Films
47 560
Membres
24 655

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode

James Franco

Réalisateur

83 spectateurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par acat 2017-03-19T17:07:13+01:00

Biographie

James Franco s’inscrit, en 1996, à l'Université d'UCLA et suit parallèlement des cours de théâtre pour surmonter sa timidité avant de poursuivre ses études de comédie au "Robert Carnegie's Playhouse West". En 1999, il décroche le rôle principal de la série Freaks and Geeks. Toutefois, celle-ci ne remporte pas le succès escompté et s'arrête au bout d'un an. La même année, l'acteur apparaît aux côtés de Drew Barrymore dans la comédie pour ados College Attitude.

Sa carrière lancée, James Franco décroche l'un des rôles principaux du teenage movie Dangereuse séduction (2000) et reçoit l'année suivante un Golden Globe pour sa prestation de James Dean dans un biopic consacré au légendaire acteur. Partenaire-adversaire d'un célèbre super-héros (dans Spider-Man, Spider-Man 2 et Spider-Man 3), il campe également le rôle-titre de Sonny, le premier long métrage de Nicolas Cage en tant que réalisateur.

Dans un registre plus physique, on le voit dans Annapolis (2005), The Great Raid (id.) et Flyboys (2006), trois inédits DVD, ainsi que la fresque moyenâgeuse Tristan & Yseult (2006). Souhaitant casser l'image de jeune premier que véhiculent certains de ses films, l'acteur s'essaie à quelques contre-emplois avec Père et flic (2004), où il joue le fils rebelle de Robert De Niro, Company (id.), où il danse pour Robert Altman, Dans la vallée d'Elah (2007) où il incarne un soldat américain envoyé en Irak et Harvey Milk (2008), où il campe le compagnon militant de Sean Penn.

S'essayant à la réalisation avec de petits films indépendants (Fool's Gold, The Ape et Good Time Max), James Franco continue à surprendre en rejoignant le clan Judd Apatow pour les comédies En cloque, mode d'emploi (2007) et Délire Express (2008). En 2010, il reste dans la comédie en jouant un second rôle dans Crazy Night de Shawn Levy, avec Steve Carell et Tina Fey. La même année, le comédien donne la réplique à Julia Roberts dans Mange, prie, aime, un film adapté d'un récit autobiographique centré sur une femme effectuant un long voyage après un divorce difficile.

De plus en plus sollicité, il est choisi pour incarner Aron Ralston devant la caméra de Danny Boyle, dans 127 heures. Cette histoire vraie d’un alpiniste coincé dans un canyon fait de lui l'un des favoris de la course aux Oscars, cérémonie qu’il co-présente avec Anne Hathaway. Toujours en 2011, il est à l'affiche de La Planète des singes : les origines, un prequel de la célèbre saga de science-fiction, et du loufoque Votre majesté réalisé par son pote David Gordon Green.

L’acteur est un boulimique de travail car il multiplie les projets, devant ou derrière la caméra. Début 2012, son biopic sur Sal Mineo, partenaire de James Dean dans La Fureur de vivre, sort en DVD en France. 2013 est à nouveau une année chargée pour l'artiste : il incarne un malfrat au look improbable dans Spring Breakers, avant de prêter ses traits au célèbre magicien dans Le Monde fantastique d’Oz et de participer à la comédie déjantée C'est la fin, où il joue son propre rôle. Il entamme 2014 en jouant un méchant improbable dans Homefront porté par Jason Statham.

James Franco retourne à la réalisation avec As I lay Dying, une adaptation de l'oeuvre du même nom de Faulkner, un auteur qu'il apprécie particulièrement puisqu'il s'attèle en 2014 à une nouvelle transposition, cette fois-ci du roman The Sound and the Fury, l'histoire d'une famille du sud des Etats-Unis. La même année, il est au coeur du scandale des "Sony Leaks", puisque son film The Interview, une énième comédie avec son ami Seth Rogen où il se met en scène en mission spéciale pour assassiner le dictateur nord-coréen Kim-Jung Un, est piraté et diffusé sur Internet, en plus d'être soupçonné d'être la cause de la cyber-attaque sur Sony.

