiers X-Men.
On découvre un autre magicien: Radagast. Épatant et tendre dans son genre. Je l'aime beaucoup.

On retrouve aussi ces autres personnages que l'on connait du Seigneur des Anneaux (Elronde, Galadriel, Saruman). Et ce film est l'occasion d'en découvrir d'autres. Richard Larmitage en Thorin est magnifique (j'aurais jamais cru dire ça un jour au sujet d'un nain!). Il donne un charisme certain au personnage. J'adore! Les acteurs sont tellement bien transformés (pour ce qui est des nains en tout cas), qu'on les reconnait à peine. Bravo aux maquilleurs!

Question effets: c'est fantastique! Comme toujours. Et les décors laissent place au rêve. Sublime. La richesse de l'univers de Tolkien mérite d'être adaptée sur nos écrans et quand on voit ce qu'en fait Peter Jackson, on ne peut qu'en être enchanté!

Un premier opus qui met en image la découverte de l'anneau par Bilbo et sa rencontre avec Golum. J'ai beaucoup aimé cette scène. Le hobbit fait preuve de courage et d'esprit, et c'est ce qui lui sauvera la vie nombres de fois au cours de cette épopée, à n'en pas douter. Il saura faire ses preuves face à un Thorin plus que douteux de ses compétences.

Quelques reproches: les combats avec les Orcs qui sont parfois un peu longs, de même que la course poursuite avec les Gobelins. Et la scène des géants des montagnes est-elle vraiment nécessaire?

Hormis cela, j'ai adoré ce premier volet. Grande fan de l'univers et des œuvres de Tolkien, j'ai été ravie de cette introduction au Hobbit plus épique que La Communauté de l'Anneau. Et comme le dit si bien DeathSower, il est formidablement réalisé et donne envie de visionner la suite!
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Avatar 2
Avatar 2 réalisé par James Cameron
date : 11-10
J'ai beaucoup apprécié le premier, j'espère que ce second volet sera à la hauteur et ne nous décevra pas.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
A la poursuite de demain
date : 10-10
Un film intéressant s'il en est. Je ne m'attendais pas à ça du tout mais pourquoi pas. J’espérais sans doute un peu plus de scènes sur cette dimension alternative dont la bande annonce nous vend énormément de plans. Dommage.

Le scénario est sans surprise, on suit Casey, Frank et Athéna sans se prendre vraiment au jeu, ni s'ennuyer non plus. La fin est attendue et prévisible, le pourquoi du comment aussi. Le jeu d'acteurs est plutôt bon, d'autant que le casting est prometteur (George Clooney,Hugh Laurie, Britt Robertson, Raffey Cassidy). Les effet spéciaux sont à la hauteur, cependant ça ne fait pas tout. Il manque cruellement d'un petit quelque chose. Je ne saurais dire quoi.

Cependant, j'aime cette idée qu'il faille être un rêveur plein d'espoir et ne rien lâcher.

Bref, en résumé, pas totalement dénué d’intérêt, ça se laisse regarder et occupe une soirée sans que l'on ne se plonge totalement dans l'histoire.
________________________________________________________

Spoiler(cliquez pour révéler)
Ceci dit, j'aimerai revenir sur un point abordé par le film qui me semble important. Le fait que le message porté par le film est à retenir : notre planète est en danger et nous ne voulons pas en prendre conscience. Pire encore, nous nous en amusons dans les jeux vidéos, les films ou encore les romans avec ces scenarios apocalyptiques que nous affectionnons. Sommes nous à ce point une espèce dégénérée et masochiste?

Admettez qu'au fond, c'est bien vrai. Et ne me jetez pas la pierre en me traitant de bobo-écolo extrémiste qui veut à tout prix faire son petit discourt rébarbatif ou faire la leçon en "moi je sais tout".
Je ne suis cela en rien. Je m'inquiète seulement pour l'avenir de notre planète et donc l'avenir de nos enfants. Peu importe que nous soyons là ou pas quand ça arrivera, pensons à ceux qui le serons!
Ainsi, je soulève simplement une vérité que le film expose et qu'il serait grand temps d'accepter, et contre laquelle nous devrions tous nous lever, ensemble. Car, oui, nous sommes en train de tuer notre planète. Elle qui nous nourrit et nous abrite. Alors réveillons-nous! Et mettons-nous au travail avant qu'il ne soit réellement trop tard. J'ai peur que nos petites actions égoïstes pour avoir bonne conscience ne suffisent pas et ne fassent pas vraiment avancer les choses...

