La liste de commentaires sur les films de Cinenode

Mission Impossible Fallout
De belles images et de bons acteurs, l'ensemble est convaincant et bien fait.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Captain Marvel
date : 19-03 par PowLeen voir tout les commentaires de PowLeenses comms
Un film agréable avec de belles images qui introduit bien les personnages. J'ai trouvé l'héroïne plutôt badass et j'ai hâte de voir la suite. J'ai trouvé aussi certains moments un peu "too much" mais dans l'ensemble j'ai apprécié.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Le Retour De Mary Poppins
date : 19-03 par CLrt39 voir tout les commentaires de CLrt39ses comms
Quelle catastrophe ! J'y suis allée à reculons. Pour moi, un Disney ne se reprend pas (Touche pas à mon Disney !), ce sont des merveilles de l'époque. Pourquoi faire un remake plus que mauvais d'un chef d'oeuvre ?! Mais alors là, Walter Elias Disney & Pamela L. Travers doivent se retourner dans leur tombe. Les acteurs ne sont pas à la hauteur et les chansons sont nulles... Je n'ai même pas pu le regarder jusqu'au bout. Un conseil : Ne vous infligez pas ça, restez sur la version avec Julie Andrews & Dick Van Dyke.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Le mystère Henri Pick
date : 19-03 par PowLeen voir tout les commentaires de PowLeenses comms
J'ai beaucoup aimé ce film. Les acteurs sont très bons et le film m'a surpris!
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Nicky Larson
date : 19-03 par Vampilou voir tout les commentaires de Vampilouses comms
Une comédie hilarante !

Pour tout vous dire, la première bande-annonce ne m’avait clairement pas emballée, puis, j’ai vu de nombreux avis négatifs, mais également de très bons, alors j’ai voulu me faire ma propre opinion et je ne le regrette pas. Alors bien sûr, ce ne sera pas le film de l’année, mais très honnêtement, je n’ai pas boudé mon plaisir et surtout, il faut le replacer dans le contexte du manga et ne pas le prendre comme une comédie lambda. Effectivement, c’est tout de même une adaptation d’une série assez culte des années 80, en cela, il en respecte totalement l’ambiance, les codes ou l’univers, ce qui n’a peut-être pas plu à ceux qui ne connaissaient pas et qui ont pu trouver l’ensemble très caricatural. On ne va pas se mentir, ça l’est évidemment, mais c’est justement l’identité du manga, ce côté un peu too much, brut de décoffrage, c’est ce qui en fait sa force et son authenticité, on aime ou on aime pas, reste que c’est bien fait. Comme toujours, je suis assez fan de la réalisation de Philippe Lacheau, je trouve qu’il a beaucoup de talent, on reconnaît bien sa patte, même si, dans ce cas particulier, il a dû ajuster son style à un monde bien précis. Pour le coup, j’étais assez bluffée par les scènes d’action qui sont vraiment de qualité, ce qui me faisait très peur d’ailleurs, mais quelle surprise de voir que les combats sont excellents et formidablement chorégraphiés. Mention spéciale pour les quelques scènes en vue à la première personne, qui sont d’autant plus immersives et également pour les effets spéciaux, qui eux aussi sont tout particulièrement réussis. En ce qui concerne le scénario, on aurait pu s’attendre à pas grand-chose et bien que ce soit un peu fouillis dans le déroulement, ce n’est pas si bas de gamme que ça. L’intrigue est plutôt simple en apparence, mais chose non négligeable, elle nous réserve tout de même de belles surprises et surtout, elle se tient du début à la fin. Les rebondissements sont bien présents, on ne s’ennuie pas une seconde, on se laisse porter tout simplement, sans aucune prise tête, mais pas non plus dans la débilité profonde, c’est vraiment justement dosé. N’oublions pas que c’est évidemment une comédie, j’avoue sans honte, avoir eu de vrais fous rire, oui, c’est un peu con, un peu gros parfois, mais très franchement, ça fait tellement de bien aussi, alors tant que le respect est là, pourquoi se priver. Quant au casting, il est toujours aussi bon, Philippe Lacheau correspond totalement au personnage, j’ai un vrai coup de cœur pour Élodie Fontan et Tarek Boudali est plus fou que jamais.

