Films
45 810
Membres
22 909

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode
Lire la suite...
Par ninegar le (au sens le suivi de la date) 27 Octobre 2015 Editer
ninegar
MACHALE Donald James (Usa)
Ecrivain, réalisateur et producteur, qui a grandi à Greenwich et qui fut diplômé de l’université de Greenwich High School ainsi que de l’universite de New York où il a passé un baccalauréat en production cinématographique. Des études qui ont logiquement orienté sa carrière vers le cinéma où il a travaillé comme pigiste, réalisateur de vidéos et d’émissions de télévision, notamment dans le divertissement. Metteur en scène du film La tour de la terreur, il est également connu pour sa production littéraire destinée à la jeunesse avec, en particulier, la série Bobby Pendragon
Série
BOBBY PENDRAGON
1.Le marchand de peur
2.La cité perdue de Faar
3.La guerre qui n’existait pas
4.Cauchemar virtuel
5.La cité de l’eau noire
6.Les rivières de Zadaa
7.Les jeux de Quillian
8.Les pèlerins de Rayne
9.L’avènement du corbeau
1 ◊ Le marchand de peur (Roman) Jeunesse / Univers parallèles
Rocher-Jeunesse, 10/2003 — 349 p., 13,50 € — Ser. : Bobby Pendragon 1 — The merchant of fear, Baror 2002 — Tr. : Thomas Bauduret — Couv. : Victor Lee
Rééditions :
● Le Livre de poche jeunesse 4012, 3/2007 — 744 p., 7,90 € — Couv. : Victor Lee
● Succès du Livre-Jeunesse, 2/2010 — 349 p., 12 €
Critiques : www.actusf.com (Marc Alotton) ; Khimaira 11 (Mélanie Lafrenière)
→ Bobby est une adolescent américain bon teint uniquement préoccupé par son prochain matche de basket et le désir de plaire à la belle Courtney, jusqu’au jour où son oncle Press, un vieil original, débarque dans son salon, pour lui demander son aide. En acceptant Bobby se retrouve entraîné, via un mystérieux tunnel spatio-temporel dans l’univers médiéval de Denduron. Là il se voit catapulté à la tête d’un peuple de mineurs en révolte contre Kagan, une reine qui les exploite sans pitié. D’abord accaparé par sa propre survie, Bobby, devenu Bobby Pendragon en la circonstance, devra également s’activer pour sauver son oncle enlevé et condamné à mort par le mystérieux Saint Dane. Une première mission, qui devrait être suivie de beaucoup d’autres s’il décide de marcher sur les traces de l’oncle Press, en réalité un Voyageur chargé de passer d’un monde à l’autre afin de rétablir l’équilibre entre les forces du Bien et du Mal. Les amateurs de séries télévisées compareront immédiatement cette sorte de pilote aux épisodes de Sliders, entraînant un groupe de héros dans un multitude d’univers parallèles avec ici une différence de poids : alors que les acteurs de Sliders étaient perdus au sein de l’univers interdimensionnel, Bobby reste toujours maître de son destin par le fait qu’il peut à tout moment retourner chez lui. Autre originalité, chaque aventure de Bobby est narré par l’intermédiaire d’une sorte de journal qu’il expédie à deux de ses amis restés sur Terre qui peuvent également intervenir dans le fil de l’histoire. Le premier épisode d’un vaste cycle initiatique plébiscité par les teenagers américains, qui conduira Bobby de monde en monde et d’épreuves en épreuves et de mondes en mondes.
2 ◊ La Cité perdue de Faar (Roman) Jeunesse / Univers parallèles
Rocher-Jeunesse, 2/2004 — 345 p., 13,50 € — Ser. : Bobby Pendragon 2 — Pendragon 2. The lost city of Faar, Baror 2003 — Tr. : Thomas Bauduret — Couv. : Victor Lee
Réédition :
● Livre de poche Jeunesse-Fantasy 4026, 6/2007 — 538 p., 7,90 € — Couv. : Victor Lee
● Succès du livre-Jeunesse, 2/2010 — 349 p., 12 €
Critiques : Khimaira 12 (Mélanie Lafrenière)
→ Restant toujours en contact avec ses amis Courtney et Mark, Bobby Pendragon continue de se déplacer à travers les mondes parallèles. Pour cette seconde aventure il arrive sur Cloral, une planète entièrement recouverte d’eau, juste au moment où une terrible épidémie menace de détruire ce monde. Pour empêcher que cela n’arrive Bobby doit retrouver la cité perdue de Faar dont dépend la survie de la planète entière. Pour l’aider dans cette tache il peut compter sur d’autres Voyageurs, et surtout sur son oncle Press, qui le guide depuis ses premiers pas hésitants entre les mailles des pluri-dimensions. Mais il devra affronter des pirates sans scrupules, d’énormes requins