Franco cultive sa réputation d'acteur polyvalent, et enchaîne les rôles dramatiques et les collaborations prestigieuses : il interprète d'abord un écrivain torturé dans Everything will be fine (2015) de Wim Wenders, aux côtés de Charlotte Gainsbourg. Dans Good People, il devient un jeune homme en difficulté financière embarqué contre son gré dans de sombres affaires. Il est ensuite le meurtrier Christian Longo dans True Story, avant de faire une apparition chez Werner Herzog, pour Queen of the Desert avec Nicole Kidman. L'infatigable acteur prête également sa voix au renard dans la version anglophone du Petit Prince.

Afficher en entier

Classement dans les cinéthèques

Diamant
9 spectateurs
Or
19 spectateurs
Argent
15 spectateurs
Bronze
16 spectateurs
Vu aussi
18 spectateurs
Envies
52 spectateurs
Pas apprécié
12 spectateurs
PAV
11 spectateurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 6.75/10
Nombre d'évaluations : 28

0 Citations 15 Commentaires sur ses films

Dernier film
de James Franco

Sortie France : 2018-03-07

Sortie USA : 2017-03-12

Les derniers commentaires sur ses films

Commentaire ajouté par PowLeen 2018-03-11T17:48:44+01:00
The Disaster Artist

J'ai trouvé le film drôle et et efficace. Il est bien tourné et déjanté! Les acteurs sont très bons. La performance de James Franco est superbe! J'ai hâte de voir le film originall "The Room" pour comparer et comprendre l'envergure de la chose!

En tout cas, j'ai passé un super moment!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nat94 2018-03-11T21:35:07+01:00
The Disaster Artist

Ce film m'a en beaucoup de moment partagé entre le rire franc et le malaise écrasant.

James Franco est simplement excellent, et cette histoire, cette aventure de réalisation du film m'a assez emballé.

Je suis ressortie de la projection assez gênée d'avoir autant apprécié, alors que ma mère a catégoriquement détesté.

J'imagine qu'il faut aimer le style!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DrunkenSailor 2018-03-20T17:38:22+01:00
The Disaster Artist

L'histoire de la création de ce film est surement tout aussi fascinante que le film lui même, véritable ovni a qui James Franco vient d'apporter une énorme communauté de fan. Parce que de base c'est un nanar avec une communauté restreinte, The Disaster Artist en fait LE grand nanar encré dans la pop culture.

Et le film est, en gros, une réussite, marrant quand il doit être marrant, émouvant quand il doit être émouvant, et bordel l'interprétation de James Franco est incroyable.

Avis plus détaillé, et multiple qui plus est, ici : https://www.youtube.com/watch?v=d2k_xwwsGe8

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cellophane 2018-03-26T09:36:32+02:00
The Disaster Artist

Voilà un film pour le moins étrange…

Tiré d’une histoire vraie (plus que tirée, d’après les vidéos finales : plutôt calquée…), elle nous raconte l’histoire d’un type richissime qui se croit talentueux et incompris.

Au début, on se demande pourquoi Franco caricature autant le personnage, jusqu’à en devenir moyennement crédible et presque insupportable. Quand on voit les images de fin, on comprend qu’il est exactement comme le type et qu’il a réalisé un joli travail d’acteur ! Ce qui ne l’empêche pas d’être globalement insupportable…

Du coup, on a un film qui nous raconte une sorte de gros raté devenu culte… mais ça reste un gros raté. Et l’intérêt du film, à part nous présenter cette histoire à part, est bien faible…

Un court métrage aurait probablement suffi…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lyrra 2018-05-02T21:35:44+02:00
The Disaster Artist

Un très beau film, très drôle et touchant, plutôt bien interprété par James Franco.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Doigts_de_poussiere 2018-06-13T16:40:22+02:00
The Disaster Artist

Un film vraiment sympa, qui donne envie de regarder l'autre film. Les acteurs sont justes, et la réalisation ne se perd pas.Un beau travail de la part de James Franco.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Anmar42 2018-09-16T21:39:57+02:00
FUTURE WORLD

Bien bof ! Violences gratuites, bain de sang.... je ne vois pas l'intérêt du film !! Le concept avait l'air intéressant mais l'aspect robot n'est pas développé; la violence mise en scène est disproportionnée par rapport à l'histoire qui s'avère bien creuse au finale. Les personnages, complètement frappa-dingues, Spoiler(cliquez pour révéler)drogués, prostitués, des vrais bouchers, sont peu convaincants ... même les 2 personnages sensés être principaux ne rehaussent pas le film, on a pas le temps de s'attacher à eux. On a l'impression de passer d'une scène à l'autre, ça manque de liant et de fond ! Film sans intérêt !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Dominiquel 2018-12-28T20:47:50+01:00
FUTURE WORLD

