Lire la suite...
Dédicaces de John Lee Thompson et autres évènements

Ajouter une dédicace ou un évènement pour John Lee Thompson
Ses spectateurs apprécient aussi
Auteurs aux thèmes similaires
Evaluations moyenne de ses films
Critère Note Visuel
Globale 7
Scénario 7
Images 6.6
Emotions 6.8
Suspense 6.8
Musique 6.6
Acteurs 8
Originalité 7.2

John Lee Thompson

Nom de naissance

Prix et distinctions

Naissance

  • Date : ( ans)
  • Lieu : Non disponible

Décès

  • Date : (à ans)
  • Lieu : Non disponible

Editeurs

Columbia Pictures Corporation : 2 films
20th Century Fox : 2 films
Golan-Globus Productions : 1 films
Limelight : 1 films

Les chiffres

Présent dans : 178 cinéthèque
Note moyenne : 7 / 10
Nombre d'évaluations : 21
Position top auteur : -

Dans les cinéthèques des Booknautes

Liste

Dans le top auteur

Position
[]

Ajouts par semaine

Ajout
[["Sem 39",0],["Sem 40",1],["Sem 41",0],["Sem 42",0],["Sem 43",0],["Sem 44",0],["Sem 45",0],["Sem 46",1],["Sem 47",0],["Sem 48",0],["Sem 49",1]]

Evaluation moyenne

Note
[["jan",0],["f\u00e9v",0],["mar",0],["avr",6],["mai",0],["jui",0],["jui",0],["ao\u00fb",0],["sep",0],["oct",0],["nov",0]]

Biographie de John Lee Thompson

Ajouté par Mushu le 28 Décembre 2013
Jack Lee Thompson, également connu sous le nom de John Lee Thompson, débute sa carrière dans le cinéma comme monteur de David Lean et scénariste. Il passe à la réalisation en 1950 avec l'adaptation à l'écran de l'une de ses propres pièces de théâtre, Murder Without Crime. Il enchaîne avec le drame La Femme en robe de chambre (1957) et le film de guerre Ice-cold in Alex (1958), avant de connaître la gloire en 1961 et 1962 avec le spectaculaire Les Canons de Navarone et l'angoissant thriller Les Nerfs à vif, tous deux interprétés par Gregory Peck.

Dans les années soixante, il multiplie les genres tournant tour à tour des films d'aventures (Taras Bulba (1962), qui se déroule au XVIIIe siècle en Ukraine), des séries B horrifiques (Le Mystère des treize (1967)), des westerns (L' Or de MacKenna (1969)) ou encore des films d'espionnage (L'Homme le plus dangereux du monde).

Dans les années soixante-dix, Jack Lee Thompson prend la relève de Franklin J. Schaffner pour la mise en scène de deux volets de la saga La Planète des singes : La Conquête de la planète des singes (1972) et La Bataille de la planète des singes (1973). En 1976, il dirige pour la première fois Charles Bronson dans le film policier St. Ives. Leur fructueuse collaboration se poursuivra jusqu'en 1989 avec d'autres thrillers et westerns pour le moins musclés comme Le Bison blanc (1977), L' Enfer de la violence (1984), La Loi de Murphy (1986), Le Justicier braque les dealers (1987), Le Messager de la mort (1988) ou encore Kinjite : forbidden subjects (1989).

Entre-temps, Jack Lee Thompson retourne à ses premières amours : le film de guerre avec Passeur d'hommes, notamment interprété par Anthony Quinn, un de ses acteurs fétiches, et le film d'aventures avec Allan Quatermain et les mines du roi Salomon, sorte de sous Indiana Jones dans lequel Richard Chamberlain excelle en archéologue casse-cou.

source : allociné
Voir les biographies de John Lee Thompson

Citations de John Lee Thompson

Voir les citations de John Lee Thompson

Informations diverses

Ajouter / Voir plus