"Notre maison brûle et nous regardons ailleurs" - Jacques Chirac (2002). Le temps a passé depuis le Sommet de la Terre à Johannesburg, et le discourt de l'ancien président de la République française est malheureusement encore d'actualité...
Alors soyons des rêveurs pleins d'espoir et ne lâchons rien, car notre avenir à tous en dépend.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
GOLEM, le tueur de Londres
date : 26-09
Pour être honnête, je n'en attendais rien de particulier. Et j'ai été plutôt agréablement surprise car dans l'ensemble c'est un bon film au scénario travaillé, aux personnages intéressants dans leur genre et à la fin inattendue.

Dès les toutes premières minutes, nous voilà plongés dans une enquête complexe où les suspects sont nombreux. Rien de plus alléchant pour le petit Sherlock Holmes en moi. On se prend au jeu, entre coupable idéal et jeu de rôles. Je dois dire que le scénario est brillant d'ingéniosité et de surprises!

Pour ce qui est des acteurs, des costumes, des scènes et des décors, il n'y a rien à dire. C'est agréable à regarder et on ne s'ennuie pas. Le suspense se tient jusqu'au bout et la chute nous laisse sans voix tant on ne s'y attendait pas.

Si je dois emmètre un reproche (et ce n'en est pas vraiment un), c'est que ce film offre des scènes sanglantes qui pourraient heurter les plus jeunes.
Cela mis à part, il vaut le coup d’œil.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Jeruzalem
Jeruzalem réalisé par Doron Paz
date : 26-09
Un film sans intérêt devant lequel on s'ennuie ferme. Vous pouvez passer votre chemin sans regret.

Cette façon de filmer (caméra à l'épaule) me donne envie de gerber. Et ça ne nous implique pas plus dans le film, bien au contraire. D'ailleurs, pour ce qu'on la voit à l'écran, l'héroïne ne fait que de la figuration (en plus d'être insipide et stupide à mourir!). Quant à l'histoire, c'est du vu et revu. C'est long à se mettre en place. Il ne s'y passe pas grand chose (hormis les scènes de dragues lourdingues). Bref, on s'ennuie ferme...

Je pensais que cette histoire de démons échappés des enfers serait intéressante, grosse déception. La qualité des effets est moyennement passable. On croirait les vieux effets spéciaux des années 80 (quand ce n'est pas carrément flou). Et pour ce qui est du thème, pas de quoi faire dresser les cheveux sur la tête. On ne frissonne pas une seule seconde tant le film est prévisible (et d'un pathétique risible).

Et les personnages, est-ce que je dois en parler ou pas? Parce que niveau crétinerie et nullité, on a des champions. Ils ne sont pas attachants pour un sou, et on souhaiterai presque qu'ils croisent la route de ces démons-zombis-chauves souris pour mettre du pimant. Sans parler du déroulement du film qui nous blase, inintéressant et pas captivant du tout. Je continue?

Et cette fin! Cette fin nullissime à laquelle on ne comprend rien... Ils sont sérieux? Tout ça pour ça?! Et ils ont prévu une suite ou bien?...

En résumé, ne perdez pas votre temps et aller visionner un vrai film d'épouvante avec démons dignes de ce nom et possessions vraiment flippantes, ça vaut mieux. L'Exorciste est une éternelle valeur sûre dans le genre.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Your name
date : 05-09
Une mélange d'émotions fortes. On passe du rire aux larmes, des larmes au rire. Touchant, attendrissant, original et sublime. Je ne peux qu'encenser ce film qui a su m'émerveiller et me transporter dans un univers au delà du temps.

Taki et Mitsuha, ainsi que leurs amis, sont très attachants, et leur relation m'a profondément touchée. Leur monde respectif très différent l'un de l'autre se confronte (urbain contre rural), et de part leurs échanges chacun grandit et évolue.

C'est mignon, poétique, ravissant. L'esthétique du film charme indéniablement, la musique est envoutante. Quant à l'histoire, sans nulle autre pareille, elle nous offre un suspense riche qui tient en haleine jusqu'à la dernière seconde. Bien que l'on élabore des suppositions, rien n'est sûr et l'on oscille entre une fin heureuse ou tragique.