affamés, et surtout le diabolique Saint Dane qui, en dépit de tous ses efforts, parviendra à s’enfuir en direction d’un autre territoire nommé Veelox. C’est là que Bobby devra se rendre, accompagné par Spader, un autre voyageur, afin de l’empêcher de faire sombrer cette planète dans le chaos, tandis que Loor, une Voyageuse, mais aussi une redoutable guerrière, était retournée sur Zadaa où la situation se dégradait, pouvant exploser de minutes en minutes. Quant à Courtney et Mark restés sur la Seconde Terre en 1937, il se contenterait de lire le manuscrit que Bobby leur avait laissé pour retracer sa dernière aventure. La suite d’un cycle de romans pur la jeunesse qui utilise avec brio la thématique des univers parallèles, permettant aux lecteur d’explorer à chaque roman des univers originaux où ils retrouvent leur héros ainsi que ses principaux ennemis.
3 ◊ La guerre qui n’existait pas (Roman) Jeunesse / Univers parallèles
Rocher-Jeunesse, 10/2004 — 296 p., 13,90 € — Ser. : Bobby Pendragon 3 — Pendragon 3. The never war, Alladin Paperback, 5/2003 — Tr. : Thomas Bauduret — Couv. : Victor Lee
● Réédition : Succès du Livre-Jeunesse, 2/2010 — 412 p., 12 €
→ Pour sauver l’avenir Bobby va devoir récrire le passé… Depuis qu’il a découvert qu’il était un Voyageur, dont la mission est de rétablir l’équilibre entre les forces du Bien et celles du Mal, BOBBY PENDRAGON a visité le monde de Denduron, où il a mis fin à une guerre civile, et sauvé le territoire aquatique de Cloral d’une mort certaine. À l’aube de ses quinze ans, BOBBY se retrouve sur un Territoire à la fois familier et différent : celui de la Première Terre. Là, il retourne dans sa ville de New York… mais telle qu’elle était en 1937 ! Privé de l’aide précieuse de son oncle Press, mais accompagné de Spader, le Voyageur de Cloral, BOBBY affronte son plus grand défi. En effet, avant de pouvoir lutter contre Saint Dane, il doit d’abord découvrir quel est son plan pour plonger la Première Terre dans le chaos ! Parachutés dans un monde de gangsters où plane la menace nazie, mais aidés par un allié inattendu, Pendragon et Spader découvriront que le moment de vérité est imminent et qu’il aura des conséquences incalculables, puisque c’est la Seconde Guerre mondiale qui est en jeu ! Mais les deux Voyageurs peuvent-ils vraiment changer le cours de l’Histoire ? Après Le Marchand de peur (2003) et La Cité perdue de Faar (2004), La guerre qui n’existait pas est le troisième tome de la saga fantastique de Bobby Pendragon.
7 ◊ Les Jeux de Quillan (Roman) Jeunesse / Univers parallèles
Rocher-Jeunesse, 6/2007 — 13,90 € — Ser. : Bobby Pendragon 7 — Pendragon 7. The Qillian games, Simon & Schuster, 2006 — Tr. : Thomas Bauduret — Couv. : Victor Lee
→ Dans le précédent volume de cette série Bobby Pendragon avait réussi à redonner vie à son amie Loor, ce qui l’avait amené à se poser des questions sur les véritables pouvoirs des Voyageurs dont il est devenu le chef. Cependant, il n’a guère le temps d’épiloguer, car le nouveau monde qu’il doit sauver s’avère encore plus complexe que les précédents. Car Quillan est le paradis des jeux, plus meurtriers les uns que les autres. Placée sous la coupe de la toute puissante Compagnie Blok, les habitants de ce monde mènent une existence morose uniquement mise en valeur par les tournois démentiels qu’ils suivent avec une assiduité de métronome. Des tournois sur lesquels ils peuvent risquer jusqu’à leur vie dans d’improbables paris. A peine arrivé, Bobby assiste à la mort du Voyageur de Quillan, et se retrouve de nouveau entraîné dans une périlleuse aventure. Pour ce sortir de ce mauvais pas il lui faut découvrir qui se cache derrière l’identité du mystérieux M. Pop, l’âme de la résistance. Mais il doit également retrouver la trace du démoniaque Saint Dane, l’incarnation du mal dans tous les mondes qu’il visite grâce à la prodigieuse faculté des Voyageurs de se déplacer librement à travers les multiples univers formant le continuum espace-temps. Le tout, bien entendu, en évitant de devenir l’une des victimes des jeux de massacre qui ponctuent le quotidien du monde de Quillian.

Ajouter une citation

Ajouter une biographie

Ajouter un commentaire

Ajouter une information

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode