Lire la suite...

Commentaires sur ses livres

Pedro Almodóvar

Afficher les commentaires les plus récents
Afficher les commentaires les plus populaires (defaut)
Par pwachevski le 30 Décembre 2013 Editer
pwachevski
Pedro Almodóvar nous signe là un drame sur un thème très sensible, qui prend aux tripes et qui est pourtant tabou, que ce soit au cinéma ou ailleurs, et je trouve qu'il fait ça avec beaucoup de justesse et... de pudeur. Chose plutôt rare pour ce réalisateur, mais c'est un excellent choix de sa part.
Le scénario est vraiment très bien ficelé. Assez basique au départ, ça gagne en ampleur et en intensité tout le long du film.

Mention spéciale à Gael García Bernal qui est juste époustouflant.
A propos du livre :
La mauvaise éducation
La mauvaise éducation
Par pwachevski le 28 Décembre 2013 Editer
pwachevski
La toute première fois que j'ai vu ce film, j'ai été, je l'avoue, plutôt déçue. J'avais lu le livre ("Mygale" de Thierry Jonquet) et j'avais trouvé cette adaptation pas tip top, ce qui m'avait agacer sur le coup. Mais par la suite, j'ai appris à apprécier ce film à sa juste valeur, en le revoyant plusieurs fois à tête reposée. Certes, c'est encore et toujours une adaptation plutôt médiocre, mais ça reste malgré tout l'un des films les plus ambitieux et aboutis d'Almodóvar.

On nous propose une vraie ambiance de thriller, genre auquel Almodóvar ne nous avait pas habitué. Il y avait parfois du suspense dans ses films, mais toujours compensé par de l'humour ou une ambiance qu'à moitié sérieuse. C'est, il me semble, vraiment la première fois qu'il fait un film avec une ambiance si sombre, pesante et sérieuse, et pourtant c'est parfaitement réussis. Ce film est tellement étouffant qu'il peut vraiment rivalisé avec les classiques du genre. Bon, pas de grand suspense pour moi, comme j'avais lu le livre, mais l'intrigue est vraiment imprévisible si on ne l'a pas lu. Je trouve que ce film arrive à nous emmener sur des terrains qui n'ont jamais été explorés, ce qui lui donne une grande originalité et qui le rend vraiment très marquant.

C'est également un drame assez intéressant (moins de surprise sur ce point, car c'est un genre habituel pour ce réalisateur) car il y a vraiment beaucoup d'émotions, et des émotions rares en plus. Tous ça grâce aux personnages parfaitement construits, avec des caractères complexes et parfois contradictoires. Ils sont un peu tous tiraillés entre le bien et le mal.
Spoiler(cliquez pour révéler)
Du genre, Vincente, à la fois victime et violeur. Ou encore Marilia, qui à le regard compréhensif d'une mère, tout en n'approuvant pas les agissements de ses fils. Et, bien sur, Robert, à la fois génie de la médecine rongé par la culpabilité et le chagrin, chevalier servant de sa fille et bourreau psychopathe.


Les acteurs délivrent de vraies bonnes performances. Antonio Banderas est, à mon avis, un bien meilleur acteur quand il joue dans sa langue natale. Il est vraiment très crédible dans ce rôle inattendu.
Spoiler(cliquez pour révéler)
Enfin, moi, je ne l'imaginait pas dans un rôle de méchant, aussi sombre et froid, avant ce film. Je l'avais à tord cataloguer "beau mec à accent étranger de service", qu'il a largement interprété dans d'autres de ses films... Et finalement il m'a bluffé dans la 2nd partie du film.
Les autres acteurs sont pour la plupart de parfait inconnus en France, mais ils s'en sortent tous avec les honneurs.

