Films
47 579
Membres
24 694

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode

Ajouter une réplique


Liste des répliques

- Grâce à toi je me sens très bien, je suis heureuse.

- Je le suis plus que toi.

- Non, moi je le suis beaucoup plus !

- Moi d’ici à Barcelone !

- Moi d’ici jusqu’au ciel !

- Moi encore beaucoup plus !

- Combien ?

- Trois mètres au dessus du ciel!

Afficher en entier

Il y a toujours un moment où le chemin bifurque. Chacun prend une direction différente en pensant que les chemins finiront par se rejoindre. De ton chemin tu vois l’autre personne devenir de plus en plus petite. Ce n’est pas grave, on est fait l’un pour l’autre, à la fin elle sera là. Mais à la fin il n’arrive qu’une chose... Un putain d’hiver.

Afficher en entier

Hugo : Tu veux que je sois le premier?

Babi : Et le dernier aussi...

Afficher en entier

"Il arrive un jour, un jour où t’es debout quelque part, ou tu te rends compte que tu ne veux être personne de ton entourage. Tu veux pas être ce putain de looser à qui t’a démonté la tête, ni ton père, ni ton frère, personne de ta putain de famille. Tu refuses aussi d’être Madame la juge, tu ne veux même pas être toi-même, tout ce que tu veux c’est partir en courant et sortir à fond la caisse de l’endroit où tu te trouves.

Et soudain ça arrive, quelque chose se déclenche et à ce moment-là tu sais que les choses vont changer, elles ont déjà changé. Et à partir de là plus rien ne sera jamais pareil.

Et tout à coup tu te rends compte que tout est fini, pour de bon. Il n’y a pas de marche arrière, tu le sens. Et puis après tu essaies de te rappeler à quel moment tout a commencé et tu découvres que c’est plus vieux que ce que tu pensais, bien plus vieux. Et c’est là, seulement à ce moment-là que tu réalises que les choses n’arrivent qu’une fois. Et quelques soient tes efforts, tu ne ressentiras plus jamais la même chose, tu n’auras jamais plus la sensation d’être à trois mètres au-dessus du ciel."

Hugo Oliveira

Afficher en entier

Claudio, je comprends parfaitement que ta femme soit inquiète, parce que sa fille est avec un type qui passe sa vie en moto,à faire des embarder à 200Km/h, parce qu’il refuse de voir ce qu'il se passe autour de lui, mais tout à coup est apparu quelqu'un qui lui a dit détend toi, lâche prise. Et quand il lâche prise, il voit enfin tout un tas de petites choses. Il voit que sur l’étagère, il y a un trophée de danse entre les bouteilles de tequila, qu'une chanson des Strokss passe à la radio, qu'aujourdhui on est mardi 13, et que Rosana serait prête à s'enfuir avec toi aujourd'hui même n'importe où sur terre...

De petite chose Claudio, ta fille m'a appris à aller doucement, et maintenant je me sens bien. "

Afficher en entier

"Tu seras tellement folle de moi que tu feras n'importe quoi pour me protéger."

Afficher en entier

Hugo : Qu'est ce tu veux qu'on fasse demain ?

Babi : On prend la fuite.. Passe me prendre devant le lycée et emmène moi loin.

Afficher en entier

Tout à coup tu te rends compte que tout est fini, pour de bon. Il n'y a pas de marche arrière, tu le sens. Et puis après tu essaies de te rappeler à quel moment tout a commencé et tu découvres que c'est plus vieux que ce que tu pensais, bien plus vieux. Et c'est là, seulement à ce moment-là que tu réalises que les choses n'arrivent qu'une fois. Et quelques soient tes efforts, tu ne ressentiras plus jamais la même chose, tu n'auras jamais plus la sensation d'être à trois mètres au-dessus du ciel.

Afficher en entier

- Haa Babi, Babi aie aie je suis un porc, un mec odieux, une brute épaisse, un sauvage mais tu me laisserais t'embrasser, t'es une fille incohérente

- Et toi une petite ordure

- Qu'est ce que tu faisais la bouche ouverte comme un petit coeur à me supplier de te bécoter. Je veux que tu me rendes mon blouson immédiatement compris. [..]

Oh bah petit coeur tu me souhaites pas bonne nuit en me faisant un petit bisous ?

- Va te faire foutre !

Afficher en entier

« Il y a toujours un moment où le chemin bifurque. Chacun prend une direction différente en pensant que les chemins finiront par ce rejoindre. De ton chemin tu vois l'autre personne devenir de plus en plus petite. Ce n'est pas grave, on est fait l'un pour l'autre, à la fin elle sera là. Mais à la fin il n'arrive qu'une chose .. un putain d'hiver. »

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode