Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Cinéphile,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Nos publicités sont spécifiquement choisies pour être en harmonie avec notre contenu, centré sur le cinéma. Elles sont non intrusives et peuvent vous connecter avec des opportunités pertinentes et passionnantes dans le monde du cinéma. En bloquant ces publicités, vous limitez non seulement une source de revenus essentielle pour nous, mais vous risquez également de manquer de précieuses informations de l'industrie cinématographique.

Pour que vous puissiez continuer à profiter de nos articles, revues et nouveautés du monde du cinéma, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités spécifiquement pour notre site.

Une fois que vous avez désactivé votre bloqueur de publicités, veuillez cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page et poursuivre votre exploration de l'univers cinématographique.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe CineNode

Films
59 235
Membres
41 239

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Moonshine 2024-02-26T15:03:09+01:00
Diamant

Après avoir manqué la diffusion du film au cinéma à sa sortie, j'ai été ravie de le retrouver dans la sélection du festival cinéma Télérama. Un vrai petit bijou, la majorité des scènes se déroulent dans des écrins de nature magnifiques.

On alterne entre les questionnements adolescents classiques sur la modification corporelle, les relations aux autres (amis, parents,...) et la tension initiée par une situation inédite où plusieurs avis s'opposent. Faut-il privilégier la cohabitation ou le naturel plus sauvage ou bien éliminer la nouveauté jugée comme bizarre ?

Une belle façon d'aborder l'altérité par une fable fantastique où les métamorphoses successives se déroulent nous plongeant au fur et à mesure dans l'univers.

Cette progression je l'ai aussi vécue au cours du visionnage, en prenant peu à peu partie pour les créatures alors que j'avais du mal à accrocher au début.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cellophane 2024-02-11T09:32:12+01:00
Or

Je suis rentré directement dans le film et j’ai surkiffé, parce que c’est bien plus facile dans ces conditions…

J’ai tout de suite accepté l’existence des créatures et les ai trouvés d’autant mieux faites tout au long du film, un mélange très réussi d’humain et d’animal, d’effets spéciaux et de maquillage.

J’ai tout de suite accroché à la relation père-fils et j’ai donc accepté d’un bout à l’autre le gamin qui se force à obéir à son père, qui subit les changements, les émotions du père paternaliste et protecteur. Et j’ai trouvé le jeu très subtil de l’un et de l’autre, la précision de Paul Kircher et la justesse de Duris.

J’ai bien aimé Adèle Exarchopoulos même si son rôle n’est pas hyper intéressant et Tom Mercier, épatant…

Enfin, si ce film est beau avec ses paysages de forêts, il parle avec intelligence de beaucoup de chose ! Le retour à la nature, l’acceptation de l’autre, le rejet des différence, la difficulté de se faire accepter, la relation père-fils, les premiers émois, la perte d’un être cher…

Un film riche, dense et réussi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Vampilou 2023-11-16T10:48:44+01:00
Diamant

Un film viscéralement sublime !

Voilà un métrage français qui réussit une fois de plus son pari, qui s’attelle à un genre dans lequel il n’est pourtant pas à l’aise, mais qui le fait brillamment ici, nous plongeant dans une fable fantastique extraordinaire, d’un lyrisme et d’une beauté absolument saisissants, qui ne peut laisser clairement indifférent. Nous allons nous immerger dans un univers certes, imaginaire, mais qui paraît extrêmement réaliste, au cœur de notre pays, un pays qui a vu l’émergence d’une nouvelle maladie, des mutations qui touchent au hasard, pour vous transformer peu à peu en animal, retrouver l’instinct sauvage, notre stade le plus primitif possible. Comme un pied de nez de l’environnement que nous avons longtemps maltraité, comme si notre propre planète se retournait contre nous, nous faisant vivre les propres souffrances que nous lui avons infligées, alors, est-ce pour autant une punition ou peut-être une seconde chance, celle de s’adapter à un nouveau monde, d’y vivre en totale alchimie. Alors, à travers ce bouleversement immense, ce sont des sujets forts qui seront proposés, qui mettent sous le microscope ce dont l’Homme est capable, méprisant toujours plus ce qu’il ne connait pas, l’intolérance dont il fait preuve au quotidien, même si la peur est une émotion normale, il faut apprendre à l’appréhender, plutôt qu’à la rejeter, à crier aux monstres, plutôt que de les apprivoiser, à les cacher, plutôt qu’à tenter de vivre simplement ensemble. La réalisation de Thomas Cailley est absolument magistrale, somptueuse, sublime, il n’y a pas de mot plus fort, face à son travail, une œuvre d’art à part entière, il maîtrise son sujet et nous plonge dans cet environnement foisonnant, qui sature nos sens, qui explose à tout point de vue. Visuellement, c’est un véritable tableau, les couleurs de la nature, toute la vie qui en ressort, les sons, on a presque la sensation d’en sentir les odeurs également, c’est un véritable cocon qui fourmille à chaque instant, qui nous offre la beauté la plus pure, la plus naturelle et qui nous livre un spectacle simplement bouleversant. En ce qui concerne le scénario, là encore, il se dégage par sa maîtrise, par son excellence, par son originalité bien sûr, en aucun cas, on cherchera à percer le mystère de ces mutations, là n’est pas le but premier de ce récit, il est avant tout riche d’humanité, dans ses plus beaux instants, autant que dans les plus terribles. C’est une histoire d’amour extraordinaire, celui d’un père dans l’acceptation la plus totale, celui d’un mari aussi, d’une mère, qui reconnaîtra son enfant envers et contre tout, mais aussi celui d’un fils, qui peut compter sur ses piliers pour traverser le pire, une famille entière au cœur de ce tourment, mais dont l’espoir, la tolérance viendra faire valser tous les préjugés du monde. Quant au casting, il est d’une force extraordinaire, Romain Duris est d’une efficacité redoutable, bien que je ne sois pas spécialement fan d’Adèle Exarchopoulos, elle fait un second rôle convaincant, mais c’est Paul Kircher qui livre une performance absolument magistrale.

En bref : Un film fantastique d’une beauté à couper le souffle, une fable d’une intensité extraordinaire, sublime à tous points de vue, elle nous livre un spectacle d’une puissance saisissante, nous plongeant au cœur d’une nature plus sauvage que jamais, dans laquelle nous avons une place primordiale, retrouvant notre instinct le plus primitif, un véritable tableau aux mille couleurs et sensations, qui nous fait partager un récit absolument bouleversant, une histoire d’amour aux multiples visages, dans l’acceptation la plus pure !

Avis complet sur le blog : https://vampiloufaitsoncinma.com/2023/11/16/le-regne-animal/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par dreamygirl 2023-11-12T17:41:20+01:00
Vu aussi

J'avoue ne pas avoir accroché à ce film... Romain Duris est de loin le meilleur acteur, et on le voit finalement très peu. Je n'ai pas trouvé que l'acteur jouant Émile était très bon, sans parler des autres jeunes... Ça m'a dérangé dans le visionnage du film, sans parler des scènes dérangeantes de base, je n'ai pas été sensible en tout cas !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ALMA001 2023-11-06T12:27:02+01:00
Argent

Un superbe film porté par Romain Duris

Afficher en entier
Commentaire ajouté par yacat 2023-10-28T20:56:29+02:00
Vu aussi

Le jeu d’acteur du jeune homme est très bon mais les autres… quelle cata. Ce film était assez particulier, je ne sais pas trop quoi en penser mais il est assez représentatif de notre manière de considérer l’altérité, avec les paradoxes et les peurs.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de Cinenode