Films
45 562
Membres
22 720

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode

François Ozon

Réalisateur

1 300 spectateurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par sylvains7 2014-12-08T19:35:07+01:00

Biographie

Fils d'un biologiste et d'une prof de français, François Ozon, aîné turbulent d'une famille de quatre enfants, reçoit une éducation catholique. S'il prend, adolescent, quelques cours de comédie, il s'oriente vite vers la mise en scène. Titulaire d'une maîtrise de cinéma à Paris I (avec pour profs Rohmer et Joseph Morder), il tourne parallèlement à ses études des dizaines de films avec la caméra super-8 de son père. Intégrant le département réalisation de la Femis en 1990, il rédige une maîtrise sur Pialat et signe de nombreux courts métrages. C'est d'ailleurs grâce à ses courts (dont Une robe d'été, vision décomplexée de l'homosexualité, primée à Locarno et présentée à Cannes en 1996) qu'Ozon se fera un nom au sein du jeune cinéma français.

Soutenu par la maison de production Fidélité (créée par des amis de la Femis), il réalise en 1997 un moyen métrage, le dérangeant Regarde la mer, avant de passer au long un an plus tard avec Sitcom, jeu de massacre insolent et cruel qui se situe dans la droite lignée de ses courts métrages. Prolifique, Ozon impose rapidement un univers très personnel, flirtant avec le fantastique (Les Amants criminels, 1999), et ne craignant pas la théâtralité - Gouttes d'eau sur pierres brûlantes, adaptation d'une pièce de Fassbinder avec Bernard Giraudeau et Ludivine Sagnier, alors inconnue. Si ses précédents longs métrages furent diversement accueillis, l'audacieux Ozon fait l'unanimité, auprès de la critique et du public, avec Sous le sable en 2001. Portrait d'une femme désemparée après la disparition de son mari, le film, qui marque le come-back éclatant de Charlotte Rampling, témoigne d'une science du casting qui ne se démentira pas.

Fort de ce succès, Ozon réunit le gratin du cinéma français (Deneuve, Huppert, Ardant, Béart) dans 8 femmes, whodunit kitsch et glamour, truffé de clins d’œil cinéphiles, qui triomphe au box-office. On retrouve son goût pour la manipulation et la stylisation dans Swimming pool, thriller présenté à Cannes en 2003, comme dans 5x2, récit à rebours de la désagrégation d'un couple, rythmé par des chansons italiennes. Celui qui a longtemps misé sur l'artifice ose le dépouillement avec Le Temps qui reste, nouvelle réflexion sur le deuil, centrée - c'est une première - sur un personnage masculin. Soucieux de construire une œuvre et craignant de se répéter d'un film à l'autre, il se lance ensuite dans un mélo en costumes et en anglais, interprété par une quasi-inconnue, Angel, présenté en clôture de la Berlinale en 2007. Avec son dixième film, Ricky, la surprise est encore au rendez-vous, aussi bien côté casting (Alexandra Lamy en mère ouvrière) que côté scénario, puisqu'il est question d'un bébé doté d'un super-pouvoir.

Rythmé par une régulière cadence d'un film par an, il part une nouvelle fois là où on ne l'attend pas et construit avec son Refuge (2009) une émouvante réflexion sur l'amour et le deuil, portée par une Isabelle Carré méconnaissable. Mais ce film, au même titre que les deux précédents, ne rencontre pas le succès public escompté par les producteurs. L'année 2010 marque son retour aux commandes d'un projet aux ficelles imparables : un casting de prestige (Depardieu, Deneuve et Luchini notamment), un ton retrouvé de comédie sociale au vitriol et un accueil chaleureux à la Mostra vénitienne où son Potiche concourait en Compétition officielle. Après cet intermède plus léger, il retourne ensuite vers des zones ombrageuses avec Dans la maison, un thriller sombre dépeignant un jeu de manipulation malsain qui s'établit entre un prof de français (Luchini, à nouveau) et son élève. L’année suivante, il présente au Festival de Cannes son nouveau film Jeune & jolie. Il y dresse le portrait d’une jeune femme de dix-sept ans (interprétée par la révélation Marine Vacth) qui commence à se prostituer en même temps qu’elle découvre la sexualité.