Oh mais quel mauvais film !!!!! Rien n'est bon ! Le scénario semble volé à plein d'autres films, la musique est mauvaise, les acteurs ne sont pas inspirés (sauf Milla Jovovitch qui est hypnotisante), les personnages sont manichéens, le rythme est lent, le monde est déjà vu mille fois (du Mad Max jusque dans les vêtements) et le tournage semble avoir été fait à la va-vite (alors que je n'y fais pas la moindre attention, j'ai repéré plusieurs faux raccords...). En clair : passez votre chemin !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sylvains7 2019-04-02T18:15:03+02:00
The Disaster Artist

Un film décapant sur le tournage d'un film devenu "nanar culte". Peu innovant dans sa narration et son déroulement, il faut surtout chercher du côté de l'interprétation pour être épater. Franco en fait des caisses pour notre plus grande joie. Et même si l'on ressent un peu de lassitude au cours du film, faute à certaines répétitions, il faut bien avouer que le résultat est jubilatoire et pourrait bien devenir aussi culte que le film dont il narre le tournage. Film d'ailleurs dont on meure d'envie de regarder juste après celui-ci.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jess3swan 2020-04-24T18:19:18+02:00
The Disaster Artist

C'est une comédie, une vrai parodie et j'ai apprécié. J'ai été très impressionnée par le calque quasi parfait de James Franco qui incarnait Tommy Wiseau. En regardant ce film, on comprend mieux l'ampleur et l'importance d'être bon acteur.. Parce que, le film The room est pourrie (pardonnez-moi ma franchise) et James Franco qui reproduit cette .. pourriture .. est crédible. Ce qui veut dire qu'il est extrêmement bon acteur pour être capable de s'abaisser à un bas niveau en tant qu'acteur, mais pourtant ce niveau est également très haut.. James se met vraiment dans la peau de Johnny et j'ai trouvé qu'il le jouait très bien, de là le contraste entre les acteurs moyens du film The room et les acteurs expérimentés de The disaster artist.

Cela faisait un bail que je n'avais pas vue Dave Franco à l'écran, j'étais heureuse qu'il fasse partie de ce film, même si sa présence est évidente au sein de cette production (étant le petit frère de James). Un détail m'a d'ailleurs choquée, ou plutôt déstabilisée, c'est la scène ou James est pratiquement nu... Je me suis demandé comment (et si) ça ne dérangeait pas Dave de le voir nu, c'est quand-même son frère .. À part le petit truc sur sa bite, je m'excuse, mais il est NU. Ce dû être hilarant à filmé et gênant. Quoique James semblait totalement à l'aise..

Bien entendu, il faut écouter ce film et The room en anglais pour apprécié le jeu d'acteurs. Ils prennent les accents et c'est important. Ça leur donne beaucoup de crédit.

Il y a des moments émotifs, et puisqu'il s'agit généralement d'une comédie, selon moi, ils deviennent vite déconcertants. Je n'étais pas certaine de comment je devais me sentir. Je redoutais qu'ils filment les scènes érotiques parce qu'elles sont tout bonnement insensées et non nécessaires à l'avancement même (s'il y a un avancement quelque compte) du film The room. Mais bon, ils sont allé jusqu'au bout et on a eu droit à quelques moments hystériques.

La scène lors de leur première journée sur le Set, j'ai été surprise et heureuse de reconnaître Josh Hutcherson dans la petite foule et ça m'a plié en deux de le voir incarner Dennis. Son rôle dans The disaster artist est éphémère, mais sa tête reste familière et sa présence donc pertinente.

Vous n'avez pas besoin de voir The room pour écouter ce film. Et je ne vous conseillerais même pas de le voir après non plus. Je l'ai essayé et après 30 minutes, mes yeux saignaient.

Oh et, pour terminer. Jusqu'à ce jour, nous ne savons pas d'où vient Tommy Wiseau ou d'où est-ce qu'il est né, ni d'où provenait son argent (soit 6 millions) pour financer The room, ni l'âge qu'il a ou avait lors du tournage.

Une chose est certaine, il ne vient pas de cette planète. Ou plutôt devrions-nous dire que NOUS sommes sur sa planète.. Je suppose que c'est subjectif.

Afficher en entier

Dédicaces de James Franco
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Studios

AMBI : 1 film

Ambi Pictures : 1 film

RabbitBandini Productions : 1 film

Rabbit Bandini Productions : 1 film

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode
Array