Pour ne pas trop en dire, je n'argumenterais pas plus et vous encourage seulement à vous attarder sur cet animé. Bien que ce ne soit pas un chef-d’œuvre, il vaut la peine qu'on y jette un coup d’œil car c'est une véritable petite merveille.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Mary et la fleur de la sorcière
Un joli animé qui cherche à se démarquer des si célèbres Studios Ghibli sans y parvenir tout à fait. On y retrouve le dessin, l'ambiance, les couleurs et les inspirations. Sans doute est-ce du au fait que certains artistes des Studios Ghibli aient rejoint le projet des Studios Ponoc.
Pour ma part, ce film présente trop de ressemblances avec certaines des plus célèbres œuvres de Hayao Miyazaki pour qu'il me ravisse complètement. On sent bien trop que ce film baigne dans les références à l'univers des Studios Ghibli (Kiki la Petite Sorcière, Le Château Ambulant ou Le Voyage de Chihiro). Ça ne lui nuis pas, mais ça l'empêche surtout de se démarquer et de se construire une identité propre à côté de tous ces chefs d’œuvre.
J'ai passé un bon moment, vraiment. Malgré ce, je n'en suis pas ressortie transformée comme ça a été le cas après Princesse Mononoké ou Le Château Ambulant.

Bien que Mary soit très attachante, les autres personnages autour d'elle sont délaissés. Ce pauvre Flanagan arrive toujours comme un cheveu sur la soupe, bien que ses interventions soient un soulagement.
L'histoire manque un peu de substance/profondeur, et va parfois trop vite en besogne. Je regrette que l'on passe si peu de temps à Endor.
La surprise n'est pas vraiment au rendez-vous car on pressent les évènements arriver les uns après les autres avec prévisibilité. Le suspense manque un peu. Dommage.
Et la durée du film me semble courte. Peut-être aurait-ce été plus appréciable de développer d'avantage certains points quitte à allonger la durée du film (m'est avis que ce dernier détail n'est pas un soucis).

Cependant, pour le premier film des tous nouveaux Studios Ponoc, je lui laisse le bénéfice du doute. En effet, pour un début, c'est prometteur. L'idée est là, et on se laisse volontiers embarquer dans un univers riche pleins de magie. Le dessin qui fait tout le charme des Studios Ghibli nous enchante encore. J'adore les décors et les paysages! Je suis donc très curieuse de voir ce que Hiromasa Yonebayashi et ses studios nous prévoient pour l'avenir. Quand aurons-nous droit à la version française de Modest Heroes par exemple?

Note : dévoreuse de livres que je suis, me voilà prise par l'envie d'aller lire The Little Broomstick de Mary Stewart dont cet animé s'inspire.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
Le Labyrinthe de Pan
date : 03-09
Comme Eparm12, j'ai détesté ce film autant que je l'ai apprécié. Bizarre n'est-ce pas.

Mon avis est tellement mitigé que c'est difficile de l'exprimer clairement. Car c'est glauque, dur, horrible, triste. Et en même temps les effets et les décors sont très travaillés, la fillette est touchante et l'univers fantastique du film est superbe.

Une plongée dans les méandres du labyrinthe de Pan qui nous laisse complètement en déroute. Et on y perçoit une certaine philosophie parfois difficile à interpréter. Après tout, nous sommes dans l'imaginaire d'une petite fille qui rêve de fées.

Honnêtement, je crois qu'il faut le voir pour se faire son propre avis.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Cloud Atlas
date : 26-07
Premier visionnage pour ma part (vous comprendrez plus loin pourquoi je précise), et je crains de ne pas avoir très bien compris l'intérêt du film, de ne pas avoir réussi à le cerner. De prime abord, je l'ai trouvé très complexe, presque brouillon avec ces différentes histoires et ces différents personnages qui ne semblent pas avoir le moindre lien entre eux. Mais en y regardant de plus prêt, il y a bien un sens à tout ce méli-mélo. Je m'explique.

Pendant une bonne partie du film, j'ai été perdue avec les différents personnages et les différentes époques, à ne pas savoir quel lien il y avait vraiment entre eux, et me demandant même s'il y en avait un. Bien qu'au bout d'un moment, j'ai fini par comprendre et me prendre un peu au jeu de chercher ce fameux lien et le pourquoi du comment.

Ceci dit, c'est un film remarquable d'exécution, avec des effets spéciaux à la hauteur pour du SF, une bande son sublime et un casting plutôt bon. La transformation des acteurs au fil des époques et des différents personnages qu'ils interprètent chacun est incroyable. Je comprends que beaucoup l'apprécient et lui porte un avis élogieux. Car comme le dit Papa74130, ce film est un genre à lui tout seul.

Les différentes histoires présentées se tiennent et on accroche forcément à l'une d'elles. Pour ma part, c'est celle de Robert Frobisher qui m'a le plus touchée.