En bref : Une comédie délicieusement déjantée, à l’humour bien pimenté, qui a su respecter l’univers bien particulier du manga et qui nous fait partager une excellente aventure rocambolesque !

Avis complet sur le blog : https://vampiloufaitsoncinma.com/2019/03/19/nicky-larson-et-le-parfum-de-cupidon/
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Green Book : Sur les routes du sud
https://mydearema.wordpress.com/2019/03/16/%e2%94%82jai-vu%e2%94%82green-book/

Ce film a été pas mal encensé depuis sa sortie et à juste titre : il est vraiment très bon.
Mais, parce qu’il y a un mais, y’a tout de même un petit point qui m’a chiffonné.
Oui oui, attends, je m’explique…

« Green book », c’est l’histoire de Tony Lip un videur italo-américain des années 60. À la recherche d’un job, il se retrouve face au Dr. Don Shirley, un pianiste noir de renommée mondiale. Ce dernier aurait bien besoin d’un type comme Tony pour l’accompagner sur les routes de sa tournée dans le Sud. Cette époque n’est pas vraiment connue pour son ouverture d’esprit, l’être humain est une vraie crasse et ce film nous montre des côtés bien sombres… Notre fabuleux pianiste a beau être adoré sur scène, une fois le spectacle terminé il redevient un être pour lequel on aurait même pas le minimum de considération possible. Une femme dans la salle a même réussi à faire peser le malaise en rigolant, de façon innocente mais inappropriée, face à une certaine scène : Don Shirley se rendait aux toilettes avant que le propriétaire de la maison ne lui demande de se diriger vers les cabines dans le fond du jardin. C’est tellement grossier que je comprends, d’une certaine façon, le rire de la dame qui a vite compris que c’était une réaction tout aussi grossière. Ce sont des réalités, ce film ne cherchait pas à provoquer l’hilarité du public mais bien un certain malaise. Bien des situations sont d’une cruauté sans nom et j’ai envie de dire qu’on ne pourrait même pas se vanter d’être plus humain de nos jours. Ces humiliations restent encore trop actuelles.

En tant que bonne petite étudiante en littérature anglaise, je ne peux m’empêcher de faire un parallèle avec une de mes lectures du semestre passé. « Dancing in the dark », par Caryl Phillips est une biofiction qui narre l’histoire de Bert Williams un comédien black du 19è. Cet homme n’était pas considéré ‘assez black’ pour divertir la populace blanche et il appliquait donc une couche de maquillage supplémentaire pour noircir un maximum son visage. Il devenait, le temps d’un spectacle, exactement ce que les blancs voulaient de lui. Une sorte d’esclave moderne enfermé dans un rôle, celui que l’Amérique attend. Dans sa vie quotidienne, cela l’exclut petit à petit de ses proches car la frontière entre son identité réelle et celle créée de toute pièce devient de plus en plus difficile à distinguer. Il est pas assez noir pour les blancs mais toute fois trop blanc pour les siens. Le Dr. Don Shirley se sent piégé dans un ressenti fort similaire…

Mahershala Ali est captivant, son personnage est incroyablement complexe et il le représente d’une façon plus que correcte. On le sent sincère dans son jeu. Concernant Viggo Mortensen, c’était une première pour moi… Je ne le connaissais qu’à travers Aragorn, je te raconte pas le temps d’adaptation qu’il m’a fallu quand je l’ai vu en cette espèce de brute épaisse totalement beauf. Mais bon sang, il est doué. Le casting n’aurait pas pu être meilleur, le duo fonctionne à merveille, l’amitié qui naît entre les deux personnages est tout aussi inattendue qu’elle est prévisible (ouais, ça c’est de l’oxymore ‘une amitié inattendue prévisible’, je fais fort encore, de rien). C’est un régal pour l’esprit. Parce que si on fait face à bien des réalités horribles dans ce film, c’est aussi une bouffée d’air frais. Un feel-good movie.