Ozon se lance ensuite dans le tournage d'Une nouvelle amie. Dans cette adaptation de la nouvelle "Une amie qui vous veut du bien" de Ruth Rendell, il met en scène pour la première fois Romain Duris, Anaïs Demoustier et Raphaël Personnaz.

Afficher en entier

Classement dans les cinéthèques

Diamant
155 spectateurs
Or
432 spectateurs
Argent
396 spectateurs
Bronze
405 spectateurs
Vu aussi
595 spectateurs
Envies
405 spectateurs
Pas apprécié
102 spectateurs
PAV
121 spectateurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.24/10
Nombre d'évaluations : 336

0 Citations 116 Commentaires sur ses films

Dernier film
de François Ozon

Sortie France : 2019-02-20

Les derniers commentaires sur ses films

Commentaire ajouté par Puma_Mystique 2020-05-03T16:57:39+02:00
Grâce à dieu

Je recommande à tout ceux qui souhaite se faire un avis éclairé sur ces scandales. Quelle réussite d'un film, sorti en temps de scandale, sans qu'il n'en soit un. Avec un impressionnante justesse, avec pudeur, sensibilité et émotions, voici un état des lieux des différents statuts de victime/d'interacteurs(avec un narration description d'un écœurant réalisme) de ce genre d'histoire, pour permettre de comprendre, mieux écouter et être plus attentif aux bassesses de ce monde.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Otchi 2020-06-10T12:41:43+02:00
Été 85

Sa sortie initiale est prévue le 14 juillet 2020.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Never-Again 2020-07-19T18:27:36+02:00
Été 85

Les acteurs sont bons et les images sont belles, la bande son est géniale et il se dégage du film une énergie certaine ; une faiblesse demeure cependant au niveau du scénario et du récit, qui manquent selon moi de profondeur et de subtilité.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Caro2 2020-07-22T11:25:31+02:00
Été 85

Tellement poétique! C'est tourné à la façon années 80 et c'est très réussi!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hermills 2020-08-01T17:25:53+02:00
Été 85

Été 85 est un film à l'image extrêmement intéressante.

Niveau scénario ce n'est pas le genre de film que je préfère : histoire d'amour édulcorée entre deux jeunes gens pendant les vacances d'été.

De plus les spectateurs de ma salle n'aidaient pas à se mettre dans l'ambiance, ricanant pour n'importe quoi.

J'ai malgré tout passé un bon moment ; sortant de la salle mélancolique, et pressée de partir en vacances...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LNAEDS 2020-08-03T22:18:14+02:00
Été 85

Un bon film qui déstabilise par sa forme, en lisant le résumé on s'attend à une romance estivale "banale" or, dès les premières minutes, la mort du personnage est annoncée ce qui fut franchement déstabilisant. En dehors de cela, le comportement de David m'a paru dès le début suspect, alors qu'au final il n'en était rien, de ce fait, je ne suis pas parvenue à rentrer dans l'histoire, son comportement était bizarre, notamment avec le type bourré et le fait qu'il soit rentré à 5h du matin sans finalement d'explications, bref, étrange. Finalement David n'est pas un personnage que j'ai vraiment apprécié, contrairement à Alexis que j'ai davantage compris.

La romance arrive, un peu comme un cheveux sur la soupe si j'ose dire, on ne ressent pas d'alchimie au départ, pas grand chose qui laisse à penser au début qu'il se passerait quelque chose, c'est assez soudain et sans préparation.

La mort du personnage survient sans suspense, ou tension, ça s'est juste passé, ce qui a rajouté de la distance vis-à-vis du film.

Peut être que j'avais de trop grosses attentes envers le film, mon film coup de coeur étant Call Me By Your Name, je m'attendais à un film aussi profond qui est malheureusement resté trop superficiel à mon gout, c'est dommage.

