Films
43 610
Membres
21 542

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode

François Ozon

Réalisateur

1 293 spectateurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par sylvains7 2014-12-08T19:35:07+01:00

Biographie

Fils d'un biologiste et d'une prof de français, François Ozon, aîné turbulent d'une famille de quatre enfants, reçoit une éducation catholique. S'il prend, adolescent, quelques cours de comédie, il s'oriente vite vers la mise en scène. Titulaire d'une maîtrise de cinéma à Paris I (avec pour profs Rohmer et Joseph Morder), il tourne parallèlement à ses études des dizaines de films avec la caméra super-8 de son père. Intégrant le département réalisation de la Femis en 1990, il rédige une maîtrise sur Pialat et signe de nombreux courts métrages. C'est d'ailleurs grâce à ses courts (dont Une robe d'été, vision décomplexée de l'homosexualité, primée à Locarno et présentée à Cannes en 1996) qu'Ozon se fera un nom au sein du jeune cinéma français.

Soutenu par la maison de production Fidélité (créée par des amis de la Femis), il réalise en 1997 un moyen métrage, le dérangeant Regarde la mer, avant de passer au long un an plus tard avec Sitcom, jeu de massacre insolent et cruel qui se situe dans la droite lignée de ses courts métrages. Prolifique, Ozon impose rapidement un univers très personnel, flirtant avec le fantastique (Les Amants criminels, 1999), et ne craignant pas la théâtralité - Gouttes d'eau sur pierres brûlantes, adaptation d'une pièce de Fassbinder avec Bernard Giraudeau et Ludivine Sagnier, alors inconnue. Si ses précédents longs métrages furent diversement accueillis, l'audacieux Ozon fait l'unanimité, auprès de la critique et du public, avec Sous le sable en 2001. Portrait d'une femme désemparée après la disparition de son mari, le film, qui marque le come-back éclatant de Charlotte Rampling, témoigne d'une science du casting qui ne se démentira pas.

Fort de ce succès, Ozon réunit le gratin du cinéma français (Deneuve, Huppert, Ardant, Béart) dans 8 femmes, whodunit kitsch et glamour, truffé de clins d’œil cinéphiles, qui triomphe au box-office. On retrouve son goût pour la manipulation et la stylisation dans Swimming pool, thriller présenté à Cannes en 2003, comme dans 5x2, récit à rebours de la désagrégation d'un couple, rythmé par des chansons italiennes. Celui qui a longtemps misé sur l'artifice ose le dépouillement avec Le Temps qui reste, nouvelle réflexion sur le deuil, centrée - c'est une première - sur un personnage masculin. Soucieux de construire une œuvre et craignant de se répéter d'un film à l'autre, il se lance ensuite dans un mélo en costumes et en anglais, interprété par une quasi-inconnue, Angel, présenté en clôture de la Berlinale en 2007. Avec son dixième film, Ricky, la surprise est encore au rendez-vous, aussi bien côté casting (Alexandra Lamy en mère ouvrière) que côté scénario, puisqu'il est question d'un bébé doté d'un super-pouvoir.

Rythmé par une régulière cadence d'un film par an, il part une nouvelle fois là où on ne l'attend pas et construit avec son Refuge (2009) une émouvante réflexion sur l'amour et le deuil, portée par une Isabelle Carré méconnaissable. Mais ce film, au même titre que les deux précédents, ne rencontre pas le succès public escompté par les producteurs. L'année 2010 marque son retour aux commandes d'un projet aux ficelles imparables : un casting de prestige (Depardieu, Deneuve et Luchini notamment), un ton retrouvé de comédie sociale au vitriol et un accueil chaleureux à la Mostra vénitienne où son Potiche concourait en Compétition officielle. Après cet intermède plus léger, il retourne ensuite vers des zones ombrageuses avec Dans la maison, un thriller sombre dépeignant un jeu de manipulation malsain qui s'établit entre un prof de français (Luchini, à nouveau) et son élève. L’année suivante, il présente au Festival de Cannes son nouveau film Jeune & jolie. Il y dresse le portrait d’une jeune femme de dix-sept ans (interprétée par la révélation Marine Vacth) qui commence à se prostituer en même temps qu’elle découvre la sexualité.

Ozon se lance ensuite dans le tournage d'Une nouvelle amie. Dans cette adaptation de la nouvelle "Une amie qui vous veut du bien" de Ruth Rendell, il met en scène pour la première fois Romain Duris, Anaïs Demoustier et Raphaël Personnaz.

Afficher en entier

Classement dans les cinéthèques

Diamant
139 spectateurs
Or
417 spectateurs
Argent
377 spectateurs
Bronze
378 spectateurs
Vu aussi
577 spectateurs
Envies
363 spectateurs
Pas apprécié
100 spectateurs
PAV
109 spectateurs

Dernier film
de François Ozon

Sortie France : 2019-02-20

Les derniers commentaires sur ses films

Commentaire ajouté par melissimo 2018-01-21T21:54:53+01:00
Jeune & Jolie

Ce film m’intriguait depuis longtemps déjà et j’ai enfin sauté le pas ! Comment dire que ce film est une claque ... des scènes épurées et crues à souhait montrant la dure réalité de la prostitution à travers Isabelle ou Léa qui à l’air indifférente de tout....J’ai apprécié la neutralité du film et la fraîcheur qui s’en dégage bien que certaines scènes soit assez lourde et dure à voir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Dirlo26 2018-04-25T23:25:44+02:00
Frantz

Même si le scénario est évident, j'ai beaucoup aimé! C'est très bien filmé et Pierre Niney est nickel dans ce film!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Apollo8 2018-07-19T23:28:00+02:00
Angel

Je ne m'attendais pas vraiment à cela, mais dans l'ensemble c'est un bon film, malgré le fait que je ne sais pas trop quoi en penser.