C’est d’ailleurs là que le point qui me titille apparaît. J’ai trouvé le final un peu beaucoup trop américanisé et cela nuisait presque au sans-faute du film. On nous lâche une espèce de fin totalement Disney, certes c’est mignon tout plein, ça permet de mettre de la distance avec le sérieux presque omniprésent tout au long du film. MAIS BON… j’étais peu convaincue.

C’est bien là le seul reproche que j’ai à faire, bon y’a bien quelques longueurs par-ci par-là mais tu sais bien que je ne suis pas la référence niveau concentration donc c’est presque pas pertinent de le mentionner. C’est parfois un peu prévisible, mais tout élément s’enchaîne parfaitement pour un résultat épatant. La bande-originale était totalement raccord, vraiment fantastique. Un cast’, une alchimie entre les deux protagonistes qui nous entraîne directement avec eux, sur les routes du Sud.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Le brio
Le brio réalisé par Yvan Attal
date : 19-03 par Cellophane voir tout les commentaires de Cellophaneses comms
C’est bien tenu.
Les comédiens sont très bons dans leur rôle.
Les dialogues sont intéressants et, bien que le propos soit les concours d’éloquence et que le final ait beaucoup de dialogue, on ne s’ennuie pas.
Après, il n’y a rien d’extraordinaire…
La trame (la rencontre de deux personnes opposées, la fille qui partait de loin et réussit…), c’est assez classique et il n’y a rien de réellement novateur malgré quelques scènes sympas, dont l’avant-dernière…
J’aurais préféré une autre fin, plus originale ou qui nous en disent plus sur plus de monde aussi…
Distrayant.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Eva
Eva réalisé par Benoît Jacquot
date : 19-03 par sylvains7 voir tout les commentaires de sylvains7ses comms
La filmographie de Jacquot se poursuit, toujours en dent de scie. Malheureusement, ici, nous avons droit au plus bas. Une intrigue dont on se fout, des scènes répétitives, un suspens éventé qui ne marche pas...Que l'on se rassure, le réalisateur ne peut pas tomber plus bas.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
La montagne entre nous
date : 18-03 par sylvains7 voir tout les commentaires de sylvains7ses comms
Tout a été mis en place pour la déception du spectateur...Côté survival, on a droit à tous les poncifs ( chute vertigineuse ou dans un lac gelé, bête sauvage agressive, feu de camp très facile à allumer dans la neige...) Coté sentimental, on plonge carrément dans la nunucherie de la collection Harlequin. Malgré les moyens mis en place, on tombe facilement dans le ridicule.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
La Reine des Neiges
date : 18-03 par Chaerin-L voir tout les commentaires de Chaerin-Lses comms
Tout le monde donner un avis positif à ce Disney que finalement je ne lui ai rien trouver d'extraordinaire. Il ne vaux pas d'autres classiques.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Le lauréat
Un film culte que je devais voir pour un cours. J'ai aimé mais sans plus.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
The Free State of Jones
date : 18-03 par sylvains7 voir tout les commentaires de sylvains7ses comms
Injustement ignoré à sa sortie en salle, ce film ne mérite pourtant pas cette injustice. C'est une véritable leçon d'Histoire qui nous est proposé. La photographie remarquable, le travail sur le son, l'émotion ressentie, tout est réuni pour passer un bon moment culturel et artistique. Sans doute un poil trop long, ce film mérite d'être redécouvert.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
La Douleur
date : 18-03 par sylvains7 voir tout les commentaires de sylvains7ses comms
Les mots de Duras. Le talent de Thierry. La caméra de Finkiel. Autant d'atouts positifs pour ce film littéraire qui nous installe dans l'attente d'un possible retour au côté de Duras. Des mots, des scènes bouleversantes, une reconstitution historique remarquable, une atmosphère lourde...On en ressort plombé. A éviter les dimanches de pluie. Petit jeu : Combien de cigarettes sont consommées durant le film...?
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Je ne suis pas un homme facile
