Lire la suite...

Commentaires sur ses livres

Tony Scott

Afficher les commentaires les plus récents
Afficher les commentaires les plus populaires (defaut)
Par pwachevski le 16 Janvier 2016 Editer
pwachevski
Les prédateurs n'est pas forcément un film qui m'a beaucoup marqué, des années après, j'en garde qu'un souvenir assez vague, mais je ne peux pas non plus dire que je ne l'aime pas. Je pense qu'il faut tout simplement le prendre pour ce qu'il est : le tout premier film de Tony Scott. Si on sent que tout ça est prometteur et qu'on peut déjà prédire un futur grand réalisateur, on sent aussi des maladresses, qu'un réalisateur plus expérimenté aurait probablement corrigées.
Parmi les points positifs, je classerais tout d'abord la très bonne réalisation, ainsi que l'esthétique visuelle et la BO. Tout ça créer un film à l'ambiance vraiment marquante. Le mélange des genres est bien effectué, on est entre le drame et le fantastique, avec des touches presque d'érotisme par moment, mais qui ne tombent jamais dans le mauvais gout ou la vulgarité.
Je trouve que le scénario est assez sympa. On revisite bien le mythe des vampires, à travers des personnages immortels transpirant la classe, tout en arrivant à y amener une problématique plus 'terre à terre' qu'est le vieillissement. Du coup je trouve qu'on se projette assez facilement dans l'histoire.
Néanmoins, j'ai trouvé ce film trop court, du coup il n'arrivait pas vraiment à approfondir ses thèmes et ses personnages. J'aurais préféré qu'on prenne son temps, pour permettre à l'émotion de s'installer. Le couple Miriam/John aurait pu être tellement plus détaillé ! On n'a quasiment aucune info sur le couple qu'ils formaient avant le début du film (comment ils se sont rencontrés, comment ils se sont séduits, comment leur couple a traversé les âges, etc...) et c'est plutôt gênant car on arrive du coup pas vraiment à sentir d'empathie pour eux et à être ému par le drame qui leur arrive. Je trouve ça d'autant plus gênant que ce n'est pas n'importe qui, qui joue ces deux personnages ! On n'a pas choisis deux stars pour les incarner, mais carrément deux icônes : Catherine Deneuve et David Bowie. Avec un duo si parfait, je pense qu'on aurait pu faire telllllleeeeement mieux. Je trouve notamment que David Bowie est complètement sous-exploité. J'ai eu le sentiment qu'on le voyait à peine dans ce film.
Et donc au final, oui j'ai aimé ce film. Mais je l'ai aimé sans plus, et je pense qu'il y avait facilement moyen de faire un film 10 fois plus marquants en modifiant seulement certains détails.
A propos du livre :
Les Prédateurs
Les Prédateurs
Par DrunkenSailor le 10 Juillet 2014 Editer
DrunkenSailor
Excellent, mais je ne peux m'empêcher de me demander ce que ça aurait donné si Tarantino l'avait réalisé ! Tony Scott fait du très très bon job, mais ça ressemble a du Tarantino sans en être, c'est assez bizarre.

Quelques scènes vraiment bien foutu, un casting au top, de quoi passer un très bon moment !
A propos du livre :
True Romance
True Romance
Par Eparm12 le 12 Septembre 2015 Editer
Eparm12
Ce film. MAIS CE FILM. Cela fait des années que je rêve de le voir et c'est enfin chose faite. Ayant trouvé le DVD, je l'ai visionné dès que j'en ai eu l'occasion et j'ai tout simplement adoré.

Man On Fire, ce film porte terriblement bien son titre. En premier lieu, l'histoire est magnifique. Je m'attendais à quelque chose de banal et peu recherché somme toute, après que Lupita (Pita pour les intimes) se soit faite enlever. On se doute bien que Creasy va traquer ses kidnappeurs et les tuer un par un mais quelle surprise! Ce fil rouge conducteur des plus sanglants nous étourdit de révélation en révélation et ce jusqu'à la scène finale, qui réussit sans trop de difficulté à émouvoir le spectateur presqu'aux larmes. Je ne pensais pas que le scénario serait aussi élaboré, car en plus de tenir la route, il dévoile au grand jour toutes les magouilles des policiers véreux, avocats corrompus et membre de famille indigne. Le film dénonce ces horreurs à travers ses personnages sans scrupules et à la noirceur et au professionnalisme ("je suis un professionnel") inégalés.