La fin est assez prévisible, mais de nombreuses petites intrigues viennent s'entremêler et donnent un peu plus de relief à l'histoire globale.

Les personnages sont originaux pour leur genre. Angel est une jeune femme qui ramène de la fraîcheur dans le décor, avec sa ténacité, son côté rêveur et son insolence - cette dernière un peu trop marqué parfois... Quant à Esmé, je trouve ce personnage intéressant et profond, aussi bien au début avec sa part mystérieuse que vers la fin, Spoiler(cliquez pour révéler)quand il revient de la guerre et qu'il n'est plus du tout le même. On voit une évolution pour ce personnage qui est assez intéressante. Le jeu des acteurs est également admirable et donne de l'authenticité aux émotions et sentiments des personnages.

L'ambiance enfantine du début se transforme ensuite en une ambiance beaucoup plus sombre vers la fin, et j'ai aimé ce changement d'atmosphère autour de l'intrigue et des personnages.

Un bon film à voir cependant, qui nous raconte l'histoire de cette jeune écrivaine rêveuse et déterminée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sylvains7 2018-08-01T22:55:48+02:00
L'amant double

Sentiments mitigés pour ce film...Une réalisation inventive, bien que parfois trop clipesque, une ambiance et des interprètes envoutants...Pourtant, on s'ennuie assez vite, certaines scènes deviennent répétitives, d'autres, provocatrices, n'apportent rien d'autre que de la gêne et le suspens ne fonctionne pas.Quant à la révélation finale, elle tombe comme un cheveu dans la soupe.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nat94 2019-02-24T15:14:57+01:00
Grâce à dieu

Un film marquant, qui m'a laissé un peu chamboulée. J'ai beaucoup aimé le mode de narration, bien qu'on le perde un peu au cours du film. La présence des quelques extraits avec les enfants sublime les témoignages de ces adultes marqués par la pédophilie assumée de ce prêtre, sans pour autant tomber dans le cru et le mauvais goût.

Le film lève plusieurs questions, sur le silence, la manipulation, les mensonges. Certaines paroles sont si dures ("Grâce à dieu, la majorité de ces faits sont prescrits.") que l'on ne croirait pas qu'elles aient vraiment été prononcées... et pourtant.

J'avais beaucoup d'espoir pour la cause de ces personnages que l'on suit tout au long du film, tout en sachant qu'il s'agit d'une fiction (bien qu'elle soit fondée sur faits réels), et leurs témoignages m'ont beaucoup ému.

Et puis est venu l'écran de fin, qui m'a juste mit la rage. Spoiler(cliquez pour révéler)Tout a l'air de se passer bien, le film se finit en 2016, et là on apprend que l'affaire n'est toujours pas traitée, qu'il n'y a aucune date de procès, bien que le prêtre ait admis plusieurs fois et devant témoin être un pédophile. Encore 2 ans se sont écoulés, et il ne s'est rien passé...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par zoedu94 2019-03-02T18:38:34+01:00
Grâce à dieu

Très chamboulée par ce film, une histoire très fluide : les faits sont marquants et les ravages sur les victimes aussi ... Le procès est fait a l’église plus qu à l'investigateur qui reconnait être malade .... Tout ce sait, mais le tout est étouffé .... Malgré les efforts des victimes et leur famille qui font tout pour faire faire éclater le scandale .... La fin du film est frustrante .... On espère une justice pour de vrai en Mars

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lea130298 2019-03-16T20:05:57+01:00
Grâce à dieu

Un film très poignant (malgré quelques longueurs), très touchant et absolument nécessaire

Afficher en entier
Commentaire ajouté par FanDeGlee 2019-04-04T20:16:26+02:00
8 femmes

Une très bonne comédie musicale, avec des chansons vraiment sympas ( Toi mon amour mon amie etc...). Les actrices sont géniales et jouent vraiment très bien, et je ne m'attendais pas du tout au dénouement! Je le reverrais avec grand plaisir!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CineThib 2019-08-19T20:52:37+02:00
8 femmes

Un de mes films préféré que j'ai vu et revu ! J'adore l'histoire interprétée par des actrices toutes plus talentueuse les unes que les autres. Le suspense est tout de même un peu présent et le dénouement est une surprise ! Très très bon !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Despinama 2019-08-31T12:26:56+02:00
8 femmes

J'ai vu ce film plusieurs puisque mon grand-père l'avait en cassette (eh oui ça date). Et j'ai eu l'occasion, il y a quelques temps, de voir une adaptation de ce film en pièce de théâtre amateur. C'était très drôle et j'ai eu envie de revionner le fim, qui est lui même une adaptation de la pièce du même nom de Robert Thomas !

Pour ce qui est du film en lui même j'aime bien l'ambiance créé par le huis clos, ça change un peu.

L'atmosphère est prenante, c'est pleins de tension et de suspense.

Chacune de ses femmes est intéressante à sa manière, elles ont chacune des secrets et des motivations particulière, et donc chacune un mobile pour le meurtre.

Et chacune a le droit à sa petite chanson chorégraphié qui "dévoile" un peu ce qu'elle sont au fond, ça apporte un petit plus à l'histoire qui est assez dramatique à la base.

Le tout sur fond d'années 50, ça donne un film très sympathique.

Afficher en entier

Dédicaces de François Ozon
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Studios

MARS FILMS : 4 films

Mars Distribution : 4 films

Haut et Court : 2 films

Wild Bunch Distribution : 1 film

BIM : 1 film

Lazennec Productions : 1 film

France Télévisions Distribution : 1 film

Mars Film : 1 film

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode
Array