La liste de citations sur les films de Cinenode

Apocalypse Pompeii
date : 03-09 par Johan.Mest voir tout les commentaires de Johan.Mestses comms
Allez dépéchez-vous je suis en retard pour la cour martiale
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Le Seigneur des anneaux, Épisode 2 : Les deux tours
" Un soleil rouge se lève, beaucoup de sang à dû couler cette nuit... "
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
De vrais mensonges
date : 30-08 par Tayokiero voir tout les commentaires de Tayokieroses comms
Quand je suis malheureuse, tu me harcéles.
Quand je suis heureuse, tu me détruis.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Si je reste
date : 30-08 par loldomedi voir tout les commentaires de loldomedises comms
"La vie est une espèce de gigantesque merdier, mais c'est ce qui en fait aussi la beauté."
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Si je reste
date : 30-08 par loldomedi voir tout les commentaires de loldomedises comms
"Quoi ? Tu peux plus te cacher dans une salle de repet, maintenant. Moi, je te vois."
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Paranoïa
date : 30-08 par Vampilou voir tout les commentaires de Vampilouses comms
« Mais l’amour ce n’est pas ça. L’amour c’est donner tout de soi-même à l’autre, pas le détruire. »
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Les Aventures de Spirou et Fantasio
- Attendez, j'ai un point de côté ! Je crois que je me suis perforé la rate !
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Un Monde Entre Nous
date : 29-08 par Mme_Patate voir tout les commentaires de Mme_Patateses comms
Je voulais aller sur Terre.
Pas seulement pour y séjourner... Mais pour y vivre !
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
La Vie et rien d'autre
Bédarieux, 6 janvier 1922

Irène, très chère Irène,

Votre lettre m’a donné une grande joie parce qu’elle m’apportait un grand espoir. Enfin vous ! Enfin, quelques mots me rendaient votre voix, votre regard, l’émouvante silhouette de mes jours et de mes nuits de solitude ! Dieu veuille que mon message vous atteigne à New York avant ce grand départ que vous m’annoncez pour le Wisconsin. J’ai eu du mal à le découvrir sur mon globe ; comment vous y retrouverais-je, si vous aviez l’imprudence d’aller vous y perdre ?

“Nouvelle vie, dites-vous, nouvelles têtes, nouveau départ.” Qu’avez-vous besoin de toute cette nouveauté, vous qui renouvelez si bien toute chose, et notamment le vieux cœur des vieux hommes ?

Vous n’avez compris ni mon trouble, ni mon silence : ai-je compris moi-même ? J’étais, je suis encore tremblant de mon immense tendresse, et votre véhémence, votre flamme me paralysaient… Nuit effrayante dans mon souvenir… Il suffisait que je murmure les trois mots dont vous me lanciez le défi, et je me suis tû… Aujourd’hui, je les crie cent fois par jour, de toutes les forces qui me restent, souhaitant qu’ils passent la formidable étendue qui nous sépare : je vous aime, oui, je vous aime, à jamais.

Cet aveu vous donnera peut-être à rire après tant de mois de séparation. Il me soulage. Il m’assure que je suis vivant, en paix avec moi-même. Le reste n’est que broutille.

J’ai pris de grandes résolutions. Par exemple celle de me séparer de l’armée, laquelle d’ailleurs n’a fait aucune difficulté pour me libérer. Et comme je n’ai de goût, ni pour les villes, ni pour les cravates, j’ai regagné la terre de mon enfance, où je dispose d’une maison de famille entourée de quelques hectares de rocaille et de vignoble.

Je vous offre, sans trop d’illusion, cette royauté dérisoire.

Il est dix heures du soir. L’air sent le crottin, la menthe et le caramel, parce que j’ai fait tomber du sucre sur ma cuisinière. Demain matin j’irai voir si les sangliers de mon petit bois sont partis pour l’Espagne, et je commencerai d’attendre, de vous attendre. J’attends déjà. Je n’attendrai pas plus de cent ans. Mettons, cent un ans.

Post-scriptum : c’est la dernière fois que je vous importune avec mes chiffres terribles. Mais par comparaison avec le temps mis par les troupes alliées à descendre les Champs-Elysées lors du défilé de la Victoire, environ trois heures je crois, j’ai calculé que, dans les mêmes conditions de vitesse de marche et de formation réglementaire, le défilé des pauvres morts de cette inexpiable folie n’aurait pas duré moins de onze jours et onze nuits. Pardonnez-moi cette précision accablante.

A vous, ma vie… »
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Twilight, Chapitre 4 : Révélation, 1ère partie
/Texte approximatif/

"Hum... Bella ? Je voulais juste te dire que je suis très heureux d'avoir une nouvelle sœur et que tu fasses partie de la famille. J'espère qu'avant ce mariage tu passait de bonnes nuit parce que maintenant que tu es mariée avec Edward, tu vas en passer des nuits blanches !" *ricanement d'Emmet*

Emmett
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Twilight, Chapitre 4 : Révélation, 1ère partie
Emmett : Eh, on met où ce tronc chef ?
Alice : Sur la gauche.
Rosalie : Où ça ?!
Alice : Roh, réfléchis un peu, Rosalie ! Personne n'est doué de sixième sens ici ?
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Bad Grandpa
date : 26-08 par Amok voir tout les commentaires de Amokses comms
- Demande moi ce qui est le plus important dans l'humour
- Qu'est qui est...
- Le timing !
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
The Boyfriend - Pourquoi lui ?
[...]
-On sera comme père et fils !
-Jamais.
-Si, papa !
-Non.
-Si, papa !
-Arrête.
-Quoi, papa ?
-Ça..
-Je ne comprends pas, papa.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Le Périple
date : 24-08 par Naomi42 voir tout les commentaires de Naomi42ses comms
"-Je suis calme, je suis très très calme, c'est lui qui m'énerve avec ses histoires de possessions aussi!"
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Pentagon Papers
date : 24-08 par _-clarisse-_ voir tout les commentaires de _-clarisse-_ses comms
Les pères fondateurs ont donné à la presse la protection qu'elle doit avoir pour remplir son rôle essentiel dans notre démocratie. La presse doit servir les gouvernés, et non ceux qui gouvernent.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre
" Jusqu'a nouvel ordre, ô César...ce ne sont pas, les Romains qui ont construit les pyramides !
- Les trucs pointus, la ?
- Et le Sphinx ? Et la Tour de Pharos ? C'est quoi ? De la gnognotte ?! "
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Roman J. Israel, Esq.
date : 23-08 par AidenHikari voir tout les commentaires de AidenHikarises comms
On est tous plus grand que la pire chose qu'on est jamais faite
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Les Indestructibles 2
date : 22-08 par Vampilou voir tout les commentaires de Vampilouses comms
« J’avais l’habitude de savoir ce qui est juste, mais dorénavant, je ne le suis plus. Je veux juste être un bon père… »
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
La famille Tenenbaum
date : 21-08 par Swein voir tout les commentaires de Sweinses comms
Royal: [indicating Pagoda] He saved my life, you know. 30 years ago, I was knifed in a bazaar in Calcutta. He carried me to the hospital on his back.
Ari: Who stabbed you?
[Royal motions to Pagoda again.]
Royal: He did. There was a price on my head, and he was a hired assassin. Stuck me right in the gut with a shiv.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
La famille Tenenbaum
date : 21-08 par Swein voir tout les commentaires de Sweinses comms
That's the last time you put a knife in me!
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
La famille Tenenbaum
date : 21-08 par Swein voir tout les commentaires de Sweinses comms
Hell of a damn grave. Wish it were mine.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Thor, Épisode 3 : Ragnarok
Korg : Ah beurk ! Y a encore des cheveux et du sang sur la lame ! Les gars vous pourriez nettoyer votre arme quand vous avez finit de vous battre ! Bande de porcs ! Oh Thor ! Tu veux pas une belle fourche en bois ?
Thor : Hmm... Non.
Korg : Mouais, ça sert pas à grand chose. Sauf si on est obligé d'embrocher trois vampires siamois.
Thor : Ah, si seulement j'avais mon marteau.
Korg : Ton marteau ?
Thor : Une pièce unique, fabriquée avec un métal précieux provenant du cœur d'une étoile mourante. Et quand je le faisais tourner très vite, il me permettait de voler.
Korg : Tu le chevauchais ?
Thor : Nan ! Je le chevauchais pas.
Korg : C'était le marteau qui te chevauchait ?
Thor : Non, non, non. Je le faisais tourner très vit et c'est lui qui m'envoyait en l'air !
Korg : Oh ! Tu t'envoyais en l'air avec ton marteau ?
Thor : Non, je volais ! Le marteau me faisait subitement décoller et je m'envolais. Et à chaque fois que je le lançais au loin, il revenait vers moi !
Korg : On dirait que tu avais vraiment une relation très intime avec ce marteau, et que ça perte est comparable à celle d'un être aimé.
Thor : Voilà qui est joliment dit.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Le Nouveau stagiaire
date : 20-08 par _-clarisse-_ voir tout les commentaires de _-clarisse-_ses comms
-Benjamin, je vais vous posez une de nos questions les plus révélatrices pour tous nos stagiaires. Alors soyez genre : "Il faut que je cogite un max", ok ? Vous vous voyez où dans 10 ans ?

-A 80 ans.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
The Darkest Minds : Rébellion
"Oh non, Zuh, on avait dit pas de chiens errants !"
Charles
Avez vous apprécié cet extrait ? +1
Des zombies dans l'avion
date : 19-08 par Amok voir tout les commentaires de Amokses comms
Vous pensiez que c'était moi qui croquais les passagers ? Non... je suis végétarien.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
On the basis of sex
date : 18-08 par _-clarisse-_ voir tout les commentaires de _-clarisse-_ses comms
-Le mot "femme" n'apparaît pas une seule fois dans la constitution américaine.
-Le mot "liberté" non plus, votre honneur.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0