Lire la suite...
Dédicaces de Eric Barbier et autres évènements

Ajouter une dédicace ou un évènement pour Eric Barbier
Ses spectateurs apprécient aussi
Auteurs aux thèmes similaires
Evaluations moyenne de ses films
Critère Note Visuel
Globale 7.5
Scénario 7.6
Images 7.8
Emotions 7.6
Suspense 7.4
Musique 7.2
Acteurs 8.2
Originalité 7.3

Eric Barbier

Nom de naissance

Prix et distinctions

Naissance

  • Date : ( ans)
  • Lieu : Non disponible

Décès

  • Date : (à ans)
  • Lieu : Non disponible

Editeurs

Canal+ : 1 films
France 2 Cinéma : 1 films
Fidélité Productions : 1 films
Big World : 1 films

Les chiffres

Présent dans : 224 cinéthèque
Note moyenne : 7.5 / 10
Nombre d'évaluations : 40
Position top auteur : -

Dans les cinéthèques des Booknautes

Liste

Dans le top auteur

Position
[]

Ajouts par semaine

Ajout
[["Sem 39",1],["Sem 40",0],["Sem 41",0],["Sem 42",2],["Sem 43",3],["Sem 44",0],["Sem 45",0],["Sem 46",0],["Sem 47",0],["Sem 48",0],["Sem 49",0]]

Evaluation moyenne

Note
[["jan",7.5],["f\u00e9v",0],["mar",7],["avr",0],["mai",8],["jui",8],["jui",8],["ao\u00fb",8.333],["sep",7],["oct",0],["nov",0]]

Biographie de Eric Barbier

Ajouté par Mayoune le 5 Août 2018
Eric Barbier intègre l'Idhec en 1979, l'occasion pour lui de réaliser une poignée de courts métrages et de faire connaissance avec Eric Rochant ou Arnaud Desplechin. En 1985, il réalise le pré-film du Brasier, un projet très coûteux qui ne se concrétisera qu'en 1991. Le jeune cinéaste fait preuve d'une ambition rare dans le cinéma français, puisque ce premier long métrage est une fresque historique sur l'univers des mineurs dans la France des années 30, avec Jean-Marc Barr en fils d'immigrés polonais épris de Maruschka Detmers. Prix Jean-Vigo en 1991, le film est un cuisant échec commercial qui éloignera durablement Barbier des plateaux de cinéma. En 1993, il signe pour Arte le téléfilm Un air de liberté dans le cadre de la collection Les Années lycée.


En 1999, il signe son deuxième long métrage, Toreros, plongée dans l'univers de la corrida doublée de l'étude d'une relation père-fils, avec Olivier Martinez et Claude Brasseur. Sept ans plus tard, Eric Barbier confirme son goût pour la noirceur avec le thriller Le Serpent, l'adaptation d'un roman du britannique Ted Lewis, autour d'une diabolique machination ourdie par Clovis Cornillac contre Yvan Attal.


En 2014, le metteur en scène retrouve Attal pour le film de casse Le Dernier Diamant, qui passe relativement inaperçu. Trois ans après, il revient avec La Promesse de l'aube, adapté du roman autobiographique d'aventure initiatique du même nom de Romain Gary. Ce long métrage ambitieux est emmené par Pierre Niney dans la peau de l'écrivain.
Voir les biographies de Eric Barbier

Citations de Eric Barbier

Voir les citations de Eric Barbier

Informations diverses

Ajouter / Voir plus