Alors oui, c'est triste, impardonnable, d'une violence inouïe et d'un réalisme effrayant, mais c'est la vie. Ce film ne nous cache pas qu'au Mexique et plus largement en Amérique latine, les rapts sont nombreux, parfaitement orchestrés et d'une immoralité à en faire hurler plus d'un mais c'est bien ce qui se passait dans les années 90 jusqu'à aujourd'hui. Même si le nombre d'enlèvements a considérablement diminué, il n'en reste pas moins que cela est bien réel. Le Mexique est un pays où au-delà de la guerre des Cartels, les enlèvements sévissent et il faut en prendre conscience. Je suis déjà allée au Mexique et oui, je pense qu'il s'agit d'un pays splendide, certes, mais assez dangereux dans certaines régions. Il faut néanmoins relativiser, pas toutes, évidemment, je suis revenue en un seul morceau!

Bref, je ne pense pas que le but de ce film soit de faire peur et de présenter le Mexique comme un pays à risques (même si beaucoup de gens se l'imaginent), mais simplement de nous faire prendre conscience du fait que des enfants sont enlevés, parfois mutilés ou torturés en échange d'une rançon élevée, et que ce problème n'est toujours pas résolu. Si l'on met de côté cet aspect déjà très dur psychologiquement, on se rend compte que le film tourne autour de personnages centrés sur l'argent, hormis Creasy et la mère de Pita. Tous les personnages ne sont pas forcément développés, on s'intéresse non pas à eux mais à ce qui les motive et les pousse à agir de la sorte, l'argent étant justement leur principal moteur. Celui de Creasy est stéréotypé au départ (dépressif, se noie dans l'alcool tout en ayant un profil d'agent, c'est du déjà-vu), mais sa rencontre avec la petite Pita va le changer.

Ca aussi c'est du déjà-vu mais j'ai été très touchée par cette relation qui va les unir au fur et à mesure que Creasy s'occupe de Pita, la conduit à l'école, etc... Il est froid, distant, taciturne et simplement poli au début, jusqu'à ce qu'il se mette à sourire et à retrouver le goût de vivre au contact de la petite, qui est éveillée, sensible et très intelligente pour son âge. L'opposition entre les deux est flagrante mais ils vont se rapprocher en partie grâce à la natation (décidemment, ce sport est bénéfique) et aux devoirs que Pita fera en compagnie de Creasy. Puis lorsque Pita se fait enlever, Creasy redevient aussi froid que la mort et animé par un sentiment de vengeance qui le consume petit à petit. Méthodique, prêt à tout pour envoyer les ravisseurs de Pita six pieds sous terre, Creasy ira jusqu'au bout de son entreprise, et encore une fois, le final se passe de mots.

Denzel Washington est l'un de mes chouchous et il est excellent en bodyguard. Rôle à contre-emploi pour lui qu'il interprète aussi bien que tous ses précédents, j'ai été conquise. Sa limite morale se rapproche de celle de ceux qu'il torture et abat sans état d'âme et c'est ce que j'ai aimé aussi : personne n'est tout blanc ou tout noir dans ce film, même les pires crapules. Chacun a quelque chose à défendre et mettra en œuvre tout ce qu'il faut pour y parvenir, même si cela veut dire que la mort sera au rendez-vous. Dakota Fanning, que je ne connaissais que dans le rôle de Jane dans Twilight, est mignonne comme tout et se débrouille parfaitement. Elle est émouvante, d'une vitalité et d'une joie de vivre contagieuse, forte tête et gentille à la fois, bref, je l'ai totalement adorée.