A mesure du visionnage, passé présent et futur se confondent et forment un ensemble cohérent. Je regrette seulement que cela vienne un peu tard. J'ai parfois eu le sentiment que c'était long et complexe, et ne comprenais pas les différents évènements dans les différentes histoires, ce que cela pouvait bien impliquer des unes aux autres. Ce n'est vraiment qu'à la fin que la lumière se fait et c'est dommage car un peu tard pour parvenir à captiver tout le monde jusqu'au bout.

Un second visionnage est sans doute nécessaire pour comprendre les histoires de chacun et de quelle façon le passé influence le futur, pour démêler aussi toute la complexité du film. Alors peut-être le regarderais-je une seconde fois pour bien saisir le message qu'il cherche à faire passer.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Pay the Ghost
Pay the Ghost réalisé par Uli Edel
date : 11-07
Un bon film en soit. Le scénario se tient dans les grandes lignes, il ne faut pas trop y regarder sur les détails. Le suspense, lui, fait son effet bien que parfois l'évidence soit là à qui sait la voir. Les rebondissements sont globalement attendus disons le franchement. Mais tout ça fonctionne bien dans l'ensemble car on ne s'ennuie pas.

J'aime assez l'idée du fantôme qui enlève les enfants la nuit de Halloween et celle de la sorcière, plutôt intéressant même si je trouve que ce n'est pas totalement abouti et qu'il manque un petit quelque chose de rien du tout. Exemple: le lien entre le fantôme et les trois vautours? J'ai mon hypothèse sur le sujet :
Spoiler(cliquez pour révéler)
il s'agirait des enfants de la sorcière que l'on sait au nombre de trois,
mais elle n'est jamais confirmée dans le film. Dommage. Pour moi, il manque un lien pour que ce soit réellement crédible et cohérent. Mais c'est chipoter. Parce que dans le fond, ça marche.
Ensuite, certains détails m'ont gêné, notamment sur le fait qu'un enfant disparait dans la foule et que ça n'inquiète personne d'autre que les parents (comme le souligne aussi JustineInWonderland).
Hormis ça, on se laisse facilement entraîner par le personnage de Nicolas Cage dans la recherche éperdu de son fils volatilisé (oui c'est bien le mot).

Malgré quelques remarques, cela reste un bon divertissement, avec une pointe de frisson et d’occultisme. Et la fin présagerait-elle une suite? Affaire à suivre.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Les Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire
N'ayant pas lu les livres desquels le film s'inspire, je ne juge que ce dernier sans savoir si c'est cohérent avec la série littéraire, pardonnez moi d'avance.

Je dois dire que j'ai plutôt bien aimé. Un univers proche de celui de Tim Burton, par les décors et les costumes. Les trois jeunes acteurs qui interprètent les enfants sont attachants, leurs personnages intelligents. A côtoyer de grands noms du cinéma tels que Jim Carrey ou Meryl Streep, ils s'en sortent avec brio.

L'histoire est aussi sombre qu'elle est drôle. Un parfait mélange. L'introduction du film est à mourir de rire! Je me souviendrais longtemps du plus petit des gentils lutins. L'oncle Olaf ajoute à cette humour décalé qui me plait. Il est cynique, machiavélique et c'est sans parler de ses plans plus farfelus les uns que les autres.

J'ai parfois trouvé que chaque visite des orphelins chez les oncles et tantes étaient un peu courts, que ça allait trop vite. Mais si le film résume trois tomes, je comprends alors se désire de tout rassembler en un seul épisode. Ça n'enlève rien au plaisir du film. Entre l'ingéniosité des enfants Beaudelaire, leurs aventures rocambolesques, la collection de serpents de l'Oncle Montgomery et les délires de la Tante Aggripine, c'est un régal!

Un bon moment. J'en resterais presque sur ma fin et voudrais voir sortir une suite au cinéma. Car l'énigme de la longue vue n'est pas vraiment résolue.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
American Assassin
date : 10-07
Une agréable surprise, je dois dire. Je n'en attendais rien de particulier, mais je souhaitais surtout le voir pour l'évolution de Dylan O'Bryan que j'ai connu à ses débuts.