Un film rafraîchissant qui offre un point de vue choquant et pourtant très réaliste sur le monde sexiste dans lequel on vit. Outre son message fort, cette comédie originale permet à chacun de passer du bon temps tout en assurant une réflexion postérieure.
En somme, un film sur lequel je suis tombée par hasard et qui est très loin d'être décevant. Je le conseille fortement à tous, hommes et femmes, pour passer un bon moment et remettre les axiomes (sexistes) de notre société en question.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
L'un dans l'autre
date : 18-03 par sylvains7 voir tout les commentaires de sylvains7ses comms
Pas facile de tenir tout un film sur une seule idée, plutôt moyenne d'ailleurs. On étire le processus, on épuise jusqu'à la dernière goutte les quiproquos inévitables, on se sert de running gag jusqu'à épuisement...et on se fiche de l'avis du spectateur qui prévoit les scènes longtemps à l'avance et dont l'ennui est présent dès les dix premières minutes.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Avengers : Infinity War, Partie 1
Premier film que j'ai été voir toute seule j'ai pleuré (ce qui est TRÈS RARE) je ne retenterai plus l'expérience ciné en solo
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
In the Fade
In the Fade réalisé par Fatih Akin
date : 17-03 par sylvains7 voir tout les commentaires de sylvains7ses comms
Diane Kruger électrise ce film par sa performance, toute en douleur et silence . Jamais on ne l'avais vu avec autant de charisme et de talent. Pour le reste, le film reste de facture classique avec de vrais scènes bouleversantes.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Le Jeu
Le Jeu réalisé par Fred Cavayé
date : 17-03 par Chess voir tout les commentaires de Chessses comms
Un film 100% français, sans originalité, avec des couples qui se tapent dessus pour des raisons qu'on connaît déjà en commençant le visionnage, mais ces mêmes couples finissent toujours par se réconcilier même quand ça ne devrait pas être le cas. Quand on a vu une comédie dramatique française, on les a toutes vues. En plus, la morale derrière celles-ci n'est pas du tout saine!
Spoiler(cliquez pour révéler)
On montre sans arrêt des couples qui se font cocus les uns les autres dans nos comédies mais qui finissent toujours par se rabibocher plus ou moins. À croire que ce n'est pas grave de tromper la personne qu'on aime et que celle-ci nous pardonnera toujours. De toute façon, si ça se trouve, elle aussi baise un pote derrière notre dos. Désolée d'être vulgaire mais ce n'est pas comme si le sujet était abordé délicatement pour commencer!
Je n'en peux plus de cette façon qu'on a de traiter l'amour, la relation de couple, la confiance envers autrui. Oui, c'est une comédie, mais c'est toujours pareil et là, pour le coup, chacun de ces couples est défectueux et subit le même traitement, à quelques variations près. Au bout d'un moment, ça saoule.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Alad'2
Alad'2 réalisé par Lionel Steketee
date : 17-03 par bookineuse59310 voir tout les commentaires de bookineuse59310ses comms
J'ai malheureusement trouvé cette suite décevante. Le scénario n'était pas assez développé, on avait l'impression qu'il n'avait pas réellement d'organisation, que les scénaristes avaient en tête des tas d'idées et qu'ils les ont recraché sans suite logique. Heureusement le casting des acteurs, et le jeux des acteurs principaux n'est quant à lui, pas décevant. Le premier volet nous avait habitué à bien plus d'humour, à une histoire bien construite, et à des musiques rythmées qui donnaient envie de les chanter à tue-tête, qu'on ne pouvait qu'aimer. Cela n'est malheureusement pas le cas des musiques de ce volet... Pour autant il est agréable à regarder, mais rien de transcendant. Il vaut quand même le coup d'oeil pour ne pas avoir de regret, et il y'a malgré tout des petits gags amusants.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Les Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire
Un super film avec une ambiance à la Tim Burton que je ne peut qu'approuver !