Christopher Walken s'invite et m'a fait rire, ses répliques sont très bien écrites, comme tous les dialogues du film d'ailleurs, et il a bien joué le rôle du pote indéfectible de Creasy, le gars sur qui il peut compter en toute circonstance. Le reste du casting, notamment les deux journalistes, est très bon également, rien à redire là-dessus. Au niveau de la réalisation, le montage est nerveux, presque épileptique et même si je ne suis pas fana de ce mode de fonctionnement, je l'ai apprécié ici à sa juste valeur car Tony Scott a clairement une patte définie et surtout, je pense que son choix d'accélérer certaines séquences, etc... Est raccord avec les thèmes et le genre du film, un thriller à forte tension combinée à une superbe dose d'action. Le mélange thriller-action et drame est maitrisé, et il est évident que Tony Scott sait parfaitement ce qu'il fait.

Le visuel est propre, carré, les cadrages millimétrés et la bande-son exceptionnelle. Les notes de guitare sont magnifiques. En conclusion, je conseille absolument ce film. Il est touchant, prenant, émouvant, poignant, violent, et réaliste. J'ai adoré et je suis sûre que si vous preniez le temps de le regarder, vous l'aimeriez aussi. Le message de ce film est très fort, tellement fort, qu'il ne peut laisser indifférent. Cependant, attention aux âmes sensibles, certaines scènes soulèvent le cœur.

PS : la seule chose que je pourrai reprocher au film et qui m'empêche de le mettre en diamant est son côté pro-religieux, qui même s'il est passablement expliqué, peut agacer et nuire à l'œuvre en tant que tel.
A propos du livre :
Man on Fire
Man on Fire
Par pwachevski le 30 Décembre 2013 Editer
pwachevski
Bien trop souvent dans l'excès pour paraitre réaliste, mais ça reste un film pas prise de tête et très sympathique à regarder, avec quelques scènes mythiques
Spoiler(cliquez pour révéler)
(la "scène du sicilien" est juste extra)
et des dialogues très travaillés, plein de répliques cultes, qui nous font assez vite oublier les défauts.

Je trouve qu'on retrouve vraiment la patte de Tarantino, qui ne réalise pas le film, mais a ecrit le scénario.
A propos du livre :
True Romance
True Romance
Par Cellophane le 29 Décembre 2013 Editer
Cellophane
Arf, c'est pas mal mais c'est simpliste...
On va croire que j'ai vécu les débuts du cinéma à râler que c'était mieux avant... Sauf que c'était mieux, avant !
Les scénarios étaient éloaborés, complexes, intelligents. Là, on pose une base et on la traite tranquillement, basiquement, sans trop de subtilité...
Bon film pour profane, un peu creux pour amateur éclairé de SF.
A propos du livre :
Déjà vu
Déjà vu
Par Eparm12 le 11 Juillet 2016 Editer
Eparm12
L’Attaque du Métro 123 (éludons le « 1, 2, 3… Soleil ! » de mauvais goût, comme j’ai pu le voir en titre d’une critique sur un certain site dont le sigle serait SC), est un film comme je les aime : il s’agit d’un thriller-action satisfaisant, honnête et divertissant devant lequel j’ai passé un bon moment, me faisant oublier pendant un temps notre défaite bien plus douloureuse qu’amère en finale de l’Euro. Cependant, si ce film est un film comme je les aime et l’ai sincèrement apprécié lors de mon visionnage, le revers est que j’en ai été parallèlement un peu déçue, je dois bien le reconnaître.
En premier lieu, le casting est très bon, de Denzel Washington qui l’est constamment aux acteurs secondaires, sans omettre l’impressionnante performance de John Travolta, interprétant un criminel survolté qui pète un câble électrisant dans le métro, ainsi que la bande-son et le rythme. Le générique du début est excellent, dynamique, nous permettant de nous immerger dans le film dès les premières secondes, et défile sur la chanson culte 99 Problems de Jay-Z : la grande classe. De plus, j’adhère totalement au cinéma de Tony Scott, un réalisateur que j’aime beaucoup et à qui l’on doit la seconde adaptation cinématographique du roman Man On Fire entre autres, un film que j’adore. Par conséquent, j’ai une fois de plus adhéré à sa réalisation caractéristique et parfaitement maîtrisée bien qu’elle ne puisse être au goût de tout le monde, je pense notamment au procédé de l’accélération et à son montage extrêmement rapide voire épileptique. Le visuel est propre, carré, précis, millimétré, et les images sont très belles.

En revanche, c’est là où je veux en venir : L’Attaque du Métro 123 est un film de Tony Scott, et je peux décemment dire que j’en attendais plus, spécifiquement de l’originalité. Le scénario est bien écrit, mis en scène et mené sans incohérence jusqu’à la fin, et dont le faible potentiel est rehaussé par le rythme effréné et la tension qu’il instaure d’entrée de jeu, mais il suit une trame classique et s’avère assez prévisible, empêchant la tension de se maintenir et la faisant involontairement chuter à mesure que le film progresse dans son avancée. Les deux personnages principaux sont relativement travaillés et leur opposition est sympathique à suivre et prenante, même si convenue et manquant de poigne, le bras de fer étant tout de même engagé.
En somme, si l’ensemble avait été atypique et audacieux, je l’aurais sûrement classé plus haut, mais il ne l’est pas alors même si je l’ai bien aimé, je le range seulement en liste vu aussi car j’estime que Tony Scott pouvait mieux faire, l’ayant déjà prouvé dans ses autres œuvres du même genre.
A propos du livre :
L'attaque du métro 123
L'attaque du métro 123
Par Koukai77 le 2 Mars 2016 Editer
Koukai77
Un thriller palpitant qui ne laisse aucun temps mort.
Will Smith est un excellent acteur qui fait vivre son personnage.
A propos du livre :
Ennemi d'État
Ennemi d'État
Par Black32 le 15 Février 2016 Editer
Black32
Un film intéressant pleins de rebondissements servi par un très bon scénario, un peu complexe mais très bien réalisé et un excellent Denzel Washington
A propos du livre :
Déjà vu
Déjà vu
Par Black32 le 12 Février 2016 Editer
Black32
Un thriller peu original, mais les acteurs sont relativement bons
A propos du livre :
L'attaque du métro 123
L'attaque du métro 123
Par GciK le 26 Avril 2015 Editer
GciK
J'ai bien aimé ce film notamment à cause du scénario très original. Le suspense est présent tout le long du film. Bon moment.
A propos du livre :
Déjà vu
Déjà vu
Par GciK le 26 Avril 2015 Editer
GciK
Un film d'actions avec des acteurs bien connus. Le scenario est bon mais pas non plus saisissant. Un bon film d'actions.
A propos du livre :
L'attaque du métro 123
L'attaque du métro 123
Par hermione222 le 21 Avril 2015 Editer
hermione222
Génial ! Bon, il faut s'accrocher pour bien tout suivre mais c'est vraiment un super film, j'ai adoré. Une chose est sûre, il prouve bien à quel point il serait dangereux que l'homme puisse maîtriser le temps selon son bon-vouloir.
A propos du livre :
Déjà vu
Déjà vu
Par Elphea le 17 Juin 2014 Editer
Elphea
Pas mal comme film, il est plutôt bien et il y a de l'action... Il est peut-être un peu trop prévisible mais il est bien !
A propos du livre :
L'attaque du métro 123
L'attaque du métro 123
Par hortensia le 29 Avril 2014 Editer
hortensia
Tellement de souvenirs avec ce film ! Notamment la rencontre de mon mari ! Forcément ça marque !
Au-delà de ça, un bon divertissement, des répliques cultes et de bons acteurs ( Meg Ryan, Anthony Edwards en tête ) et le beau Tom... Je le revoie toujours avec plaisir !
A propos du livre :
Top Gun
Top Gun
Par Cellophane le 28 Décembre 2013 Editer
Cellophane
Il faut croire que je ne suis pas sensible à l'aviation, à la compétition entre mec, à... Ben un peu à tout ce qui est dans le film, en fait...
Du coup, je m'y suis pleinement ennuyé !
A propos du livre :
Top Gun
Top Gun