Par contre, je ne conseillerais pas ce film à tout le monde. Je crois que le film est interdit au moins de 12 ans en France, très franchement j'ai jamais compris pourquoi, -16 me semblerait plus juste. Il a une ambiance vraiment très malsaine et immorale, agrémenter de quelques scènes assez crues. Attention, je dis pas que c'est un défaut. Même si c'est plus poussé que dans ses autres films, ça reste un élément caractéristique du cinéma d'Almodóvar, et je ne vais surement pas lui reprocher cette impertinence que j'ai plus d'une fois adoré. Mais je comprend parfaitement que ça en dérange certains, d'où mes réserves.
A titre personnelle, la seule chose qui m'ait déranger, c'est les scènes de sexe. Elles sont pas forcément crues, mais quand même pas super classes et un peu trop insistantes à mon gout.
A propos du livre :
La piel que habito
La piel que habito
Par pwachevski le 9 Mars 2014 Editer
pwachevski
Pedro Almodóvar a tenté de faire un film drôle après ses derniers films bien plus sombre, n'y allons pas par quatre chemins : j'ai beau l'apprécié, je trouve que c'est complétement raté.

Ce film n'a absolument aucune légèreté et n'est que lourdeur. Que dire a part que c'est vraiment pas drôle et même franchement de mauvais goût. Le scénario tiens en 3 lignes, les décors sont moches, les dialogues mal rédigés, même les acteurs ont l'air de ce demander ce qu'ils sont venus faire dans cette galère...

j'ai même pas tenue jusqu'à la fin du film tellement j'ai trouvé ça mauvais

Franchement, si ce film n'avait pas été réalisé pas Almodóvar mais par un inconnu, je crois qu'on en aurait jamais entendu parler.
A propos du livre :
Les amants passagers
Les amants passagers
Par Raphaellakay le 29 Avril 2015 Editer
Raphaellakay
Bien réalisé, mais bon le style d'Almodovar a toujours quelque chose de glauque à un moment donné.

Un viol reste un viol, et même si ça a réanimé la patiente, ça ne devrait pas être banalisé et excusé.
A propos du livre :
Parle avec elle
Parle avec elle
Par pwachevski le 30 Août 2014 Editer
pwachevski
Un excellent film d'Almodóvar très plaisant à regarder, plutôt amusant, et surtout pas mal émouvant. Et ce qui est assez exceptionnel, c'est qu'on trouve toutes ces qualités dans ce film, malgré un scénario objectivement plutôt faiblard. L'intrigue est assez courte, souvent prévisible, et parfois confuse, mais le talent du réalisateur fait qu'on ne lui en tient pas rigueur.
Les personnages sont vraiment bien construits. On ressent beaucoup de tendresse entre ces personnages et c'est, je pense, ça qui rend ce film si touchant. J'ai également apprécié le fait qu'on donne la parole à des gens qu'on voit presque jamais (entre autres : prostituées, bonnes sœurs désobéissante, drogués et transsexuels) et cela sans tomber une seule seconde dans le cliché ou le racoleur.

Néanmoins, ce n'est pas mon Almodóvar préféré car contrairement à Volver (qui est construit à peu près de la même manière), je n'ai pas réussi à m'intéresser à l'ensemble des personnages. J'ai notamment trouvé le duo Huma-Nina un peu agaçant. Et donc, même si j'ai passé un très bon moment, j'ai un poil moins de sympathie pour ce film que pour d'autres de ce réalisateur.
A propos du livre :
Tout sur ma mère
Tout sur ma mère
Par Inuki le 3 Juillet 2017 Editer
Inuki
Une fois encore Pedro Almodóvar décide de mettre les femmes à l’honneur dans un film. Rythmé par ses personnages aux caractères bien trempés, des couleurs chaudes et le soleil de Madrid, Volver est la représentation même de l’Espagne au cinéma. Sans doute le meilleur film du réalisateur pour découvrir son univers et saisir les thèmes qu’il transporte à l’écran.

Trois générations de femmes interagissent pour dévoiler des relations familiales conflictuelles mais non pas sans tendresse. Derrière une intrigue assez surprenante bientôt mise au second plan, Volver garde un certain cynisme qui charme celui qui y voit le talent du réalisateur, en effet, il réussit à nous passionner uniquement sur les relations que ces femmes développent.

Les actrices sont semblables à l’univers qui les entoure, elles sont envoûtantes, vives et touchantes. La belle et sulfureuse Penélope Cruz endosse son rôle de femme forte à la perfection. Dans cette Espagne colorée, elle prend son indépendance et lutte afin de protéger sa famille mais surtout pour se protéger elle-même.

Almodóvar reste fidèle à lui-même et derrière ce film aux attraits charmants, les personnages vivent dans des non-dits, des silences et des conflits. Volver, c’est l’amour de l’autre, l’amour du langage, c’est se dévoiler, s’accepter et accepter les autres. Volver c’est "revenir" et réussir enfin à parler à ceux qu’on aime.
A propos du livre :
Volver
Volver
Par pwachevski le 20 Août 2015 Editer
pwachevski
Dans l'absolu, je vais dire que c'est un bon film. A vrai dire je n'y ai vu absolument aucun gros défaut. Mais je ne sais pas trop pourquoi, je n'ai pas été particulièrement emballée pour autant. D'autres films de ce réalisateur m'avaient vraiment marqué ou touché, celui-ci m'a au contraire laissé de marbre. Je n'ai ressenti aucun attachement particulier pour les personnages, qui sont pourtant bien construits, là n'est pas le problème. Je ne me suis juste pas reconnue en eux. J'ai trouvé ça assez lent à démarrer, j'ai aussi trouvé qu'il y avait quelques longueurs. Bref, des petites imperfections qui m'ont empêché de réellement apprécier ce que j'ai vu. Reste néanmoins un scénario bien pensé, un joli hommage au cinéma, une réalisation agréable, des touches d'humour rafraichissantes et une jolie performance de Penélope Cruz.
A propos du livre :
Étreintes brisées
Étreintes brisées
Par OnlyLola le 16 Août 2015 Editer
OnlyLola
Affreux. Il n'y a pas de meilleur mot pour décrire tout ça. Si ? Ok, alors dérangeant, perturbant, horrifiant, sombre, morbide...

Magnifique. Oui, aussi. Tout est maîtrisé : que ça soit cette réalisation superbe, son esthétisme, son scénario rythmé, ces acteurs bluffants, sa conclusion finale. C'est à la fois envoûtant et dégoûtant. Pedro Almodovar insuffle une tension permanente qui va petit à petit nous amener à explorer la violation de tous les codes moraux incarnés par certains personnages. Plus le film évolue, plus les couches de lecture deviennent complexes. Il aborde aussi un thème que j'ai rarement vu au cinéma : la transsexualité, mais je n'en dis pas plus.

Bref, j'en ressors avec un goût amer... et une forte admiration pour le bonhomme Almadovar.
A propos du livre :
La piel que habito
La piel que habito
Par minir le 9 Juillet 2015 Editer
minir
Un film génial. Une histoire vraiment très dure et un retournement de situation quand on comprend toute l'histoire auquel je ne m'attendais pas.
A propos du livre :
La piel que habito
La piel que habito
Par OnlyLola le 9 Juin 2015 Editer
OnlyLola
«Qui est le sexe faible, maintenant ?» (Phrase de la féministe revancharde spotted... ou pas)

Mon premier Pedro Almodovar, et j'ai bien aimé. Déjà, le titre est juste parfait. Ensuite, les actrices sont tout aussi superbes et attachantes les unes que les autres. Pour finir, c'est d'une justesse incroyable, accompagnée d'une jolie réalisation colorée. Almodovar dresse un portrait subtil, élégant et émouvant de plusieurs femmes venues de province dans le quartier ouvrier de Madrid. Dommage que le scénario reste assez prévisible. La séquence de la chanson m'a vraiment pris aux tripes mais je m'attendais peut être à plus d'émotions, plus de poigne, qu'elle m'emporte plus (peut être la vf qui fait ça. J'espère le voir en vo un jour.) Mais sinon, je n'ai rien à y redire : Volver reste un film éclatant, parfois drôle, parfois plus sombre, même s'il ne va pas me marquer au fer rouge, j'en garderai un bon souvenir.
A propos du livre :
Volver
Volver
Par Eparm12 le 25 Mars 2015 Editer
Eparm12
Mon premier film de Pedro Almodovar. Et je dois avouer que je suis très impressionnée, parce que cela fait depuis des années que j'entends parler de ce réalisateur et de ses œuvres qui sont, d'après les dires de beaucoup de monde, à la fois dérangeantes, sensibles et magistrales. Et dans ce film, j'ai retrouvé ces trois critères que j'attendais au tournant. Pour une première, je suis conquise et il me tarde de mettre la main sur ses autres films.

