Films
43 610
Membres
21 542

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode

Thomas Vinterberg

Réalisateur

477 spectateurs

Activité et points forts

Biographie

Thomas Vinterberg, né le 19 mai 1969 à Copenhague, est un réalisateur, scénariste et producteur de cinéma danois.

Il est l'un des fondateurs du Dogme95.

En 1993, Thomas Vinterberg obtient son diplôme à l’École Nationale du Film du Danemark avec Last round (Sidste omgang), qui gagne le Prix du jury et des producteurs au Festival International de Munich, ainsi que le Premier Prix à Tel Aviv. Cette année-là, Vinterberg réalise son premier téléfilm pour la chaine DR TV, et un court-métrage Le garçon qui marchait à reculons (Drengen der gik baglæns), produit par Birgitte Hald de Nimbus Film. Ce film remporte de nombreuses récompenses dans le monde, entre autres au festival Nordic Panorama en Islande, au Festival International du Court-Métrage de Clermont-Ferrand et au Festival du Film de Toronto.

Son premier film au cinéma s'intitule Les Héros (De største helte) et reçoit un excellent accueil au Danemark.

En 1995, il forme le mouvement intitulé Dogme95 en compagnie de Lars von Trier, Kristian Levring, et Søren Kragh-Jacobsen. En accord avec les préceptes de Dogme95, Vinterberg écrit et réalise Festen, le premier des films du Dogme. Bien que l'ayant écrit et dirigé (il y campe également un petit rôle), il ne se crédite pas en tant que réalisateur au générique, et ce, conformément au manifeste du Dogme. Ce film gagne de nombreux prix, dont le Prix du jury au Festival de Cannes 1998.

En 2003, il dirige It's All About Love, film qu'il a écrit et produit lui-même. Tourné en langue anglaise, il met en scène Joaquin Phoenix, Claire Danes, et Sean Penn entre autres mais n'accueille qu'un succès très mitigé, tant du point de vue critique qu'auprès du public.

Son film suivant Dear Wendy, également en anglais, sur un scénario de Lars Von Trier, est un "flop", même au Danemark, où il ne se vendit que 14,521 billets d'entrée. Le suivant, Un homme rentre chez lui (En mand kommer hjem), est à nouveau un échec commercial.

En août 2008, Vinterberg tourne un clip vidéo pour la chanson The Day That Never Comes de l'album Death Magnetic du groupe Metallica.

En 2010, son film Submarino est sélectionné pour l'Ours d'Or du 60ème festival du film de Berlin.

En 2012, La Chasse entre en compétition officielle au Festival de Cannes 2012. L'acteur Mads Mikkelsen obtient le Prix d'interprétation masculine.

En 2013 il est le président du jury de la séction Un certain regard du 66e Festival de Cannes.

Afficher en entier

Classement dans les cinéthèques

Diamant
80 spectateurs
Or
155 spectateurs
Argent
126 spectateurs
Bronze
84 spectateurs
Vu aussi
91 spectateurs
Envies
212 spectateurs
Pas apprécié
13 spectateurs
PAV
83 spectateurs

Dernier film
de Thomas Vinterberg

Sortie France : 2018-11-07

Les derniers commentaires sur ses films

Commentaire ajouté par Fifine059 2017-05-30T21:15:41+02:00
La communauté

Une plongé dans les années 70/80 au Danemark. L'histoire est prenante. Malgré le fait que l'histoire se passe dans un communauté, l'histoire est surtout centrée sur celle d'un couple. Je trouve dommage que l'histoire des autres personnages n'est pas été suffisamment creusée comme le principe de la vie en communauté...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SimplePau 2018-01-22T11:18:23+01:00
Festen

Un film vraiment dérangeant

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Giline 2018-03-24T11:38:54+01:00
Loin de la foule déchainée

J'aime beaucoup les films qui traitent d'une autre époque celui-ci était, pour moi, assez spécial. Mais je l'ai quand même beaucoup apprécié autant que les acteurs qui jouent dedans.

Afficher en entier
Loin de la foule déchainée

J'avais l'intention de lire le roman d'abord mais... J'ai craqué.

Matthias Schoenaerts est un acteur que j'adore, j'ai trouvé que le rôle de Gabriel lui collait parfaitement à la peau. Idem pour l'actrice de Bathsheba Everdene. Ils forment un parfait duo.

Même si je regrette qu'il n'y ait pas eu plus de moment entre leur deux personnages, j'ai particulièrement aimé le fond de l'histoire.

Avoir une protagoniste aux idées indépendantes et féministes m'a totalement séduite. On se rend compte de la situation de la femme à cette époque, même si malgré tout il manque quelques détails à ce propos je trouve.