Eh bien c'est une franche réussite pour lui. Dans ce film, il se révèle être un excellent acteur qui sait se défaire des rôles dans lesquels les Grand et Petit Écrans l'ont fait connaître (Thomas dans Le Labyrinthe ou encore Stiles Stilinski dans Teen Wolf). Dévoilant ainsi ses talents, il offre une excellente performance qu'on doit lui reconnaitre, bien éloigné de l'image des rôles d'adolescent de ses débuts. Voilà qu'il passe un cran au dessus. C'en est presque déroutant. Mais fort appréciable! J'aime à penser qu'il est un grand nom en devenir et je suis curieuse de voir ses prochaines participations.

Pour ce qui est des autres acteurs qui l'accompagnent, ils ne déméritent pas. Que ce soit les grands noms du cinéma comme Michael Keaton, Taylor Kitsch, Scott Adkins ou encore Sanaa Lathan, et les plus discrets tels que Shiva Negar. Ils rendent tous ce film crédible et entrainant. Un bon casting, pour un bon film. Que demander de plus?

Quant au scénario, il est à perdre haleine, ne nous laissant guère de répits. De prime abord, rien d'extraordinaire. Et pourtant. Ça démarre sur les chapeaux de roues, nous entrainant aussitôt, pour un film mené tambour battant où les scènes de combats et de poursuites sont fluides et extrêmement bien tournées. Bien que certains détails fassent tiquer, c'est cohérent dans les grandes lignes. On ne s'ennuie pas, même si la finalité est quasiment connue d'avance.

Ce n'est pas le meilleur film de l'année, j'en conviens. Mais il faut lui reconnaitre une bonne réalisation, une scénario bien tenu et un excellent casting. Loin des films du genre où les courses poursuites et autres scènes d'action nous lassent par leur abus, ce long métrage nous propose une histoire convaincante et riche en rebondissements.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Black Panther
date : 05-07
Un Marvel d'une dimension sans précédent dans la franchise et qui casse les codes de ce que nous connaissions des films inspirés des célèbres comics. Alors, ce n'est peut-être pas le film de l'année, car cela reste un Marvel. Mais il opère un changement, un renversement, qui en fait sans doute l'un des meilleurs Marvel que j'ai vu. Et qui, sitôt vu, me donnait envie de le revoir. Je m'explique.

D'abord, pour tout dire, me voilà un peu réconciliée avec l'univers Marvel (du moins pour cet épisode ci en tout cas, c'est certain). Après l'énième épisode de Captain América ou Avengers, j'en étais presque dégoutée. Trop répétitif, prévisible, redondant, commercial. C'est trop. Stop. A mes yeux, le filon s'est épuisé et l'arrivée de Civil War (en deux épisodes de surcroit) n'arrange rien...

Mais Black Panther est un héro que j'attendais au tournant. Alors, dès sa sortie en salles, croyez-bien que j'étais au rendez vous. Et là, quelle claque! Whoua! Une franche réussite que cet épisode consacré à Black Panther. Je l'attendais avec impatience et je ne suis pas déçue. Un film extrêmement bien conçu du début à la fin, au jeu d'acteurs incroyable, au casting mémorable, au scénario captivant qui se tient à lui seul et ne nous ennuie pas une seule seconde, aux effets spéciaux impressionnants et presque futuristes, aux costumes sublimes et recherchés, aux couleurs envoutantes et à la musique inoubliable.

Avec Black Panther, on peut enfin regarder un Marvel sans se poser de question, simplement apprécier son visionnage sans se demander ce qui s'est passé dans l'épisode précédent (que l'on a manqué) parce qu'on ne comprend pas ce qui se passe maintenant. Un réel plus. Cet épisode est (presque) indépendant et c'est tant mieux! Je n'ai aucune envie de me tartiner tous les films de la franchise dans l'ordre pour comprendre ce que je regarde. Non mais *** c'est vrai quoi!
C'est un film intelligent, qui a un charme et une classe indéniables, aux acteurs talentueux et au visuel impressionnant.

Les décors savent nous happer et nous transporter au Wakanda. Certains se sont demandées si le pays n'existait pas vraiment, avouez.
Un peu de culture en passant: Wakanda vient de la langue des indiens Dakota (peuple Sioux) et signifie « pouvoir magique intérieur ». Un mot qui convient tout à fait à ce pays.
Nous voilà sortis du monde trop urbain auquel nous a habituée la franchise. Cet univers entre culture ancestrale africaine et incroyable modernité de technologie quasi futuriste est à couper le souffle.

Tous les personnages sont essentiels au déroulement du film. Que ce soit T'Challa ou Erik Killmonger. Protagonistes et antagonistes ont leur place autant les uns que les autres. Ce sont eux qui donnent corps au film, le rendent vivant. Ils sont attachants, tous un peu à leur façon. Et on finit même par comprendre les agissements d'Erik dont Michael B Jordan offre une belle interprétation, presque touchante.