Tout d'abord, j'ai adoré l'histoire. Simple certes, mais qui prend le temps de se poser, de se développer. Elle se déroule lentement, installant un climat dérangeant sous tension qui ne fait que s'accroitre tout le long du film. Le réalisateur s'attaque à un sujet difficile et il fait ça très bien, avec beaucoup de retenue muée en élégance. J'ai été subjuguée, fascinée par tout ce qui se passait devant mes yeux. J'ai été ébahie autant que dégoûtée, triste autant que touchée. Et lorsque j'ai vu qu'il s'agissait d'une histoire vraie à la toute fin, je n'ai pas pu réprimer un haut-le-cœur.

Les acteurs sont magnifiques, dans tous les sens du terme. Leur performance accroche, leurs regards transpercent. Les images sont très belles, elles leur rendent presque hommage. On sent qu'Almodovar est soucieux de les montrer sous leur meilleur jour, de se focaliser sur leur être, leur essence, du moins c'est ainsi que je l'ai ressenti. Les décors, les costumes, tout était coloré et tranchait brusquement avec le ton sombre du scénario, qui lui est implacable. J'ai beaucoup aimé ce film et je le conseille chaudement. Il est à découvrir pour les avertis.
A propos du livre :
La mauvaise éducation
La mauvaise éducation
Par sylvains7 le 14 Septembre 2014 Editer
sylvains7
Almodovar change de registre. Bien lui en a prit car ce film est une belle réussite avec une réalisation et une interprétation inspirées. Même si on a du mal à comprendre au départ le lien entre les personnages, un twist surprenant remet tout en question et place ce film dans les hauts sommets des oeuvres d'Almodovar.
A propos du livre :
La piel que habito
La piel que habito
Par Corentin17 le 20 Mai 2014 Editer
Corentin17
Ce film installe une ambiance assez particulaire, on ne se sent pas particulièrement à l'aise mais d'un autre côté on est fasciné. On est tenu jusqu'au bout et la révélation est aussi incroyable qu'horrible.
A propos du livre :
La piel que habito
La piel que habito
Par pwachevski le 22 Mars 2014 Editer
pwachevski
Petit moment de bonheur signé Almodóvar dont je ne me lasse pas. Tout d'abord parce que c'est une comédie dramatique parfaitement équilibrée, comme on n'en voit que TRÈS rarement. Aucun des deux genres prend le pas sur l'autre. On passe réellement du rire au larme, grâce à son contraste entre le thème sérieux de la mort et son traitement sans aucun sérieux et avec beaucoup d'humour. L'ambiance est à la fois grave, légère et festive.
Le rythme est assez rapide, on n'a pas le temps de s'ennuyer. On retrouvera en plus l'ambiance si particulière des classes populaires espagnoles, presque indissociable de ce réalisateur, à laquelle j'adhère totalement.

A cela s'ajoute sa brochette de personnages féminins, ultra attachants dès les premières secondes. Notamment Raimunda, formidablement bien interprété par Penélope Cruz. Néanmoins, à cause de cette surreprésentation féminine, et disons le, son message assez féministe, je pense que ce film plaira plus facilement à une femme. Un homme aura un peu plus du mal à s'y reconnaitre, je pense.

Bref, j'ai adoré. Ce film ne ressemble à aucun autre... Sauf à un autre film d'Almodóvar.
A propos du livre :
Volver
Volver
Par sylvains7 le 17 Février 2014 Editer
sylvains7
Qu'il est triste et incompréhensible de voir un réalisateur majeur se planter avec un film aussi pitoyable! Alors qu'il nous offre toujours des films au scénario très riche et foisonnant d'idées, des images génialement composées et colorées, là c'est le ratage complet..pourvu que ce ne soit qu'une mauvaise idée passagère...
A propos du livre :
Les amants passagers
Les amants passagers