La "rivalité" qui se crée entre ces trois prétendants est assez bien tournée et menée jusqu'à la fin aussi je trouve. Spoiler(cliquez pour révéler)Moi qui suit une romantique dans l'âme, j'ai particulièrement adoré la scène finale. Chacun des prétendants s'effaçaient aux fur et à mesure pour laisser la place à Gabriel et permettre à nos deux protagonistes d'être enfin ensemble.

Comme je l'ai dit, je regrette qu'il n'y ait pas eu plus de scène entre Gabriel et Bathsheba, mais j'espère combler ce manque en lisant le roman d'origine.

C'est une très belle découverte, je la recommande fortement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sylvains7 2018-06-24T15:30:07+02:00
La communauté

La vie en communauté, sujet typique des années 70, était un sujet en or pour Vinterberg. Même si l'on a beaucoup de plaisir à regarder son oeuvre et ses personnages attachants, on ressent une certaine frustration, comme s'il n'avait pas voulu aller au bout de son sujet. On attend avec impatience la scène déclencheuse de drame qui fera tout éclater mais elle ne viendra pas. Un film beaucoup trop sage pour son metteur en scène.

Afficher en entier
Loin de la foule déchainée

Sans doute possible l'un de mes films favoris.

Une histoire d'amour merveilleuse, une musique incroyable et des acteurs fantastiques : voilà l'ensemble des éléments qui participent à cette réussite totale.

C'est une adaptation, libre certes, mais tellement réussie du roman éponyme de Thomas Hardy. Il ne faut donc pas le regarder comme un copié-collé du roman mais bien comme un FILM inspiré d'un incontournable classique de la littérature anglaise.

A voir, et à revoir...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Moridiin 2018-11-12T22:56:39+01:00
Kursk

Un beau film. Je ne connaissais pas du tout l'histoire originale du sous-marin donc Spoiler(cliquez pour révéler)j'y ai cru jusqu'au bout qu'ils allaient être sauvés.

C'est une belle critique, très amère, de l'administration russe, toujours bloquée à l'époque de la Guerre Froide, que ce soit en termes de matériel et surtout en termes de politique étrangère, prêts à laisser mourir leurs soldats plutôt que de demander de l'aide au "bloc de l'Ouest".

J'admire le calme et le sang-froid du capitaine et je rends hommage à ces hommes qui ont juste eu la malchance d'être de service ce jour-là dans ce bâtiment-là, à servir un pays pour qui ils comptent pour du beurre.

J'ai bien aimé la façon dont le réalisateur a utilisé les femmes et surtout le garçon. Toute révolution commence par un premier pas, par un seul qui refuse d'accepter l'inacceptable. Peut-être que la nouvelle génération aura un autre regard sur les choses et surtout sur la valeur d'une vie humaine.

Bref, un film à voir. Malgré le huis-clos, je ne me suis pas ennuyée une seconde.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DrunkenSailor 2018-11-18T23:01:46+01:00
Festen

Je suis pas fan, mais alors pas du tout du Dogme95 de Vintenberg et Von Trier. Je trouve la majorité des règles qu'il énonce assez débiles et pas forcément en adéquation avec leur rejet du côté impersonnel des super productions. J'ai plus l'impression de voir un délire d'artistes bourrés qu'un vrai truc sérieux. Le fait qu'ils aient réaliser les deux films "fondateur" avant de s'en éloigner laissant d'autres réalisateurs s'y tenir pour ne faire quasiment que des films oublié de l'histoire va plutôt dans mon sens.

Sauf que Festen, en appliquant ces règles, arrive a être un des trucs les plus fort humainement que j'ai vu. C'est dérangeant, maitrisé dans les moindres détails sur le plan narratif, et surtout et c'est pour ça que c'est si dérangeant : ça sonne viscéralement vrai. Le jeu des acteurs très juste et naturel, la lumière naturelle elle aussi, l'absence d'artifice, la caméra de merde a l'épaule qui te donne souvent l'impression de voir un found footage, tout ça donne vraiment à Festen un sentiment de réel terriblement dérangeant. Et ça en fait selon moi un vrai chef d’œuvre.

Donc même si je trouve ça pas super intéressant sur le papier, Festen montre a lui seul que suivre les directives du dogme peut aboutir a un film magnifique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cafelaitfalcon 2018-11-19T21:13:29+01:00
Kursk

Un film émouvant, horriblement magnifique, qu'il faut absolument voir !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par zarg 2019-06-10T16:21:45+02:00
Loin de la foule déchainée

Bien que je déteste le personnage de Bathsheba, cette adaptation du classique littéraire vaut le coup d oeil. L esthéthique est le casting sont parfaits.

Afficher en entier

Dédicaces de Thomas Vinterberg
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Studios

Les Films Du Losange : 2 films

Pretty Pictures : 1 film

Pathé : 1 film

MK2 Diffusion : 1 film

Twentieth Century Fox France : 1 film

DNA Films : 1 film

Le Pacte : 1 film

EuropaCorp Distribution : 1 film

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode
Array