Néanmoins, les acteurs sont bons et le sujet est, malgré tout bien traité.

J'ai passé un bon moment mais sans plus.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Melissande 2020-08-12T18:36:13+02:00
Dans la maison

Chouette film, se laisse regarder. Attention je m'attendais à une fin différente, celle-ci est quelque peu prévisible et donc déçevante. Originalité du scénario à noter, pas mal du tout pour un film français.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LucyYy 2020-09-01T12:02:27+02:00
Été 85

L' histoire d'amour, intense, passionnelle et sensuelle de David et Alexis est belle à voir, et caractéristique des premiers émois adolescents. Félix Lefebvre et Benjamin Voisin sont très engagés dans leurs rôles, jusqu'à être possédés parfois par leurs personnages.

J'ai en revanche un avis assez mitigé quand à la façon de tourner le film, il y a peut-être un manque de modernité, de prestance du côté de la caméra, mais en même temps cela s'accorde plutôt bien avec un film se passant dans le passé. Ces choix filmiques sont assez intimistes puisque nous sommes au plus près des personnages, et cela est plutôt positif pour une romance.

Le seul reproche que j'aurais à faire est au niveau de l'originalité du scénario, qui nous promet plus de rebondissements qu'il n'y en a réellement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Germania 2020-09-19T23:15:08+02:00
Frantz

Film conseillé par Apollo8.

Je suis agréablement surprise de ce film ! Non pas seulement parce que le jeu des acteurs semble être assez plat mais le contenu est juste énorme. Etant une spectatrice très sensible, il était évident que j'avais des larmes aux yeux, que j'ai fini par pleurer. J'ai énormément aimé la relation entre Adrien et Fran(t)z !

Il y a quelques passages où j'ai senti des longueurs (ce sont des scènes qui auraient dû être retirées) sinon le jeu des acteurs était correcte, mise à part Pierre Niney où par moment il manquait de crédibilité dans son jeu. En même temps incarner le mensonge dans l'histoire n'est pas évidente.

Ce film réussit à émouvoir le public grâce au post-première guerre mondiale et ses conséquences (ex : rejet des autres nationalités que la sienne).

J'avoue que j'ai dû mal à décrire mon ressenti sur le film, mais émouvant, touchant et beau à voir.

L'effet de noir et blanc et couleurs donnent un effet poétique (avec l'Automne comme exemple), et je suis agréable surprise que le tableau "Le Suicide" soit si mise en avant. J'ai trouvé assez intéressant de rester dans la même idée de la mort (suicide et meurtre) donc cela créer une sorte d'antithèse.

Peut-être que beaucoup de spectateurs ont trouvé le film simple parce que l'histoire est prévisible Spoiler(cliquez pour révéler)(je me suis doutée comment cela allait finir la relation entre Anna et Adrien, mais je crois qu'il fallait mettre pour contraster l'histoire), cela ne m'empêche d'avoir apprécié le film !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Noone 2020-10-02T09:43:49+02:00
Potiche

Pour un premier François Ozon, j'espère vivement qu'il a fait mieux depuis parce que là, je me suis ennuyé ferme. Je n'ai rien trouvé de foncièrement drôle, je n'ai pas vraiment apprécié le casting, surtout Deneuve en femme de Luchini. Pour ma part, j'aurai inversé parce que dés que Deneuve et Depardieu jouent ensemble, ça va tout de suite mieux et là, ça aurait été une confrontation intéressante.

Je n'ai pas particulièrement apprécié l'ensemble, certaines des scènes font même carrément théâtre exagéré tellement on sent le texte récité. Pas davantage non plus le casting autour de Depardieu et Deneuve. Par contre l'époque où ça se passe, là, c'est plutôt pas mal.

Je verrais un autre film du réalisateur en espérant ne pas retomber sur un du même niveau que celui-là parce que c'était long.

Afficher en entier

Dédicaces de François Ozon
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode
Array