Le personnage de notre héro est complet, abouti, mûr et réfléchi. A ses côtés, nous assistons à la naissance de Black Panther. T'Challa est un héro intéressant qui évolue à mesure que nous le suivons, qui a du mérite et qui fait souvent passer son peuple avant ses propres intérêts. Un héro qui a de la saveur et du charisme. Ça change! Chadwick Boseman l’interprète avec brio et une certaine classe. Comment résister?
Rien à voir avec un Captain insipide et impulsif, un Thor trop imbu de son rang de dieu (même si le troisième film du nom m'a bien plu), ou quel autre héro Marvel sais-je encore dont nos écrans sont bombardés tous les ans. Je n'ai rien contre Iron Man et les autres Avengers. Mais peut-être en fait-on trop à mon goût et que je me lasse de ce que la franchise nous propose année après année. L'univers des comics est d'une richesse incommensurable, et ses héros tellement nombreux: bon dieu, servez-vous en! Montrez-nous autre chose!

Avec Black Panther, pour le coup c'est bien joué. Ça n'a rien à voir avec les précédents et l'effet est réussi. Si vous craignez de ne pas retrouver ce que beaucoup d'entre vous aime dans les films de la franchise, soyez rassurés, tout est là. Le visuel, la science-fiction, les "super-pouvoirs" et même l'humour.
L'humour que l'on connait des Marvel est bien présent, sans être lourd comme ça avait pu le devenir dans certains volets de la franchise à mon goût. C'est justement dosé. Et je dirais même que l'ambiance prend une dimension bien plus adulte que les derniers opus de la franchise. Cet humour, Everett K Ross (interprété par Martin Freeman) et Shuri la soeur de T'Challa y sont assurément pour beaucoup. Shuri, ou une version wakandaise d'Abby Sciuto d'NCIS (pour ceux qui connaissent). Personnellement, j'adhère!
D'ailleurs, ici, les femmes sont mises en avant et c'est un détail qui me plait. Car il faut reconnaître que l'univers de la franchise ne laisse pas beaucoup de place à la gente féminine (à part cette chère Black Widow, et encore trop peu). Entre Nakia, la redoutable Okoye et Shuri (respectivement interprétées par Lupita Nyong'o, Danai Gurira et l'incroyable Letitia Wright), nous avons trois personnages féminins très différents mais qui ont toutes du caractère: des femmes affirmées qui ne se laissent pas faire et savent prendre les armes quand il le faut. Et ces actrices, quelle performance!

C'est également sans compter sur les messages qu'il faut savoir lire entre les lignes. Car ici, on nous parle de tolérance, de respect, de sens du devoir et d'humilité. Des sujets sur différentes situations actuelles dans le monde sont abordés, et font de ce film un long métrage extrêmement réfléchi sur notre siècle et notre société.

A noter un point important, aussi, trop rare dans le royaume d'Hollywood qu'il faut le souligner: Black Panther est un film qui met à l'honneur la culture africaine et le talent des acteurs noirs! Ne l'oublions pas. Du réalisateur, aux acteurs, en passant par la bande son, ce n'est le travail que de gens de couleurs (Martin Freeman et Andy Serkis mis à part). Et ils ont du talent! Ils nous offrent tous une prestation impressionnante pour leur personnage. Alors, dans un monde américain un peu trop raciste sur les bords, moi j'applaudis! C'est tout simplement sans précédent. Un succès, car succès du film il y a, amplement mérité au vue de la performance de chacun de ses acteurs sans distinction aucune et d'une réalisation sans commune mesure. Bravo!

Pour tout ça, je ne saurais que conseiller ce film. A celles et ceux qui aiment la SF et/ou les Marvel, autant qu'aux autres. A voir, absolument!
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Coco
Coco réalisé par Lee Unkrich
date : 07-05
Une merveille! C'est sublime. Un véritable bijou de l'animation. Me voilà réconciliée avec les Disney et on y retrouve beaucoup la main de maître des studios Pixar (heureusement).

Je ne saurais dire à quel point ce dessin animé est magnifique. Il n'y a pas de mot assez fort. On retrouve enfin cette deuxième lecture digne des studios Pixar/Disney qui fait tout l'attrait des chef-d’œuvres du nom des débuts, avec une belle leçon à retenir qui fait réfléchir, et un joli message à véhiculer. Un film qui parle autant aux petits qu'aux grands. Et ça faisait longtemps que nos écrans ne nous présentaient plus que des dessins animés fades pour nous autres adultes. Alors celui-ci fait incontestablement partie des plus réussis pour ça!