Et, mon dieu, qu'est ce que Jim Carrey joue bien !!!!!

Pour avoir lu la série de livres, je valide totalement cette adaptation !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
The Greatest Showman
date : 17-03 par Hermills voir tout les commentaires de Hermillsses comms
La première minute trente est incroyable !
Seul problème le reste du film ne lui arrive pas a la cheville...
Vraiment déçue ...
Je pense que ce film aurait pu être incroyable, nous en mettre plein les yeux mais il passe a côté... : La musique était parfaite pour faire une mise en scène qui en jette (comme dans la première minute), les chorégraphies aussi...

Autres problèmes : les personnages ou les "monstres" ne sont absolument pas travaillés ou développés ! On en voit que 4 vraiment en premier plan dans certaines scènes et les autres ... Rien ! Pas même un plan sur eux qui montrerait leur caractéristiques a chacun ! Mais qui sont - ils ?? Comment peut on avoir de l'empathie pour des gens dont on ne sait rien....?
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Le Chant du loup
date : 17-03 par Kascobol voir tout les commentaires de Kascobolses comms
Très bon film français. A voir sans hésiter !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Captain Marvel
Un très bon Marvel, et une bonne "origin story". Le personnage de Captain Marvel est vraiment très bon et bien écrit, de plus le rôle va très bien à l'actrice. L'ambiance des années 90 n'est pas trop présente mais suffisamment pour qu'on se rappel que c'est le passé. J'ai bien aimé que Fury soit autant impliqué, mais j'ai eu un peu de mal à le reconnaître, sans doute parce qu'on le connait plus sombre. Le chat est un bon gimmick.
En tout cas le film répond à quelques questions et éclaircit un peu l'univers. En ce qui concerne la réal et les effets spéciaux, rien à redire, on est bien chez Marvel et c'est propre. Cependant la bande son était à mon sens un peu brouillonne. Pour conclure ce que j'ai beaucoup aimé et trouvé très émouvant c'est bien l'hommage à Stan Lee, qui est vraiment très réussit.
Le seul truc qui m'a gêné finalement c'est la prévisibilité de certaines choses, comme par exemple le rôle de Jude Law et j'étais un peu déçu pour le coup.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Désobéissance
date : 17-03 par sylvains7 voir tout les commentaires de sylvains7ses comms
Même si l'interprétation est parfaite (malgré les personnages qui font tous la gueule), même si la réalisation est à la hauteur, même si les thèmes abordés sont bien traités, l'émotion a du mal à nous atteindre, la monotonie nous ayant gagner depuis longtemps...Deux heures bien longues, peu rythmées, bien lourdes qui nous font penser que l'on voit l'esquive d'un grand film.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Imitation Game
date : 17-03 par ninegar voir tout les commentaires de ninegarses comms
Cette histoire retrace la vie d'Alan Turing, un génie et un précurseur, au service des plus grands. Incompris et résolument seul, il finira ses jours malheureusement bien trop tôt.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Kandukondain Kandukondain
date : 17-03 par Mellana voir tout les commentaires de Mellanases comms
J'ai vraiment bien aimé ce film, il n'est pas exempt de défauts mais c'est une bonne adaptation.

Au début j'ai eu un peu de mal à m'y retrouver, avec tous ces noms inhabituels et les physiques de personnages secondaires que j'avais du mal à distinguer. Je connais le roman par cœur mais les modifications nécessaires à la transposition de l'histoire font que ça ne m'a pas servi à grand-chose au commencement. Après quelques confusions j'ai quand même fini par débrouiller les fils, et apprécier le film.
La transposition en Inde permet de justifier des coutumes qui n'ont plus lieu dans nos sociétés occidentales modernes et d'éviter l'écueil des adaptations modernes. L'essentiel du roman est repris : les histoires d'amour parallèles, les difficultés financières des "Dashwood", leur lutte pour s'en sortir, l'ambiance générale (pas aussi drôle et légère que P&P)... et les caractères des personnages austeniens sont très bien respectés.