Les décors sont éblouissants, on en prend plein les yeux. C'est beau, coloré, et on ne s'en lasse pas une seule seconde. Les personnages sont attachants et tendres, autant qu'ils sont drôles et légers. Quelque part, ils feraient presque partie de notre famille. Et c'est le cœur même du film: la famille, le souvenir, le soutien, le pardon, et la croyance en soi et en les autres.

Mais on y aborde aussi des thèmes plus sombres, comme la mort, la vieillesse et la mémoire avec la maladie d’Alzheimer, et les secrets (tabous) de famille. Tristes de prime abord, ces thèmes sont abordés avec couleur et lumière. De quoi voir la fin de l'existence terrestre d'une toute autre façon, pour dédramatiser et en parler aux enfants sans les effrayer (si je puis dire).

La musique a une place importante. Les chansons sont justement dosées. Je ne supportais plus les dessins animés avec chanson toutes les 5 minutes qui finissent par nous saouler. Ouf, ici, elles ne sont lancées que parce qu'elles y ont leur place. Un plus appréciable. Les dialogues ont alors toute leur réelle utilité et leur fonction première. Après tout, ce sont par eux que nous suivons l'histoire, par à travers les chansons. N'est pas?

Avec Coco, voilà un univers qui nous plonge dans la culture mexicaine, avec El Dia de Los Muertos. Un monde plein de couleurs et de musique.

Merci pour cette belle histoire pleines d'émotions et d'une douceur sans nom, où les légendes prennent vie et où le souvenir et la famille tiennent le premier rôle. Un dessin animé que je ne saurais que conseiller, aux petits comme aux grands, car il ravira toute âme d'enfant.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Death Note (2017)
date : 07-05
Ce n'est vraiment pas ce à quoi je m'attendais. Quand on a lu la série manga, on a de réelles difficultés à accrocher à ce film et à avoir un œil objectif. Il ne reflète pas du tout l'univers et les personnages du manga, et ce qui en a fait son succès. Mais qu'ont-ils fait aux personnages?! C'est presque du gâchis... Quelle déception...

Si vous ne connaissez pas la série, sans doute n'y verrez vous rien à redire. Mais pour celles et ceux qui ont lu le manga, fuyez!
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Polisse
Polisse réalisé par Maïwenn
date : 07-05
Un film que je salut surtout pour le sujet qu'il aborde. Il était temps qu'on en parle! Des émotions à fleur de peau, qu'on laisserait bien éclater parfois. Des histoires infiniment touchantes qui nous prennent indubitablement aux tripes. Un travail d'acteurs remarquables qu'il faut souligner car il présente un métier dur trop souvent passé sous silence. L'humour est appréciable, et permet de se détacher par moment de cette dureté inlassable.

Mais je ne peux cacher un certain mal être et un regret sur la façon dont c'est réalisé (la romance me semble de trop).

Quoi qu'il en soit, Maïween (bien meilleure réalisatrice qu'actrice) sait montrer ce que personne ne semble vouloir aborder. Et pour cela: bravo et merci!
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Man of Tai Chi
date : 07-05
Sans grand intérêt. Keanu Reeves devrait s'en tenir à ses rôles d'acteur, ou travailler d'avantage ses scénarios pour qu'ils ne deviennent pas cliché ou ennuyeux. Savoir oeuvrer en arts martiaux ne fait pas tout. Encore faut il une réalisation digne de ce nom et une histoire qui en vaille la peine. Ici, ce n'est pas le cas. Passez votre chemin, vraiment. Surtout si les films d'arts martiaux commencent à vous sortir par les yeux.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Quand Harry rencontre Sally
date : 07-05
Un film de comédie romantique à l'américaine très classique qui ne laisse aucune place à la surprise. C'est mignon, oui. Mais c'est parfois un peu long et surtout très prévisible. Avouez qu'on sait tous comment ça va finir...

Je ne suis pas une adepte du genre, je le reconnais. Alors, je ne suis peut-être pas bon juge et risquerais d'être trop critique.

Ceci dit, je pense qu'il fait partie des classiques du cinéma qu'il faut voir au moins une fois.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Guardians of the Night
date : 07-05
Mouaif... Ultra prévisible, un peu ennuyeux et presque pathétique par moment. J'ai vu mieux dans le genre, surtout que je ne m'attendais pas vraiment à ça au vue de la synopsis.