Le personnage de Somwya (Elinor) m'a beaucoup touchée, toujours aussi raisonnable et prête à l'abnégation ; en revanche je n'ai pas compris pourquoi lui ajouter la croyance qu'elle porte malheur, ce n'est justifié à aucun moment dans le film et ça ne sert pas à grand-chose, mis à part faire peser un plus grand poids sur ses épaules.
La scène de rencontre avec Manohar (Edward) est touchante : alors que celui qu'elle devait épouser, un mariage arrangé qu'elle accepte par devoir, vient de mourir (là sa mère pense clairement que sa malchance a provoqué cette mort). Suite à un malentendu, lorsque Manohar se présente chez elle, elle pense que c'est son prétendant et accepte de l'épouser alors que ce dernier ne vient pas du tout à ce sujet. Elle est évidemment très gênée du quiproquo mais Manohar a clairement eu le coup de foudre pour elle au moment où il l'a vue, et il ne cesse de chercher à la rencontrer et de la courtiser par la suite. Il dit plus tard qu'il l'a aimée dès qu'il l'a vue, et c'est un aspect qui m'a moins plu dans le film, cette notion de coup de foudre. Pour le coup c'est quelque chose qui n'est pas très austenien.
Je n'ai pas compris leur scène de dénouement en revanche, je ne vais pas rentrer dans les détails mais Somwya change de comportement et de décision sans que rien ne l'explique, ça enlève un peu du sens au franchissement des obstacles dans leur histoire.

Meenu est une parfaite Marianne (Aishwarya), artiste dans l'âme qui chante, danse et vit pour la poésie. Sa conception de l'amour est très différente de celle de sa sœur : là où Somwya déclare que n'ayant pas choisi son corps ou son lieu de naissance, elle ne voit pas pourquoi elle choisirait son mari, Meenashki, elle, tient à son prince charmant fougueux adepte de poésie tamoul.
D'ailleurs la scène où elle rencontre Bala (Brandon) me paraît un très bon rappel de celle du film de 1995 (où Brandon est fasciné en voyant Marianne jouer et chanter) : ici il la voit pour la première fois alors qu'elle chante et danse et il semble clairement sous le charme. Leur première interaction n'est pas dénuée de piquant, entre Bala qui a trop bu et se montre revêche avec tout le monde, et Meenu qui n'a pas sa langue dans sa poche pour lui répondre (ça augure de l'ardeur de leur future vie de couple). J'ai beaucoup aimé le major Bala ici, qui a fait la guerre et connu la souffrance (amputé d'une jambe au niveau du genou), ainsi que la blessure de se rendre compte que ses concitoyens ne réalisent pas ce que les militaires ont vécu (le film s'ouvre d'ailleurs sur une scène de guerre où il perd sa jambe). Il est donc assez aigri et amer, cherche un réconfort dans la boisson, mais la rencontre avec Meenu va le pousser à donner le meilleur de lui, notamment en arrêtant de boire. Il a bien sûr le cœur brisé de voir la jeune fille tomber amoureuse de Srikanth, mais à aucun moment il ne se départit de sa bonté et de sa générosité envers elle, il lui souhaite sincèrement d'être heureuse, avec lui ou non. C'est leur histoire que je trouve la plus belle et émouvante, et la déclaration de Meenashki est très belle, toute en douceur et simplicité.

Pour résumer, c'est un film très sympathique que j'ai apprécié de voir. Les chansons m'ont laissée très indifférente (elles n'avaient pas trop de rapport avec l'histoire) et le tout est un peu long, mais c'est peut-être parce que je ne suis pas fan du genre à la base. J'ai beau avoir trouvé cette adaptation indienne plus fidèle à son œuvre d'origine que "Coup de foudre à Bollywood", j'ai quand même bien plus accroché à ce dernier.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0