Pourtant, il y a de l'idée. Entre les Dieux qui se fondent au milieu de humains et toutes ces autres créatures qui se croisent, sans parler des Gardiens de la Nuit, ça aurait pu faire un bon film.
Seulement, l'histoire est de l'ordre du déjà vu, revu et re-revu. Les deux personnages principaux sont creux, insipides, ennuyant de prévisibilité. La relation Dana-Pasha va vraiment beaucoup trop vite en besogne. Pas difficile la fille, ou alors elle est vraiment en manque... Je ne sais pas trop, à ce stade là...
Et le scénario n'est pas exploité pour qu'il en devienne captivant. Il est même prévisible à mourir. Et certains détails intéressants ne sont que rapidement abordés. Quel dommage!
Quant aux prétendus "méchants", ils sont très clichés, tout de même. Pas de super vilain en puissance qui feraient frémir les plus courageux. Déception. J'avais espéré avoir affaire à des vampires digne de ce nom.
Enfin, tout ça pour dire que c'est dommage.

Les idées sont bien là, judicieuses et inventives, presque originales dans leur genre. Mais elles ne restent malheureusement qu'au stade d'idée. Les russes ont encore quelques progrès à faire.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
King Kong
King Kong réalisé par Peter Jackson
date : 27-04
Un King Kong modernisé, revu et corrigé. Pourquoi pas. Même si je n'accroche pas plus que ça, le film n'est pas mauvais en soit. Enfin, disons plutôt que ça se laisse regarder quoi. Surtout niveau graphismes et effets spéciaux, il n'y a pas grand chose à redire. Parce que pour le reste, ça se discute. En particulier au niveau du scénario, maintes et maintes fois vu et revu. King Kong est une énième fois adapté, à chacun sa version. Ou comment faire du neuf avec du vieux. Ca manque cruellement d'originalité sur les bords... Changer de disque c'est bien aussi parfois... Créer de nouvelles choses, non?...

Au moins un point positif: j'ai apprécié le début sur l'île surtout (parce que c'est un minimum actif et que le duel gorille géant vs T-Rex est pas trop mal). Mais le reste a été sans plus. C'est tellement cliché... Le gorille géant, la jolie blonde qui passe son temps à hurler, l'amoureux transis maladroit, la super ville américaine attaqué par le monstre... 3h un peu longue pour un résultat sans grande surprise et quelque peu décevant.

Juste une chose à retenir: qui est véritablement le monstre dans tout ça.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Hors du temps
date : 23-01
Un magnifique film, une histoire bouleversante où l'amour est plus fort que le temps, l'époque, les années. Un souvenir qui marque, des émotions qui chamboulent. N'oubliez pas les mouchoirs, vous en serez émus aux larmes!
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Moi, Moche et Méchant 3
date : 18-11-2017
Sympathique et drôle mais bien moins que le premier qui reste sans doute le meilleur de la série.

On retrouve Gru, Lucie et les filles avec plaisir, surtout notre adorable Agnès et ses licornes (gardes ton âme d'enfant Agnès!). Et les mignons (quoique moins présents dans ce troisième opus) sont drôles, comme toujours. Dru est un personnage plutôt sympathique. Il apporte un peu de réponse sur notre moche et méchant Gru. Quant à la bande son, elle est d’anthologie: elle plaira aux quarantenaires et autres nostalgiques des tubes des années 80 à coup sûr.

Seulement, l'humour s'essouffle un peu et j'ai peur qu'il n'y ait plus rien de nouveau à dire sur l'histoire et ses personnages.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
De l'eau pour les éléphants
date : 02-11-2017
Un film touchant, magnifique, dur aussi. L'univers du cirque que l'on nous présente offre une vision nouvelle, qui nous indigne profondément (la souffrance animale est un sujet sur lequel je suis sensible et qui me touche beaucoup). Et que l'on se révolte est le but.

Une très belle réalisation comme Francis Lawrence sait les faire et un casting prometteur. D'ailleurs, ici, Robert Patinson brille (bien plus que dans Twilight qui est a gommer de sa filmographie) et on l'y apprécie beaucoup dans son rôle de Jacob. L'histoire que l'on suit a ses côtés est profonde, porteuse d'un message.

Je ne saurais que le recommander, au moins une fois. Car c'est un film superbe où l'histoire nous prend par les sentiments et où le jeu des acteurs vaut vraiment le coup d'oeil.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1